1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Premier voyage à Hawaï : quelle île choisir ?
Idées de voyage

Premier voyage à Hawaï : quelle île choisir ?

Texte par

Lonelyplanet.com (traduit de l'anglais par Maud Combier-Perben)

Mis à jour le : 21 août 2020

Carte

Vous prévoyez un voyage à Hawaï mais vous ne savez pas par où commencer votre périple ? Vous hésitez entre vous cantonner à une seule île et arpenter tout l’archipel ? Quelle que soit l’île hawaïenne sur laquelle vous vous rendrez, de sublimes plages et une excellente cuisine vous y attendent. Néanmoins, chaque île possède un caractère bien particulier.

Ainsi, l’île d’Oahu, qui abrite la célèbre capitale de l’État, Honolulu, déborde d’une énergie contagieuse alors que Maui, paradis des fans de plage, invite plutôt à prendre le temps de vivre. L’île historique de Kauai est réputée quant à elle pour ses falaises surplombant l’océan, tandis que la Grande Île, la plus jeune des îles hawaïennes, offre des paysages extraordinaires sans cesse remodelés par la lave de ses volcans. Si les adeptes de luxe ne manquent généralement pas de trouver leur bonheur dans les complexes hôteliers de Lanai, les voyageurs curieux de découvrir les modes de vie typiques de l’archipel auront plutôt intérêt à mettre le cap sur l’île plus rurale de Molokai, où les traditions ancestrales hawaïennes sont encore fortement ancrées. Bref, impossible de repartir déçu d’Hawaï : tout ce que vous êtes venu chercher est là, à portée de main ! 

waikiki_buildings.jpg

Honolulu, l’une des capitales les plus multiculturelles du monde, est entourée de nombreux sentiers de randonnée et de plages

Oahu – plages, gastronomie et culture

Grande ville, petite île – Oahu est surnommée « le point de rencontre » et pour cause : l’île abrite les trois quarts de la population hawaïenne, ainsi qu’Honolulu, la capitale fédérale, où se concentrent un très grand nombre de personnes. Si chacun doit jouer des coudes dans le bus et sur les trottoirs, des kilomètres de plage et de sentiers forestiers vous attendent à quelques minutes en voiture des musées et autres sites historiques très prisés de la ville. 
 
Un festin permanent – S’il y a bien quelque chose à ne pas manquer à Oahu, c’est sa gastronomie, en particulier ses food trucks, ses marchés de producteurs locaux et sa cuisine fusion concoctée par des chefs hawaïens étoilés.  

Modernisme multiculturel – Oahu est l’illustration parfaite du melting pot hawaïen, qui mêle les origines les plus diverses en rassemblant descendants d’autochtones, d’explorateurs européens, de missionnaires américains et d’immigrants asiatiques venus travailler dans les plantations. Ainsi, la population hawaïenne représente l’une des communautés les plus multiculturelles de la planète.  

lava_flows_big_island.jpg

Les volcans en activité sur la Grande Île constituent une curiosité majeure, tout comme sa faune et sa flore maritimes

Hawaï la Grande Île – randonnées, histoire et vie sauvage

Le royaume des randonneurs invétérés ! – Le Kilauea, l’un des volcans les plus actifs au monde, offre un paysage de rêve aux randonneurs, composé de vallées vert émeraude, de cascades formant des piscines naturelles, de coulées de lave s’étendant jusque dans la forêt tropicale et de sommets élevés invitant à leur ascension.

Une histoire riche – La Grande Île est historiquement riche puisque c’est sur sa côte, et plus précisément à Ka Lae (également appelée South Point), que débarquèrent les premiers Polynésiens. Le roi Kamehameha Ier, qui unifia les îles hawaïennes, est par ailleurs originaire de l’île (né à Kohala, il mourut à Kailua-Kona). Enfin, le Hula, une danse traditionnelle accompagnée de chants, est profondément ancrée sur la Grande Île. Et Milolii, sur la Kona Coast, pourrait bien être le dernier village de pêcheurs hawaïen.

Vie sauvage – Dauphins à long bec, tortues de mer et jardins de coraux remplis de poissons aux couleurs vives animent les eaux de l’île d’Hawaï. En hiver, le spectacle offert par les baleines à bosse devient le centre de toutes les attentions.

maui-f4c4b330cae9.jpg

La magnifique Maui est l’île préférée des surfeurs

Maui – plages, randonnées et gastronomie

Soleil et surf – Réputée à juste titre pour ses sublimes étendues de sable, Maui recèle des plages pour tous les goûts, que vous recherchiez le spot idéalement exposé au vent pour y pratiquer le kite, des criques paisibles à découvrir en snorkeling, des joyaux reculés ou certaines des plus grosses vagues de la planète pour une session de surf. En hiver, vous pourrez aussi tout simplement vous asseoir sur le sable et scruter l’horizon pour tenter d’apercevoir des baleines à bosse.

Des sentiers de randonnée en abondance – Les sentiers de randonnée de l’île vous feront traverser une forêt de bambou, partir à l’ascension de crêtes élevées et parcourir le Parc national d’Haleakalā.

Un paradis pour les locavores – bœuf nourri à l’herbe des pâturages de l’arrière-pays, poisson de la pêche du jour et légumes bio des jardins maraîchers environnants sont les ingrédients de base utilisés par les chefs des restaurants de Maui pour mitonner leur cuisine régionale réputée.

lanai-6045cd70c46d.jpg

L’île reculée de Lanai semble être à des millions de kilomètres du reste de l’archipel

Lanai –sensation d’isolement, histoire et plages

Isolement – En faisant fi de sa vue splendide sur les autres îles, on pourrait aisément croire que Lanai est une île tropicale isolée du reste du monde. L’île de Lanai appartient en grande partie au milliardaire Larry Ellision qui souhaite la rendre auto-suffisante. Lorsque cela sera le cas, la sensation d’isolement qui y règne sera d’autant plus accrue.

Ananas – Lanai fut la plus grande plantation d’ananas au monde durant la majeure partie du XXe siècle. Propriété de la compagnie Dole, l’île était alors peuplée d’ouvriers agricoles immigrés travaillant sous le joug de chefs de plantations se prenant pour de véritables dictateurs. La transition vers le tourisme amorcée après la décision de Castle & Cook, la filiale de Dole, de se retirer de la filière de l’ananas dans les années 1980, n’a rien enlevé à l’atmosphère coloniale émanant de l’architecture type des plantations des années 1920 omniprésente dans Lanai City.

Plage d’Hulupoe – La plage principale de Lanai, sublime, est constituée d’un long croissant de sable bordé d’un côté par une baie idéale pour pratiquer le snorkeling, et, de l’autre, par un joli parc paisible.

molokai-50c0bebf78d9.jpg

Sur l’île de Molokai, la vallée d’Halawa est un véritable paradis pour les randonneurs

Molokai – culture, aventure et merveilles naturelles

Culture indigène – Plus de 50 % de la population de Molokai est d’origine autochtone. Ici, les habitants œuvrent à la préservation de leurs terres et de leur culture plutôt qu’à la promotion du tourisme. À l’est de Kaunakakai, le long de la route n°450, se succèdent des dizaines d’étangs à poissons (lokoia) créés par la civilisation hawaïenne ancienne. Il s’agit encore aujourd’hui de l’une des formes d’aquaculture les plus sophistiquées qui soient. Certains étangs ont été restaurés et sont encore utilisés par les locaux.

Saint-Damien – Le jeune prêtre qui rejoignit en 1873 la péninsule reculée de Kalaupapa sur Molokai pour y soigner des lépreux devint le premier saint des États-Unis. Aujourd’hui, la superbe péninsule est un parc national offrant aux voyageurs un véritable voyage dans le temps. 

Vallée d’Halawa – Cette vallée, qui marque la fin de la route, abritait autrefois des centaines de plants de taro, le fameux tubercule sacré d’Hawaï. En compagnie d’un guide, vous y découvrirez le sentier qui longe d’anciens temples jusqu’à des cascades se déversant dans des piscines naturelles.

kauai-337541438083.jpg

La plage de Tunnels, sur Kauai, ravit aussi bien les amateurs de snorkeling et de plongée que les surfeurs

Kauai – plages, paysages, art de vivre

Poipu l’ensoleillée – Située dans la partie la plus ensoleillée de l’île, Poipu a des airs de colonie de vacances, version tropicale. Sur la côte sud, les nombreuses plages dévoilent des couchers de soleil dignes des plus belles cartes postales.

Canyons et falaises – Le terrain escarpé de Kauai, surnommée à juste titre l’« île Jardin », se compose de gouffres profonds et de spectaculaires falaises côtières, le tout baignant dans une végétation luxuriante. Vous pourrez aller y admirer le « Grand Canyon du Pacifique » ou descendre en kayak la seule rivière navigable de l’archipel.

Le charme authentique de la côte nord – Le surf, conjugué à une atmosphère délicieusement détendue, caractérise l’art de vivre de cette île essentiellement rurale. La Côte Nord compte de nombreux habitants venus à l’origine pour des vacances et n’étant jamais repartis !



Paramètres des cookies