1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Plongée et snorkeling en Thaïlande : mode d'emploi
Sports et activités

Plongée et snorkeling en Thaïlande : mode d'emploi

Mis à jour le : 14 novembre 2019

Carte

Que vous soyez plongeur débutant ou expérimenté, la Thaïlande offre une palette diverse d’aventures sous-marines, avec une mer chaude translucide, une abondante faune et des sites parmi les plus beaux de la planète, le tout à des prix raisonnables. Suivez nos conseils pour visiter les meilleurs spots de plongée à la saison idéale, pour plonger responsable et en toute sécurité.

Programmer son voyage

Les pluies de mousson et le pic de la saison touristique sont deux facteurs déterminants pour choisir les dates de votre voyage et votre destination. L’intensité des pluies varie au cours de la saison et selon les côtes ; il existe aussi des microclimats secs ou humides. 

Quand partir en Thaïlande ?

Dans le golfe de Thaïlande, les conditions permettent de plonger toute l’année, mais pas sur la côte d’Andaman où la saison optimale se situe entre décembre et avril. Dans l’archipel de Ko Chang, la meilleure saison court de novembre à début mai. Si possible, évitez la mousson et la saison des pluies.

  • Décembre-février Les pluies sont rares dans la journée ; sous l’eau, de grands poissons pélagiques se rassemblent pour se nourrir le long de la côte d’Andaman.
  • Avril-juin Le long du golfe, les plages sont plutôt calmes et le temps reste plaisant, avec une bonne visibilité sous-marine.
  • Juin-septembre La mousson déferle sur la côte d’Andaman, des hôtels ferment et les trajets en bateau peuvent être annulés pour cause de tempête.
  • Octobre-décembre La saison des pluies bat son plein sur le golfe.

Réservations

Il n’est généralement pas nécessaire de réserver des sorties de plongée, à l’exception des croisières dans les parcs nationaux maritimes des îles Surin et Similan, car les places sur ces bateaux sont limitées. Sachez que les hôtels de Ko Phangan affichent complet la semaine de la fête de la Pleine Lune, de même que ceux de Ko Tao dans les jours qui suivent le chahut mensuel ; réservez alors si vous souhaitez plonger, ou allez-y à un autre moment.

Coûts

La plongée sous-marine revient beaucoup moins chère en Thaïlande que dans la plupart des autres pays. Un forfait de 10 plongées coûte de 7000 à 12000 B sur les plages les plus abordables. Le prix des excursions d’une journée varie selon la distance parcourue par le bateau, le coût du carburant étant la principale dépense. Comptez environ 2250 B pour une sortie d’une journée à partir de Ko Phangan, et jusqu’à 6000 B pour une excursion à Hin Daeng et Hin Muang depuis Ko Lanta.

Où plonger en Thaïlande ? 

Les côtes de Thaïlande se situent à la jonction de deux zones océaniques : les eaux de la mer d’Andaman déferlent depuis l’ouest, tandis que celles du golfe de Thaïlande viennent des îles indonésiennes et de la mer de Chine méridionale. 

La mer d’Andaman

Par beau temps, la mer d’Andaman offre des plongées parmi les plus belles du Sud-Est asiatique. La visibilité, durant les quelques mois de conditions optimales, est exceptionnelle. Le blanchissement du corail pose problème depuis plusieurs années ; le phénomène est de moindre ampleur autour des sites les plus isolés, comme Richelieu Rock et Ko Bon.

Le golfe de Thaïlande

Les conditions sont généralement favorables toute l’année. La côte sud-ouest du golfe offre les plus beaux sites de plongée, près de Ko Tao et de Ko Phangan. Pattaya, à 2 heures de Bangkok, possède quelques sites mémorables, dont deux épaves. À l’extrémité orientale de la côte, l’archipel de Ko Chang compte des sites plaisants, dont plusieurs épaves, mais la mer agitée limite la saison de novembre à mai.

Plonger en toute sécurité

Avant la plongée

Avant d’embarquer pour une sortie de plongée, considérez les points suivants afin que l’expérience soit réussie et sans danger :

  • Ne plongez pas en cas d’appréhension et hydratez-vous au maximum les jours de plongée.
  • Votre dernière plongée doit être achevée depuis 24 heures avant de prendre un avion. En revanche, vous pouvez plonger peu de temps après un vol.
  • Assurez-vous que votre police d’assurance couvre les accidents de plongée. Sinon, contractez une assurance spécifique
  • La plongée implique de strictes conditions de santé ; téléchargez et remplissez le questionnaire disponible sur le site PADI.

Caissons de recompression

La Thaïlande dispose d’un nombre étonnamment limité de structures médicales consacrées aux accidents de plongée.Des caissons de recompression (hyperbares) sont disponibles dans les principaux centres, dont Bangkok, Ko Samui, Pattaya et Phuket. Ko Tao ne possède pas de caisson hyperbare ; le plus proche est à Ko Samui, à 1 heure 30 en vedette. À Khao Lak, les plongeurs blessés sont généralement transportés à Phuket (à 1 heure environ). Demandez à votre centre de plongée où se trouve le caisson de recompression le plus proche. Assurez-vous aussi de la présence de réserves d’oxygène sur le bateau.

Les différents types de plongée

Cours de plongée en Thaïlande

La Thaïlande est l’un des meilleurs endroits au monde pour s’initier à la plongée. Si vous recherchez le meilleur rapport qualité/prix, nous vous conseillons de passer votre certification à Ko Tao, où les cours débutent à 9000 ou 10000 B selon le type de brevet. Outre Ko Tao, de nombreux endroits dispensent des diplômes ; comptez de 3000 à 6000 B de plus pour un brevet Open Water Diver (ODW). Ko Phangan, Ko Phi Phi, Khao Lak et Ko Lanta font partie des cinq principaux lieux où s’initier. Les cours PADI Open Water sont ouverts aux enfants à partir de 10 ans, et de nombreuses écoles réputées proposent des baptêmes de plongée.

Croisières de plongée

L’industrie des croisières n’a cessé de croître au cours des vingt dernières années. La plupart des opérateurs sont basés à Khao Lak, juste au nord de Phuket, sur la côte d’Andaman. Ces croisières tout compris (hébergement à bord, repas, équipement de plongée, guides) durent de 2 à 5 nuits. Pendant la basse saison dans les îles Similan, au large de la côte d’Andaman, quelques bateaux rejoignent le golfe pour des plongées autour de Ko Tao, dans le parc national maritime d’Ang Thong et à Ko Phangan.

Plongée en apnée

L’apnée consiste à plonger en retenant sa respiration, sans bouteilles ni tuba. Actuellement, l’un des meilleurs endroits pour ce sport est Ko Tao, dans le sud du golfe. Des écoles d’apnée ont également ouvert à Ko Phangan et Ko Lanta. Les cours pour débutants (habituellement de 2 jours) coûtent environ 5000 B. Pour plus d’informations sur la plongée en apnée, consultez les sites d’AIDA International et du CMAS.

Plongée technique

La plongée technique (ou plongée tech) est réservée aux plongeurs confirmés et requiert un équipement spécifique, notamment un réservoir contenant un mélange de gaz qui permet des descentes plus profondes. Elle est souvent pratiquée par des plongeurs qui souhaitent explorer des épaves et des grottes. La spéléo-plongée (exploration des grottes sous-marines) est devenue populaire ces dernières années et plusieurs opérateurs à Ko Tao proposent des excursions de 1 jour/1 nuit dans les grottes immergées des environs.

Faire du snorkeling en Thaïlande

Nombre d’îles, dont l’archipel de Trang, Ko Tao, Ko Phangan, Ko Phi Phi, Ko Lipe et l’archipel de Ko Chang, offrent de fantastiques sites de snorkeling proches du rivage.

Circuits organisés

De nombreux tour-opérateurs et centres de plongée proposent des sorties de snorkeling, à partir de 600 B en fonction de la longueur du trajet. Snorkeling et kayak sont souvent compris dans les excursions qui rejoignent des îles vierges. Les excursions haut de gamme utilisent habituellement des vedettes luxueuses et un équipement sophistiqué ; les moins chères privilégient le côté social du circuit et visitent des récifs souvent quelconques.

Snorkeling en indépendant

Vous pouvez facilement faire du snorkeling en indépendant ; d’innombrables hôtels et centres de plongée sur toutes les îles et les plages louent l’équipement pour 100 à 200 B/heure. Suivez les mêmes règles que pour la plongée :

  • Partez avec un compagnon.
  • Ne vous aventurez pas sans guide si vous n’êtes pas un nageur confirmé ou si vous ne savez pas sortir d’un courant.
  • Prévenez toujours quelqu’un de votre sortie, au cas où un incident surviendrait.
  • Jetez régulièrement un coup d’œil en surface afin de ne pas trop vous éloigner.
  • Prenez garde aux bateaux ; considérez qu’ils ne vous voient pas.

Plongée et snorkeling : les bons plans

Croisières de plongée : Khao Lak

La porte des îles Surin et Similan. Explorez la myriade de sites de plongée au cours d’une croisière de plusieurs jours et ne manquez pas Richelieu Rock, un site fascinant découvert par le commandant Cousteau.

Vie sous-marine : Ko Lanta et Ko Phi Phi Don

D’excellents sites avec de nombreux poissons, des visites régulières de raies mantas et, parfois, d’un requin-baleine. Explorez les pinacles immergés de Hin Daeng et Hin Muang, accessibles des deux sites..

Sites de snorkeling : Ko Phi Phi

Avec une profusion de récifs chatoyants, le petit archipel a fait un retour triomphal après le tsunami. Ko Mai Phai et Ko Nok sont parfaites pour le snorkeling, tandis que Hin Bida et Ko Bida Nok sont prisées des plongeurs.

Spots pour débutants : Ko Tao

Un dynamisme fantastique pour la plongée et d’innombrables sites peu profonds, parfois visités par des requins-baleines. C’est la meilleure destination (et la moins chère) du pays pour les débutants. Sail Rock (plus proche de Ko Phangan) et Chumphon Pinnacle sont les sites phares.

Préserver les récifs coralliens de Thaïlande

Le royaume sous-marin de Thaïlande est fragile. Voici quelques règles de conduite fondamentales à adopter pour participer à la protection des récifs coralliens.

  • Sur une île ou lors d’un circuit en bateau, rapportez toujours vos déchets avec vous sur le continent (même les déchets biodégradables comme une peau de banane).
  • Sachez que c’est un délit d’abîmer ou de prélever du corail dans les parcs maritimes.
  • Ne pourchassez pas les animaux marins, ne les touchez pas.
  • Ne vous tenez pas debout ou ne vous appuyez pas sur le corail. Vous l’endommageriez et risqueriez de vous couper profondément.
  • Assurez-vous qu’aucun équipement ne touche le récif.
  • Dans le cas du snorkeling, surtout si vous êtes débutant, pratiquez d’abord loin du récif corallien jusqu’à ce que vous ayez maîtrisé votre flottabilité.
  • Louez une combinaison plutôt que de vous enduire de crème solaire, qui a un effet néfaste sur la vie corallienne.
  • Ne posez pas vos pieds chaussés de palmes n’importe où ; essayez de ne pas remuer les sédiments et de ne pas déranger les coraux.
  • Le snorkeling est le meilleur moyen d’observer des requins-baleines ; les bulles des plongeurs les dérangent.
  • Ne rapportez pas de coquillages en souvenir, c’est illégal.

Paramètres des cookies