1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Plongée et snorkeling en Thaïlande : mode d'emploi
Sports et activités

Plongée et snorkeling en Thaïlande : mode d'emploi

Mis à jour le : 23 janvier 2017

Carte

“Dès lors qu’elle vous a ensorcelé, la mer vous retient pour toujours dans son filet de merveilles.” Qui a exploré les fonds marins ne peut qu’être d’accord avec le commandant Cousteau. D’ailleurs, la Thaïlande, où il découvrit plusieurs sites que fréquentent aujourd’hui plongeurs et adeptes du snorkeling, pourrait bien lui avoir inspiré ces mots. Suivez nos conseils pour visiter les meilleurs spots de plongée à la saison idéale, pour plonger responsable et en toute sécurité.

Organiser sa plongée en Thaïlande

Pour les débutants comme pour les plongeurs chevronnés, la Thaïlande possède des sites parmi les plus accessibles, les plus abordables et les plus éblouissants au monde.

Programmer son voyage

Les pluies de mousson et le pic de la saison touristique sont deux facteurs à prendre en compte avant de choisir les dates de votre voyage et votre destination. Tenez compte de la variation de l’intensité des pluies au cours de la saison et selon la côte, et de l’existence de microclimats, secs ou humides. 

Quand partir en Thaïlande ?

Dans le golfe de Thaïlande, les conditions permettent de plonger toute l’année, mais pas sur la côte d’Andaman où la saison optimale se situe entre décembre et avril. Dans l’archipel de Ko Chang, la meilleure saison court de novembre à début mai. Si possible, évitez la mousson et la saison des pluies.

  • Décembre-février Peu de pluie le long de la côte d’Andaman. Sous l’eau, de grands poissons viennent se nourrir dans cet inouï garde-manger.
  • Avril-juin Le long du golfe, les plages sont plutôt calmes et le temps encore sec garantit une bonne visibilité sous-marine.
  • Juin-septembre La mousson déferle sur la côte d’Andaman. Des hôtels ferment et les excursions en bateau sont parfois annulées pour cause de tempête.
  • Octobre-décembre La saison des pluies bat son plein sur le golfe.

Réservations

Il n’est pas nécessaire de réserver pour les sorties de plongée en Thaïlande, sauf si vous avez l’intention de partir en croisière dans les parcs maritimes nationaux des îles Surin et Similan.

Coûts

La plongée sous-marine revient beaucoup moins chère en Thaïlande que dans la plupart des autres pays. Une formule de 10 plongées coûte entre 7 000 et 12 000 B sur les plages les plus abordables. Basé sur la consommation en essence du bateau, le prix des excursions à la journée varie selon la distance parcourue. Comptez environ 2 500 B pour une sortie à la journée à partir de Ko Pha-Ngan et jusqu’aux alentours de 6 000 B pour une expédition jusqu’à Hin Daeng et à Hin Muang depuis Ko Lanta.

Où plonger en Thaïlande ? 

Les côtes de Thaïlande se trouvent à la jonction de deux zones océaniques : les eaux de la mer d’Andaman déferlent depuis l’ouest, tandis que les eaux du golfe de Thaïlande viennent des îles indonésiennes et de la mer de Chine méridionale. 

La côte d’Andaman

Durant la bonne saison, la mer d’Andaman offre l’assurance de plongées parmi les plus fabuleuses du Sud-Est asiatique. La visibilité lors des quelques mois de conditions climatiques favorables est exceptionnelle. Le blanchiment du corail a posé problème ces dernières années, mais ce phénomène est de moindre ampleur sur les sites plus isolés, comme Richelieu Rock.

Le golfe de Thaïlande

L’avantage du golfe de Thaïlande est que les conditions en mer permettent en général de plonger toute l’année. La côte sud-ouest du golfe jouit des plus beaux spots, aux alentours des îles de Ko Tao et de Ko Pha-Ngan. Pattaya, à 2 heures à peine de Bangkok, dispose de sites marquants, dont plusieurs sur des épaves. À l’extrémité orientale de la côte, l’archipel de Ko Chang est aussi un haut lieu de plongée, bien que la mer agitée limite la saison de novembre à mai.

Plonger en toute sécurité

Avant la plongée

Avant d’embarquer sur un bateau, vérifiez les points suivants afin que l’expérience soit réussie et se déroule en toute sécurité :

  • Ne plongez pas si vous n’êtes pas en forme ou appréhendez cet exercice. Faites attention à bien vous hydrater les jours où vous plongez.
  • Entre la fin de votre dernière plongée et un vol en avion, il faut 24 heures. En revanche, vous pourrez plonger peu de temps après avoir débarqué de l’avion.
  • Vérifiez que votre police d’assurance couvre les accidents de plongée. Sinon, contractez une assurance spécifique sur www.daneurope.org.

Caissons de recompression

Le nombre de structures médicales spécialisées dans les accidents de plongée est limité. On trouve des caissons de recompression hyperbares dans les grands centres comme Bangkok, Ko Samui, Pattaya et Phuket. Ko Tao possède une chambre d’urgence, mais la plupart des accidents sont traités à Ko Samui. À Khao Lak, les victimes d’accident sont généralement transportées à Phuket (à 1 heure au sud environ). Vérifiez auprès de votre centre où se trouve le caisson de recompression le plus proche. Assurez-vous aussi qu’il y a des réserves d’oxygène sur le bateau.

Cours de plongée en Thaïlande

La Thaïlande est l’un des meilleurs endroits au monde pour s’initier à la plongée. Nous vous conseillons de passer votre certification à Ko Tao, où les cours débutent à 9 000 ou 10 000 B selon le type de brevet. Outre Ko Tao, de nombreux sites dispensent des diplômes ; comptez de 3 000 à 6 000 B de plus pour un brevet Open Water. Ko Pha-Ngan, Ko Phi Phi, Khao Lak et Ko Lanta sont les autres grands centres de plongée du pays, parfaits pour des cours d’initiation.

Croisières de plongée

Durant ces vingt dernières années, l’industrie des croisières de plongée n’a cessé de se développer. La plupart des opérateurs sont basés à Khao Lak, juste au nord de Phuket, sur la côte d’Andaman. Ces croisières tout compris (hébergement à bord, repas, équipement de plongée, guides) durent de 2 à 5 nuits. Sur la côte du golfe, ce genre de croisières n’existe pas.

Apnée

Lors de ce type d’exploration sous-marine, le plongeur descend simplement en retenant sa respiration, sans matériel de plongée ou de snorkeling. L’un des meilleurs endroits pour s’y essayer est Ko Tao, île au sud du golfe. Les cours pour débutants (en général sur 2 jours) coûtent environ 5 000 B. Pour plus d’informations sur l’apnée, consultez les organismes AIDA International (Association internationale pour le développement de l’apnée ; www.aidainternational.org) et CMAS (Confédération mondiale des activités subaquatiques ; www.cmas.org).

Plongée technique

La plongée technique (ou tech dans le jargon des initiés) est réservée aux plongeurs confirmés et requiert du matériel spécifique, notamment un réservoir contenant un mélange de gaz qui permet de descendre plus profond. Les plongeurs passionnés d’épaves et de grottes la pratiquent. Ces dernières années, la plongée souterraine (ou spéléoplongée) est également devenue une activité à la mode et plusieurs opérateurs sur Ko Tao proposent des excursions de 1 jour/1 nuit jusqu’aux grottes immergées du parc national de Khao Sok.

Faire du snorkeling en Thaïlande

Les îles de Trang, Ko Tao, Ko Pha-Ngan, Ko Phi Phi ou l’archipel de Ko Chang : de nombreuses îles offrent d’extraordinaires sites de snorkeling tout près de leurs côtes.

Circuits organisés

Agences touristiques et clubs de plongée sont nombreux à proposer des circuits avec snorkeling. Comptez entre 500 et 1 200 B pour la journée, selon l’éloignement des sites. Le volet snorkeling est souvent intégré dans des excursions à la journée comprenant visites d’îles vierges et kayak. Les formules les plus chères utilisent des bateaux rapides et sophistiqués et un équipement de choix ; les moins onéreuses, qui mettent l’accent sur le côté convivial, mènent leurs clients sur des sites souvent quelconques. 

Snorkeling en indépendant

Il est facile d’organiser soi-même son séjour. Sur les deux côtes, nombre d’hôtels et de boutiques de plongée louent des palmes, des masques et des tubas pour 100 à 200 B la journée en moyenne. Suivez en gros les mêmes règles que pour la plongée :

  • Partez avec un compagnon.
  • Ne partez pas sans guide si vous manquez d’assurance à la nage ou redoutez les courants sagittaux.
  • Prévenez toujours quelqu’un de la zone où vous comptez pratiquer le snorkeling.
  • Gardez un œil sur la surface de l’eau afin de ne pas trop vous éloigner.

Plongée et snorkeling : les bons plans

Croisières de plongée : Khao Lak

Khao Lak est le point d’accès vers les archipels de Surin et de Similan. Explorez la myriade de spots de plongée au cours d’une croisière de plusieurs jours et ne manquez pas le Richelieu Rock – un site étonnant, découvert par le commandant Cousteau.

Vie sous-marine : Ko Lanta et Ko Phi Phi Don

Un site d’exception à l’abondante vie marine, régulièrement fréquenté par les raies manta et, à l’occasion, par les requins-baleines. Une plongée autour des pics immergés, à Hin Daeng et à Hin Muang, s’impose.

Sites de snorkeling : Ko Phi Phi

Avec sa profusion de récifs chatoyants, le petit archipel a fait un retour triomphal après le tsunami. Ko Mai Phai et Ko Nok sont des sites inégalés pour le snorkeling, tandis que Hin Bida et Ko Bida Nok ont la faveur des plongeurs.

Spots pour débutants : Ko Tao

Tout tourne autour de la plongée sur cette île dont émane une énergie fantastique. Les dizaines de sites sont parfois visités par des requins-baleines. C’est la meilleure destination (et la moins chère) de Thaïlande pour s’initier à la plongée. Sail Rock (plus proche de Ko Pha-Ngan) et Chumphon Pinnacle sont les points phares de la zone.

Préserver les récifs coralliens de Thaïlande

Le royaume sous-marin de Thaïlande est fragile. Voici quelques règles de conduite fondamentales à adopter pour participer à la protection des récifs coralliens.

  • Sur une île ou lors d’un circuit en bateau, rapportez toujours vos déchets avec vous sur le continent (même les déchets biodégradables comme une peau de banane).
  • Sachez que c’est un délit d’abîmer ou de prélever du corail dans les parcs maritimes.
  • Ne pourchassez pas les animaux marins, ne les touchez pas.
  • Ne vous tenez pas debout ou ne vous appuyez pas sur le corail. Vous l’endommageriez et risqueriez de vous couper profondément.
  • Assurez-vous qu’aucun équipement ne touche le récif.
  • Dans le cas du snorkeling, surtout si vous êtes débutant, pratiquez d’abord loin du récif corallien jusqu’à ce que vous ayez maîtrisé votre flottabilité.
  • Louez une combinaison plutôt que de vous enduire de crème solaire, qui a un effet néfaste sur la vie corallienne.
  • Soyez conscient de l’emplacement de vos palmes ; essayez de ne pas remuer les sédiments et de ne pas écraser le corail.
  • Ne plongez pas ou ne vous baignez pas près d’un dugong.
  • Ne rapportez pas de coquillages en souvenir, c’est illégal.
Paramètres des cookies