1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Où voir des animaux en liberté en France ?
France

Où voir des animaux en liberté en France ?

Mis à jour le : 7 août 2020

Carte

Confiez votre hamster à la voisine, et partez à la rencontre des marmottes, des cigognes, des baleines et des bouquetins dans leurs espaces naturels ! Ces excursions laisseront des souvenirs éblouis aux petits comme aux grands.

1. Les cigognes de l'Orangerie de Strasbourg (Bas-Rhin)

La cigogne est au ciel alsacien ce que le géranium est à ses balcons. Longtemps en déclin, la cigogne est de retour en Alsace grâce à un programme de réintroduction efficace et bien pensé. À Strasbourg, au parc de l'Orangerie, les cigognes nidifient et se reproduisent dans les meilleures conditions. Les quelques cigognes en captivité ne le sont que provisoirement, le temps d'une acclimatation efficace. C'est un vrai plaisir de voir ces oiseaux merveilleux et symboliques reprendre toute leur place dans l'espace alsacien, en totale liberté.>>> À la fin de l'hiver, les cigognes sont en parade nuptiale. Ça caquette de partout et c'est drôle à observer.

istock-1147051058.jpg

Vous n'aurez aucun mal à apercevoir des cigognes en Alsace
 

2. Le cheval du Pays basque (Pyrénées-Atlantiques)

Vous le croiserez peut-être en train de brouter tranquillement sur des pâturages en randonnant dans le Pays basque. Ce petit cheval trapu à la robe noire ou brune descend d'une espèce mongole installée dans la région depuis la préhistoire. Aujourd'hui au bord de la disparition – il n'en resterait pas plus de 500 –, le pottok soulève une forte mobilisation. Vivant en hordes d'une vingtaine de juments accompagnées de leur bel étalon, les pottoks sont élevés en semi ou en totale liberté et laissés sur les estives durant la belle saison.>>> Il existe même une association nationale pour ce petit équidé.

istock-629623228.jpg

Le pottok du Pays basque
 

3. Zone centrale du parc national des Pyrénées (Hautes-Pyrénées)

Fenêtre ouverte sur la vie sauvage, le parc national des Pyrénées couvre 45 700 ha quasiment inhabités, où l'homme se fait l'hôte discret de la nature. De la loutre aux bouquetins, des marmottes au vautour fauve, sans oublier l'ours, la faune de montagne y évolue en toute liberté. Mais ce paradis est aussi une création permanente, un champ d'études à ciel ouvert pour la sauvegarde et la réintroduction d'espèces. Y randonner exige de respecter cet environnement : pas de bivouacs, de godillots bruyants, ni de chiens, mêmes tenus en laisse.>>> Pour observer au mieux les animaux, adressez-vous à la maison du parc du Val d'Azun, à Arrens-Marsous, en zone centrale, et inscrivez-vous aux sorties thématiques avec des guides-moniteurs. 

4. Dauphins et baleines au large des côtes (Var)

C'est aux abords des grandes fosses marines, à la lisière du sanctuaire marin Pelagos, que l'on peut observer l'été dauphins et baleines. Attirés par les remontées d'eau froide chargées de krill et de plancton qui sont la base de leur alimentation, les cétacés se retrouvent ici pendant l'été. On peut ainsi y croiser cachalots et rorquals communs (le deuxième plus grand mammifère de la planète) ainsi que de nombreux dauphins : dauphins bleu et blanc, grand dauphin, dauphin de Risso ou encore globicéphale noir.>>> Au départ de Sanary-sur-Mer, des sorties ont lieu de juin à octobre. Informations sur www.decouverteduvivant.fr

istock-505604545.jpg

Dauphins au large des côtes varoises

5. Les oiseaux du banc d'Arguin (Gironde)

Situé à l'entrée du bassin d'Arcachon, entre la dune du Pilat et la pointe du cap Ferret, ce banc de sable, dont l'étendue à marée basse est d'environ 4 km de long sur 2 km de large, sert de halte automnale et printanière à de nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs. La réserve naturelle du banc d'Arguin est même un site de reproduction connu pour la sterne caugek et le gravelot à collier interrompu, ainsi qu'un site d'hivernage pour le bécasseau variable, le courlis cendré, l'huîtrier pie et la barge rousse.>>> L'association SEPANSO (www.sepanso.org) organise régulièrement des sorties naturalistes sur le banc d'Arguin.

istock-1154787194.jpg

Le banc d'Arguin est incontournable pour tout ornithophile

6. Les oiseaux des Sept-Îles (Côtes-d'Armor)

À 7 km au large de Perros-Guirec, la réserve ornithologique des Sept-Îles est la plus ancienne de France. Créée en 1912 par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), elle est en France le seul lieu de nidification des majestueux fous de Bassan, et abrite 26 autres espèces d'oiseaux nicheurs. Si les îles des Costans et du Cerf ressemblent davantage à des îlots rocheux, Rouzic, Malban, Bono, l'île Plate et l'île aux Moines sont des îles à part entière. Il n'est possible de faire escale que sur l'île aux Moines, mais c'est bien en bateau, lors d'une excursion à la rencontre des oiseaux, que l'archipel se révèle le mieux.>>> La station de la LPO, située sur l'île-Grande, organise d'excellentes excursions dans l'archipel.

istock-599922438.jpg

Un tour en bateau sera la meilleure façon d'observer la colonie de Fous de Bassan

7. Les bouquetins du col de la Vanoise (Savoie)

Sa tête surmontée de deux superbes cornes et son agilité en ont fait une star incontestée des Alpes. Pourtant, la vie n'a pas toujours été rose pour la chèvre sauvage des montagnes, qui a failli disparaître des massifs alpins, à la suite d'une chasse intensive jusqu'au XIXe siècle. Aujourd'hui stabilisée, la plus grande population de bouquetins en France a élu domicile dans le parc national de la Vanoise, qui en abrite plus de 1 500, notamment dans les paysages sauvages entourant le col de la Vanoise (2 517 m), entre Tarentaise et Maurienne.>>> Une nuit au refuge du col de la Vanoise est une chance supplémentaire pour apercevoir les bouquetins, au crépuscule notamment.

istock-1090365376.jpg

Bouquetin dans les Alpes
 

8. Les marmottes du lac Lauvitel (Isère)

Situé au cœur du parc national des Écrins, le lac Lauvitel, aux eaux turquoise, tranche avec les pentes sombres et rocheuses qui l'entourent. Au départ du hameau de La Danchère, près du Bourg-d'Oisans, il vous faudra 1 heure 30 de marche facile pour atteindre le lac, situé à 1 530 m d'altitude. Protégé par un statut de réserve intégrale, le site est un paradis pour les animaux, dont les marmottes, qui établissent leurs terriers sous les gros blocs de granit des rives, et profitent de la forte fréquentation estivale pour glaner quelques restes de pique-nique.>>> Attention : malgré la tentation, ne donnez pas à manger aux marmottes, cela perturbe leur régime alimentaire. Prenez bien soin de ne rien laisser derrière vous.

istock-518230720.jpg

Le lac Lauvitel est un paradis pour les marmottes
 

9. Parc ornithologique du Marquenterre (Somme)

N'oubliez pas vos jumelles ! Le parc du Marquenterre, dans la réserve naturelle de la baie de Somme, est un territoire ornithologique d'exception. De février à novembre, on y observe des milliers d'oiseaux migrant entre l'Afrique et la Scandinavie. Entre chaque poste d'observation, des guides à la passion communicative vous éclairent sur les coutumes des différentes espèces. Les oiseaux ne sont pas les seuls à apprécier la baie de Somme pour se reposer, puisqu'une colonie de phoques squatte également ses plages (notamment celle du Hourdel).>>> Pour observer les phoques, prenez la direction Cayeux-sur-Mer (à marée descendante) depuis la pointe du Hourdel, jusqu'au blockhaus.

istock-1003718320.jpg

Phoques dans la baie de Somme
 

10. Les bisons d'Europe (Lozère)

Cousin du fameux bison d'Amérique, le bison d'Europe est mal connu. Pourtant, sa masse énorme (atteignant la tonne) et sa taille imposante (jusqu'à 2 m) en font le plus lourd et le plus grand mammifère du continent. Descendant des espèces préhistoriques qui fascinèrent nos ancêtres, il avait pratiquement disparu. Sauvegardé dans une seule réserve de Pologne, il fut réintroduit en France en 1991. En calèche, aux beaux jours, ou en traîneau, en hiver, pénétrez dans les forêts où vivent désormais une trentaine d'individus. Face à leurs regards indomptés et à leurs carrures de combattants, on réalise que c'est nous qui sommes chez eux – et non l'inverse.>>> Réservation conseillée. Mention spéciale à l'équipe du parc qui rend la visite particulièrement sympathique ! Informations : www.bisoneurope.com


Guide de voyage

1000 idées de vacances en France, un livre totalement réactualisé en 2020, pour inspirer chacun dans le choix de ses vacances.

Paramètres des cookies