1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les villes les plus trépidantes d'Afrique
Idées de voyage

Les villes les plus trépidantes d'Afrique

Mis à jour le : 10 février 2017

Carte

La magie de l'Afrique, c'est aussi quelques-unes des cités les plus captivantes du monde.
 

1. Windhoek (Namibie)

Des types en culotte de cuir bavaroise entrechoquent leur bock de bière, des saucisses cuisent en parfumant l'air, des couples dansent au son des flonflons. Tout cela a la couleur, les parfums, le goût de l'Allemagne, et pourtant vous êtes à des milliers de kilomètres de là, dans la capitale de la Namibie. L'ambiance prospère et les jardins sont radicalement différents de ce qu'on trouve dans les autres villes africaines et Windhoek reste le seul endroit en afrique où l'on peut mordre dans un authentique schnitzel.
Au marché de Port St Mall, on peut acheter d'étonnants bibelots et admirer 33 météorites vieilles de plus de 4 milliards d'années.


 
 

2. Mindelo (Cap-Vert)

Installée autour d'un port en croissant de lune, Mindelo est le pendant capverdien de la Côte d'Azur. Rien n'y manque : rues pavées, immeubles aux couleurs de bonbons, yachts se balançant dans le port et célébrités la cigarette au bec, comme Cesaria Evora qui est ici chez elle. Les journées moites se passent au café, où les Capverdiens boivent une bière, lisent le journal et achètent des billets de loterie. Les nuits sont chaudes et débutent vers 23 heures, quand on sort sur les places principales, que les orchestres entament des airs locaux et que la fête commence.
Le soir, garçons et filles jouent au foot sur la plage. Puis ils se baladent sur la Pracinha, où l'on goûte vraiment à la magie de Mindelo.


 
 

3. Maputo (Mozambique)

Avec un charme qui évoque à la fois le Brésil et la Méditerranée, Maputo est l'une des villes les plus insouciantes du continent. Durant la journée, on savoure des expressos aux terrasses des cafés, le soir, on se régale de crevettes tigrées épicées dans les restaurants du bord de mer et, la nuit venue, on boit des caipirinhas (cachaça, citron vert, sucre et glaçons) dans les bars, au son de la salsa et du jazz. Plages ourlées de palmiers, avenues bordées de flamboyants et marchés innombrables complètent un tableau remarquable pour une ville encore en guerre il y a peu.
Partez avec quelques rudiments de portugais et ne buvez sous aucun prétexte l'eau du robinet.


 
 

4. Alexandrie (Égypte)

Alexandrie a attiré autrefois Alexandre le Grand, César et Napoléon, entre autres grands hommes. Á l'instar des habitants actuels, peut-être ont-ils goûté le plaisir de descendre la Corniche, la longue promenade du front de mer rafraîchie par la brise. Ou peut-être était-ce le prestige culturel de la cité qui les motivait. Alexandrie, qui hébergeait jadis la plus grande bibliothèque du monde, possède désormais un bâtiment moderne avec des salles de lecture réparties en 14 terrasses et une vaste rotonde pouvant abriter 8 millions de livres.
Offrez-vous un cocktail à la terrasse de l'El-Salamlek Palace Hotel, l'un des établissements favoris du roi Farouk, qui jouit d'une vue souveraine sur la ville.
 
 

5. Accra (Ghana)

Le week-end, c'est le moment des fêtes sur la plage d'Accra, capitale du Ghana, située en bord de mer. Les étoiles scintillent au-dessus du sable bordé de palmiers, le bruit des vagues de l'Atlantique se devine derrière le reggae des DJ. Les fêtards mâchent des tranches de banane plantain assaisonnée de sel, de gingembre et de poivre de Cayenne, et se rafraîchissent à l'aide d'une Guinness. Bref, c'est l'Afrique côté cool. Et, pendant ce temps, les stations balnéaires chics continuent de se multiplier.
Vous pouvez louer une voiture avec chauffeur pour accéder, moyennant 20 000 cedis, à la célèbre plage de Labadi. Mais il vaut mieux éviter l'endroit à la nuit tombée.


 
 

6. Kampala (Ouganda)

Diversité et mondialisation : Kampala surprend par sa modernité. Elle a su se relever après la guerre civile. Véritable puissance économique à l'échelle du continent, c'est une ville hyperactive. Les immeubles modernes ont poussé comme des champignons et les plus vétustes ont été rénovés. Jeunesse et esprit d'entreprise sont insufflés par la Makerere University, un centre de haut niveau en Afrique. Les étudiants sont d'ailleurs pour beaucoup dans la trépidante vie nocturne. L'importante communauté asiatique ajoute une dimension internationale.
On peut pique-niquer dans le jardin botanique qui borde le lac Victoria, un lieu qui vaut le détour, à 25 minutes en taxi depuis le centre-ville.


 
 

7. Tananarive (Madagascar)

Tana (comme on la surnomme) est peut-être la moins africaine des villes d'Afrique. Ses rues pavées montent à l'assaut de collines escarpées, couvertes de maisons en bois aux volets colorés. Les fleurs violettes des jacarandas répandent leur nectar sur les têtes des enfants qui jouent et des couples en promenade. On déguste thé, café, chocolat chaud et gâteaux à la crème dans des salons de thé. Le soir, les habitants sortent pour écouter du jazz dans les cabarets ou des tubes malgaches dans les discothèques.
Tous les renseignements utiles sont disponibles auprès de la Maison du tourisme, rue Prince-Ratsimamanga. Ne manquez pas l'hôtel Colbert.


 
 

8. Dakar (Sénégal)

Âpre, chaotique, électrisante, Dakar est la ville africaine par excellence. C'est la nuit qu'elle connaît son apogée, très tard, bien après minuit, à l'heure où ses habitants, fous de musique et revêtus de leurs plus beaux habits, se rendent dans les night-clubs attitrés de Youssou N'Dour ou de Thione Seck (ces vedettes internationales jouent ici quand elles ne sont pas en tournée), ou dans l'un des nombreux autres clubs de la ville. Dans la transe des percussions et des voix, on y danse jusqu'à l'aube.
L'Ozio, rue Victor-Hugo, est une bonne adresse. Pour échapper à la foule, prenez le ferry pour l'île de Gorée.


 
 

9. Libreville (Gabon)

La capitale du Gabon ressemble plus à Miami qu'à une capitale africaine. Des hôtels haut de gamme s'élèvent sur les plages baignées par l'Atlantique ; dans les immeubles de bureaux tout en verre, on traficote autour du pétrole ; des voitures de luxe foncent sur les boulevards et une foule à la pointe de la mode se presse dans les boutiques et les restaurants chics. Cosmopolites à leur manière, les prix y sont élevés : Libreville est l'une des cités les plus chères du monde. Les fêtards tâchent justement de l'oublier autour d'une bière ou… d'une coupe de champagne.
Air France ou Air Gabon International desservent Libreville. Les commerces sont généralement fermés entre 12h et 15h.
 
 

10. Marrakech (Maroc)

Charmeurs de serpents, cracheurs de feu et marchands de tapis volants, ils sont bien là, foule bigarrée et enchanteresse de la place Djemaa el-Fna. À un boulevard ombragé de là, c'est la ville nouvelle, de style Art déco, qui ressemble à un petit Paris (où les Champs-Élysées seraient bordés d'orangers). Des femmes à la coiffure impeccable promènent leur chien, des couples sirotent un café au lait à la terrasse des bistrots, et des jeunes scotchés à leur téléphone portable font la queue pour le dernier film américain à gros budget.
Les cinéphiles dînent au Dar Es-Salam, le restaurant filmé par Alfred Hitchcock dans L'Homme qui en savait trop. Pour éviter la foule des touristes, préférez le souk de Bab Doukkala.


 

Paramètres des cookies