1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Les meilleurs ultra-trails du monde
Sports et activités

Les meilleurs ultra-trails du monde

Texte par

Adharanand Finn (traduit de l'anglais par Yann Champion)

Mis à jour le : 2 février 2021

Carte

Un marathon sur route est toujours une épreuve et cela peut être un moyen original de découvrir une ville… mais pour une expérience vraiment unique en son genre, qui vous conduit dans la nature et bien au-delà de vos limites, rien ne vaut un ultra marathon, soit toute course allant au-delà des 42,2 km habituels. Voici une liste des meilleures courses ultra du monde.

Remarque : les courses ici répertoriées devraient toutes se poursuivre en 2021, avec diverses restrictions dues au COVID-19, mais cela peut être sujet à changement. Veillez à consulter les différents sites Internet pour plus d’informations.

adobestock_366767194.jpeg

Avec ses paysages à couper le souffle, le légendaire Ultra Trail du Mont Blanc est au sommet de notre liste des ultra trails.

1. Ultra Trail du Mont Blanc (UTMB), France

L’UTMB est l’un des ultra trails les plus prisés du monde. Il l’est à tel point qu’il est même difficile d’avoir droit d’y participer : il faut d’abord gagner des points de qualification, puis être tiré au sort. Cette popularité extrême est principalement due à l’esprit et à l’ambiance qui ont fait de cette course de 170 km une véritable légende. La course démarre toujours en grande pompe à Chamonix, – où tout le monde de l’ultra trail semble se rassembler chaque année pour célébrer une semaine durant la course à pied– avant de suivre un tracé de randonnée mythique qui s’apparente à un tour mythique du massif du Mont-Blanc, le plus haut sommet d’Europe, en passant par l’Italie et la Suisse. Avec son dénivelé d’environ 10 000 m, inutile de dire que c’est loin d’être une épreuve de tout repos, mais les « Allez, allez ! » et le son des cloches des vaches seront là pour vous donner du courage.

2. Ultra-Trail Mt. Fuji, Japon

Pendant japonais de l’UTMB, l’UTMF est une course de 167 km qui serpente autour de l’un des sommets les plus emblématiques du monde, le mont Fuji (ou Fuji-san, comme l’appellent les Japonais), volcan majestueux qu’on ne peut qu’admirer en le voyant dressé dans le paysage. L’Ultra-Trail Mt. Fuji compte de nombreuses sections escarpées et difficiles (en tout, comptez près de 8 000 m de dénivelé) pour mettre à l’épreuve votre endurance physique et mentale. C’est une course particulièrement bien organisée, avec notamment des sections nocturnes si bien éclairées qu’il est impossible de se perdre. Les postes de secours installés tout le long de la course proposent aux coureurs quantité de bols fumants de nouilles udon qui sont un excellent moyen de reprendre des forces. En raison des restrictions dues au coronavirus, la version 2021 de l’UTMF n’est ouverte qu’aux coureurs vivant au Japon.

3. Comrades Marathon, Afrique du Sud

Plus grand et plus ancien ultra-marathon du monde, le « marathon des camarades » est un festival de bonne humeur et de camaraderie qui se court chaque année en Afrique du Sud. Le départ de la course est épique, avec 20 000 coureurs rassemblés qui chantent ensemble la chanson traditionnelle des mineurs d’Afrique du Sud, « Shosholoza », avant que ne résonne l’air des Chariots de Feu. Tout le monde se lance alors sur cette route de légende qui relie Durban sur la côte à Pietermaritzburg, à 90 km dans les terres (altitude : 600 m). La course change de sens chaque année, une fois en montée l’autre fois en descente, chaque sens offrant ses propres difficultés. En « montée », la course fait quelques kilomètres de moins (87 km au lieu de 90 km). Même si les paysages ne sont pas particulièrement saisissants, c’est l’évènement même qui fait que cette course est unique en son genre, avec son itinéraire jalonné de milliers de Sud-africains organisant des braais (barbecues), buvant de la bière et saluant tous les coureurs qui passent.

4. West Highland Way Race, Écosse

Cette course de 153 km suit le célèbre West Highland Way, beau et sauvage sentier de randonnée écossais, qui relie Milngavie, petite ville au nord de Glasgow, à Fort William au pied du Ben Nevis, le point culminant des îles britanniques. La Western Highland Way Race vous fait longer les rives de lochs reculés, suivre des gorges étroites aux parois escarpées, traverser des landes et franchir des cols en altitude. De Glencoe au Loch Lomond en passant par le Devil’s Staircase, la course vous fait passer par certains des plus beaux espaces naturels d’Écosse. Organisée pour la première fois en 1985, la course est aujourd’hui l’un des ultra marathons les plus prisés du Royaume-Uni.

krisjanis-mezulis-_e07wwlywa-unsplash.jpg

Une fois par an, sur la West Highland Way, les randonneurs laissent la place aux coureurs

5. Western States 100, Californie, États-Unis

Couvrant 100 miles (161 km), la Western States 100 est la course d’endurance la plus emblématique des États-Unis. Elle traverse la Squaw Valley, près du site des Jeux olympiques d’Hiver de 1960, et les montagnes de la Sierra Nevada jusqu’à la ville d’Auburn. Depuis sa première édition en 1974, la course a vu bon nombre des plus grands coureurs d'ultra de leur époque relever ce défi de taille. Le nombre de coureurs étant limité en raison des restrictions incombant aux parcs nationaux, il n’est pas aisé d’y avoir accès. Et les conditions de course ne sont pas faciles non plus. Vous pouvez vous retrouver à courir dans la neige aux cols les plus élevés, mais la principale difficulté est généralement la chaleur dans la vallée, qui peut approcher les 38°C. Les coureurs qui parviennent à finir la course dans un délai de 30 heures ont droit à une boucle de ceinture témoignant de leur exploit. Mais autant dire qu’ils sont peu nombreux.

lpt0110_085.jpg

 Le Spartathlon : 245 km de course à travers la Grèce.

6. Spartathlon, Grèce

Le Spartathlon s’inspire de la légende grecque de Phidippidès, messager athénien qui, en 490 av. J.-C., aurait couru le long des 245 km séparant Athènes de Sparte afin d’y demander de l’aide dans la bataille de Marathon, qui les opposait aux Perses. Partant du pied de l’Acropole, la course traverse nombre de villes antiques grecques, passe le haut col de Sangas sur le mont Parthénion, avant de finalement rejoindre Sparte. La course ne permet toutefois pas vraiment de profiter du paysage, car il faut respecter les temps aux 75 points de passage qui jalonnent la route et la limite est de seulement 36 heures pour achever la course (et ainsi entrer au panthéon des légendes de la course à pied).

7. Barkley Marathons, Tennessee, États-Unis

« Ce n’est peut-être pas la course ultra la plus difficile au monde, mais elle est à la limite de ce qui est humainement possible. » C’est ainsi que le directeur de la course, Lazarus Lake, a décrit le Barkley Marathons, qui est sans doute la course la plus redoutable du monde. En 35 ans, seules 15 personnes sont parvenues à la finir. Longue de 100 miles (161 km), elle fut inspirée par une évasion de prison, en 1977, durant laquelle le fugitif ne put parcourir que 13 km en 55 heures tant les montagnes du Tennessee, où se déroule la course, constituaient un terrain difficile. La liste des difficultés est aussi longue que cet article, depuis les conditions d’entrée (qui sont secrètes et impliquent, entre autres, d’écrire une lettre de motivation) aux conditions météorologiques extrêmes, en passant par l’absence d’heure de départ fixe – on vous prévient que la course va commencer seulement une heure à l’avance – et l’absence de stations de secours le long de l’itinéraire. Cependant, c’est justement cette difficulté qui fait que nombre d’ultra runners rêvent de relever le défi. Enfin… s’ils arrivent déjà à savoir comment participer.

8. Marathon des Sables (MdS), Maroc

Prenant place au Maroc dans l’un des paysages les plus désolés et grandioses du monde, le MdS est la plus célèbre course de plusieurs jours au monde. Après avoir parcouru 250 km dans le Sahara en sept jours, en transportant toutes vos provisions sur votre dos, vous aurez l’impression d’être de retour d’un autre monde. Les participants disent souvent que cette course a changé leur vie et les liens qui se tissent avec les autres concurrents peuvent se transformer en amitiés de toute une vie. La course est extrêmement bien organisée, surtout compte tenu du défi logistique que représente l’hébergement et la gestion de 1 200 coureurs dans le désert.

9. Zegama-Aizkorri, Espagne

Ce n’est pas un ultra marathon à proprement parler, mais la Zegama-Aizkorri est souvent qualifiée de « Tour de France de la course en montagne » pour la manière dont les spectateurs sont rassemblés le long du trajet sur le bord des routes pour encourager bruyamment les coureurs qui, dans la brume ou la pluie, s’essaient à l’un des plus difficiles marathons (42,2 km) du monde. Les sentiers des montagnes basques sont techniques et escarpés, le parcours s’élevant à plus de 5 000 m. Le temps étant souvent humide et brumeux dans ce coin d’Espagne, il n’est pas garanti que les vues seront au rendez-vous, mais c’est aussi ce climat qui donne à la course son ambiance si particulière, presque mystique, qui l’a rendue célèbre dans le monde entier.

10. Lavaredo Ultra Trail, Italie

Les majestueuses Dolomites italiennes forment la toile de fond de cette course d'ultra-trail de 120 km, qui commence tard dans la nuit sur la place principale de la ville de montagne de Cortina d’Ampezzo. Si tout se passe bien, lorsque l’aube arrive, vous vous retrouvez en train de courir parmi certains des plus beaux paysages du monde, tels que l’imposante formation rocheuse de Tre Cime di Lavaredo, avec les vallées embrumées en contrebas. Le soleil peut devenir brûlant à mesure que l’on remonte les vallées escarpées, mais il est toujours possible de faire des pauses pour se rafraîchir avec les ruisseaux de montagnes et profiter pleinement du cadre. Il n’est pas aisé de rejoindre Cortina avant le coucher du soleil, mais si vous y parvenez, vous ne manquerez pas de profiter de l’ambiance des bars et pizzerias pleins de coureurs heureux de célébrer leur réussite.

 

 


Paramètres des cookies