1. Accueil
  2. Magazine
  3. Best of
  4. Les destinations incontournables en Europe : la sélection Lonely Planet
Best of

Les destinations incontournables en Europe : la sélection Lonely Planet

Carte

L’Europe est une mosaïque de lieux et de peuples si foisonnante qu’au moment d’organiser ses vacances, l’éventail de destinations possibles peut donner le vertige. Choisir, c’est renoncer, aussi, nous avons demandé à nos auteurs de vous faciliter la tâche en établissant la liste de leurs dix endroits favoris en 2015. Une liste non exhaustive mais précieuse qui vieillit très bien les mois passants...
 
La liste de 2015 marie de bons vieux classiques remis au goût du jour, les nouvelles destinations prometteuses qui ont attiré notre attention, ainsi que quelques endroits bien cachés à l’écart des sentiers battus – de ceux qui donnent envie de faire son sac à la hâte, d’acheter son billet et de partir sur un coup de tête. À vous maintenant de faire votre choix...

1. Akureyri, Islande

Il y a cinq ans à peine, le tourisme était encore presque marginal en Islande. Aujourd’hui, tout a changé : après une crise financière, deux éruptions volcaniques, et cinq saisons de la série Game of Thrones, les paysages spectaculaires et la culture singulière de ce petit État insulaire ont le vent en poupe.
La plupart des visiteurs se concentrent sur le sud du pays, c’est-à-dire le Cercle d’or, Reykjavík, ainsi que les montagnes et les glaciers du parc national de Skaftafell. Akureyri, par contraste, est nettement moins visitée. Située sur la côte nord, au pied de pics enneigés, la ville se tient au fond du plus long fjord islandais. C’est la deuxième agglomération du pays. S’il ne faut pas s’attendre à l’ambiance survoltée d’une grande métropole (il n’y a en effet que 18 000 habitants), cette ville décontractée est aussi celle qui affiche la plus grande vitalité en dehors de Reykjavík.
Akureyri fait également une base idéale pour partir à la découverte des pâturages verdoyants, des villages de pêcheurs, des mares de boue bouillonnantes, des cascades, des pistes de ski et des baies peuplées de baleines qui caractérisent le Nord. Glaciers, volcans, champs de lave et stacks basaltiques sont omniprésents, comme autant de rappels de la puissance de la terre. Sous l’eau, d’étranges formations sous-marines attirent les plongeurs, tandis que les îles du large sont le fief des colonies d’oiseaux marins.


 

2. Leipzig, Allemagne

On comprend aisément pourquoi cette ville au style négligé chic est maintenant surnommée la “nouvelle Berlin” : étudiants, artistes et entrepreneurs de tous horizons se pressent ici en quête de logements bon marché, de dynamisme et de nouveauté. Il ne faut pas croire pour autant que Leipzig se résume à une pâle copie de Berlin. Au contraire, voilà une ville qui a du cran. En témoignent le QG de la Stasi (devenu un musée public) qui dresse encore sa silhouette menaçante, et les manifestations de grande ampleur de 1989. Celles-là même qui ont encouragé la fameuse révolution dont la chute du Mur de Berlin a constitué le point d’orgue.
Cette année, l’église Saint-Nicolas, théâtre de maintes contestations politiques, fêtera son 850e anniversaire. La gare centrale de Leipzig atteindra quant à elle sa centième année. Et pour couronner le tout, l’année 2015 marquera une autre célébration : celle de la première mention attestée de la ville, il y a mille ans. De quoi s’attendre à un été chargé en réjouissances, fêtes et expositions en tous genres.
Leipzig sera la prochaine destination tendance en Europe. Prenez de vitesse la jeunesse branchée et hâtez-vous de la découvrir dès à présent.

3. Les Açores, Portugal

Les Açores sont loin de tout, ce qui explique sans doute pourquoi cette destination est l’une des plus méconnues d’Europe. Ce magnifique archipel composé de neuf îles appartenant au Portugal se trouve en plein milieu de l’Atlantique, à environ 1 500 km à l’ouest de Lisbonne, et c’est le royaume de la nature. D’aucuns se sont montrés tellement enthousiastes au sujet de ses paysages émeraude, de l’abondance de sa vie marine et de ses activités écoresponsables que l’archipel a été désigné l’année dernière meilleure destination mondiale dans le domaine du tourisme durable.
Ascension du Pico, volcan à la forme conique parfaite et point culminant du Portugal ; observation des baleines dans les eaux de São Miguel ; randonnée pédestre, vélo, ou encore canyoning sur São Jorge, un petit paradis insulaire aux airs de terrain de jeu pour adultes… En matière d’activités de plein air, vous n’aurez que l’embarras du choix.
Bonne nouvelle : on trouve facilement des vols directs depuis l’Europe et le Canada. Moins bonne nouvelle : à en juger par le prix de base des vols bon marché au départ du Royaume-Uni en fin d’année dernière, le secret açoréen est peut-être déjà éventé…

4. Málaga, Espagne

Málaga, ville à l’atmosphère agréablement décontractée, a bien des atouts : soleil, plages, délicieux poisson et fruits de mer, et centre historique rempli de ruelles pittoresques. C’est déjà beaucoup. On ne s’attend donc pas à trouver en sus une scène culturelle d’envergure internationale, d’autant que cette ville est la porte d’accès au chapelet d’hôtels-clubs de la Costa del Sol...
Ces dernières années, ce port vieux de 3 000 ans a énormément investi dans l’art, avec un résultat pour le moins exceptionnel. Le Museo Picasso, qui abrite plus de 200 œuvres du peintre natif de Málaga, et le Museo Carmen Thyssen, principalement consacré à la peinture andalouse, sont tous deux relativement récents. En 2015, on a pu assister à l’inauguration de la première annexe du centre Georges Pompidou à l’étranger (centrepompidou.eu), et à celle d’une annexe du Musée russe de Saint-Pétersbourg (coleccionmuseoruso.es) dans une ancienne fabrique de tabac.
Málaga allie charmes traditionnels (festin de poisson frit et de bière fraîche sur la plage, vue magnifique du haut du château du Gibralfaro, une forteresse du XIVe siècle) et contemporains, comme en témoignent ses musées et son port réhabilité. En bref, c’est la destination rêvée pour des vacances en ville.

5. Belgrade, Serbie

Arborant avec fierté ses élégantes façades délabrées, Belgrade se profile depuis quelque temps parmi les fins connaisseurs comme la destination européenne par excellence. Sa vie nocturne endiablée lui vaut d’être comparée à Barcelone et Berlin, ses homologues occidentales bien plus connues (et plus onéreuses). Si l’on ajoute à cela une cuisine roborative, l’essor des auberges de jeunesse et l’amélioration des liaisons aériennes avec le reste de l’Europe, le décor est planté : il n’y a plus qu’à s’aventurer au-delà des discothèques flottantes qui font le succès de la capitale.
Détruite et rebâtie maintes et maintes fois au cours de ses 2 300 ans d’existence, Belgrade ravira les amateurs d’histoire. Ils pourront notamment visiter sa forteresse, dans le parc de Kalemegdan (qui accueillera cet été un tout nouveau festival : kalemegdansummerfestival.com/sr), son Palais royal et ses musées captivants. Pour découvrir la ville sous une tout autre perspective, il suffit de participer à l’un des circuits guidés de création récente en kayak, à vélo ou sous terre (tob.rs/belgrade-sightseeing-tours/other-sightseeing-tours).
Parmi les quartiers historiques et destinations du moment, citons Skadarlija, quartier bohème à la célèbre rue pavée éponyme, et Savamala, haut lieu de la création et berceau du très tendance festival Mikser (festival.mikser.rs). Sachant qu’un réaménagement des bords de la Save dans le style de ce qui se fait à Dubaï est prévu pour l’automne prochain, tâchez de vous imprégner de cette ambiance unique avant qu’elle ait disparu.

6. Piémont, Italie

Ville hôte de l’Expo 2015 jusqu’au 31 octobre, Milan se trouve naturellement sous les feux des projecteurs. Il suffit pourtant de détourner le regard vers l’ouest et la région voisine du Piémont pour découvrir qu’en matière d'actualité, Turin n’a rien à lui envier. L’ostension du saint suaire y attire des milliers de catholiques, et la ville est déjà à la moitié de son mandat de Capitale européenne du sport. Matchs de rugby (Italie/Écosse le 22 août), golf urbain et beach-volley figurent au programme des manifestations sportives à venir.
Si les momies vous intéressent davantage que les marathons, vous serez ravi d’apprendre que le musée des Antiquités égyptiennes de Turin vient de s’offrir une nouvelle jeunesse au terme de cinq années de travaux. Envie de changer de rythme ? Mettez le cap sur le sud du Piémont et ses collines couvertes de vignobles. En voiture, vous aurez tout le loisir d’explorer les paysages des Langhe, du Roero et du Montferrat, classés au patrimoine mondial de l’Unesco, mais aussi les communes viticoles comme Barolo, Barbaresco et La Morra.

7. Bakou, Azerbaïdjan

Bien que située au bord de la mer Caspienne, entre la Russie et l’Iran, la capitale azerbaïdjanaise se considère comme faisant partie de l’Europe… Elle est en tout cas l’une des villes du continent dont la physionomie change le plus rapidement.
Le béton de l’époque soviétique est en train de céder le pas à un style tape-à-l’œil, à la croisée des chemins entre Dubaï et Paris. Nouvelle icône architecturale, le centre culturel Heydar Aliyev (heydaraliyevcenter.az), conçu par Zaha Hadid, se distingue par la fluidité de ses lignes courbes et sa couleur blanche. Quel que soit l’angle choisi, la prise de vue est toujours réussie. Ailleurs, les Flame Towers dominent les remparts de pierre de la vieille ville médiévale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Cet ensemble de trois gratte-ciels bleus semble s’embraser chaque soir grâce à un ingénieux système d’illumination.
Jusque récemment, la délivrance hasardeuse de visas et les prix élevés parce qu’étroitement liés au cours du pétrole rebutaient les touristes. Toutefois, la forte dévaluation de la monnaie en février dernier (35% environ par rapport à l’euro et au dollar) a entraîné une baisse des prix. En outre, à l’approche de la première édition des Jeux européens (baku2015.com) et du Grand Prix automobile d’Europe (qui aura lieu à Bakou en 2016), on peut espérer que les visas touristiques seront soumis à moins de restrictions.

8. Amsterdam, Pays-Bas

Entre ses canaux de carte postale, ses musées remplis de chefs-d’œuvre, ses pistes cyclables omniprésentes, ses marchés aux fleurs, une vie nocturne qu’on ne présente plus, et sa gastronomie cosmopolite dont la dernière incarnation tendance, un marché d’alimentation, occupe l’ancien dépôt de tramways du musée et centre culturel De Hallen (dehallen-amsterdam.nl), Amsterdam se visite à tout moment.
Mais cette année, du 19 au 23 août, la capitale amstellodamoise accueillera le Sail Amsterdam (sail.nl). Ce grand rassemblement de voiliers organisé tous les cinq ans attirant des milliers de visiteurs, mieux vaut préparer votre séjour dès à présent. Cette gigantesque manifestation (la plus grande des Pays-Bas) aura notamment pour points d’orgue l’arrivée de voiliers dans la ville ainsi que des spectacles et concerts à thème nautique. Le public pourra aussi monter à bord d’innombrables vaisseaux anciens et modernes.
Les passionnés de navigation ne manqueront pas des sites, ouverts toute l’année, tels que le Het Scheepvaartmuseum (Musée maritime), situé juste en face du NEMO. Ce dernier, musée scientifique en forme de bateau, comporte un toit-terrasse semblable au pont d’un navire avec vue panoramique sur la ville.

9. Tromsø, Norvège

 
Depuis quelques années, Tromsø n'en finit plus de monter. La capitale de l’Arctique, les montagnes enneigées et la nature sauvage qui l’entourent vous réservent bien des aventures. Selon les saisons, vous pourrez randonner, faire du kayak, observer les baleines, skier, et vous balader à motoneige ou en traîneau à chiens. Hiver comme été, la ville accueille une foule de manifestations diverses, du marathon au soleil de minuit en juin aux championnats de courses de rennes lors de la Samisk Uke (Semaine Sami) en février.
 
Alors que le Krystall devrait ouvrir ses portes pour Noël 2016, l'excitation commence déjà à monter. De quoi s'agit-il exactement ? Imaginez un hôtel cinq étoiles en forme de flocon de neige posé au large du littoral accidenté de Tromsø. Maintenant, représentez-vous 86 chambres minimalistes à toit de verre permettant de contempler les aurores boréales depuis le confort douillet de son lit. On croit rêver… Flottant entre deux fjords, l’hôtel marie architecture nordique et extrême proximité avec la nature. Un cocktail détonant qui laissera à coup sûr les clients bouche bée.
 


 

10. Porto, Portugal

Les modes vont et viennent. Lisbonne le sait, elle qui est désormais en passe d’être supplantée par la rayonnante et festive Porto, sa petite sœur du nord du pays. Encensée de toutes parts, celle que l’on désigne comme l’une des meilleures destinations d’Europe (et des moins chères) a l’entrain d’une ville portée par son imagination créatrice.
Les plaisirs de Porto vont bien au-delà de la seule dégustation du fameux vin cuit, dans des caves telles que Taylor's (taylor.pt/en/visit-taylors/port-cellars), ou de la balade dans le quartier de la Ribeira, le centre classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Ses ruelles médiévales, bordées de maisons aux teintes pastel qui dévalent la colline jusqu’aux berges du Douro, arborent une touche très contemporaine grâce au street art. C’est ainsi que la Rua Miguel Bombarda, repaire branché jalonné de cafés, de boutiques et de galeries d’art, porte haut les nouvelles couleurs que lui donnent des artistes comme Hazul Luzah.
Une envie gourmande ? Grâce aux grands chefs qui font la gloire de la ville, parmi lesquels Rui Paula et José Avillez, vous allez pouvoir vous faire plaisir. Et c’est sans compter le Mercado do Bolhão, marché du XIXe siècle qui fait l’objet cette année d’une rénovation ô combien nécessaire. Enfin, pour parachever la découverte gastronomique, offrez-vous l’une des sensationnelles balades culinaires d’une demi-journée proposées par Taste Porto Food Tours (tasteportofoodtours.com).


 

Lire aussi :

Les plus belles plages d’Europe : la sélection Lonely Planet 2015
 

evaneos