1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. France : les meilleurs musées d'art contemporain
France

France : les meilleurs musées d'art contemporain

Mis à jour le : 9 janvier 2017

Carte

Formes étranges à l'extérieur, œuvres et installations surprenantes à l'intérieur… Visiter un musée aujourd'hui n'est plus un pensum. Les laboratoires de l'art contemporain ne s'adressent pas seulement aux spécialistes, mais à tous les curieux.
 

1. CENTRE POMPIDOU, METZ (MOSELLE)

Le Centre Pompidou-Metz, inauguré en 2010, occupe l'emplacement d'une ancienne gare de marchandises, dans un quartier en pleine mutation. L'originalité de son architecture, signée Shigeru Ban et Jean de Gastines, stimule l'imagination. Certains y voient une immense voilure blanche livrée aux caprices du vent ; d'autres la comparent à une raie géante ou à un chapeau chinois. La magie se prolonge à l'intérieur, avec une succession de galeries aux volumes très différents, qui accueillent des expositions de haut niveau consacrées à l'art moderne et contemporain. Du design à la peinture, tous les champs de la création sont concernés.
Infos et programmation sur www.centrepompidou-metz.fr
 
 

2. CARRÉ D'ART, NÎMES (GARD)

Au cœur de Nîmes, ancienne cité romaine, les siècles se répondent. Face à l'antique Maison carrée a surgi, en 1993, le Carré d'art, un bâtiment de verre et d'acier, ode à la lumière et à la légèreté. Conçu par Norman Foster, ce musée d'Art contemporain regroupe plus de 400 œuvres, des années 1960 à nos jours. Art français, identité méditerranéenne et tendances anglo-saxonnes sont les axes forts d'une collection dédiée aux avant-gardes (mouvement Supports/Surfaces, Figuration libre, Arte Povera, etc.). Des expositions temporaires, une médiathèque et des animations complètent la visite.
Visite gratuite les 1ers dimanches du mois, comme dans tous les musées nationaux. 


Le Carré d'Art de Nîmes. Jacqueline Poggi
 
 

3. MUSÉE D'ART MODERNE DE SAINT-ÉTIENNE (LOIRE)

Inauguré en 1987, ce musée rassemble avec d'autres musées de Saint-Étienne (musée d'Art et d'Industrie, musée de la Mine) des collections mêlant volontiers l'art et les techniques de l'ère industrielle. Le passé ouvrier stéphanois resurgit ainsi souvent au travers d'expositions temporaires mêlant art contemporain et design. Parmi les collections permanentes, un nombre important d'œuvres picturales du XXe siècle (Monet, Magnelli, Picasso, Brauner, Léger…) mais également une collection d'art ancien, de design et de photographies.
Informations sur www.mam-st-etienne.fr
 
 

4. CAPC, BORDEAUX (GIRONDE)

À deux pas des quais et du quartier des Chartrons, le Centre d'arts plastiques et contemporains de Bordeaux occupe les anciens entrepôts Lainé de denrées coloniales, construits au début du XIXe siècle. Une véritable basilique aujourd'hui consacrée à l'art contemporain et réaménagée dans les années 1980 par Andrée Putman. Les expositions ont lieu dans l'immense nef centrale et les galeries supérieures. Le musée abrite plus de 1 200 œuvres, et 189 artistes y sont représentés.
Le CAPC a fêté ses 40 ans en 2013. 


Le CAPC de Bordeaux. Anthony Lazaro
 
 

5. CNAC, GRENOBLE (ISÈRE)

Le Centre national d'art contemporain de Grenoble, communément appelé le Magasin, a ouvert ses portes en 1986. La particularité du lieu tient notamment à son impressionnante structure métallique de type Eiffel, surmontée d'une verrière immense. Cet ancien site industriel offre la possibilité aux artistes internationaux d'exposer des œuvres au format impressionnant, parfois même de les créer in situ, comme Jim Isermann en 1999 ou Paul Morrison en 2003. D'autres grands noms y ont exposé, comme Anish Kapoor ou Daniel Buren.
Consultez la programmation sur www.magasin-cnac.org
 
 

6. CONSORTIUM, DIJON (CÔTE-D'OR)

Sous l'égide d'une association très active depuis 1977, ce centre, ouvert en 2011 dans une ancienne usine de chaussures magnifiquement réinstallée sur 4 000 m2 par Shigeru Ban (architecte du Centre Pompidou à Metz), présente des expositions temporaires des plus éminents artistes contemporains. Le Consortium, à l'origine de nombreuses actions artistiques dans la région, développe une réflexion critique sur la place et le rôle de l'art. La visite du bâtiment offre une déambulation presque monastique dans les espaces tout de béton et de lumière.
En 2008, le célèbre Turner Prize a été décerné à Mark Leckey suite à une exposition réalisée au Consortium
 
 

7. CENTRE POMPIDOU (PARIS)

Avec ses gaines de circulation peintes de couleurs vives et l'immense chenille des escalators rejetés vers l'extérieur, son architecture signée Renzo Piano et Richard Rogers est déjà un manifeste de modernité. Elle fit scandale en 1977 et continue de fasciner. Cet audacieux bâtiment abrite l'incontournable musée national d'Art moderne (MNAM), qui possède la plus grande collection en Europe d'art des XXe et XXIe siècles. Soit quelque 60 000 œuvres (peinture, architecture, sculpture, design, photo, cinéma, nouveaux médias, etc.) accrochées par alternance (niveaux 4 et 5). Ses grandes expositions temporaires ont un succès fou.
Découvrez toutes les œuvres de la collection du Centre sur www.centrepompidou.fr


Exposition "Play it Yourself" en 2011. Pierre Métivier
 
 

8. MUSÉE D'ART MODERNE ET PALAIS DE TOKYO (PARIS)

Avec sa riche collection permanente, le MAM couvre la plupart des grands courants artistiques de 1901 à nos jours (avec, notamment, des œuvres de Matisse, Raoul Dufy, Georges Rouault, Modigliani, Giacometti, Louise Bourgeois, Christian Boltanski). Il présente aussi d'intéressantes expositions temporaires, comme celle sur Basquiat en 2010 ou sur Christopher Wool en 2012. Quant au palais de Tokyo, qui a rouvert en 2012 après avoir triplé sa surface (22 000 m2), il entend être l'un des plus grands sites dédiés à la création contemporaine en Europe.
Le musée est ouvert en nocturne jusqu'à 22h le jeudi. Les collections permanentes sont en accès gratuit. 
 
 

9. TRAM (PARIS, ÎLE-DE-FRANCE)

L'association Tram, réseau d'art contemporain (www.tram-idf.fr), qui fédère plus d'une trentaine de lieux à Paris et en Île-de-France, peut vous ouvrir des pistes d'exploration nouvelles. Des lieux très branchés comme la Maison Rouge (www.lamaisonrouge.org), boulevard de la Bastille, ou le Mac/Val (www.macval.fr), à Vitry-sur-Seine, et d'autres plus inattendus mais pas moins intéressants. Début 2012, elle proposait ainsi, un samedi par mois, un parcours différent associant deux ou trois lieux du réseau et des rencontres avec les artistes ou les organisateurs des expositions.
Carte du réseau et infos sur www.tram-idf.fr


Visiteurs à la Maison Rouge. looking4poetry
 
 

10. LAM, VILLENEUVE D'ASCQ (NORD)

Les artistes fous, les médiums, les autodidactes solitaires ont leur panthéon. Depuis sa réouverture en 2010 et grâce à son extension à l'architecture très réussie, le musée d'Art moderne Lille Métropole abrite la plus grande collection d'art brut jamais réunie en France. Des œuvres incroyables, tels les totems géants, les fresques orientales d'une minutie affolante ou les villes futuristes en matériaux de récupération sont réalisées par des non-professionnels de l'art. Une véritable incitation à la modestie pour les stars de l'art moderne ou contemporain également représentées : Picasso, Braque, Modigliani, Léger ou encore Miró.
Lille est accessibile en 1 h en TGV depuis Paris-Gare du Nord. 
 
Photo Centre Pompidou Metz: airdecker


Paramètres des cookies