1. Accueil
  2. Magazine
  3. Voyage en famille
  4. Faire de la randonnée en famille
Voyage en famille

Faire de la randonnée en famille

Mis à jour le : 25 janvier 2019

Carte

Vos enfants rêvent d’aventure, de grands espaces ou de forêts enchantées ? Il est temps de partir avec eux en randonnée pendant plusieurs jours à l’occasion d’un voyage en famille en France ou à l’étranger. Avec la randonnée itinérante, fini l’aller-retour. Vous disposez de temps : le temps de vous arrêter, d’observer un edelweiss, d’admirer un aigle qui tournoie ; le temps de jouer, de construire un moulin le long d’une rivière ; le temps de bavarder, parfois de se confier. 
Et puis il y a la promesse de l’étape. Qu’il s’agisse d’un refuge, d’un simple gîte ou d’un bivouac, ce sera souvent le lieu des meilleurs souvenirs. L’aspect pédagogique n’est pas à négliger non plus. La nature est une école de la vie. Respect de l’environnement, autonomie, entraide et prise de conscience des risques sont autant de qualités qui se développeront naturellement au cours de la randonnée.

1. La randonnée... À partir de quel âge ?

Dès 4 ans, il existe une solution idéale, l’animal de bât. Selon le pays, il s’agira d’un âne, d’une mule ou d’un dromadaire. Non seulement il permet de transporter le bout de chou fatigué, mais il contribue à créer une ambiance et participe au transport des bagages. À partir de 8 ans et jusqu’à 12 ans, la capacité d’endurance des enfants s’améliore nettement. Ils peuvent accomplir, par leurs propres moyens, des randonnées itinérantes complètes et même porter un petit sac. Pour que la randonnée reste synonyme de plaisir, limitez les étapes à 15 kilomètres ou 4 heures de marche effective. Au-delà de 12 ans, c’est le mental qui va primer. Partez avec des amis de leur âge ou randonnez dans des régions exotiques. Le poids maximal du sac à dos ne doit pas excéder 12% du poids de l’enfant.

2. Comment choisir sa randonnée en famille ?

En termes de durée, l’optimum se situe entre 4 et 7 jours – suffisamment pour bénéficier de l’atmosphère de grande randonnée, tout en évitant les risques de lassitude ou de fatigue accumulée. L’altitude aussi est un facteur à prendre en compte. De 2 à 5 ans, 2 500 mètres est un maximum ; avant 10 ans, restez en deçà de 3 000 mètres. Ensuite, les précautions à prendre sont les mêmes que pour un adulte.
Si vous décidez de partir avec une agence spécialisée, n’hésitez pas à opter pour une formule rando-liberté, qui allie la tranquillité d’esprit d’une randonnée organisée à l’autonomie d’un groupe sur mesure sans accompagnateur. Si vous préférez partir par vos propres moyens, prévoyez des marges. Qu’il s’agisse du poids des sacs, du nombre et de la longueur des étapes, ou du niveau physique nécessaire, visez toujours en deçà de ce que vous estimez possible. Vérifiez aussi que votre assurance inclut bien l’activité randonnée.

3. Équipement des enfants pour la randonnée

Veillez à ce que vos enfants soient correctement protégés des intempéries et du soleil (lunettes, casquette à visière, crème solaire). N’hésitez pas à investir dans une vraie paire de chaussures de marche, elle limitera les risques d’entorse et de glissade. Et puis n’oubliez pas l’équipement plaisir : une paire de jumelles, une boussole et, pour les plus grands, un couteau de poche. Une fois en route, ayez à l’esprit que le rythme doit rester celui de vos enfants. Et puis surtout, surtout, vivez pleinement ces moments privilégiés !

4. Régions propices à la randonnée itinérante en famille

 

  • Afrique du Sud : parc national Tsitsikamma.
  • Canada : région du Charlevoix au Québec.
  • Espagne : parc naturel du Cabo de Gata Nijar en Andalousie.
  • Finlande : parc national ­d’Oulanka à la limite du cercle polaire.
  • Irlande : comté du Kerry.
  • Italie : parc national de la forêt Casentinesi dans les Apennins.
  • Maroc : massif du M’Goun.
  • Nouvelle-Zélande : parc national Abel Tasman.
  • Roumanie : région du Maramureş.
  • Suisse : Val d’Anniviers dans le canton du Valais.


Paramètres des cookies