Sports et activités

Destination VTT

Mis à jour le : 20 janvier 2017

Carte

Casque sur la tête, pneus à crampons et mollets d'acier : à vous les spots les plus déments de la planète pour un voyage à vélo !

1. Circuit du Dachstein (Autriche)

Acclamé comme l'un des meilleurs itinéraires de VTT, ce circuit de trois jours fait le tour des sommets calcaires déchiquetés du massif du Dachstein à travers trois provinces : le Salzburgerland, la Haute-Autriche et la Styrie. Une bonne forme physique est nécessaire pour s'attaquer à cet itinéraire de 182 km, qui commence et s'achève à Bad Goisern, avec une halte près de Filzmoos.
Le site www.dachsteinrunde.at (en allemand) fournit plus de détails.

2. Pentes de l'Alpe d'Huez (France)

S'il existait une capitale du vélo, ce serait définitivement l'Alpe d'Huez ! Outre les 21 virages qui mènent à la station iséroise, parcourus chaque année par de nombreux cyclistes venus exercer leurs mollets sur cette montée mythique du Tour de France, la station dispose également d'un vaste domaine où le VTT est roi. Ouverts aux débutants comme aux experts, 37 itinéraires balisés sont ainsi accessibles via plusieurs télécabines. Au total, cet espace VTT compte plus de 260 km de pistes non goudronnées, que l'on dévale entre forêts, alpages et montagnes majestueuses.
La piste de la Mégavalanche figure parmi les plus longues du monde : 32 km de descente en continu depuis la neige du glacier (www.alpedhuez.com).

3. faire du vtt au coeur de l'Himalaya (Népal)

Les randonneurs sont arrivés ici les premiers, mais le VTT a fini par imposer ses pneus crantés dans ces spectaculaires paysages d'altitude. Au lieu de défier les titanesques sommets himalayens dans une caravane de yaks guidée par des sherpas, enfourchez votre monture en titane pour avaler les kilomètres dans les contreforts de la vallée de Katmandou et dans la région de Pokhara, au nord-ouest de la capitale népalaise. Le VTT est toujours un passeport pour l'aventure, mais ici c'est aussi une machine à remonter le temps, qui vous conduira jusque dans des villages reculés, où étincellent les pagodes et où tintent les moulins à prières.
Les guides VTT sont encore rares au Népal, mais quelques-uns des meilleurs sont chez Himalayan Single Track (www.himalayansingletrack.com) dans le centre de Katmandou. La saison sèche débute en octobre-novembre.

4. découvrir la côte ouest canadienne à vélo, Whistler 

Au Bike Park de Whistler, la saison VTT commence en mai, à peine les snowboards remisés. Depuis 1999, cette grande station de ski ouvre ses remontées aux vététistes, qui profitent aujourd'hui de plus de 200 km de pistes sur quelque 1 500 m de dénivelé. Et si vous en avez assez de vous faire doubler par des gamins de 10 ans sur des sentiers comme A-line ou Freight Train, prenez du champ sur des parcours de cross-country !
De Vancouver, comptez deux heures de route jusqu’à Whistler par la Sea to Sky Highway. Organisez votre séjour sur www.bikeparksbc.com.

5. Montagnes Rocheuses (États-Unis)

Le VTT dans les Rocheuses du Colorado, voilà un sport à couper le souffle. Au sens propre d'abord, car Denver, la capitale à 1 609 m d'altitude (1 mile), n'est pas surnommée pour rien « Mile-High City ». Mais aussi au sens figuré, car si l'on finit par s'acclimater à l'altitude, jamais l'on ne cesse d'être époustouflé par la majestueuse beauté de l'ouest du Colorado. Dans les villes de Durango, Crested Butte, Leadville, Telluride, Fruita ou Boulder, le mountain biker n'est pas un original : il appartient à l'establishment. Par ici, des sentiers comme le 401, au départ de Crested Butte, se déroulent à perte de vue entre alpages et canyons.
Idées d’hébergement sur www.colorado.com. Vous trouverez cartes, guides et vélos à louer dans les villes mentionnées. La haute saison s’étend de la fin du printemps (sauf neige) au début de l’automne.

6. Finale Ligure, un paradis pour les amateurs de vtt (Italie)

Les vacances idéales du vététiste ? Du soleil, la mer et un bon parcours de single-track bien poussiéreux. Finale Ligure, petite ville à mi-chemin entre Nice et Gênes, réunit ce cocktail. Les ramasseurs de châtaignes ont été les premiers à créer des sentiers sur les hauteurs et les caps de ce petit coin de Méditerranée. Aujourd'hui, des vététistes bien informés s'en donnent à cœur joie sur ces pistes de calcaire et de poussière, avec en tête une récompense au bout de la route : une salade tomates-mozzarella agrémentée d'huile d'olive de la région, à savourer face à la mer.
L’aéroport de Nice est à une heure de route environ. L’été étant très chaud, le printemps et l’automne sont les saisons idéales, mais les pistes sont souvent ouvertes l’hiver. Louez les services d’un guide avec Just Ride Finale (www.justridefinale.com).

7. la Haute-Savoie à vélo (France)

La montagne résonne des grincements de freins : l'été, les stations de ski de Haute-Savoie ouvrent leurs téléphériques et télécabines aux amateurs de VTT, et les pistes des plus hauts sommets d'Europe deviennent le terrain de jeux de riders en tenue de protection et casque intégral. Sur ces terrains accidentés, un usage judicieux des remontées peut vous offrir des heures de descente. Certaines stations de l'immense domaine franco-suisse des Portes du Soleil, comme Les Gets, possèdent même des bike parks avec pistes freestyle, lanceurs, sauts ou virages relevés, tandis qu'à Verbier les vététistes explorent des tracés étroits et abrupts avec des guides locaux.
La haute saison s’étend de juin à août ; les remontées ferment aux cyclistes en septembre. En haute altitude, il peut y avoir de la neige toute l’année. Plus d’infos sur www.lesgets.com et www.verbier.ch.

8. North Shore de Vancouver (Canada)

« Allez, suivez-moi ! », lance votre guide. S'il n'était pas là, vous auriez sans doute déjà fait demi-tour. Car sur la rive nord de Vancouver, tous les talents du vététiste sont mis à rude épreuve. Dans la Chaîne côtière, à seulement quelques minutes de route du centre de Vancouver, s'alignent d'est en ouest les monts Seymour, Fromme et Cypress : les moutain bikers du coin, mi-cascadeurs mi-grimpeurs, ont aménagé toutes sortes de passerelles en bois et de parcours à embûches. Ces pistes sous les sapins et les cyprès sont courtes, abruptes, souvent intenses, mais quelques-unes, dont le Pangor Trail, sur le mont Seymour, ou le Lower Oil Can au mont Fromme, sont accessibles aux vététistes intermédiaires.
Vancouver sera votre camp de base (www.tourismvancouver.com) ; procurez-vous une carte auprès de la North Shore Mountain Bike Association (www.nsmba.ca).

9. le nord de l'europe à vélo dans la Baie d'Oslo (Norvège)

La Norvège a trois arguments décisifs pour attirer le biker : des paysages intacts d'une beauté époustouflante et aux reliefs prononcés, une fréquentation moindre par les vététistes qui lui préfèrent le sud, et de longues journées en été. La plus belle vue sur la baie d'Oslo se monnaye par une ascension technique où les étendues de mousses et de lichens succèdent à de méchants rochers et à des racines retorses. Elle est suivie de lacs, forêts et montagnes à emprunter en pentes douces ou sur des pistes de vitesse. Il faut dire que de nombreuses stations de sports d'hiver se dotent en équipements VTT l'été venu, attribuant des couleurs aux pistes en fonction de leur difficulté. Notez qu'entre Rena et Lillehammer se déroule chaque année le Birkebeinerrittet, un marathon VTT de 92 km attirant chaque année près de 15 000 participants.
Le site de l’office du tourisme norvégien consacre une page aux possibilités de VTT dans le pays, détaillant les caractéristiques de chaque région : www.visitnorway.com.

10. Région des Lacs, Jura (France)

Si le Jura se découvre très bien à pied, il est aussi une destination de choix pour les circuits à VTT. Plusieurs itinéraires balisés de différents niveaux jalonnent le département. Le circuit « 93 rouge », de 24 km, vous emmène à la découverte de la région des Lacs. Depuis le grand lac de Clairvaux, le parcours rejoint les bords du lac de Vouglans qu'il longe pendant un moment, puis remonte vers le Petit Lac, au nord, avant de terminer sa boucle en contournant le Grand lac par l'autre rive. Points de vue spectaculaires garantis !
Le guide Le Jura à VTT se trouve dans tous les offices du tourisme du département (www.juralacs.com).
 


Paramètres des cookies