-->
  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 8 bonnes raisons d'aimer Cambridge et Oxford
Idées de voyage

8 bonnes raisons d'aimer Cambridge et Oxford

Mis à jour le : 15 janvier 2018

Carte

Vous avez envie de découvrir l’Angleterre à travers son monde universitaire : immergez-vous dans les univers uniques, feutrés, aux odeurs de vieux livres et de feux de bois des grandes villes universitaires britanniques d’Oxford et de Cambridge, toutes deux à une petite heure de train de Londres, la première à l’ouest, la deuxième au nord. De colleges en cloîtres, de petits musées en bibliothèques, sur l’eau ou au pub, vivez des expériences qui vous donneront envie de vous replonger dans des études… à l’anglaise.

King’s College et sa chapelle à Cambridge

Avant de vous embarquer dans la visite des colleges d’Oxford et de Cambridge, sachez qu’elles sont les seules en Grande-Bretagne à bénéficier d’une structure collégiale avec la ville de Durham au nord-est de l’Angleterre. Chaque College - il y en a 31 à Cambridge et le plus ancien date de 1289 - a une gestion autonome et sa propre spécialité. Ainsi, l’imposant et somptueux King’s College est mondialement connu pour les sciences économiques. On peut se balader à son gré dans la cour de King’s ou le découvrir tranquillement en barque, sur la rivière Cam, qui longe l’arrière du college. Vous pouvez aussi visiter l’intérieur et vous inspirer de l’ambiance studieuse et intellectuelle du lieu. Ne manquez sous aucun prétexte la chapelle du college - College Chapel - dont l’architecture et les vitraux s’apparentent plus à ceux d’une cathédrale que d’une petite chapelle ! - et ses concerts. La chorale de College Chapel est l’une des plus célèbres du Royaume-Uni.

adobestock_70159108.jpeg

King's College, Cambridge, Angleterre

Punting sur la rivière Cam

Cambridge, c’est 80 000 habitants, dont un quart sont des étudiants, et un art de vivre en adéquation. On y circule principalement à vélo et sur l’eau, sur des barques particulières à fond rectangulaire que l’on appelle des punts et qui sont dirigées avec des perches. Faire du punting à Cambridge, c’est un peu comme remonter dans le temps. On se laisse guider par un punter, des couvertures écossaises sont mises à votre disposition pour ne pas attraper froid et on découvre la ville tout en douceur : ses colleges, ses parcs, sa fameuse bibliothèque Wren ainsi que les fameux ponts qui relient des colleges entre eux comme le Bridge of Sighs - le Pont des Soupirs - à Saint John College ou encore le Mathematical Bridge - le Pont des Mathématiques - à Queens’ College.  Pour vivre l’expérience anglaise jusqu’au bout, et si le temps le permet, pique-niquez dans un parc, et s’il pleut, allez au pub !

adobestock_82018335.jpeg

Mathematical Bridge, Cambridge, Angleterre

Boire un verre au pub The Eagle

En plein coeur de Cambridge, à proximité du Corpus Christi College, le pub The Eagle constitue une halte idéale pour boire une pinte d’ “ale”. Le choix de bières ambrées locales est non seulement fourni mais le lieu est chargé d’histoire ! L’établissement a ouvert ses portes à la fin du 17ème siècle et a servi bien des pintes aux scientifiques du Corpus Christi College. D’ailleurs, c’est là qu’en 1953, les biologistes James Watson et Francis Crick révélaient la structure en double hélice de l’ADN. Durant la deuxième guerre mondiale, The Eagle était aussi un fief de la RAF (Royal Air Force) et vous ne manquerez pas de remarquer le plafond truffé de “graffiti” au charbon réalisés par les aviateurs du Royaume après quelques pressions !

adobestock_75031531.jpeg

Corpus Christi College, Cambridge, Angleterre

Du College du roi à celui des reines : balade dans Queens’ College

Après King’s College et son imposante architecture, Queens’ College, datant du milieu du 15ème siècle, offre un contraste étonnant avec son cloître charmant autour d’un gazon immaculé, ses murs en colombage et son calme invitant à l’étude… D’autres cours -entourées de bâtiments - se sont greffées au cloître au cours des siècles comme la Walnut Tree Court qui date du début du 17ème siècle et où trône la chapelle du College, ou encore la Friars Court, ajoutée au 19ème siècle pour loger des étudiants de plus en plus nombreux. Enfin, passez d’une rive à l’autre de la Cam en traversant le Mathematical Bridge, dont la légende attribue la construction - sans vis, ni boulons - à Isaac Newton, une légende fausse puisque le pont fut dessiné par un certain William Etheridge et construit pas James Essex en 1749, 22 années après le décès de Newton. Une réalité qui ne nuit en aucun cas à l’appréciation de ce pont unique en son genre.

De Cambridge à Oxford, le Magdalen College

Cap vers le sud-ouest et Oxford, la plus ancienne des villes universitaires anglaises. Parmi ses 38 colleges, visitez le Magdalen College. Vous serez non seulement bluffé par les bâtiments qui datent du milieu du 15ème siècle, par son cloître mais aussi sa tour carrée, la Magdalen Tower, et sa chapelle où, comme à King’s College à Cambridge, on peut écouter une des meilleures chorales d’Angleterre. Si vous y passez avant Noël, ne manquez pas les concerts de Christmas Carols, des chants dédiés à Noël. Le 6 mai est également une date à ne pas manquer. Chaque année depuis plus de 500 ans, la chorale de Magdalen College chante depuis le haut de la Magdalen Tower à 6h du matin ! Malgré son emplacement en centre ville, Magdalen College est un bonheur pour les amateurs de parcs et de jardins dont The Meadow, une prairie bordée par la charmante rivière Cherwell, où de cerfs paissent paisiblement toute l’année…

adobestock_135007375.jpeg

Magdalen College, Oxford, Angleterre

Pause lecture à la Radcliffe Camera

Edifiée dans un style baroque anglais, entre 1737 et 1749, la Radcliffe Camera est une annexe de la fameuse Bodleian Library d’Oxford. C’est le médecin du roi John Radcliffe qui fut à l’initiative de sa création. Il voulait fonder une bibliothèque scientifique. Aujourd’hui, plus de 600 000 ouvrages sont mis à la disposition des étudiants et des curieux sur les étagères des deux étages de cette bibliothèque impressionnante. Et les thèmes ne restent plus cantonnés aux sciences. La Radcliffe Camera est notamment connue pour ses livres sur l’anthropologie, les arts, la théologie, l’archéologie, l’histoire et la littérature anglaise. L’ambiance et le lieu sont magiques, on a juste envie de s’assoir à une table de l’une des deux reading rooms, et de lire à la lumière des petites lampes individuelles à l’ancienne.

adobestock_126197547.jpeg

La Radcliffe Camera est une annexe de la fameuse Bodleian Library d’Oxford, en Angleterre.

Bière et fish & chips au Bear ou au Turf Tavern

Comme dans toute ville d’Angleterre, les pubs ne manquent pas à Oxford. Parmi les plus sympathiques : le Bear et le Turf Tavern. Le premier a ouvert ses portes et ses fûts en 1282, ce qui en fait le plus vieux pub d’Oxford. En plus d’une atmosphère cosy avec cheminée, de petites pièces aux murs qui en ont vu, le pub est tapissé d’une drôle de collection : des petits bouts de cravattes de différents clubs… En fait, dans les années 50, le patron du pub offrait une demi-pinte de bière à qui voulait bien lui céder un bout de cravatte ! Au Turf Tavern, un très beau pub datant du 18ème siècle, avec une chouette terrasse, l’ambiance est plus étudiante et vous apprendrez que de nombreuses célébrités y sont passées : Richard Burton, Stephen Hawking, Tony Blair… et c’est un des pubs préférés du fameux inspecteur Morse de la série du même nom. Profitez de votre passage dans l’une des ces deux institutions pour déguster un bon fish & chips !

adobestock_135015816.jpeg

Vue sur Oxford, Angleterre

Voyage autour du monde au Pitt Rivers Museum

Et pour finir votre balade à Oxford en beauté et dans un univers de trésors du monde entier, plongez-vous dans l’univers de Pitt Rivers Museum. Dépendant de l’université d’Oxford, il doit son existence au Lieutenant Général Augustus Pitt Rivers qui l’a créé en 1884. On y trouve, entre autres, toute sa collection archéologique et anthropologique. Parmi les plus belles pièces, l’immense Totem Haïda, des bateaux de pêche du monde entier, des têtes réduites inquiétantes… La lumière tamisée, les balcons qui donnent sur la pièce principale ajoutent à l’ambiance fascinante et un tantinet obscure de ce musée. A la sortie et à deux pas, offrez-vous un afternoon Tea ou un Gin & Tonic - selon les goûts - au chic Randolph Hotel, où Morse et plus tard son successeur Lewis avaient aussi leurs bonnes habitudes !