Site archéologique d’Enkomi

L'avis de l'auteur Lonely Planet

site archéologique

Cette cité de l’âge du bronze date de 1800 av. J.-C. Elle connut son apogée en tant que centre de production de cuivre à la fin de l’âge du bronze (1650-1050 av. J.-C.). Les ruines visibles aujourd’hui remontent à environ 1200 av. J.-C. Le plan orthogonal, avec une artère centrale nord-sud coupée par des voies transversales est-ouest, date d’alors, époque où ses remarquables édifices publics ont été érigés.

Le site s’étend à 2 km à l’ouest du monastère d’Apostolos Varnavas, sur la même route.

La cité était autrefois connue pour son train de vie somptueux et ses riches marchands qui commerçaient pour le compte des Mycéniens. Sur des tablettes cunéiformes acadiennes retrouvées à Tel el-Amarna en Égypte, le roi d’Alasia promet du cuivre au pharaon en échange d’argent et de produits précieux. On ne sait toujours pas si le nom d’Alasia se réfère à Chypre dans son ensemble ou seulement à Enkomi.

Un incendie et deux tremblements de terre au moins entraînèrent le déclin d’Enkomi, puis son port intérieur s’ensabla. Selon certaines théories, ses derniers habitants gagnèrent la côte, où ils fondèrent Salamine. Le site a été en grande partie pillé, mais de nombreuses tombes auraient recelé de l’or, de l’ivoire et de belles poteries mycéniennes.

Enkomi Ören Yeni ; 9h-18h mai-sept, 9h-15h30 oct-avr