Corse : Sécurité

Désagréments et dangers en Corse

Le principal danger est la conduite automobile : les routes sont particulièrement sinueuses et les automobilistes corses peu patients lorsqu’ils sont ralentis par des visiteurs appréciant le paysage à 40 km/h (on peut les comprendre…). En montagne, du bétail (porcs coureurs et veaux le plus souvent) peut par ailleurs surgir à tout moment devant votre capot. Ne vous laissez pas trop distraire par les paysages et ne quittez pas la route des yeux. Beaucoup de touristes attendris arrêtent d’un coup leur voiture pour prendre en photo les animaux, sans forcément faire attention aux véhicules qui peuvent arriver derrière eux. Soyez prudents ! Sur les routes étroites en lacets, pensez à donner parfois un petit coup de klaxon avant un virage difficile, cela peut éloigner une vache, un cycliste, ou prévenir une voiture arrivant en sens inverse de votre arrivée. Le passage à deux est parfois difficile, mieux vaut anticiper les risques. Soyez aussi extrêmement large quant à la prévision de vos temps de transport. Vous verrez que la route est fatigante, et beaucoup de personnes y sont sujettes au mal au cœur. 
Les cas de vols restent très rares sur l’île. Évitez cependant de laisser des objets en évidence dans votre véhicule (à plus forte raison si elle est immatriculée sur le continent). Sachez que les touristes n’ont jamais été directement la cible d’attentats nationalistes.
Le racisme, notamment à l’égard des Nord-Africains et des Roms, est devenu préoccupant. Plusieurs actes racistes ont été perpétrés ces dernières années. 

Voyager en solo

Les voyageurs solitaires devront s’attendre à quelques déconvenues, surtout dans les localités touristiques du littoral en haute saison, où tout semble avoir été pensé pour les couples et, surtout, les familles. La tarification en “simple” dans les hôtels n’est pas courante et les restaurateurs ne voient pas toujours d’un très bon œil un touriste seul s’installer en terrasse, l’estimant moins “rentable”. En revanche, les prestataires habitués à la fréquentation des randonneurs sont plus familiers de ce type de clientèle et facturent les nuitées par personne.

Femmes seules

Aucun danger particulier ne menace a priori les voyageuses solitaires. La tradition de respect de la femme prévaut sur l’île, et il suffit de se promener dans les rues d’Ajaccio pour se rendre compte que les femmes corses n’ont rien à envier à celles du continent. Il n’y a donc pas de consigne particulière à respecter sur le plan vestimentaire, si ce n’est les usages que dicte le bon sens.

Mis à jour le : 25 avril 2016

Articles récents