Italie

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Italie
  4. Avec des enfants

Italie : Avec des enfants

Visiter l'Italie en famille

Les Italiens adorent i bambini (les enfants), et leurs joues s’en souviendront, qui se feront pincer très affectueusement à longueur de journée. Pour autant, le pays compte peu d’infrastructures et d’aménagements spécifiques. On a donc tout intérêt à effectuer quelques préparatifs en amont.

L’Italie pour les enfants

L’Italie est riche en sites archéologiques, musées et autres trésors historiques de renommée mondiale. Mais si les fresques de Pompéi enchantent les adultes, elles peuvent laisser de marbre les petits. Des livres pour jeune public sur les sites que vous visiterez aideront vos enfants à mieux les apprécier. Les ruines s’animeront alors de batailles héroïques et se peupleront de créatures mythiques. Pour Rome, procurez-vous Interdit aux parents : Rome, de Lonely Planet, spécialement concocté pour les enfants à partir de 8 ans.
Par ailleurs, adoptez un rythme tranquille, en ponctuant les visites de musées de pauses gourmandes autour d’un gelato. Renseignez-vous toujours auprès du personnel des offices du tourisme sur les activités spécifiquement adaptées aux familles. Pour de sympathiques activités de plein air, mettez le cap sur la campagne.
Les enfants ont droit à des réductions dans la plupart des sites touristiques, toutefois l’âge varie d’un site à l’autre. La plupart des musées et sites archéologiques gérées par l’État sont gratuits pour les ressortissants de l’Union européenne de moins de 18 ans. Parfois, le personnel applique cette politique à tous les moins de 18 ans, quelle que soit leur nationalité.
Le guide Voyager avec ses enfants, publié par Lonely Planet, constitue une bonne source d’informations et d’idées. Sur la Toile, de nombreux parents font partager leur expérience de vacances en famille dans des blogs ou sites Internet.

À ne pas manquer

Sites historiques

Herculanum Plus petite que Pompéi, située à proximité, Herculanum est plus facile à visiter en un laps de temps plus court. Également mieux préservée, elle conserve notamment du mobilier.
Colisée Laissez votre imagination galoper à l’évocation des braves gladiateurs et bêtes sauvages qui s’affrontèrent dans le plus grand et le plus majestueux stade de l’Empire romain.
Villes médiévales de Toscane Grimpez dans une tour lugubre, assistez à une course de chevaux médiévale ou chassez des dragons imaginaires à travers les ruelles tortueuses de villes comme Sienne et San Gimignano.
Castel del Monte Dans les Pouilles, ce château du XIIIe siècle, à l’étrange forme octogonale, abrite les toutes premières toilettes à chasse d’eau d’Europe.
Ostie (www.ostiaantica.net). Sirènes et monstres marins en mosaïques, et fresques publicitaires font revivre l’époque où l’on portait la toge dans le port antique de Rome.

Par temps de pluie

Museo Nazionale della Scienza e della Tecnologia Le meilleur musée italien des sciences et de la technologie enchante les inventeurs en herbe à Milan.
Museo Nazionale del Cinema Multimedia Les expositions sur le cinéma de ce musée de Turin plaisent aux petits et aux grands.
Explora À Rome, ce musée pour enfants recèle des expositions interactives sur les biosciences, la société et les médias.
Casa del Cioccolato Perugina Visiter la chocolaterie Baci Perugina de Pérouse donne l’impression de se retrouver dans Charlie et la chocolaterie
Museo Archeologico dell’Alto Adige À Bolzano, rendez une petite visite à Ötzi, dont le corps momifié par le froid est la plus ancienne momie jamais découverte en Europe.

Au grand air

Les Dolomites Dans le Haut-Adige, les pistes sont légion dans les domaines skiables de l’Alpe di Siusi et du Plan de Corones (Kronplatz). Vous pouvez aussi opter pour une balade à vélo dans les vergers des Dolomites de Brenta.
Sur les canaux de Venise Offrez-vous un tour de bateau sur mesure, ou apprenez à ramer debout comme un vrai gondolier.

Sorties insolites

Napoli Sotterranea Une porte dérobée et des cachettes occupées en temps de guerre : visiter la Naples souterraine donne le frisson.
Alberobello L’imagination galope dans cette ville des Pouilles classée au patrimoine mondial, célèbre pour ses trulli, maisons rondes blanchies à la chaux, au toit de forme conique.
Tour penchée, Pise Oui, c’est cher et touristique. Mais quel enfant pourrait résister à cette célèbre tour ?
Saint-Marin Ce minuscule État propose plusieurs musées kitsch, dont un consacré aux vampires.

Préparatifs

Quand partir avec des enfants en Italie ?

Les meilleures périodes pour visiter l’Italie avec de jeunes enfants sont les mois d’avril à juin, et celui de septembre. Il fait doux ou chaud, la plupart des hôtels et restaurants des zones touristiques du littoral sont ouverts, et l’affluence reste modérée (les files d’attente étant plus courtes, les enfants ne perdent pas trop patience).
En juillet-août, les prix s’envolent, et il fait une chaleur torride. Dans les Alpes, les hivers sont longs et rigoureux ; nombre de stations de ski proposent des activités pour les familles. Ailleurs, selon les endroits, l’hiver est maussade et pluvieux (à Milan) ou plutôt doux (à Rome et plus au sud). En Calabre et dans les Pouilles, les étés sont longs et les hivers, courts : idéal pour des vacances familiales au bord de l’eau.

Où se loger en famille ?

Les auberges de jeunesse et appartements sont de bonnes options pour les familles : chambres à plusieurs lits, cuisine commune, salons et, dans de nombreux cas, machines à laver. En été (juillet-août), les campings sont très fréquentés. Beaucoup proposent des activités pour enfants. Les agriturismi sont parfaits pour vivre au grand air, avoir de l’espace et profiter des animaux de la ferme ou d’une piscine.
Si possible, réservez votre hébergement. Dans les hôtels, certaines chambres doubles ne peuvent accueillir de lit d’appoint pour enfants ; vérifiez au préalable. Certains établissements ne facturent pas de supplément pour les enfants assez petits pour partager le lit de leurs parents. Le site Internet de réservation en ligne www.booking.com (en français) indique la politique à l’égard des enfants de chaque hôtel répertorié, ainsi que les éventuelles majorations à prévoir.

Comment circuler en famille ?

Le cas échéant, réservez votre véhicule avant de partir. Les agences de location pourront souvent vous fournir des sièges enfant, à condition de les demander à l’avance. Conduire et stationner dans les grandes villes étant parfois très stressant, repliez-vous sur les transports en commun pour rejoindre les grandes zones urbaines et vous y déplacer. Dans les transports, les enfants ont droit à des réductions (généralement pour les moins de 12 ans).
Les trains interurbains et les bus sont sûrs, pratiques et peu coûteux. Pour économiser sur les trajets en train à grande vitesse Freccia et en train Italo, réservez vos places au moins deux ou trois jours à l’avance, en ligne, aux guichets automatiques des gares ferroviaires ou auprès d’un agent de voyage.

Les repas avec les enfants

Les repas tiennent une place de choix dans le quotidien des Italiens, et les bambins sont les bienvenus dans la plupart des restaurants. Il y a souvent des chaises hautes à disposition, et si les menus enfants sont rares, on peut tout à fait commander des plats en mezzo piatto (demi-portion).
La pizza al taglio (à la part) fait un excellent en-cas à emporter, tout comme les paninis en vente dans les petites épiceries. Les marchés, tel celui du Campo de’ Fiori, à Rome, sont omniprésents. Ils regorgent de salamis, fromages, olives, pains et fruits, victuailles parfaites pour un pique-nique.
On peut acheter du lait maternisé en poudre ou sous forme liquide et des solutions de stérilisation, dans les pharmacies. Le lait de vache pasteurisé est vendu en brique dans les supermarchés et les bars portant une enseigne “Latteria”. Le lait UHT est très répandu. Dans nombre de zones reculées, c’est l’unique lait à disposition.

Mis à jour le : 9 août 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies