Islande : Sécurité

Désagréments et dangers en Islande

L’Islande possède un taux de criminalité très bas. Les principaux risques sont liés à la sécurité routière, à la météo changeante et aux conditions géologiques.

  • Pour savoir comment voyager en Islande en toute sécurité, consultez le site Safetravel, créé à l’initiative de l’Icelandic Association for Search and Rescue (ICESAR ; association islandaise de recherches et de secours).
  • On y trouve notamment des infos sur l’application pour smartphone “112 Iceland” et sur comment enregistrer votre itinéraire ou plan de voyage auprès de l’ICE-SAR – ou d’un ami ou contact.

Sécurité routière

  • Il existe des dangers spécifiques pour les conducteurs : présence de bétail sur les routes, ponts à voie unique, côtes sans visibilité, absence de revêtement, etc.
  • Les nombreuses routes F sont réservées aux 4x4, en raison de la présence de passages à gué. Elles ne sont ouvertes que quelques mois dans l’année, principalement l’été.
  • Pour connaître les conditions de circulation, consultez le site www.road.is ou appelez le 1777.

Conditions météo

  • Ne sous-estimez jamais les dangers liés aux conditions météorologiques. Il est essentiel d’avoir une tenue et un équipement adaptés.
  • Toute l’année, préparezvous à devoir faire face au mauvais temps. Les conditions peuvent changer à tout instant.
  • Les randonneurs doivent impérativement s’informer sur les prévisions météorologiques avant de partir – appelez le 902 0600 (prévisions enregistrées : tapez 1 après l’introduction) ou consultez sur www.vedur. is/english les prévisions en anglais. Vous pourrez aussi télécharger l’application Veður, du bureau météorologique islandais (Icelandic Meteorological Office, IMO).
  • Des refuges d’urgence sont installés aux endroits où il existe un risque de rester bloqué par les intempéries.
  • En hiver, emportez systématiquement de la nourriture, de l’eau et des couvertures dans votre véhicule.
  • Les voitures de location sont généralement équipées de pneus neige en hiver.

Risques géologiques

  • En randonnée, la traversée des rivières peut être périlleuse : en été, avec la fonte des glaciers, les ruisseaux se muent parfois en torrents rugissants.
  • Dans les régions où le sable volcanique est meuble, les vents violents peuvent provoquer de grosses tempêtes de sable.
  • De nombreux sentiers côtiers ne sont accessibles qu’à marée basse ; prenez des renseignements fiables et procurez-vous les horaires des marées (sjávarfallatöflur).
  • Dans les zones géothermiques, restez sur les passerelles ou surles parcelles de terre solides, et évitez les fines couches moins foncées autour des fissures fumantes ou des trous de boue.
  • De même, méfiez-vous de l’eau des sources chaudes et des trous de boue – elle peut jaillir du sol à une température de 100°C.
  • Gare aussi aux dangereux sables mouvants à l’extrémité des glaciers ; ne vous aventurez jamais sur la glace sans crampons et piolets, et prenez garde aux crevasses.
  • La neige peut cacher des crevasses, des morceaux de lave tranchants ou des pentes glissantes recouvertes de scories.
  • Demandez toujours conseil aux rangers ou à des habitants bien informés avant de partir en randonnée autour de volcans en activité.
  • Les randonnées et ascensions de glacier en indépendant sont réservées aux alpinistes aguerris. Il est toujours préférable d’être accompagné d’un guide.
  • On trouve rarement des panneaux d’avertissement et des barrières dans les zones à risques (cascades, fronts glaciaires, falaises, plages avec grosses vagues et forts courants). Faites preuve de bon sens ; surveillez vos enfants.
Mis à jour le : 23 juin 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : Easy-to-use, photorich, colourful guides that highlights the most popular parts of a destination

Paramètres des cookies