Islande : Sécurité

Désagréments et dangers en Islande

Le taux de criminalité est très bas en Islande et les seuls risques sont généralement liés à la sécurité routière, à la météo changeante et aux conditions géologiques.
Safetravel (www.safetravel.is) vous apprendra à voyager sans risque en Islande. Le site Internet est une initiative de l’Icelandic Association for Search and Rescue -ICE-SAR (association islandaise de recherches et de secours). On y trouve l’application 112, soit les services d’urgence, pour Smartphone et une procédure pour déposer une copie de votre plan de voyage à ICE-SAR ou à un ami/contact.

Sécurité routière 

D’une manière générale, les Islandais ignorent les limitations de vitesse, coupent les virages et déboîtent subitement.
Il existe aussi des dangers spécifiques tels que le bétail sur les routes, des ponts à voie unique, des côtes sans vis-à-vis et des routes sans asphalte. 
Pour les conditions routières, consultez www.vegagerdin.is ou appelez le 1777.

Conditions météorologiques 

Ne sous-estimez jamais les conditions météorologiques. Une tenue et un équipement adaptés sont essentiels.
Les visiteurs doivent se préparer à une mauvaise météo toute l’année. Le temps peut changer sans prévenir et les randonneurs doivent impérativement s’informer sur les prévisions météorologiques avant de partir. Appelez 902 0600 (composez “1” après l’introduction) ou consultez le site www.vedur.is/english pour des prévisions en anglais. Des refuges d’urgence sont installés aux endroits où il existe un risque de rester bloqué par les intempéries.
En hiver, emportez systématiquement de la nourriture, de l’eau et des couvertures dans votre véhicule. 
Les agences de location de voiture peuvent fournir des pneus-neige ou des chaînes.

Risques géologiques 

En randonnée, la traversée des rivières peut être périlleuse : pendant les chaudes journées d’été, avec la fonte des glaciers, les ruisseaux peuvent se muer en torrents rugissants. 
Dans les régions où le sable volcanique est meuble, les vents violents peuvent provoquer de grosses tempêtes de sable. 
Beaucoup de sentiers côtiers ne sont accessibles qu’à marée basse ; renseignez-vous auprès de personnes fiables et procurez-vous les horaires des marées (sjávarfallatöflur). 
Dans les zones géothermiques, restez sur les passerelles ou sur les parcelles de terre solides et évitez les fines couches moins foncées autour des fissures fumantes ou des trous de boue. 
De même, méfiez-vous de l’eau des sources chaudes et des trous de boue – elle peut jaillir du sol à une température de 100°C. 
Dans les zones de glaciers, méfiez-vous des dangereux sables mouvants à l’extrémité des glaciers, ne vous aventurez jamais sur la glace sans crampons et piolets et prenez garde aux crevasses.
La neige peut recouvrir des crevasses, des morceaux de lave tranchants ou des pentes recouvertes de scories volcaniques glissantes. 
Demandez toujours conseil aux habitants avant de partir en randonnée autour de volcans en activité.
N’effectuez des randonnées et ascensions de glacier en solo que si vous êtes aguerris. Renseignez-vous auprès des habitants et/ou embauchez un guide.
Les panneaux d’avertissement et barrières sont rares dans les zones où les accidents peuvent survenir (cascades, fronts glaciaires, falaises). Faites preuve de bon sens et surveillez vos enfants.

Mis à jour le : 18 juin 2013

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Islande