Irlande

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Irlande
  4. Les Incontournables

Irlande : Les Incontournables

Le meilleur de l'Irlande

A voir, à faire en Irlande : les plus beaux sites naturels, les villes, lieux de culture, d'histoire et de traditions... tout pour ne rien manquer pendant son voyage en Irlande.

Dublin

Plus grande ville du pays, la capitale de la république d’Irlande en est la principale porte d’accès. Ses multiples attraits retiendront le visiteur au moins quelques jours. Des musées de renom aux hôtels de haut vol, Dublin a toutes les qualités d’une grande métropole internationale. Mais le véritable bonus, ce sont les Dublinois eux-mêmes, charmants et chaleureux. Rares sont les capitales d’Europe où l’on rencontre une telle qualité d’accueil !

Ring of Kerry

Glissé tel un “anneau” au doigt de la péninsule d’Iveragh, juste à l’ouest de Killarney, le Ring of Kerry longe le littoral en une boucle de 179 km. Zigzaguer ainsi entre terre et mer sur ce réseau de routes parfois étroites montre ce que l’Irlande a de plus beau : hautes terres grisantes, falaises vertigineuses, lacs paisibles, cités historiques et villages colorés. C’est l’Irlande des cartes postales et des chansons.

Glendalough, comté de Wicklow

Le “vallon des deux lacs” que saint Kevin choisit pour ermitage est un endroit magique. Ayant élu retraite dans le flanc abrupt du lac niché à l’entrée de cette vallée boisée, le saint homme ne pensait pas faire si vite des adeptes, ni fonder une communauté destinée à devenir la plus grande cité monastique et la plus grande université d’Irlande. Sis dans ce cadre magnifique, les vestiges du monastère, au nombre desquels une tour ronde intacte, comptent parmi les plus inoubliables. 

Connemara, comté de Galway

Ponctuée de petites criques et plages, la côte s’inscrit en filigrane entre la péninsule du Connemara et les eaux de l’Atlantique. Dans les terres, les paysages impressionnent plus encore. Au cœur de vallées on ne peut plus isolées, la nature explose comme au premier jour : collines vert éclatant, fleurs jaune d’or, torrents où se reflète le bleu du ciel… Sur les routes qui vagabondent d’un village à l’autre, pubs et restaurants permettent d’agréables pauses. 

Session irlandaise dans le comté de Clare

La tradition musicale irlandaise est l’une des plus vivantes d’Europe. Si des productions comme Riverdance ont fait le tour du monde, c’est dans un pub qu’on l’apprécie le mieux. Cette tradition est particulièrement vivace dans le comté de Clare, de la capitale, Ennis, aux petits villages comme Ennistymon, Doolin ou Kilfenora. 

Clonmacnoise, comté d’Offaly

Bien avant la naissance, au XIe siècle, des universités européennes en France, en Italie ou en Angleterre, cette prodigieuse cité ecclésiastique attirait moines et étudiants du haut Moyen Âge. Ses belles ruines surplombant les eaux du Shannon témoignent de son importance passée.

Golf à Sligo

Si le golf est né en Écosse, l’Irlande est sa terre d’élection. Les plus beaux terrains ont vue sur les flots. Ils jalonnent d’ailleurs quasiment tout le littoral irlandais, sublimés par les ondulations naturelles des collines tapissées d’herbe. Fleuron de ces greens : l’époustouflant County Sligo Golf Club, niché à l’ombre du plateau calcaire du Benbulben.

Galway

Un mot pour décrire la ville de Galway ? Le craic, cet indéfinissable sens de la discussion et de l’ambiance qui anime les pubs du pays. La cité la plus animée d’Irlande vibre toute la nuit au son de la musique et l’on passe d’un établissement à l’autre sans jamais savoir ce qui nous attend mais avec la quasi-certitude de passer un bon moment, qu’il s’agisse de goûter aux délices locaux ou tout simplement de boire une bière en chaleureuse compagnie.

Brú na Bóinne, comté de Meath

Coiffé de gazon, le vaste tumulus funéraire de Newgrange prend des allures futuristes sous son impressionnant parement de pierre blanche, ceint en partie de menhirs dressés. Ce site, parmi les plus extraordinaires qu’il vous sera donné de voir, fait pourtant partie de la vaste nécropole néolithique de Brú na Bóinne et recouvre l’une des plus belles tombes à couloir d’Irlande. L’orientation du tombeau est telle que le soleil pénètre directement dans la chambre funéraire, chaque année, aux premiers rayons du solstice d’hiver.

Dingle, comté de Kerry

Le nom de Dingle sonne doublement : il désigne autant la péninsule semée de ruines, qui pointe du comté de Kerry vers l’océan, que son adorable ville principale, centre névralgique de la région. Les bateaux de pêche livrent à quai prises du jour et fruits de mer, les pubs sont restés dans leur jus, les motifs celtiques ornent toujours les bijoux d’artistes vendus dans d’étonnantes échoppes… Et au pub on se chauffe autour du feu de tourbe, rythmant du pied les concerts de musique folklorique. Péninsule de Dingle

Cork

Deuxième ville de la république d’Irlande mais uniquement par la taille, Cork ne souffre aucune concurrence ! Son centre compact et propret accueille un superbe ensemble de galeries d’art, de musées et de restaurants. Des cafés bon marché aux tables gastronomiques, Cork brille sur tous les tableaux, ce qui n’est guère surprenant vu l’excellente réputation culinaire du comté. D’ailleurs, son cœur n’est autre que le fabuleux English Market, un marché couvert à découvrir coûte que coûte.

Rock of Cashel, comté de Tipperary

Veillant de haut sur les pâturages verdoyants de Tipperary, cette ancienne forteresse fascine dès le premier coup d’œil. Fief des rois et hommes d’Église qui dominèrent le comté durant plus d’un millénaire, elle fit concurrence à Tara pendant quatre siècles pour devenir le siège du pouvoir en Irlande. Une fois passé par le Hall of the Vicars Choral, on saisit l’utilité de ces puissants murs face à cet ensemble exceptionnel : une tour ronde, une cathédrale gothique (XIIIe siècle) et une magnifique chapelle romane (XIIe siècle), peut-être la plus belle d’Irlande.

Skellig Michael, comté de Kerry

Après une traversée tumultueuse, escaladez, 12 km au large, le rocher déchiqueté de Skellig Michael. Tout en haut, perchés dans un isolement absolu à 150 m au-dessus de la mer déchaînée, oratoires et cellules monastiques marquèrent, du VIe au XIIe siècle, la pointe la plus occidentale de l’Occident chrétien.

Circuit en taxi noir, Belfast

Un séjour en Irlande du Nord ne saurait être complet sans la découverte des fresques républicaines et loyalistes de Belfast, dans les quartiers de Falls et Shankhill. Ces traces des divisions de la société irlandaise ne sont guère aisées à comprendre de l’extérieur sans connaissance exacte du contexte historique. Avec humour, les chauffeurs-guides des taxis noirs de Belfast sauront néanmoins vous donner la mesure du tragique.

Kilkenny la médiévale

Placée sous la bannière pérenne de son imposant château et de sa splendide cathédrale médiévale, Kilkenny est une étape incontournable de tout voyage dans le Sud-Est. Le comté lui-même s’enorgueillit de la richesse de son artisanat, dont les produits remplissent les élégantes boutiques de la cité. Autres hommes de l’art, les cuisiniers la préfèrent à Dublin pour bénéficier au plus près de ses productions. Et pour ce qui est de la fameuse Kilkenny, brassée localement, bien des pubs la font couler à flots.

Titanic Belfast

Figure de proue de ce subjuguant nouveau musée high-tech, le Titanic étudié à la loupe à travers d’excellents équipements multimédias. Visite virtuelle de la quille au pont comme immersion dans l’effervescence des chantiers navals de Belfast au début du XXe siècle, rien n’échappe au visiteur. Photos, documents audio et rares images du paquebot filmées avant son naufrage renforcent cette expérience unique.

Sentier côtier d’Antrim

Du pont de corde de Carrick-a-Rede à la superbe Chaussée des Géants, 16 splendides kilomètres de sentier suivent la côte au plus près. La diversité des paysages sans cesse renouvelés laisse pantois : falaises, îles, plages de sable, châteaux en ruine, avec d’un côté la superbe Rathlin Island, peuplée d’oiseaux, et de l’autre la perspective d’un petit verre de whiskey à l’Old Bushmills Distillery. 

Falaises de Moher, comté de Clare

Voilées de lumière dorée par le soleil de fin d’après-midi, ces falaises légendaires comptent parmi les splendeurs de la côte ouest. C’est l’un des sites naturels les plus visités d’Irlande. Vus de la mer, ces quelque 200 m de pierre dressés au-dessus des vagues déchaînées coupent le souffle. Des myriades d’oiseaux de mer, notamment d’adorables petits macareux, viennent y nicher.

Derry/Londonderry

La deuxième ville d’Irlande du Nord est imprégnée d’histoire. De ses remparts du XVIIe siècle, construits pour protéger les premiers habitants protestants, à son double nom républicain/loyaliste, les témoignages des divisions du passé sont légion. Autant d’oppositions que le nouveau pont enjambant la Foyle tente de dépasser, symbole d’une volonté d’envisager le futur sous les traits d’une ville dynamique et créative. 

Slieve League, comté de Donegal

Moins visitées que les falaises de Moher, celles de Slieve League comptent cependant parmi les plus hautes d’Europe. Vues d’un petit bateau voguant sur l’océan ou d’en haut, penché le long de la vertigineuse paroi léchée par les flots 600 m plus bas, elles inspirent le plus grand respect. Lorsque les vagues viennent se briser sur les rochers, l’océan reflétant les derniers rayons du soleil, le spectacle devient irréel.

Monasterboice, comté de Louth

Deux des plus belles hautes croix du pays, une imposante tour ronde et deux églises en ruine soulignent la ferveur qui imprègne Monasterboice. Ce monastère, fondé au Ve siècle, a conservé le charme tranquille propice à la vie contemplative. Juste avant la tombée de la nuit, le croassement des corbeaux couvre les lieux d’une atmosphère inquiétante.

Ardmore, comté de Waterford

Sis sur un cap peu connu au sud du comté de Waterford, le village côtier d’Ardmore se love le long d’une magnifique plage en forme de croissant. Au nord, le long de la falaise, se trouve l’un des plus vieux sites chrétiens d’Irlande et chemin de pèlerinage, sans compter un fabuleux hôtel perché au-dessus des flots. Quelle que soit la période, les visiteurs sont rares ; vous profiterez donc de ces paysages fascinants en toute quiétude ! Point de vue depuis le St Declan’s Way.

Kinsale, comté de Cork

Voici l’une des villes côtières les plus populaires d’Irlande, avec ses maisons aux couleurs vives dégringolant le long de la colline jusqu’aux quais animés. C’est à son port, précisément, que Kinsale doit son statut de capitale gastronomique du Sud. Outre certains des meilleurs restaurants (de poisson et fruits de mer, bien sûr !) du pays, les pubs y servent aussi une cuisine d’une qualité difficilement égalable.

Killarney National Park, comté de Kerry

Baigné par les eaux tourbeuses de trois lacs, le Killarney National Park couvre 10 000 ha classés réserve de la biosphère par l’Unesco. Châteaux en ruine et domaines majestueux apportent une touche culturelle aux randonnées tonifiantes. Ici vit la seule harde de cerfs sauvages d’Irlande, dont les lointains ancêtres hantaient déjà les lieux il y a 10 000 ans. Les plus dynamiques entreprendront l’ascension du Carrantuohill, le point culminant de l’Irlande. 

Dún Aengus, îles d’Aran, comté de Galway

Pour arriver jusqu’ici, il faut faire des efforts et affronter une traversée parfois houleuse depuis Galway ou Clare. Une fois le pied posé sur Inishmór, on ne se pose plus de questions. Périlleusement perché dès l’âge du fer au bord d’une falaise fouettée par les vagues et le vent, le fort de Dún Aengus est un hommage à l’imagination, à la persévérance et au talent de ses bâtisseurs celtes. Voilà 2 000 ans qu’il résiste à l’épreuve du temps et des intempéries.

 

Mis à jour le : 1 août 2014

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le guide qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Irlande