Valence : Si vous aimez

Cette page réunit un florilège des sites et activités qu'offre Valence aux visiteurs, que ceux-ci s'intéressent à la gastronomie ou au shopping, qu'ils préfèrent arpenter les bars, les discothèques ou les galeries d'art, ou qu'ils recherchent les meilleures adresses où emmener les enfants…

Valence gastronomique

Valence est la capitale de la huerta, fertile plaine agricole bordant la côte qui approvisionne la ville en magnifiques fruits et légumes (dont vous verrez des pyramides au Mercado Central). Son port de pêche fournit aussi le poisson frais servi dans les restaurants de la ville.
Le riz est l'ingrédient de base de la cuisine valencienne – et de la paella, que Valence a exportée dans le monde entier. Pour les Valenciens, le repas est un instant de convivialité, surtout le week-end, une occasion de partager une paella entre amis ou en famille à l'une des nombreuses tables bordant la plage de Las Arenas. La paella est servie de carne (au poulet, au lapin et parfois avec quelques escargots) ou de marisco (aux fruits de mer).
Il serait pourtant dommage de s'en tenir à la paella. Valence abonde en restaurants spécialisés dans d'autres plats : arroz a banda (riz cuit dans un bouillon de poisson), arroz negro (avec des calamars et leur encre) et arroz al horno (cuit au four). Très prisé à Valence, l'arròs amb fesols i naps (riz aux haricots et aux navets) est bien plus savoureux que son nom ne le suggère. Les plats de riz sont souvent accompagnés d'all i oli (aïoli). Pour concocter la fideuá (prononcer fi-dé-OUA), le riz est remplacé par des nouilles.
Conseillons deux spécialités régionales : l'all i pebre, morceaux d'anguille de La Albufera mijotés dans une sauce poivrée, et l'escarrat, émincé de morue aux poivrons rouges et à l'huile d'olive. Enfin, l'ensalada valenciana, salade de laitue, tomates, oignons, olives, thon en boîte et parfois œuf dur, figure quasiment à toutes les cartes.
De plus en plus internationale, Valence élargit aussi son choix de cuisines : de nouveaux restaurants minimalistes ouvrent régulièrement leurs portes, notamment à L'Eixample. La qualité des plats n'est pas toujours à la hauteur du décor.
Ces dix dernières années, l'arrivée d'immigrés d'Amérique du Sud a coïncidé avec l'ouverture de restaurants argentins (où la viande est exceptionnelle), péruviens et colombiens où affluent les Valenciens (pourtant conservateurs dans leurs goûts culinaires).
Valence offre un choix limité aux végétariens (durant un cours de cuisine végétarienne auquel nous assistions dans un hôtel de la ville, le chef a préparé un bouillon végétarien… en retirant simplement du liquide les morceaux de viande). Cependant, presque tous les restaurants de la ville prépareront une salade correcte à la demande, et les végétariens peuvent toujours se rabattre sur une tortilla.
Enfin, n'oubliez pas les tapas, plat typiquement espagnol de la taille d'un en-cas ou d'un plat. Outre les bars à tapas et les restaurants spécialisés recommandés, essayez Tasca Ángel pour ses sardines et Bar Pilar pour ses moules au bouillon.
Du lundi au vendredi, presque tous les restaurants proposent un menú del día au déjeuner. Ce menu de trois plats, comprenant parfois le café et/ou le vin, est presque toujours une excellente affaire et vous permet de déjeuner dans un restaurant haut de gamme sans vous ruiner.

Bons plans au déjeuner

  • Kerala
  • L'Hamadríada
  • La Gallineta
  • Mattilda
  • Pati Pineda

Les meilleures adresses végétariennes

  • Ana Eva
  • Espaivisor
  • La Lluna
  • La Tastaolletes
  • Les Maduixes

La meilleure cuisine ethnique

  • Dukala (marocain)
  • Jalasan (coréen)
  • Mey Mey (chinois)
  • Sorsi e Morsi (italien)
  • Tastem (japonais)

Les meilleures tables de Valence

  • Alto de Colón
  • La Sucursal
  • Riff
  • Tridente
  • Vertical

Las Fallas

La semaine des Fallas (du 15 au 19 mars), fête de rue la plus longue et la plus folle d'Europe, est jalonnée d'une suite ininterrompue de feux d'artifice, concerts, explosions et brasiers qui attirent deux millions de visiteurs dans la ville. Exubérantes et anarchiques, elles rendent hommage à San José (saint Joseph), le père de Jésus. Elles se rattachent à une pratique traditionnelle : au début du printemps, les apprentis charpentiers mettaient autrefois le feu aux chutes de bois accumulées pendant l'hiver en l'honneur de leur saint patron.
Les 350 fallas sont des sculptures géantes faites de papier mâché ou, de plus en plus, de polystyrène, néfaste pour l'environnement. En 2009, la plus coûteuse a atteint 900 000 € ! Mannequins burlesques et colorés, les fallas caricaturent aussi bien des célébrités que des événements d'actualité ou des coutumes locales.
Les festivités se déroulent sans discontinuer et comptent des rassemblements conviviaux dans la rue, des concours de paella, des parades, des concerts en plein air, des corridas et des feux d'artifice. Puis la cremà débute après minuit le 19 mars : chaque falla est consumée dans les flammes à l'exception d'un petit ninot (figurine posant au pied des fallas), désigné par un vote populaire puis conservé au Museo Fallero.
Les chiffres des Fallas 2009 donnent une idée de l'ampleur des festivités : le coût total de la construction des fallas s'est élevé à 10 645 280 €, et la cremà a mobilisé 300 pompiers. Les plus grands feux d'artifice ont nécessité 4 280 kg de poudre et ont été vus par un demi-million de spectateurs. Le festival a rapporté 750 millions d'euros à la ville, mais 7 500 tonnes de déchets ont été ramassés et 84 pickpockets arrêtés.
Pour en savoir plus sur Las Fallas, consultez www.fallasfromvalencia.com, site officiel de la Junta Fallera, le comité organisateur, ou www.fallas.com, le site principal.

Shopping

Bien que La Pasarela del Carmen ne puisse pas rivaliser avec les défilés de Barcelone ou de Madrid, Valence possède un bon choix de magasins de célèbres couturiers, de boutiques sympathiques et de chaînes nationales où dénicher de beaux articles.
Le Centro Histórico abonde en petites boutiques indépendantes de vêtements et d'accessoires pour elle et lui. Le week-end et durant les soldes, vous devrez jouer des coudes pour vous frayer un chemin dans la Calle de Colón, principale artère commerçante de Valence. Constamment animée, elle est bordée de part et d'autre d'élégantes enseignes de chaînes espagnoles, où les prix demeurent nettement inférieurs au reste de l'Europe. Au sud, l'entrelacs de rues de L'Eixample (en particulier dans les Calle de Salvatierra, Jorge Juan et Sorní) rassemble des magasins chics de créateurs. Au nord, dans la Calle del Poeta Querol, Hermès, Louis Vuitton, Loewe, Bulgari et d'autres marques européennes côtoient Lladró, d'origine valencienne.
Comme dans toutes les grandes villes espagnoles, des centres commerciaux géants sont installés à l'intérieur et autour de l'agglomération. Le Mercado de Fuencarral, relativement petit et huppé, et Aqua, dernier-né à Valence, haut édifice étincelant de verre, se distinguent de la moyenne.

Les meilleurs traiteurs

  • Añadas de España
  • Bueno Para Comer
  • Navarro
  • Opera Prima
  • Tomás Huerta

Le meilleur de la mode

  • Alex Vidal
  • Francis Montesinos
  • Linda Vuela a Río
  • Retal Reciclaje Creativo
  • Tonuca

Les plus belles boutiques

  • Cactus
  • Caroline
  • Hakuna Matata
  • Madame Bugalú
  • Monki

Le meilleur des chaînes espagnoles

  • Armand Basi
  • Mango
  • Massimo Dutti
  • Purificación García
  • Zara

Valence en plein air

En été, la plage de Valence est son principal atout. Large, s'étendant sur plus de 3 km, elle est propre malgré les grues et le port de commerce qui la bordent au sud : durant la saison, le sable est passé quotidiennement au peigne fin et débarrassé des moindres capsules ou bâtons de sucettes. Aisément accessible en bus ou en tramway à grande vitesse, c'est une formidable destination à deux pas du centre.
Grâce aux visionnaires des générations passées, Valence possède divers parcs et jardins paysagers. Les Jardines del Real, ou Viveros, furent successivement le domaine du palais, la pépinière municipale et, aujourd'hui, un ravissant espace vert en pleine ville, organisé autour d'une magnifique roseraie. Tout proche, le Jardín de Monforte, ancien jardin d'une belle résidence, est plus intimiste. Le Jardín Botánico, premier jardin botanique d'Espagne, est encore un lieu de recherche universitaire – le prix d'entrée symbolique d'un euro n'est destiné qu'à décourager le vandalisme. Le Jardín de los Hesperides voisin, d'inspiration moderne, arbore un plan aussi rigoureux que ses ancêtres classiques.
Enfin, moins structurés et plus variés, les Jardines del Turia qui serpentent sur neuf kilomètres font office d'espace de jeu, d'axe urbain sans circulation, de voie cyclable et de terrain de sport, sans bourse délier.

Les plus beaux jardins et parcs

  • Jardín Botánico
  • Jardín de los Hespérides
  • Jardín de Monforte
  • Jardines del Real
  • Parque de Cabecera

Les plus beaux espaces en plein air

  • Bioparc
  • Jardines del Turia
  • Paseo Marítimo
  • Plages de Las Arenas et La Malvarrosa

Bars et clubs

Peuplée d'une riche population estudiantine, Valence possède l'une des vies nocturnes les plus trépidantes d'Espagne. L'animation commence tard : si la plupart des bars et des pubs se remplissent vers 22h, les discothèques ne daignent pas ouvrir leurs portes avant minuit.
Le Barrio del Carmen, où se côtoient les bars les plus grunge et les plus branchés, est incontournable. Dans le quartier de l'université, autour de l'Avenida Aragón et l'Avenida Blasco Ibañez, les bars et les boîtes de nuit sont pris d'assaut par les étudiants. Les rues à l'est de la Gran Vía Marqués del Turia et qui rejoignent Russafa forment un quartier en pleine ascension. Les alentours du Mercado de Abastos drainent une foule essentiellement jeune, tandis que les discothèques du port restent ouvertes très tard.
Les heures d'ouverture fluctuent au gré des arrêtés municipaux. Au moment où nous écrivons, de nombreux bars avec terrasses ne ferment pas avant 1h30 (heure maximum autorisée), tandis que la limite est fixée à 3h30 pour les bars, musicaux ou autres. Les clubs s'animent généralement du jeudi au samedi entre 6h et 8h.
Si vous envisagez, en sortant d'un bar musical, de finir la soirée en discothèque, essayez de trouver un flyer valable pour une entrée gratuite ou à tarif réduit.

Les cafés les plus culturels

  • Café Alameda
  • Café de La Nau
  • Café Rialto
  • L'Ermitá
  • Octubre
  • Ubik Café

Les meilleurs bars musicaux

  • Café Carioca
  • Jimmy Glass
  • Las Ánimas
  • Mosquito
  • Turmix

Les meilleures adresses pour se détendre

  • Café de las Horas
  • Chill Out
  • Gandhara
  • Terraza Umbracle
  • Zumería Naturalia

Les meilleurs clubs

  • Café Mercedes Jazz
  • La Indiana
  • Las Ánimas Puerto
  • Radio City
  • The Mill Clubs

Galeries d'art contemporain

De taille relativement modeste pour une ville européenne, Valence n'en possède pas moins une trentaine de galeries d'art contemporain (nous nous souvenons encore d'un vendredi soir où nous avons été invités à huit vernissages). Certaines sont petites, d'autres plus importantes, tantôt dédiées aux artistes locaux, tantôt renommées dans le monde entier. Ces galeries privées exposent le meilleur de l'art espagnol et européen du moment. Mettant l'accent sur les jeunes talents, elles complètent les riches collections de l'IVAM et, plus modestes mais parfois tout aussi remarquables, les expositions du Palacio Joan de Valeriola.
La plupart de ces galeries privées se concentrent dans le Centro Histórico : vous pourrez facilement en faire le tour à pied. Il s'en trouve d'autres, un peu plus loin, dans les rues de Russafa, où les célébrités de demain ont installé leurs studios et leurs ateliers.
Une liste exhaustive et une carte détaillée figurent dans le fascicule gratuit Valencia Arte Contemporánea. Mis à jour tous les deux mois, il est disponible auprès des offices du tourisme, de nombreuses galeries d'art et de plusieurs grands hôtels. L'entrée est toujours gratuite, et les œuvres exposées sont à vendre.
Si vous souhaitez voir une galerie en particulier, appelez d'abord et assurez-vous qu'une exposition est en cours.

Valence pour les enfants

Lassés par les monuments, les enfants trouveront à Valence pléthore d'activités en plein air. Accessible en tramway à grande vitesse, la longue plage de Las Arenas offre des cages à écureuil, une eau peu profonde et du sable granuleux, idéal pour la construction de châteaux ; quant à l'ancien lit de la rivière, il abonde en aires de jeu et en espaces verts.
Néanmoins, la visite de la ville ne rime pas nécessairement avec bouderie. Bordant l'ancienne rivière, à l'ouest, le Bioparc est un merveilleux parc animalier respectueux de l'environnement. Comptez une journée pour explorer ce quartier, en incluant le Museo de Historia de Valencia et un tour en pédalo-cygne dans le Parque de Cabecera.
À l'opposé, dans la cité des Arts et des Sciences, le cinéma Hemisfèric Imax et l'Oceanogràfic enchanteront les petits et les moins jeunes, tandis que le Museo de las Ciencias Príncipe Felipe, doté d'indications en anglais, s'adresse aux plus de 10 ans.
Le week-end, le Teatro de Marionetas La Estrella propose de magnifiques spectacles de marionnettes, dont la richesse visuelle consolera même les non-hispanophones.
Plus au sud, vous déjeunerez d'une paella chez El Palmar et vous vous promènerez en bateau sur le lac d'Albufera avant de découvrir, au centre d'accueil des visiteurs, ce décor aquatique grâce à l'abri et à la tour d'observation. L'immense forteresse et le théâtre romain de Sagonte font un cadre idéal pour jouer aux petits soldats (mais gare aux épines des figuiers de Barbarie !).

Escapades (presque) gratuites

  • Courir après les pigeons sur la Plaza de la Virgen
  • Gulliver et les Jardines del Turia
  • Le tramway à grande vitesse
  • Les Jardines del Real
  • Les pages de Las Arenas et La Malvarrosa

Sorties en famille

  • Bioparc
  • Croisière en catamaran
  • Le Museo de Historia de Valencia
  • L'Oceanográfic
  • Promenade en carriole

Tapas

Selon la tradition, le roi Alphonse X, surnommé Il Sabio (Le Sage), aurait instauré cette pratique au XIIIe siècle. Soucieux des effets de l'alcool sur un estomac vide, il interdit par décret que le vin soit servi sans nourriture. Les propriétaires de tavernes prirent alors l'habitude de déposer quelques tranches de jambon, de chorizo ou de fromage dans une coupelle placée sur le verre, afin de le « tapar » (couvrir) et de le protéger de la poussière et des mouches. Même si l'explication est moins romantique, cette coutume est plus vraisemblablement née dans la région d'Andalousie, productrice de sherry, au XIXe siècle, avant de progresser vers le nord.
La pratique d'ir de tapeo ou tapear (faire la tournée des bars à tapas) n'a rien de spécifiquement valencien, mais presque tous les bars servent un choix d'en-cas à grignoter (rarement servis gratuitement, en dehors d'une soucoupe d'olives ou de cacahuètes). Tantôt traditionnels, tantôt résolument contemporains, certains établissements se sont spécialisés dans les tapas. La ración désigne une assiette plus conséquente, tandis que la media ración correspond à la taille intermédiaire.
Grignoter vos tapas à votre rythme, avec un verre de bière ou de vin, avant le dîner ou même en guise de repas – néanmoins, vous ne dépenserez pas moins qu'en commandant des plats à la carte (loin de là). Le grand attrait des tapas tient à la variété des saveurs et au plaisir de les partager entre amis.

Les meilleures tapas traditionnelles

  • Bodega Casa Montaña
  • Bodeguilla del Gato
  • Ca'an Bermell
  • Casa Guillermo
  • Villaplana

Les meilleures tapas modernes

  • La Drassana
  • La Taberna de Marisa
  • Pepita Pulgarcita
  • Sagardí
  • Tacita de Plata

Le Valence gay et lesbien

À côté de Madrid ou Barcelone, la scène gay de Valence est plutôt pâle, mais les activités ne manquent pas.
Le Centro Histórico compte deux cafés « gay-friendly ». Café de la Seu (96 391 57 15 ; C del Santo Cáliz 7 ; 18h-1h30 ou 2h) est un lieu détendu où siroter un cocktail insolite. Le Café Sant Miquel (96 392 31 29 ; Plaza Sant Miguel 13 ; 12h-2h oct-juin, 21h-minuit juil-sept), avec sa large terrasse estivale, sert des repas corrects et se transforme le soir en bar musical.
Les deux bastions des clubs gay sont à deux pas l'un de l'autre. Deseo 54 (www.deseo54.com ; C de Pepita 15 ; 10-12 € ; 1h-tard jeu-dim), immédiatement au nord de la rivière, propose normalement un mélange d'électro et de house. Venial (96 391 73 56 ; www.venialvalencia.com ; C Quart 26 ; 1h-7h30 jeu-dim), particulièrement prisé d'une clientèle plus jeune, offre aussi un espace de détente et des spectacles de cabarets.
Som Com Som (96 332 66 48 ; C de Cádiz 75 ; 20h-2h30), à Russafa, est un sympathique bar de filles où l'on peut jouer aux fléchettes ou au billard et siroter un café ou une copa.
Parmi les quelques saunas gay de Valence, mentionnons Sauna Magnus (96 337 48 92 ; Av del Puerto 27 ; 14 € ; 10h-minuit) pour sa piscine, son jacuzzi, ses vidéos et ses cabines privatives.
Des sites Internet à l'intention des gays : www.gayvalencia.org (en espagnol), www.gayiberia.com/Valencia et guia.universogay.com/Valencia (en espagnol), avec une carte interactive.

L'architecture valencienne moderne

L'intérêt architectural de Valence ne se limite pas à son cœur historique. Bien que la plupart des chantiers aient été suspendus du fait de la crise économique, de nouveaux édifices remarquables sont apparus au cours des vingt dernières années.
Le Palau de la Música, achevé en 1987, fut le premier bâtiment contemporain monumental de Valence. Avec son allure de serre géante, il se dresse devant un lac artificiel où brille son reflet. Son surnom de microondas (micro-ondes) est particulièrement pertinent en été.
Les créations les plus étonnantes sont celles de Santiago Calatrava pour la cité des Arts et des Sciences. Dans ce complexe évoquant l'ère spatiale, deux éléments se distinguent : la masse imposante du Palau de les Arts et, s'élançant vers le ciel, le Puente del Assut d'Or, dernière œuvre de Calatrava. La construction de la cité s'est accompagnée de grands chantiers autour du complexe, des immeubles très créatifs côtoient des édifices plus quelconques.
Le Palacio de Congresos (1999), comme la cité des Arts et des Sciences, a ouvert la voie à une certaine audace architecturale dans un quartier jusque là sans grand intérêt. Sous la houlette de l'architecte britannique sir Norman Foster, une forêt de hauts immeubles de bureaux et d'habitation et de nouveaux hôtels à l'allure avant-gardiste ont poussé aux alentours.
Ces dernières années, la municipalité a largement investi dans les transports, comme en témoignent les nouveaux ponts qui enjambent le lit de la rivière. Cet effort est aussi perceptible dans le métro, dont le réseau s'étend sans cesse. Ainsi, l'immense station d'Alameda, sous le Puente de la Exposición (tous deux dessinés par Calatrava) évoque un squelette de baleine…

Le meilleur de L'architecture contemporaine

  • Hemisfèric
  • Museo de las Ciencias Príncipe Felipe
  • Palacio de Congresos
  • Palau de les Arts
  • Veles e Vents

Les ponts les plus récents

  • Puente de la Exposición
  • Puente de las Flores
  • Puente de Monteolivete
  • Puente del Assut d'Or
  • Puente del Reino
Mis à jour le : 8 avril 2014
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Le guide Lonely Planet qui va à l'essentiel, pour découvrir le meilleur de l’Espagne
 

Paramètres des cookies