Autriche : Histoire

Chronologie de l'Autriche

Ve siècle av. J.-C.

Les Celtes s'installent dans la vallée du Danube.

Ier siècle av. J.-C.

Les camps militaires des Romains forment les premières villes de la future Autriche.

Du IIIe au Ve siècle

Empruntant la vallée du Danube, les envahisseurs – Vandales, Visigoths, Huns, Avars et Slaves – se succèdent.

803

Charlemagne constitue la marche de l'Est (Ostmark) dans la vallée du Danube.

1278

La puissante dynastie des Habsbourg, qui règnera sur l'Autriche jusqu'à la Première Guerre mondiale, établit sa domination.

1453

Frédéric III est couronné empereur du Saint Empire romain germanique. Il instaure la politique habsbourgeoise, aussi célèbre qu'efficace, d'acquisition de territoires par le biais de mariages politiques.

1519

Produit de l'un de ces mariages, Charles Ier d'Espagne devient le nouvel empereur sous le nom de Charles Quint.

1556

Charles V abdique. Son frère Ferdinand Ier, premier des Habsbourg à s'installer à Vienne, lui succède. La dynastie habsbourgeoise se scinde en deux branches : l'espagnole et l'autrichienne.

1571

La vaste majorité des Autrichiens, à qui l'empereur accorde la liberté religieuse, opte pour le protestantisme.

De 1576 à 1648

Le nouvel empereur Rudolf II adhère à la Contre-Réforme. Bon gré mal gré, le pays se convertit au catholicisme. La tentative d'imposer le catholicisme aux populations protestantes d'Europe déclenche la guerre de Trente Ans en 1618. Après avoir dévasté l'Europe centrale, celle-ci s'achève en 1648 par le traité de Westphalie.

1683

Vienne capitule devant le siège mené par les Turcs, qui seront ensuite repoussés par une coalition germano-polonaise. La menace turque écartée, l'architecture baroque fleurit dans les villes autrichiennes. Sous le règne du mélomane empereur Léopold Ier, Vienne devient un pôle d'attraction pour les musiciens et compositeurs.

1740-1780

Le long règne de Marie-Thérèse voit l'Autriche se transformer en état moderne.

1805

L'Autriche est vaincue par Napoléon à Austerlitz.

1815

À l'issue du congrès de Vienne, elle conserve le contrôle de la confédération germanique.

1867

La défaite de l'Autriche devant la Prusse en 1866 conduit à la formation de la monarchie austro-hongroise sous l'empereur François-Joseph et à son exclusion du nouvel empire allemand unifié par Bismarck.

1914-1918

L'annexion de la Bosnie-Herzégovine en 1908 par la monarchie austro-hongroise entraîne l'assassinat du neveu de l'empereur à Sarajevo en juin 1914. Un mois plus tard, l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. À l'issue de la Première Guerre mondiale, la République d'Autriche, aux dimensions modestes, voit le jour.

1938

La montée du fascisme en Autriche dans les années 1930, exacerbée par la crise économique, fait que les troupes allemandes rencontrent peu de résistance lors de leur annexion du pays au IIIe Reich nazi.

1940-1945

Lourdement bombardée pendant la guerre, l'Autriche est réinstallée dans ses frontières de 1937 par les Alliés en 1945. Soldats américains, britanniques, français et russes occupent le pays pendant une décennie avant de permettre à l'Autriche de proclamer sa neutralité.

1986

L'élection à la présidence de la République de Kurt Waldheim, ancien officier de l'armée allemande et ancien secrétaire général des Nations unies, secoue un paysage politique par ailleurs empreint d'une pratique plutôt consensuelle entre socialistes et conservateurs.

1995

L'Autriche rejoint l'Union européenne (UE).

2000

Le parti d'extrême droite, le FPÖ, dirigé par Jörg Haider, entre dans la coalition gouvernementale. L'accession au pouvoir de ce parti xénophobe qui cible l'immigration ayant suivi l'effondrement du bloc soviétique et, plus récemment, les réfugiés de l'ex-Yougoslavie, provoque une polémique internationale. Les partenaires de l'Autriche au sein de l'UE suspendent leurs relations bilatérales. Dans le pays, les Autrichiens manifestent en grand nombre pour défendre une image de l'Autriche tolérante, démocratique et pacifique. Jörg Haider démissionne de la présidence du FPÖ en mai. En septembre, l'UE lève les sanctions prises contre le gouvernement conservateurs-extrême droite en Autriche mais maintient une "vigilance particulière" à l'égard du FPÖ.

2001

Le FPÖ subit une série de défaites électorales (élections des "collèges ouvriers", parlementaires et régionales), tandis que les Verts progressent.

2002

Aux élections législatives le Parti conservateur (ÖVP) du chancelier Wolfgang Schuessel est le grand vainqueur du scrutin, suivi du Parti social-démocrate (SPÖ). Le parti d'extrême droite (FPÖ) de la coalition gouvernementale ne recueille que 10,2% des suffrages.

2004

En avril, Heinz Fischer est élu président de la république d'Autriche. Il défend l'idée d'une république neutre et soudée, combattant pour le progrès des principes humanitaires.

2005

Sission au sein de l'extrême droite autrichienne : Jörg Haider quitte le FPÖ pour prendre la tête de l'Alliance pour l'avenir de l'Autriche, partisane d'un modus vivendi avec les conservateurs permettant de rester au gouvernement. À l'issue des derniers scrutins d'octobre, l'opposition détient la majorité des sièges au Bundesrat. L'année 2005 restera une année particulière, celle du "60, 50, 10" : 60 ans de la libération du nazisme, 50 ans du Traité de Vienne et 10 ans de l'entrée dans l'Union européenne. Année qualifiée "d'année du souvenir".

2006

L'Autriche fête le 250e anniversaire de Mozart. Le pays exerce la présidence de l'UE du 1er janvier au 30 juin.

2007

Après trois mois de négociations, un gouvernement de grande coalition, conforme à la tradition autrichienne, a été investi le 11 janvier 2007. M. Alfred Gusenbauer, chef du SPÖ, devient Chancelier. L'ÖVP obtient le même nombre de ministres et de secrétaires d’Etat que le SPÖ et dispose notamment des portefeuilles de l’Intérieur et des Affaires étrangères. La coalition affiche un profil uni sur les sujets européens (nouveau traité européen, changement climatique et protection de l’environnement, mise en œuvre de la Charte des droits fondamentaux, transit routier, etc.). Plusieurs projets gouvernementaux qui figuraient dans le programme de coalition ont d’ores et déjà été mis en œuvre : réforme du code électoral (introduction du droit de vote à 16 ans), allongement de la législature de 4 à 5 ans à partir des prochaines élections législatives de 2010, adoption du budget biennal 2007/2008.

2008

L'Autriche accueille, avec la Suisse, le tournoi de football de l'Euro 2008.

2010

En Avril Heinz Fisher est réélu pour un mandat de 6 ans avec 79% des voix.

 

evaneos

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Autriche