Liverpool : Histoire

XVIIIe siècle

Les grands bâtiments qui font désormais le charme de Liverpool ont été construits avec l'argent du commerce des esclaves que les marchands de la ville ont pratiqué dès le début du XVIIIe siècle, transformant leur village en un centre de négoce des plus importants. Le tristement célèbre "commerce triangulaire" consistait à échanger des produits manufacturés contre des esclaves, qui étaient alors transportés vers les Antilles ou la Virginie pour y être vendus contre du sucre, du rhum, du tabac ou du coton.

1807-1930

L'abolition de l'esclavage en 1807 obligea le port à se reconvertir dans une toute autre sorte de transport. Entre 1830 et 1930, ce furent plus de 9 millions de migrants (Anglais, Écossais, Irlandais, Suédois, Norvégiens et Juifs russes) qui arrivèrent sur la Mersey dans l'espoir de trouver une vie meilleure aux États-Unis ou en Australie. Nombreux furent les Irlandais qui, fuyant la famine dans leur pays, décidèrent de ne pas aller plus loin que Pier Head. L'héritage irlandais de la ville est encore bien visible aujourd'hui. Liverpool fut également le port d'arrivée de nombreux migrants en provenance de colonies éloignées. Cet afflux favorisa la formation de communautés caribéennes, indiennes et chinoises, qui firent de Liverpool l'une des premières villes multiculturelles de Grande-Bretagne.

1939-1964

Lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville servit de porte d'entrée aux approvisionnements américains, ce qui explique, en partie, pourquoi elle fut sévèrement bombardée. Liverpool accueillit le quartier général des Forces alliées qui coordonnait les convois en provenance des États-Unis et la bataille contre les sous-marins allemands. Dans les décennies qui suivirent la fin de la guerre, l'Angleterre entra dans une période de récession et Liverpool connut une terrible période de crise : les docks étaient désertés, les ouvriers licenciés et les maisons abandonnées. L'arrivée des Beatles sur la scène musicale internationale en 1963-1964 apporta à la ville un regain de fierté.

Années 1970-1990

Les années 1960-1970 furent cependant marquées par d'âpres conflits sociaux. En 1981, les tensions accumulées après des années de chômage et de pauvreté atteignirent leur comble avec les émeutes de la banlieue défavorisée de Toxteth. La réponse du gouvernement conservateur fut d'encourager le tourisme et le renouveau de l'urbanisme. Dans ce cadre, des plans de réhabilitation furent entrepris, notamment celui de l'Albert Dock, qui, dans les années 1980-1990, fut rénové comme celui des docklands de Londres.

Années 2000

Toutefois, la rénovation ne fut qu'un demi-succès et le délabrement des édifices reste général, même si la ville se pare d'un nombre impressionnant de bâtiments georgiens. C'est la nuit que Liverpool montre son vrai visage au visiteur. Célèbre pour sa musique, son esprit caustique et sa rivalité légendaire avec Manchester, Liverpool accueille chaque année de nombreux touristes.

2001

En 2001, Speke Airport, aéroport de Liverpool fut renommé John Lennon Airport en l'honneur des Beatles.

2002

Steven Rotheram devient un des maires les plus jeunes de l'histoire de Liverpool.

2004

Le front de mer et les docks de Liverpool ont été déclarés patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

2008

Liverpool est la "capitale européenne de la culture" pour 2008. Cela repose beaucoup sur la popularité des Beatles et autres groupes de la Merseybeat et sur le grand nombre de musées situés en dehors de Londres.

evaneos
Guide de voyage

Un guide au format de poche très pratique et parfaitement adapté au voyage, pour vivre l'aventure en V.O. !