Kyoto : Si vous aimez

Kyoto selon ses envies

Temples et sanctuaires 

Nanzen-ji Un ensemble de temples et d'annexes zen disséminés dans les bois.

Ginkaku-ji Le célèbre pavillon d'Argent possède l'un des plus beaux jardins de Kyōto.
Hōnen-in Un havre de paix, à proximité à pied du Ginkaku-ji toujours bondé.
Kinkaku-ji Un paisible étang reflète cette apparition dorée, sans doute le monument le plus impressionnant de Kyōto.
Tenryū-ji Ce temple élève l'art du shakkei (emprunt de paysage) à un niveau inédit en intégrant l'ensemble des magnifiques monts Arashiyama.
Daitoku-ji Chaque annexe de ce temple zen a son propre ravissant jardin : l'idéal pour les amoureux des espaces verts que la foule incommode.
Myōshin-ji Comme le Daitoku-ji, cet espace clos réunit de nombreux beaux temples secondaires et le Taizō-in, un jardin parmi les plus connus de Kyōto.
Kurama-dera Un sentier en pente bordé de hauts cèdres mène à ce temple dans les collines au nord de la ville.
Chion-in Ce grand temple de la Terre pure est surnommé le “Vatican du bouddhisme japonais”.
Shōren-in Les touristes délaissent souvent ce temple du sud de Higashiyama : ne faites pas la même erreur.

Musées

Musée national de Kyōto Les expositions temporaires sont souvent captivantes et les collections permanentes constituent une bonne introduction à l'art japonais.
Musée municipal des Arts de Kyōto Accueille une fois par an deux des meilleures expositions de Kyōto, le Kyoten et le Niten. Les autres expositions temporaires valent aussi souvent le coup d'œil.
Musée national d'Art moderne Petite collection permanente intéressante et expositions temporaires souvent de grande qualité.
Musée international du Manga de Kyōto Les fans de mangas (bande dessinée) feront le déplacement dans cet excellent musée du centre-ville.

Théâtres japonais

Minami-za Le principal théâtre de kabuki de Kyōto ; incontournable pour découvrir un spectacle visuel unique en son genre.
Miyako Odori Si vous êtes à Kyōto en avril, ne manquez pas le plus important spectacle de danse de geishas de toute la ville.
Kamogawa Odori Un spectacle de danse plus modeste, mais charmant. En mai, dans le quartier des geishas de Pontochō.
Kyō Odori Le quartier des geishas de Miyagawa-chō propose aussi, en avril, des représentations d'odori à ne pas rater.
Kitano Odori Un spectacle de danse pittoresque et émouvant, dans le quartier de geishas de Kamishichiken, au nord de la ville, chaque année en avril.
Gion Odori Le seul grand spectacle de danse de geishas organisé en automne (novembre), dans le quartier de geishas de Gion Higashi.

Boire et manger

Omen Les nouilles constituent juste une mise en bouche dans ce restaurant accueillant et confortable du nord de Higashiyama.
Kane-yo Prenez place à table (en bas) ou sur des tatamis (en haut) pour déguster des anguilles, spécialité de ce restaurant prisé du centre-ville au cachet japonais rétro.
Yoshikawa Difficile de dire ce qui impressionne le plus des sublimes tempuras ou du jardin japonais impeccable.
Ōzawa Ce sympathique restaurant de tempuras de Gion possède l'une des plus belles salles de la ville.
Ippūdō La simple évocation des nouilles et des gyōza (raviolis) d'Ippūdō donne envie de courir dans ce bar à rāmen animé du centre-ville.
Marché de Nishiki Un marché alimentaire du centre-ville où découvrir les denrées étranges et merveilleuses de la cuisine de Kyōto.
Yoramu Dégustation de saké dans un tout petit bar spécialisé du centre.
Jardins
Ryōan-ji Méditez sur la signification des 15 rochers “magiques” du plus célèbre jardin zen du Japon en prenant soin de venir tôt pour éviter la foule.
Tōfuku-ji Ce jardin unique à Kyōto, digne de l'expressionnisme abstrait, est aussi l'un des plus beaux.
Heian-jingū Le jardin de promenade derrière le pavillon principal de ce temple shintoïste mérite le détour à la floraison des cerisiers en avril.
Jardins botaniques de Kyōto Ces vastes et remarquables jardins s’agrémentent de merveilleux cerisiers en fleurs et d’une serre aux belles variétés d'orchidées.
Ginkaku-ji Le jardin du pavillon d'Argent a tout pour plaire : mousse luxuriante, bambous, cascades, étangs et érables virant au rouge en novembre.
Sentō Gosho Même si le Katsura Rikyū rafle une bonne partie de l'attention, nous avons toujours eu un faible pour ce jardin clos vallonné paradisiaque.
Villa impériale Katsura Rikyū Les amateurs de jardins japonais ne manqueront pas le sublime jardin de ce palais isolé.
Murin-an Un charmant petit sanctuaire facile à rater, ce qui serait bien dommage.
Villa Ōkōchi-sansō Flânez  en admirant le panorama sur la ville, les feuilles d'érable et les points de vue contemplatifs bien cachés autour de cette villa d'Arashiyama.
Saihō-ji (Koke-dera) Le “temple des Mousses” (koke-dera) n'a pas volé sa réputation.

Marchés

Tenjin-san Le 25 de chaque mois, au Kitano Tenman-gū. On y trouve toujours des trésors dissimulés au milieu du bric-à-brac.
Kōbō-san Le 21 de chaque mois au Tō-ji. Une bonne adresse pour les objets anciens et les kimonos d'occasion.
Marché de Nishiki Ne manquez pas le principal marché alimentaire du centre-ville. Les échoppes de souvenirs abondent au milieu des boutiques alimentaires.
Chion-ji Tezukuri-ichi Tezukuri signifie “fait main”, la spécialité de ce marché qui se tient le 15 de chaque mois.
 

Belles balades

Daimonji-yama La plus belle promenade urbaine monte en une demi-heure jusqu'au point de vue surplombant le Ginkaku-ji, dans le nord de Higashiyama.
Kurama La montée au temple d’altitude Kurama-dera est un grand classique (si possible, continuer jusqu'à Kibune).
Fushimi-Inari-Taisha Des sentiers encadrés par des torii (portiques de sanctuaires shintoïstes) entourent ce temple à flanc de montagne dans le sud-est de Kyōto. De superbes balades en perspective.
Parc du palais impérial de Kyōto Les larges arcades de ce parc du centre de Kyōto raviront ceux qui préfèrent les promenades en plaine.
Berges de la Kamo-gawa Faites comme les habitants qui viennent se promener le matin ou le soir sur les rives du principal cours d'eau de Kyōto.
Chemin de la Philosophie (Tetsugaku-no-Michi) Nous avons gardé le meilleur pour la fin : la balade le long de ce canal du nord de Higashiyama est agréable en toute saison.

Architecture traditionnelle

Villa impériale Katsura Rikyū Les connaisseurs la considèrent souvent comme le plus bel exemple d'architecture traditionnelle japonaise. Jugez-en par vous même lors d'une visite guidée.
Villa Ōkōchi-sansō Perchée sur une colline surplombant Arashiyama et Kyōto, une villa traditionnelle de rêve aux jardins remarquables.
Byōdō-in L'un des rares exemples de l'architecture de la période de Heian qui fait regretter qu'il ne reste pas plus de témoignages de l'époque.
Quartier de Gion De charmants bâtiments traditionnels en bois bordent Hanami-kōji et Shimbashi, les rues préservées de ce quartier de divertissements.
Quartier de Nishijin Le quartier des tisserands abrite la plus forte concentration de machiya (maisons de ville traditionnelles) de Kyōto.

Mis à jour le : 12 février 2019
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir le Japon

Paramètres des cookies