Riviera Maya

Si vous aimez le grand air, vous adorerez parcourir les routes de la Riviera Maya, le long desquelles se succèdent des plages de carte postale, des ruines majestueuses et de divertissants cénotes (dolines de grès). La Riviera Maya se développe rapidement – trop, diront certains –, mais malgré l’urbanisation, en s’aventurant dans les petites villes côtières ou dans les terres, vous retrouverez une face du Mexique oubliée du tourisme.
Toutefois, si c’est de l’action que vous recherchez, vous trouverez votre compte dans les villes champignons de Playa del Carmen et de Tulum. Sur le podium des villes branchées de la côte, l’ultrachic Playa del Carmen surclasse encore Tulum, mais cette dernière dispose d’un argument imparable : une plage que surplombent de spectaculaires ruines mayas.
Que vous voyagiez en voiture ou en bus, se rendre d’une ville à une autre est un jeu d’enfant. Après tout, la Riviera Maya ne s’étend que sur 135 km de littoral, de Puerto Morelos, au nord, à Tulum, au sud. Ces localités sont si proches que l’on peut aisément pratiquer la plongée à Puerto Morelos pendant la journée et dîner aux chandelles à Tulum le soir.

À ne pas manquer

  1. La découverte des vestiges mayas de Tulum, qui se dressent théâtralement sur une falaise abrupte, suivie d’une baignade sur la plage en contrebas
  2. Les restaurants avec terrasse sur la rue et les bars de plage branchés de Playa del Carmen ou un cours d’espagnol pour les plus studieux
  3. Une plongée dans les eaux de Puerto Morelos pour explorer son chatoyant récif corallien
  4. La baignade ou la plongée avec ou sans bouteille dans les impressionnants cénotes des environs de Tulum
  5. La location d’un vélo à Cobá pour parcourir des chemins menant à d’étonnantes ruines mayas et à des bassins naturels non loin où se baigner
Mis à jour le : 30 novembre 2014
Paramètres des cookies