Colombie : Handicapés

La Colombie pratique pour personnes handicapées

La Colombie fait des efforts pour améliorer l’accessibilité de ses infrastructures, mais demeure encore une destination difficile pour les voyageurs handicapés. Medellín, qui a un temps d’avance, est sans doute l’endroit le plus accessible pour les personnes à mobilité réduite, suivie par d’autres grandes villes telles que Bogotá, Bucaramanga et Cali.
Les trottoirs sont souvent défoncés, et si des rampes d’accès apparaissent petit à petit, elles sont encore loin d’être omniprésentes. Traverser la rue peut aussi être dangereux, les conducteurs réduisant rarement leur vitesse aux passages piétons.
De nombreux restaurants et hôtels sont dépourvus de rampes pour fauteuils roulants. Les grands hôtels de chaînes ont plus souvent des chambres (généralement une ou deux seulement) et des parties communes adaptées. Les grands centres commerciaux sont généralement dotés de rampes et d’ascenseurs.
La majorité des réseaux de transport urbains, dont le Transmilenio de Bogotá et le métro de Medellín, ont des stations et des véhicules accessibles en fauteuil, mais les rames et les bus sont souvent bondés, ce qui peut rendre les déplacements difficiles et pénibles. La plupart des taxis colombiens sont des voitures citadines à hayon ne facilitant ni la montée ni la descente et qui manquent de place pour caser fauteuils roulants et autres objets volumineux.
L’APF (Association des paralysés de France ; 01 40 78 69 00) et l’association Handi Voyages peuvent fournir des informations utiles sur les voyages accessibles. L’association Ailleurs & Autrement organise des voyages adaptés aux personnes à mobilité réduite. Yanous et handicap.fr sont également de bonnes sources d’information.

Mis à jour le : 20 février 2019

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Qu’ils partent deux mois ou deux ans, ce guide est le compagnon indispensable des grands voyageurs.
 

Paramètres des cookies