1. Accueil
  2. Magazine
  3. Voyage responsable
  4. Une semaine à la voile dans les Cyclades
Voyage responsable

Une semaine à la voile dans les Cyclades

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 8 juin 2022

Carte

Vous avez envie de mer, de soleil, d’îles grecques plus magiques et plus dépaysantes les unes que les autres mais vous n’avez qu’une petite semaine devant vous. Qu’importe ! Mettez le cap sur Lavrio, à une heure au sud d’Athènes, louez un voilier et suivez notre itinéraire 100 % détente et balades. Des criques de Kythnos à celles de Milos et Sifnos, vous crapahuterez dans des villages typiques, vous passerez des heures dans des décors de plage de rêve et vous gouterez aux bons produits de la gastronomie grecque…
 

Kythnos

Après quelques heures de croisière depuis Lavrio vers le sud-est, mettez le cap sur le nord-est de l’île de Kythnos. Mouillez dans la crique du joli petit port de Loutra. A terre, vous commencerez par boire un verre les pieds dans l’eau dans l’un des bars-restos qui longent la plage puis vous partirez à la découverte de l’île, en grimpant gentiment jusqu’au village de Chora Kythnos. Avec ses ruelles piétonnes toutes blanches, ses portes et ses fenêtres bleues, ses petites églises et ses cafés cosy, il coche toutes les cases du pittoresque village grec des îles.

loutra-1-t68b3688.jpg

Escale à Loutra

En redescendant vers Loutra, vous adorerez le panorama qui balaie les collines et les côtes d’un bout du nord-est de l’île. Prenez le temps de flâner, d’observer les moutons se coller aux murs pour trouver un peu d’ombre, d’admirer les vieux murets de pierre qui délimitent les champs ondulés dont les couleurs et la végétation pelée rappellent presque l’Irlande ! De retour à Loutra, faites-vous plaisir en allant aux thermes dont les eaux chaudes et sulfureuses sont connues depuis l'Antiquité et utilisées en cure. Finissez en beauté par un diner de nouveau les pieds dans l’eau au fort sympathique Karnagio Café Bar.

kastro-sifnos-2-t68b3853.jpg

Dans les ruelles de Kastro, sur l'île de Sifnos

Sifnos

Entourés d’une mer turquoise et transparente, commencez votre deuxième journée dans les Cyclades par une longue baignade armé d’un masque, d’un tuba et de palmes - généralement les loueurs de bateaux les fournissent -. Puis hissez les voiles ou mettez en route vos moteurs si le vent n’est pas au rendez-vous. Direction l’île de Sifnos plein sud. Choisissez de jeter l’ancre au sud-est de l’île au pied de Kastro. Vous vous baladerez dans ce village perché vieux de 3 000 ans comme dans un musée en plein air avec de vrais habitants mais aussi pléthore de chats ! A chaque coin de ruelle toute blanche, vous tomberez nez à nez avec un vestige archéologique. Et en prenant le chemin qui fait le tour du village, le long de la côte, vous serez captivé par la petite église des Sept Martyrs au dôme bleu perchée sur un rocher en contrebas. Reprenez le chemin du centre de Kastro et de ses ruelles enchevêtrées pour un cocktail ou un ouzo au bar-restaurant le Dolci. Vous y admirerez la vue plongeante sur la colline d’en face sculptée de terrains en terrasses.

kastro-sifnos-4-t68b3855.jpg

Sur certaines îles, les chats sont aussi nombreux que les habitants, et profitent de la douceur de vivre des Cyclades

Milos

Encore plus au sud, pour votre troisième journée, mettez le cap sur Milos en privilégiant la petite ville-plage de Pollonia comme port d’attache. Vous pourrez mouiller dans la crique en veillant toutefois à ne pas jeter l’ancre sur le trajet du ferry ! Milos regorge de beautés à la fois culturelles et naturelles, restez-y donc au moins deux jours et pour la parcourir en large, en long et en travers, louez un scooter ou un quad pour ne rien rater. Au palmarès des immanquables : Plaka, la capitale de l’île, toute en hauteur et avec des points de vue sublimes sur la mer et les collines alentour. Vous adorerez y faire un brin de shopping dans ses boutiques d’artisanat local - bijoux, poteries, textiles - .Redescendez ensuite vers le petit village de Klima où vous tomberez sous le charme des petites maisons de pêcheurs colorées, accolées à la falaise, qui donnent sur une étroite plage de cailloux. A propos de plage, surtout, ne manquez pas de passer quelques heures sur celle de Sarakiniko, une sorte de paysage lunaire de rochers blancs, lissés et façonnés par le temps d’où vous pourrez plonger ou vous laisser glisser dans la mer. Ne soyez pas étonnés d’y croiser des mannequins en plein photo shoot ou des scènes de tournage, l’endroit est encore plus sublime qu’un décor d'Hollywood.

milos-sarakiniko-t68b4126.jpg

Farniente sur la plage de Sarakiniko

Question restos et bars, attention aux nombreux pièges à touristes où même si les plats sont bons, les portions sont petites et les prix exagérés. Favorisez la production locale en faisant vos courses en ville, notamment chez un des excellents fromagers de l’île comme la fromagerie Charalampakis entre Adamantas et Pollonia. N’oubliez pas le vin rouge local très correct pour l’accompagnement. Autorisez-vous aussi une journée farniente à la plage de Paliochori pour sa mer turquoise et ses falaises volcaniques où les couleurs ocres, jaunes, vertes et blanches, dues à la présence de souffre, s’entremêlent. Et surplombant la plage, la Taverne Pelagos est l’endroit idéal où déguster la prise du jour.

milos-plaka-2-t68b3939.jpg

La vue depuis Plaka, sur l'île de Milos

Retour à Kythnos

Après 4 jours de croisière, il est temps de prendre tranquillement le chemin du retour. Kythnos vous a plu et vous voulez découvrir sa côte ouest ? Mouillez dans le petit port de Merihas où vous pourrez vous ravitailler en eau et baladez-vous jusqu’à la plage d’Episkoli au nord de la ville. Vous pourrez nager ou barboter tranquillement au fond d’une longue crique protégée des vents et des vagues. Profitez de vos dernières heures dans les Cyclades pour faire les petites boutiques de Merihas et boire un verre au Remezzo sur la plage en regardant le soleil se coucher.
 

Le temple de Poséïdon

Il est malheureusement temps de lever l’ancre pour la raccrocher au continent en mettant le cap vers Lavrio. En chemin, faites une escale au cap Sounion, au pied du temple de Poséïdon. Mettez votre annexe à l’eau et armez-vous d’un chapeau et de bonnes chaussures pour grimper jusqu’aux colonnes du temple dorique du dieu grec des mers, datant de - 440 avant JC. Une fois sur place, vous vous rendrez compte que la civilisation grecque ne faisait pas les choses à moitié pour leurs dieux. Après une longue baignade sous le regard bienveillant de Poséïdon lui-même, suivie d’une dernière sieste au soleil sur le deck, vous n’avez plus qu’une petite heure de navigation avant d’attacher de nouveau vos amarres à Lavrio.

temple_poseidon-t68b4189.jpg

Randonnée sous l'œil de Poséidon, dieu grec des mers

Passez-y une dernière soirée mémorable et gouttue en allant diner chez Rerras (écrit Peppas en grec) , un resto local et familial où le patron fait tout : de l’accueil au service en passant par la cuisine. Goûtez à son succulent poulpe frit accompagné d’un vin qu’il produit aussi lui-même. A peine sur le départ, vous avez envie de revenir et vous n’avez pas fini de faire des aller-retours et des ronds dans l’eau : les Cyclades comptent 250 îles !



Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Athènes et les îles grecques