Lonely Planet

  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Randonnée
  4. Trek du chemin de l'Inca, mode d'emploi
Randonnée

Trek du chemin de l'Inca, mode d'emploi

Vous avez déjà imaginé les profondes gorges verdoyantes encaissées, les citadelles perdues et les sommets noyés de brume. Parcourir le Chemin de l’Inca au Pérou constitue indéniablement un rite de passage et l’aventure d’une vie. La logistique n’étant pas toujours évidente, cet article indique l’essentiel pour effectuer l'Inca Trail et terminer en beauté par la visite du Machu Picchu. 

Quand partir faire l'Inca Trail

Des groupes organisés partent toute l’année, sauf en février quand le Chemin de l’Inca est fermé pour entretien et que la pluie décourage tout randonneur. Juin à août est la période la plus froide, la plus sèche et la plus prisée. Avec une bonne préparation et l’équipement adéquat, vous pouvez choisir n’importe quel mois, quand le chemin est ouvert.
Pour éviter la foule, préférez les périodes avant et après la saison des pluies : de mars à mai (meilleure pour la végétation, les orchidées et les oiseaux) ou de septembre à novembre.

Recommandations générales sur le trek

Même avec un sac léger, ce trek requiert une bonne forme physique. Outre des exercices réguliers, préparez-vous en effectuant de longues marches les semaines précédant le départ, ce qui vous permettra aussi de tester votre équipement. Vous devrez être bien dans vos chaussures avant de partir. Sur le chemin, la chaleur et l’altitude peuvent poser problème. Prenez votre temps, adoptez un rythme raisonnable et tout devrait bien se passer.

Réservation du trek

Réservez au moins six mois à l’avance pour des dates entre mai et août. Le reste de l’année, vous pouvez obtenir un permis en quelques semaines, mais sans garantie. Les permis ne sont délivrés qu’aux agences agréées. Vous pouvez néanmoins consulter les disponibilités sur le site www.camino-inca.com.
Envisagez un trek de 5 jours pour un rythme plus lent et plus de temps pour profiter de la nature et des ruines. Des campements moins bondés et la possibilité de passer la troisième nuit dans le plus spectaculaire d’entre eux – Phuyupatamarka, à 3 600 m d’altitude – font partie des autres avantages.
Prenez le temps d’étudier toutes les possibilités, vous ne le regretterez pas. Mieux vaut interroger plusieurs agences avant de s’engager. Souscrivez aussi à une assurance voyage internationale qui couvre ce type d’activités.

Réglementation et droits d’entrée sur le chemin

Dans la région de Cuzco, le Chemin de l’Inca est le seul trek impossible à effectuer en indépendant ; vous devez absolument passer par une agence agréée. Les prix varient de 480 à 600 $US, voire plus.
Chaque jour, 500 personnes (guides et porteurs compris) seulement peuvent emprunter le chemin. Les permis sont délivrés selon la règle “premier arrivé, premier servi”. Vous devrez fournir votre numéro de passeport pour l’obtenir, et présenter ce même passeport aux postes de contrôle le long du chemin. Si vous avez entre-temps obtenu un nouveau passeport, cela peut poser problème.
Les permis ne sont pas transférables ; pas de changement de nom.

Choix d’une agence agréée pour l'Inca Trail

S’il peut être tentant de réserver rapidement le trek et de passer aux préparatifs suivants, mieux vaut examiner soigneusement les possibilités avant de s’engager financièrement. Si le prix constitue votre premier critère, sachez que les agences les moins chères rognent parfois sur les coûts en payant moins guides et porteurs. Parmi les autres déconvenues figurent un matériel de mauvaise qualité (tentes non étanches par exemple) et des guides moroses ou nonchalants.
Des tarifs plus élevés ne signifient pas toujours obtenir plus, surtout depuis que les tour-opérateurs internationaux prennent leurs marges et sous-traitent à des agences péruviennes. Discutez avec plusieurs agences pour avoir une idée de la qualité du service. Demandez si le guide parle anglais, la taille du groupe, les transports utilisés et une liste des prestations comprises. Assurez-vous que sont inclus une tente, la nourriture, un cuisinier, le droit d’entrée d’une journée aux ruines et le retour en train.
En cas de régime alimentaire spécial, signalez-le clairement avant le départ, de même que d’éventuelles allergies. Les végétariens doivent s’attendre à beaucoup de quinoa et de lentilles. Essayez d’obtenir une confirmation écrite.
Des porteurs sont également prévus pour l’équipement du groupe (tentes, nourriture, etc.). Vous devrez porter vos affaires personnelles, sac de couchage compris, à moins de payer pour un porteur supplémentaire (environ 50 $US par jour pour 10 kg).
Rencontrer des voyageurs d’autres parties du monde fait partie des plaisirs du trek en groupe. Gardez à l’esprit que chacun a son propre rythme et que la bonne entente requiert quelques compromis.
Si vous préférez un service plus exclusif, vous pouvez organiser un circuit privé avec un guide agréé indépendant (1 250-2 000 $US/pers). Pour un groupe de six ou plus, cela peut revenir moins élevé qu’un trek standard. Les prix varient considérablement ; n’hésitez pas à comparer.
Les conditions de travail des porteurs constituent un problème majeur dans la région de Cuzco. Le Ministerio de Trabajo (ministère du Travail) sanctionne les agences par des amendes ou des retraits de licence en cas de non-respect des lois.
S’il existe d’autres agences consciencieuses, les prestataires mentionnés ci-dessous n’ont pas été récemment sanctionnés. Ils organisent des treks, ainsi que des circuits dans le Pérou. 

  • Amazonas Explorer (84-25-2846 ; www.amazonas-explorer.com). Le plus ancien tour-opérateur de Cuzco, avec des pratiques responsables aux niveaux social et environnemental. Propose le trek classique en 5 jours et des treks alternatifs.
  • Aracari (à Lima 01-651-2424 ; www.aracari.com). Une agence réputée, installée à Lima, qui offre des circuits haut de gamme.
  • Aventours (84-22-4050 ; www.aventours.com ; Saphi 456, Cuzco). Un prestataire responsable avec une équipe chevronnée.
  • Culturas Peru (84-24-3629 ; www.culturasperu.com ; Tandapata 354-A, Cuzco). Agence très compétente et renommée aux pratiques responsables, détenue et dirigée par un Péruvien.
  • Explorandes (à Lima 01-715-2323 ; www.explorandes.com). Propose des itinéraires de 5 jours et une version de luxe ; agence certifiée ISO.
  • Peruvian Odyssey (84-22-2105 ; www.peruvianodyssey.com ; Pasaje Pumaqchupan 204, Cuzco). Un tour-opérateur fort de 20 ans d’expérience ; offre aussi un itinéraire alternatif via Santa Teresa.
  • Tambo Trek (84-23-7718 ; www.tambotreks.net). Pionnier, il organise des treks classiques et alternatifs, et soutient des campagnes de nettoyage.


Il n'est pas rare de faire des rencontres pendant le trek du chemin de l'Inca. Photo: Tomasz Wagner

À emporter avec soi pour le trek

Les bâtons de marche sont fortement recommandés car le Chemin de l’Inca comporte de nombreuses marches en pierre à descendre, éprouvantes pour les genoux.
Autres objets pratiques : une trousse de premier secours, une crème solaire, des sandales pour le campement, une veste rembourrée pour les nuits froides, une veste imperméable, un bonnet et des gants chauds, un chapeau de soleil, une trousse de toilette, des chaussures de marche confortables, des chaussettes de randonnée bien chaudes, des sous-vêtements Thermolactyl, une polaire, une bouteille d’eau ou un kit d’hydratation, un anti-moustique, des pantalons longs et des lunettes de soleil. Assurez-vous que votre sac n’est pas trop lourd et vérifiez la charge de votre appareil photo – vous ne pourrez pas le recharger en chemin.
Emportez des espèces (des soles) pour les pourboires. Prévoyez 100 S pour un porteur et 200 S pour le cuisinier.

Itinéraires alternatifs vers Machu Picchu

L’Alternative Inca Trails Information Packet (en anglais), du South American Explorers Club, fournit plus de détails sur les randonnées suivantes.

Chemin de l’Inca en 2 jours

Cette version courte (10 km) du Chemin de l’Inca donne un bon aperçu de l’itinéraire plus long. Très physique, elle traverse certains des plus beaux paysages et la plupart des ruines et terrasses les plus impressionnantes du Chemin.
Nous vous conseillons de prendre le premier train au départ de Cuzco jusqu’au Km 104. De là, 3-4 heures de montée ardue conduisent à Wiñay Wayna, puis 2 heures de terrain assez plat mènent à Machu Picchu. Vous pouvez suivre le chemin 2 ou 3 heures de plus pour profiter de la vue et des sites. 
Au cours de ce trek, vous passerez la nuit à Aguas Calientes et vous ne visiterez véritablement Machu Picchu que le jour suivant. Il n’y a donc qu’une seule vraie journée de marche. Comptez en moyenne de 400 à 535 $US.

Trek de la vallée de Lares 

Il ne s’agit pas d’un chemin spécifique, mais d’une marche le long de différents itinéraires jusqu’à Ollantaytambo à travers la superbe vallée de Lares. Partant de sources thermales, le trek traverse des villages andins, des sites archéologiques incas moins connus, des lagunes verdoyantes et des gorges fluviales. À la fin, vous prenez un train d’Ollantaytambo à Aguas Calientes. Plus culturel que technique, ce trek offre de fabuleux paysages de montagne ; l’altitude de son col le plus haut (4 450 m) n’est pas à dédaigner pour autant. Prévoyez en moyenne 460 $US.

Trek de Salcantay 

Un trek plus long, plus spectaculaire, avec une approche un peu plus difficile à Machu Picchu que le Chemin de l’Inca. Le point culminant est un col à plus de 4 700 m près du splendide Salcantay (6 271 m ; “montagne sauvage” en quechua), un pic couvert de glace. De là, une descente spectaculaire rejoint de vertigineuses vallées subtropicales. Comptez de 5 à 7 jours pour arriver à Machu Picchu ; le prix moyen s’élève à 400 $US.
Mountain Lodges of Peru (84-26-2640 ; mountainlodgesofperu.com ; 2 390-2 990 $US/pers) propose une version luxueuse de ce trek, avec des guides hautement qualifiés et l’hébergement dans des lodges confortables, dotés de Jacuzzi extérieurs. Les prix varient selon la saison.

Inca Jungle Trail : la porte arrière de Machu Picchu

Imaginé par des prestataires et des guides, cet itinéraire multisport de 2 à 5 jours entre Cuzco et Machu Picchu passe par Santa Teresa et offre la possibilité de marcher, se déplacer à vélo et faire du rafting. Le nombre de jours et les activités varient, mais la base reste la même.
Gravity Peru (84-22-8032 ; www.gravityperu.com ; Santa Catalina Ancha 398, Cuzco) fournit les meilleurs vélos. Parmi les autres prestataires respectés figurent Reserv Cusco (84-26-1548 ; www.reserv-cusco-peru.com ; Plateros 326, Cuzco) et X-treme Tourbulencia (84-22-4362 ; www.x-tremetourbulencia.com ; Plateros 358, Cuzco).
Plus d'infos sur le Pérou 
Photo top : Dan Merino