1. Accueil
  2. Magazine
  3. Astuces voyage
  4. Tokyo à petits prix : astuces pour un voyage pas cher
Astuces voyage

Tokyo à petits prix : astuces pour un voyage pas cher

Texte par

Emily Wolman (adapté de lonelyplanet.com)

Mis à jour le : 5 décembre 2016

Carte

Certes, ce titre ressemble un peu à un oxymore, tant Tokyo et les petits budgets ne semblent guère s’accorder. Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de se nourrir uniquement de riz pour goûter à la singulière capitale du Japon dans toute sa grandeur et ses excès. Voici quelques conseils pour s’offrir une visite de Tokyo à petits prix.

Se loger

  • Faites vos emplettes en ligne des mois à l’avance, car les prix peuvent varier de manière spectaculaire en fonction de la demande, du jour de la semaine et de la saison.
  • Les hébergements à Tokyo pour les petits budgets sont généralement plus bruyants, plus petits et plus éloignés des gares ferroviaires.
  • Faites un tour à Sanya, un vieux quartier au nord d’Asakusa, riche en chambres minuscules mais bon marché. Quelques bonnes adresses : le Juyoh Hotel, l’Hotel New Azuma et l’Hotel Accela.
  • Autre excellente adresse bon marché, à Chiyoda : le Sakura Hotel.

Se restaurer

  • Les restaurants à kaiten-zushi (ou bar à sushis) servent des sushi tout près à un prix raisonnable.
  • Faites le plein de nouilles dans une simple échoppe tachigui (c’est-à-dire où l’on mange debout). Sakata fait partie des adresses emblématiques de Tokyo. Les sanuki udon y sont divines.
  • Reprenez des forces en buvant un verre accompagné de petits en-cas tels les yakitori (brochettes de poulet grillé), à un stand de rue ou dans un izakaya, l’équivalent nippon de notre bistrot.
  • Ici, le menu à petits prix est la grande affaire. À midi, goinfrez-vous de sashimi dans des restaurants qui pourraient s’avérer hors de portée à la nuit tombée.
  • Petite règle générale : plus la file d’attente est longue, meilleures sont la cuisine et le rapport qualité/prix.
  • La bière Kirin coûte deux fois moins dans un distributeur que dans un bar.
  • Manger comme un japonais vous fera faire des économies. 

Sites, achats et sorties

  • Les cinémas et les bowlings peuvent s’avérer coûteux. À défaut, jouez gratuitement à la console dans le Sony Building.
  • Guettez les musées et les cinémas qui proposent des réductions pour les étudiants, les enfants et les seniors.
  • Le jardin de l’Est (Higashi-Gyōen) du palais impérial est parfait pour fuir le clinquant tokyoïte - il est aussi gratuit.
  • Pour les produits de toilette, les en-cas et les bibelots, les supermarchés et les boutiques à 100 ¥ battent largement les supérettes aux tarifs excessifs.
  • Flânez au fil des marchés aux puces, qui se tiennent souvent aux abords des temples. Parmi les meilleures adresses : le marché aux antiquités d’Azabu-jūban, le marché aux puces de Nogi-jinja et le salon des antiquaires de Roppongi.
  • Si un spectacle complet de kabuki peut coûter plus de 100 €, une matinée vous reviendra à moins de 15 €.

Transports

  • Marchez et pédalez autant que possible.
  • Souvenez-vous, le métro ferme entre minuit et 1h. Ne gaspillez pas vos yens durement économisés en payant un taxi : rentrez de bonne heure (ou faites une nuit blanche !).
  • Vous prévoyez d’aller de ville en ville à partir de Tokyo ? Achetez un forfait Japan Rail Pass, proposé par la compagnie ferroviaire nationale (JR), avant de partir.

Autres conseils malins

  • Évitez les périodes de haute saison, comme décembre-janvier (Nouvel An), fin avril-début mai (“semaine d’or’) ou le 15 août.
  • Préparez soigneusement votre voyage à l’avance.
  • Des journaux locaux, tels le Tokyo Journal et Metropolis, constituent d’excellentes sources pour les bonnes affaires.

 


Paramètres des cookies