1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Six bonnes raisons d’aller en Camargue
France

Six bonnes raisons d’aller en Camargue

Texte par

Elisabeth Blanchet

Mis à jour le : 1 août 2017

Carte

Qu’on y arrive par le nord, l’est ou l’ouest, la Camargue offre un dépaysement total : plat pays sauvage aux couleurs vives , avant-goût d’Espagne avec ses maisons aux allures de haciendas, ses ranchs, ses chevaux et ses flamants roses, ses marais salants, ses rizières et ses étangs à perte de vue. Sans oublier les villes pleines de charme et riches d’histoire que sont Arles et Sainte-Marie-la-mer. Voici six expériences à vivre au coeur d’une nature et d’une culture entre mer et estuaire.

Arles, son charme, ses arênes et son statut de capitale mondiale de la photo

Arles est la ville idéale pour démarrer votre périple en Camargue. Dans le dédale des ruelles et des multiples placettes protégées du soleil par de beaux platanes, vous découvrirez pléthore de richesses : des ruines romaines dont les fameuses arènes au centre de la ville, la Fondation Van Gogh - le peintre fut particulièrement inspiré par Arles et ses environs puisqu’il y peint près de 200 oeuvres ! -, les Thermes de Constantin ou encore l’apaisant Couvent des Minimes. La liste n’est pas exhaustive et se ponctue par quelques haltes obligatoires dont l’hôtel Nord Pinus, au charme surranné qui a gardé dans ses murs et sa décoration le passage de grands noms du spectacle, du cinéma, de la littérature et de la tauromachie. Un endroit idéal pour boire un verre ! Les amateurs de photographie seront d’autant plus séduits par la ville qu’elle est devenue la capitale mondiale de la photographie grace à son festival, les Rencontres d’Arles, qui dure de début juillet à fin septembre. Les expos pullulent dans des lieux aussi bien attendus qu’improbables et la ville n’en est que plus inspirante. Enfin, si vous êtes de passage en Arles un dimanche, ne manquez pas le marché, un des plus chouettes de Provence.

La Camargue à cheval

Après un tel bain de culture et d’inspiration, laissez-vous tenter par une balade à cheval. Des gardians - cowboys camarguais - vous entraîneront sur les chemins de Camargue à la découverte d’une faune (taureaux, oiseaux sauvages, flamants roses…) et d’une flore exceptionnelles. Ce ne sont ni les ranchs qui manquent, ni les possibilités de promenades. Il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Vous pouvez choisir des balades à l’intérieur des terres, longer des rizières et des champs où paissent des taureaux, préférer les étangs et les marais salants aux couleurs bleues et roses, ou encore galoper sur la plage, sabots dans l’eau et cheveux au vent - sous la bombe ! Rester tranquillement au ranch est aussi une option pour les débutants ou pour ceux qui ne sent pas assez confiants pour trotter en pleine nature. Si vous aimez le cheval au-delà des balades au coucher du soleil, coordonnez votre visite de la Camargue avec le festival du cheval en Arles au mois de septembre.

adobestock_140962802.jpeg

Chevaux du Parc régional de Camargue, France.

rizieres.jpg

Rizières de Camargue, France.
Découvrir les réserves naturelles à bicyclette

La bicyclette constitue un autre moyen de découvrir la Parc naturel régional de la Camargue. De nombreux itinéraires sont possibles à vélo en fonction de vos goûts. En tout cas, ce ne sont pas les côtes qu’il faut craindre en Camargue mais le soleil et le vent. Bref, partez équipés ! Une des plus belles balades est celle de la digue à la mer. Longue de 34 km aller-retour de Sainte-Marie-de-la-Mer à Salin-de-Giraud, elle se parcourt le long de digues souvent en terre qui marquent la séparation entre la mer et les étangs. On se retrouve au coeur de la réserve nationale de Camargue : non seulement les paysages sont magnifiques voire parfois lunaires mais la faune est aussi remarquable et unique. D’ailleurs, vous tomberez régulièrement nez à nez avec des ornythologues sérieusement équipés ! Prévoyez eau et vivres car il n’y a pas de buvettes sur le chemin. En cas de mistral ou de pluie, rabattez-vous sur des balades à l’intérieur des terres. Le site officiel du Parc naturel régional de la Camargue propose 14 itinéraires de choix  très bien renseignés.

promenade_la_digue_a_la_mer.jpg

Promenade à vélo, Camargue, France.
Goûter à la gastronomie camarguaise

Tout ce grand air et toutes ces découvertes vous ont mis en appétit ? Ca tombe bien : le terroir de la Camargue est extrêmement riche. Si vous êtes carnivore, essayez le steak ou le carpaccio de taureau connu pour la finnesse de sa viande et son goût unique, accompagnez-le de riz camarguais, cultivé depuis le Moyen-Age en pleine nature. Si vous avez besoin d'assaisonner le tout, goûtez au sel des marais salants des environs. Les Camarguais sont aussi friands de ragoûts comme la boufrade (boeuf mijoté avec une marinade d’huile d’olive et de vinaigre, à laquelle on ajoute des câpres et des filets d’anchois) ou encore la gardianne (épaule d’agneau mijotée dans de l’huile d’olive, du thym, de la sauge et accompagné de pommes de terre). La Camargue est aussi une région de poissons (daurades, loups, brochets, anguilles…) et de fruits de mer. Une recette à découvrir est celle des téllines - petits coquillages - à la crème et à l’ail. Sachez également qu’Arles a son propre fromage, la Tomme d’Arles, à base de lait de brebis. Et pour finir en beauté avec le dessert, goûtez des fruits des nombreux vergers de l’arrière-pays… Arrosez le tout d’un bon petit vin de pays, les vignes poussent aussi en Camargue !
 

S’initier au kitesurf

Profitez de votre passage en Camargue pour vous initier au kitesurf (ou parfaire votre pratique de ce sport nautique). Par toutes les saisons, le mistral ne manque pas et il n'est pas rare de voir le ciel de la plage de Beauduc ou de Sainte-Marie-de-la-Mer se consteller de petites tâches de toutes les couleurs. Le spot de Beauduc, une longue plage de 25 km tout au bout de l’estuaire du Rhône, est le plus prisé. Chaque été, plus de 700 kitesurfers bravent les routes de France et d’Europe pour venir affronter les vents et les vagues de Beauduc. En plus du mistral, des vents d’est soufflent régulièrement sur cette côte ainsi que des vents thermiques en été. Du coup, on y trouve trois écoles de kitesurf, de quoi s’initier et louer du matériel. On peut pratiquer le kitesurf en famille : les enfants peuvent commencer dès 9 ans.

kitesurf.jpg

Initiation au kitesurf, Camargue, France.
Plage et farniente à Sainte-Marie-de-la-Mer

Pour finir en beauté, accordez-vous un long moment de détente à Sainte-Marie-de-la-Mer. Vous pouvez commencer par prendre un bon bain de mer sur l’une des plages, puis aller faire un tour au port de pêche où sont amarrés de jolis petits chalutiers. Mais la capitale de la Camargue n’est pas seulement une station balnéaire. Elle a une longue histoire religieuse : à l'aube de la chrétienté, Marie Jacobé, Marie Salomé et leur servante Sara, chrétiennes persécutées, fuirent la Palestine sur une barque sans gouvernail et échouèrent à Sainte-Marie-de-la-Mer. Au XIème commence la construction de la majestueuse église Notre Dame de la Mer où l'on vénère Sainte Sara. Depuis, Sainte-Marie est un lieu de pélerinage, notamment pour Gitans qui s’y retrouvent chaque année au moment de l’Ascension pour des processions… Si vous y passez à cette période de l’année, l’ambiance est haute en couleurs et en fêtes, le tout dans une atmosphère bon enfant.
 


Paramètres des cookies