1. Accueil
  2. Magazine
  3. Cuisine
  4. On mange quoi à Berlin ?
Cuisine

On mange quoi à Berlin ?

Mis à jour le : 8 décembre 2016

Carte

Cuisine moderne, humburgers gastronomiques, adresses végétariennes... Il y en a pour tous les goûts à Berlin ! Découvrez les plus grandes tendances de la capitale.

Cuisine moderne allemande

Les mouvements bio, slow-food et locavore n’ont pas manqué de pousser la nouvelle génération de chefs berlinois à laisser le trio “saisonnier-régional-bio” gouverner les menus. Cela a ajouté un peu de peps aux recettes classiques, les rendant plus légères, plus saines et plus inventives. De nombreux chefs se rendent désormais dans le Brandebourg, la région rurale qui entoure Berlin, pour trouver des porcs du Pays de la Havel, des poissons du lac Müritz ou des sangliers de la Schorfheide. Au menu figurent de plus en plus souvent des produits traditionnels (et longtemps dédaignés) comme les légumes anciens, des graines un peu oubliées comme l’orge et le sarrasin, et du gibier ou autres viandes tels le Blutwurst (boudin), le Zickleinleber (foie de chevreau) ou des Ochsenbäckchen (joues de bœuf).

Food Trucks et cuisine de rue

Le phénomène food truck a fini par gagner Berlin en 2013. Vous verrez ces cuisines ambulantes colorées dans toute la ville, notamment lors des fêtes, des manifestations diverses ou des marchés en plein air. Les dates et les emplacements précis sont généralement indiqués sur leur page Facebook.
On assiste aussi de plus en plus souvent à des rassemblements de food trucks organisés par des entrepreneurs locaux. Créé en 2013, le Bite Club (www.biteclub.de) organise régulièrement des manifestations sur la Spree, ainsi que derrière le Platoon Kunsthalle à Mitte, de même que tous les 2 mois le Burgers & Hip Hop (www.facebook.com/burgersandhiphop), qui est rattaché au club Prince Charles, sur Moritzplatz. Beer&Beef (www.facebook.com/BeerBeefFestival), rassemblement mêlant cuisine de rue, bière, marché de produits locaux et concerts, a débuté en 2014 à Urban Spree, à Friedrichshain. Consultez le site Internet pour connaître les dates.
Si aucun rassemblement n’est prévu pendant votre visite, vous pourrez ravir vos papilles lors du Street Food Thursday, organisé tous les jeudis au Markthalle Neun, un marché historique de Kreuzberg.

Hamburgers gastronomiques à Berlin

Jadis considéré comme le cauchemar des gastronomes, le hamburger a depuis quelque temps rejoint le panthéon de la cuisine. Il semblerait qu’il ne se passe pas un jour sans qu’ouvre une nouvelle adresse qui lui est consacrée, alimentant l’obsession des Berlinois en quête du hamburger idéal –  un hamburger à base de viande fraîchement hachée, de préférence sans hormones et sans antibiotiques, bio et provenant d’un animal élevé localement et nourri à l’herbe. Les variantes, comme le steak de yak ou de sanglier, sont acceptées, de même que les sauces maison originales comme la mayonnaise betteraves-chipotle (piment séché) ou la sauce barbecue au vin rouge, sans parler des garnitures (kimchi caramélisé, nouilles japonaises, foie gras ou galettes de riz).

Manger végétarien et végétalien à Berlin

Berlin a adopté le végétarisme avec la ferveur religieuse d’un nouveau converti.
Les cafés et restaurants végétariens poussent comme des champignons et proposent des menus très inspirés. Avec des plats comme le saltimbocca de patate douce, le seitan tandoori, le strudel d’orge perlé aux chanterelles ou les boulettes de parmesan, les chefs repoussent très loin les limites de la création. Même dans de nombreux restaurants non végétariens, il est désormais possible de trouver des lasagnes adaptées. C’est aussi à Berlin qu’a ouvert en 2011 le premier supermarché entièrement végétalien du pays, Veganz, qui se développe aujourd’hui rapidement à travers toute l’Allemagne, ainsi qu’en Autriche et en République tchèque. Le site www.happycow.net offre une liste complète des restaurants végétariens et végétaliens à Berlin.

Supper clubs à Berlin

La mode des supper clubs semble sur le déclin, mais il reste encore bon nombre de Berlinois (souvent originaires de l’étranger) prêts à ouvrir leur maison pour transformer de parfaits inconnus en hôtes d’un soir autour d’un dîner fait maison. Il est difficile de recommander un supper club, puisque ces restaurants clandestins changent sans arrêt. Le mieux est de chercher “Berlin supper clubs” sur Google. Les gens du Thyme Supper Club ont aussi ouvert Muse, bistro classique de Prenzlauer Berg la semaine, qui ravive la tradition des supper clubs le samedi.
 
À LIRE AUSSI :
>> CONSEILS POUR PRÉPARER SON PREMIER VOYAGE À BERLIN
>> BERLIN COMME UN BERLINOIS
>> QUOI FAIRE À BERLIN : 15 IDÉES AMUSANTES

Vizeat