1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. Les plus belles forêts de France
France

Les plus belles forêts de France

Mis à jour le : 20 octobre 2020

Carte

Quoi de mieux qu'une balade dans une forêt où respirer les senteurs des bois et observer la nature ? En été ou en automne, qu'importe la saison, profitez de la forêt pour vous ressourcer.

1. Forêt des Landes (Landes)

Les Landes n'étaient au début du
XIXe siècle qu'une vaste terre marécageuse vouée à l'élevage, où les bergers se déplaçaient à l'aide d'échasses. Née de la loi de 1857 visant à assécher ces zones humides et à les exploiter, la forêt landaise a aujourd'hui une superficie évaluée à un million d'hectares. La plus vaste forêt d'Europe occidentale est constituée à 90% de pins maritimes. Cette sylviculture est cependant remise en question du fait de la répétition de tempêtes dévastatrices, comme Klaus, en 2009.

L'écomusée de Marquèze, auquel on accède grâce à un train au départ de Sabres, est un formidable témoin du système agropastoral du
XIXe siècle.

istock-469910602.jpg

La forêt landaise est constituée à 90% de pins maritimes
2. Forêt de Vizzavone (Haute-Corse)

Le hêtre et le pin laricio, une essence endémique de Corse, constituent les principales espèces de cette forêt qui s'étend sur 1 520 ha au sud de Corte, entre le Monte d'Oro (2 389m) et le col de Palmente. Longtemps redoutée, car les bandits avaient l'habitude d'y rançonner les voyageurs, la forêt de Vizzavone est, depuis le
XIXe siècle, fréquentée par les touristes, grâce au train qui traverse son massif forestier, et par les randonneurs, qui y font étape lors de leur progression sur le mythique GR®20.

Depuis le col de Vizzavone, une courte randonnée permet d'accéder à la cascade des Anglais, où l'on peut se baigner dans des vasques d'eau translucides.

istock-905683078.jpg

Petite chapelle dans la forêt de Vizzavone
3. Forêt d'Iraty (Pyrénées-Atlantiques)

La forêt d'Iraty, qui se partage entre la Soule, la Basse-Navarre et la Navarre espagnole, est considérée comme la plus grande forêt de feuillus d'Europe occidentale. Ses massifs de hêtraies, qui constituent plus de 90% du peuplement, servaient autrefois à la fabrication des mâts de navires. La plus grande partie de la forêt se trouve du côté espagnol (12 000 ha sur les 17 000 ha de la forêt). C'est aussi une terre de légende, un lieu mythique pour les Basques, qui serait habité par Basajaun, le seigneur de la forêt, et les laminak, ces génies de la mythologie basque, mi-anges, mi-hommes.

À la fois bar-restaurant et gîte, le chalet Pedro est une excellente base pour découvrir la forêt.

istock-1172891659.jpg

La forêt d'Iraty, à cheval sur la France et l'Espagne
4. Forêt de Ribeauvillé (Haut-Rhin)

La forêt domaniale de Ribeauvillé a son petit coin de Californie ! Sur les versants des Vosges, elle abrite en effet une dizaine de sapins douglas géants, importés des État-Unis au
XIXe siècle, et dont le tour de taille approche aujourd'hui les 13 m. Le plus grand d'entre eux culmine à 63 m, un record en France. Les douglas alsaciens sont classés d'intérêt national par l'ONF, et bénéficient du label « arbre remarquable » distribué par l'association A.R.B.R.E.S. à seulement 200 sujets en France.

À l'ouest de Sélestat, Ribeauvillé est une magnifique étape sur la route des vins : architectures traditionnelles et bons crus.

istock-1263067214.jpg

Les ruines du château Saint-Ulrich, en plein cœur de la forêt de Ribeauvillé

5. Forêt d'Eawy (Seine-Maritime)

Il se dégage de la forêt d'Eawy, dans le pays de Bray, une atmosphère mystique, diffusée par l'imaginaire de son nom celte (signifiant « terre humide », le sol de la forêt étant formé d'argile à silex) et par l'échelle à laquelle les « hêtres-cathédrales », d'une hauteur atteignant jusqu'à 30 m, nous ramènent humblement. Ils couvrent 90% des 7 200 ha de la forêt. Ne vous promenez cependant pas trop le nez en l'air pour contempler ces géants : vous manqueriez le passage furtif d'un cerf, d'une biche, d'un chevreuil, voire d'un sanglier, ou même, vous risqueriez de choir dans ce mystérieux puits de 25 m de profondeur dont l'origine et l'usage font toujours débat. Rassurez-vous, une barrière protège du gouffre.

Avec la forêt de Lyons – la plus vaste hêtraie de France – et celle d'Eu, la forêt d'Eawy est classée Natura 2000. Des promenades à cheval y sont possibles.

6. Parc de Chambord (Loir-et-Cher)

Ceinturé par 32 km de murs, le domaine national de Chambord englobe 5 540 ha de forêt de chênes et de pins, de landes et de marais. C'est le plus grand parc naturel clos au monde. Là vivent quelque 700 cerfs et 1 200 sangliers, ainsi qu'une très riche population d'oiseaux (150 espèces dont le rare balbuzard pêcheur). Une grande partie du domaine est une réserve naturelle de chasse et de faune sauvage, fermée au public, que l'on peut toutefois visiter en 4×4 accompagné d'un garde forestier. Les 1 000 ha ouverts au public sont sillonnés de sentiers pour s'enfoncer, à pied ou à vélo, au cœur de la forêt, où des observatoires permettent de guetter discrètement le passage des animaux.

On peut se promener en barque, louer des vélos, partir écouter le brame des grands cerfs (mi-septembre à mi-octobre), ou visiter le château. (www.chambord.org)

istock-163050360.jpg

Le domaine national de Chambord est réputé pour son grand nombre de cerfs

7. Forêts de chênes-lièges (Pyrénées-Orientales)

En Roussillon, les suberaies, ou forêts de chênes-lièges, couvrent le piémont du massif des Albères, frontalier de l'Espagne, et les Aspres (« arides » en catalan) sur les contreforts du Canigou. Ce sont des bois aérés, odorants, délicieux à parcourir. Ces arbres trappus, au feuillage persistant, y côtoient chênes verts et garrigues. Région viticole, le pays de Céret a longtemps exploité leur écorce épaisse et crevassée pour fabriquer des bouchons de liège. On en tire aussi un excellent isolant thermique et phonique sous forme de granulés. Quasiment disparue, cette filière sylvicole a été relancée et les chênes verts, présents depuis 6 500 ans, regagnent du terrain.

Allez voir le musée du Liège à Maureillas, à côté de Céret : un petit musée sans prétention qui vous apprendra tout sur cette écorce et l'artisanat du bouchon.

8. Forêt de la Grande Chartreuse (Isère, Savoie)

Secrète et majestueuse, la forêt domaniale de la Grande Chartreuse est une invitation au calme et à la sérénité. Peut-être, d'ailleurs, est-ce dû au monastère tout proche, où vivent une poignée de Chartreux ? Sur ce territoire étendu entre 800 et 1500 m d'altitude s'épanouissent d'immenses hêtraies et sapinières, où batifolent cerfs, chevreuils et chamois tandis que dans les airs, on peut apercevoir des gélinottes des bois, des tétras-lyres et des chouettes. Un univers forestier enchanteur et propice à de nombreuses randonnées bucoliques.

La forêt couvre 60% du massif de la Chartreuse. Sa surface s'étend sur environ 42 500 ha.

istock-174750895.jpg

L'automne dans la forêt de la Grande Chartreuse
9. Forêt de Compiègne (Oise)

Du haut de ses arbres, huit siècles vous contemplent. La forêt de Compiègne abrite parmi les plus vieux arbres de France, dont un if de 850 ans et le fameux chêne Saint-Jean, planté sous le règne de Saint-Louis. Terrain de chasse favori des rois de France, théâtre de l'armistice de 1918, signé dans la clairière de Rethondes, Compiègne, avec 1 200 km de voies goudronnées, est l'endroit idéal pour s'évader à pied, à cheval ou à vélo, à moins d'une heure de Paris.

Pour louer des vélo : www.picardieforetsvertes.com. Pour randonner à cheval : les Écuries de la Taulette.

10. Bois de Païolive (Ardèche)

On le surnomme le « bois des fées ». Au sud de l'Ardèche, sur 1669 ha, une forêt de chênes verts et blancs laisse en effet apparaître, entre les feuillages, d'étranges sculptures naturelles. Formé durant le jurassique (il y a environ 150 millions d'années), le lieu résulte d'un processus de karstification (dissolution du calcaire par l'eau de pluie). Ce phénomène a créé des paysages ruiniformes : un chaos minéral aux formes surréalistes. Des personnages pétrifiés surgissent ainsi de l'imagination : l'affrontement du lion et de l'ours, l'oiseau et son nid, l'éléphant sont autant de personnages fantastiques que l'on croise au bois de Païolive.

Le sentier de la Vierge, de la Corniche et la Boucle du Randonneur sont les trois chemins principaux qui traversent le bois.

istock-1273008154.jpg

Le bois de Païolive : un chaos minéral aux formes surréalistes

 


Paramètres des cookies