1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Les 10 baignades les plus étonnantes du monde
Sports et activités

Les 10 baignades les plus étonnantes du monde

Mis à jour le : 17 mai 2018

Carte

Maillot de bain : facultatif. Lunettes de plongée : utiles. Bravoure : indispensable. Préparez-vous à plonger dans les lieux de baignade les plus surprenants.

1. Lac Viti, caldeira d'Askja (Islande)

Askja est le joyau des mille trésors volcaniques de l'Islande. Isolé au cœur des hauts plateaux du centre de l'île, dans l'ombre de l'immense glacier Vatnajökull, l'endroit est d'accès difficile : il vous faudra de l'habileté et du cran pour conduire une voiture ici et franchir d'intimidantes rivières glaciaires, mais le jeu en vaut la chandelle. À la suite d'une énorme éruption en 1875, la caldeira du volcan s'est effondrée et remplie d'eau, créant le lac Öskjuvatn qui, avec ses 220 m, est le plus profond d'Islande. Mais c'est son voisin le Viti qui attire les visiteurs : les plus intrépides descendent dans le cratère encaissé pour se baigner dans ses eaux chaudes – maillot de bain facultatif.
>>> L’été, l’hôtel Reykjahlid propose tous les jours une excursion au lac depuis Mývatn, au nord de l’Islande.

2. Dans le canal Beagle, Patagonie (Argentine)

La Patagonie est une région caractérisée par ses montagnes enneigées plongeant dans la mer, ses rivières glaciaires, ses lacs bleu cobalt, ses orages polaires et ses courants dangereux, et la Terre de Feu, à son extrémité sud, ne fait pas exception. Avec des eaux ne dépassant généralement pas les 5°C, l'hypothermie est une réalité – les mers appartiennent ici aux orques, aux baleines, aux lions de mer, aux manchots et aux cormorans. Depuis 1990, une poignée de nageurs téméraires traversent le canal Beagle, frontière maritime entre l'Argentine et le Chili. Ce couloir de navigation est l'un des détroits les plus difficiles au monde ; l'eau n'est pas la plus pure de la région, mais la traversée de 5 km s'effectue dans un environnement totalement détaché du monde.
>>> La traversée se fait de Puerto Williams (Chili) vers Ushuaia (Argentine). Des courses ont également lieu dans le détroit de Magellan.

adobestock_141908123.jpeg

Le canal Beagle, réservé aux nageurs téméraires.

3. Dans le Bosphore, à Istanbul (Turquie)

Sur un ferry, vous vous préparez, avec des centaines d'autres nageurs portant maillot de bain et lunettes de plongée barbouillées de crème solaire, à traverser le Bosphore, ce bras de mer de 800 m de large entre l'Asie et l'Europe. Une fois par an, les énormes pétroliers empruntant cet important couloir de navigation sont retenus des deux côtés de la masse d'eau bouillonnante durant la course de natation du Bosphore. Les sirènes retentissent et vous vous jetez à l'eau tel un lemming. Vous nagez et vous vous laissez porter sur le parcours de 6,5 km. Istanbul est riche en sensations fortes, mais cette traversée, où il n'est pas rare de croiser des méduses et des dauphins, en est une des plus mémorables.
>>> Demandez conseil à d’autres nageurs pour éviter les remous. Inscrivez-vous sur le site.

4. À Robben Island (Afrique du Sud)

Robben Island, à 7,5 km au large du Cap, est une île où prisonniers politiques et lépreux furent exilés entre le XVIIe et le XXe siècle. L'enceinte de la prison n'était rien comparée à l'obstacle naturel à franchir pour s'évader : la mer. Aujourd'hui, l'île est le théâtre de l'une des plus éprouvantes courses en mer du monde. Du moment où vous plongerez à l'arrivée, attendez-vous à avoir très peur des grands requins blancs et de la météo changeante, qui passe d'un temps calme et ensoleillé à des vents de 25 nœuds avec des vagues de 4 m en une matinée. Avec ou sans combinaison, le froid (10–13°C) vous transpercera jusqu'à la moelle.
>>> La Cadiz Freedom Swim se déroule généralement en avril, pour commémorer la fin de l’apartheid, et attire plusieurs centaines de participants.

5. Près d'un tourbillon (Écosse)

Le tourbillon de Corryvreckan – l'un des plus grands au monde – se trouve à l'ouest de l'Écosse. Si vous vous en approchez en bateau, vous verrez probablement des cerfs se profilant à l'horizon de l'île de Jura, des aigles de mer, et des phoques étendus sur les rochers recouverts d'algues. Cet endroit sauvage est caractérisé par de puissants remous, des courants imprévisibles, un désordre de marées et un tourbillon dont on peut entendre les aspirations et les sifflements à plusieurs kilomètres à la ronde. Toutefois, pendant une demi-heure par marée, le tourbillon se calme et les nageurs peuvent alors traverser le détroit de 1 km entre Jura et Bute.
>>> Ne vous lancez pas sans être accompagné en bateau par une agence locale. Swimtrek organise des traversées du détroit.

6. Dans le détroit de tsugaru (Japon)

La Manche et le détroit de Gibraltar font partie, avec notamment le détroit de Cook et le canal du Nord, des meilleures traversées à la nage. Le bras de mer entre Honshū (l'île de Tōkyō) et Hokkaidō (la plus septentrionale des îles japonaises) est moins connu mais figure également sur la liste des « Ocean's Seven » – l'équivalent des « sept sommets » en natation marathon. En plus de la forte houle et des courants puissants, vous pourriez croiser des vagues d'eau froide soulevée par des pétroliers, ainsi que des bancs de calamars la nuit. La traversée fait 19 km en ligne droite, mais les courants la rallongent souvent.
>>> La traversée de l’un des “Ocean’s Seven” nécessite une volonté considérable, beaucoup d’entraînement et des équipes techniques locales expérimentées.

7. Plan d'eau biotope, Combloux (France)

En 2002, la commune de Combloux, en Haute-Savoie, ouvrait le premier plan d'eau biotope de France, une piscine au fonctionnement entièrement écologique, grâce à un système de filtration de l'eau assuré par des plantes aquatiques. Une riviera naturelle à la montagne, sans chlore dans les yeux, pour pouvoir profiter au mieux de la vue directe sur le mont Blanc. Côté température, pas d'inquiétude malgré les 1 000 m d'altitude : l'eau peut atteindre plus de 25°C si le soleil est au rendez-vous. Attention tout de même, le nombre de visiteurs par jour est limité pour garantir la qualité de l'eau.
>>> Il est recommandé d’acheter ses billets à l’avance pour éviter l’attente à l’entrée.

adobestock_141908123.jpeg

Le premier plan d'eau biotope de France.

8. Dans les cénotes du Yucatán (Mexique)

La péninsule du Yucatán est une saillie calcaire poreuse dont les multiples cours d'eau souterrains créent des cavités enchanteresses où la lumière du soleil filtre au milieu des stalactites et des grottes d'eau douce. À la recherche de ces piscines naturelles, vous avancez avec précaution à travers de hautes broussailles, puis vous vous faufilez sur un chemin entre les plantes épineuses, en cherchant un trou dans le sol. Au bout d'un moment, vous entendez votre compagnon de voyage crier : « Saute ! » et vous vous retrouvez sous terre, dans un monde aquatique limpide d'un bleu profond.
>>> Il y a des cénotes dans toute la région du Yucatán : renseignez-vous sur place. Le Zacatón est le plus connu ; on y pratique la plongée.

9. Dans des Oueds en Crue (Oman)

Le nom d'Oman évoque davantage la sécheresse et la végétation désertique que la natation, mais des baignades merveilleusement sauvages et isolées sont possibles dans les oueds du pays. Ces lits de rivières asséchées sont creusés dans les vallées par les crues qui les parcourent très brièvement. L'eau reste quelque temps à la surface du sol. Vous pourrez ainsi nager dans des plans d'eau émeraude profonde et fraîche, surplombés par de la verdure et entourés de rochers incroyablement lisses – un décor à la fois magique et étrange.
>>> Les crues pouvant être très subites, n’approchez pas des oueds s’il vient de pleuvoir ou si la pluie risque de tomber. Le respect de la culture musulmane implique généralement de se baigner habillé.

adobestock_72183772.jpeg

Faire une baignade sauvage et isolée dans les oueds du pays.

10. Dans la piscine du Diable (Zambie)

Vous êtes au bord de l'une des sept merveilles naturelles : les chutes Victoria, plus grand rideau d'eau du monde, qui se déversent d'une falaise de 108 m de haut. Des arcs-en-ciel dansent dans les gouttelettes en suspension. Et là, vous sautez ! En plein dans la « piscine du Diable », où vous êtes emporté à toute vitesse par le courant, jusqu'à une bordure rocheuse qui vous arrête juste avant qu'il ne soit trop tard. Cette piscine naturelle est la plus excitante de la planète.
>>> Baignez-vous uniquement pendant la saison sèche (avril-octobre) et demandez conseil à des guides locaux.

adobestock_66087413.jpeg

Les chutes Victoria, l'une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde.


Guide de voyage

Une sélection d’expériences de voyage chargées en adrénaline pour partir à l’aventure
 

Paramètres des cookies