1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Les 10 meilleures destinations pour se déguiser
Sports et activités

Les 10 meilleures destinations pour se déguiser

Carte

Emportez dans votre valise quelques-uns des déguisements qui dorment dans vos placards ! 
 

1. Bars cosplay (Tokyo, Japon)

Si l'idée de vous déguiser en personnage de Dragonball ou en Hello Kitty vous tente, allez donc faire un tour dans un des nombreux bars cosplay (contraction de « costume playing » ce qui signifie « jouer à se costumer ») du centre de Tokyo. Vous y croiserez une ribambelle de héros de mangas, jeux vidéo, dessins animés et contes de fées en chair et en os, vêtus de costumes très recherchés. Le quartier d'Akihabara est le meilleur endroit pour plonger dans ce monde fantasque et trinquer avec quelque chevalier de bande dessinée revêtu de son armure, dans le plus grand sérieux.
Pour trouver les meilleures adresses, rendez-vous sur www.akihabara-tour.com
 
 

2. Village Halloween Parade (New York, états-unis)

Si vous aimez vous déguiser, vous adorerez la Village Halloween Parade : chaque 31 octobre, 50 000 personnes défilent en costume dans les rues de New York lors d'une grande fête à laquelle assistent 2 millions de spectateurs. Ce carnaval a été créé au milieu des années 1970 par un marionnettiste qui déplorait que Halloween soit de moins en moins fêtée à New York. Il suffit de se déguiser pour y participer. Alors, laissez libre cours à votre imagination et rendez-vous dans les célèbres rues de Greenwich Village
Prenez le train jusqu'à West 4 St pour gagner la tête du défilé. Infos détaillées sur www.halloween-nyc.com


 
 

3. Gay Pride (São Paulo, Brésil)

La plus grande Gay Pride du monde a lieu chaque année en mai à São Paulo. Lors de sa première édition, en 1996, cette fête exubérante ne comptait que 2 000 participants ; ils sont aujourd'hui plus de 5 millions à venir danser la samba, se trémousser ou tout simplement parader sous des milliers de bannières arc-en-ciel, revêtus de leur plus belle tenue pailletée, le long de l'Avenida Paulista, avant de poursuivre la fête jusqu'à l'aube dans les clubs de la ville.
La parade suit un itinéraire de 4 km et dure environ 4 heures. Pour 2014, la parade n'a pas encore été confirmée. 


 
 

4. Jomsvikings (Europe du Nord)

Spécialisée dans la reconstitution de combats vikings, cette association livre bataille un peu partout en Europe, s'inspirant des faits et gestes des Jomsvikings, une authentique confrérie de mercenaires du Xe siècle. L'occasion idéale de sortir votre costume de guerrier nordique. Les membres de l'association ont pour la plupart une longue expérience de « combattants », mais les novices peuvent se joindre à eux lors des festivals, marchés et raids organisés sur le Vieux Continent.
Pour croiser la route des Jomsvikings, consultez le calendrier de leurs dates européennes sur www.jomsvikings.com
 
 

5. Beltane Fire Festival (Édimbourg, écosse)

Chaque année, le soir du 30 avril, une foule costumée envahit le centre d'Édimbourg, colorant les rues de rouge, blanc, bleu et vert. Le Beltane Fire Festival, issu de coutumes gaéliques antérieures à l'ère chrétienne, célèbre l'arrivée du printemps. Des feux de joie sont allumés et l'on défile à la lueur des torches. Les participants sont habillés et maquillés d'une seule couleur, certains sont peints des pieds à la tête. Si vous hésitez sur la couleur de votre costume, sachez que, traditionnellement, cette parade nocturne met en scène le triomphe des Red Men (« hommes rouges ») et de leurs compagnes, qui ne se gênent pas pour danser et faire la fête sans retenue. À bon entendeur…
Les billets partent vite (infos sur www.beltane.org). Le mieux est de s'assurer une place de choix en intégrant l'organisation, par exemple comme porteur de torche (infos sur www.night-watch.net)


 
 

6. Carnaval de Binche (Belgique)

À deux pas de la frontière française, la petite ville belge de Binche célèbre chaque année cette tradition. Loin des spectacles destinés aux touristes, le carnaval est ici profondément ancré dans les esprits : les habitants s'y préparent des semaines à l'avance et cette ancienne cité médiévale, habituellement peu fréquentée des voyageurs, s'anime de façon spectaculaire durant 3 jours. Du Dimanche gras au Mardi gras se succèdent défilés, rondes, feux d'artifice, chants et danses.
Il est difficile de se loger à Binche. Préférez Charleroi, Mons ou La Louvière, dans les environs. 


 
 

7. Día de los Muertos (Pátzcuaro, Mexique)

Pátzcuaro est certainement la ville du Mexique la plus indiquée pour découvrir toutes les facettes du Día de los Muertos (jour des morts). Le 2 novembre, les familles se rassemblent pour prier pour leurs chers disparus. On confectionne de petits autels et on fleurit les tombes, sur lesquelles sont déposés des têtes de mort en sucre et les plats préférés des défunts. Puis on enfile des tenues colorées et des masques de tête de mort ou de diable pour aller danser sur la place principale. À minuit, tout le monde prend la direction d'un cimetière situé sur une île toute proche. Toujours costumé, joignez-vous à la foule et méditez sur la condition de mortel jusqu'à une heure avancée de la nuit.
La fête proprement dite se déroule sur l'île de Janitzio, à environ 3 km au nord du centre de Pátzcuaro. Des bateaux partent à intervalles réguliers du Muelle General.


 
 

8. Koninginnedag (Amsterdam, Pays-Bas)

Ceux qui comprennent le néerlandais l'auront deviné, le Koninginnedag célèbre l'anniversaire de la reine. Ce jour-là, de bruyantes festivités se déroulent dans le centre d'Amsterdam : le long des canaux, sur les ponts et sur les barges, d'innombrables habitants habillés en orange (la couleur nationale néerlandaise) ou vêtus de tenues fantaisistes arrosent copieusement l'événement. La veille au soir, l'ambiance dans les bars est déjà des plus animées. Si vous n'avez pas apporté de déguisement, vous dénicherez forcément de quoi vous joindre à la foule bigarrée sur l'un des stands de frippes installés sur le trottoir par les Amstellodamois…
Le Koninginnedag se fête le 30 avril (ou le 29 si le 30 tombe un dimanche).


 
 

9. Kaiserball (Vienne, Autriche)

Pour jouer à Cendrillon et au Prince Charmant, rien de tel que de passer la nuit du 31 décembre à Vienne, dans le palais impérial de la Hofburg, à l'occasion du légendaire Kaiserball (bal de l'empereur). Les hommes revêtent un smoking, tandis que les femmes louent des robes vaporeuses chez Flossmann, le spécialiste des grandes occasions. Lorsque la cloche de la cathédrale Saint-Étienne sonne les douze coups de minuit et que l'orchestre entame Le Beau Danube bleu, laissez vos pantoufles de vair vous entraîner dans la valse, en priant pour ne pas trouver une citrouille devant les marches du palais.
L'accès à la grande salle coûte 560 €. Plus d'infos sur www.hofburg.com.
 
 

10. Elvis European Championships (Blackpool, angleterre)

Tous les ans, en janvier, la ville des chapeaux « kiss me quick », des trams illuminés et des promenades à dos d'âne sur des plages battues par les vents prend un sérieux coup de chaud à l'occasion du championnat d'Europe des sosies d'Elvis, au Norbreck Castle. Au programme, déhanchements, habits de lumière et reprises des indémodables morceaux du King durant 4 jours. Ne manquez pas l'Elvis Novice Contest, l'Elvis Gospel Contest et, naturellement, la soirée Elvis Disco, où vous pourrez comparer votre style à celui de sosies couverts de diamants fantaisie comme Memphis Mario, Elvis Presently ou Danny Reno.
Les Elvis novices peuvent s'inscrire pour concourir moyennant la modique somme de 20 £. Pour télécharger le formulaire et mieux connaître ce festival, connectez-vous sur www.elviscontest.co.uk