1. Accueil
  2. Magazine
  3. France
  4. À l'assaut des villages français haut perchés
France

À l'assaut des villages français haut perchés

Mis à jour le : 8 septembre 2020

Carte

Situés sur des pitons rocheux ou au bord de falaises escarpées, ces villages extraordinaires se méritent. Souvent conçus comme des citadelles imprenables, aujourd'hui ils n'opposent comme résistance que celle de la marche et se conquièrent à la force des mollets. 

1. Villages perchés du Luberon (Vaucluse)

Plantés à flanc de coteaux telles des sentinelles attentives, les villages perchés du Luberon émergent d'un puzzle de collines, forêts, falaises et plaines cultivées. Chacun préserve une personnalité bien distincte : Bonnieux, convivial et branché ; Lacoste, seigneurial et mystérieux ; Oppède-le-Vieux, sauvage et pittoresque, ou encore Ménerbes, à l'âme d'artiste. Plus loin se dessinent les silhouettes de Roussillon, déclinant toutes les nuances de l'ocre, de Gordes, comme bâti dans le prolongement de la roche, ou encore de Saignon, à l'élégance discrète, dont l'éperon rocheux domine toute la vallée d'Apt.Comptez une journée pour visiter Oppède-le-Vieux, dont le centre n'est accessible qu'à pied. Quant à Gordes et Roussillon, évitez absolument la haute saison ! 

istock-1178608916.jpg

Le village de Saignon dans le Vaucluse
 

2. Lama (Haute-Corse)

Dominé par le Monte Astu, le village de Lama est un peu la capitale de la vallée de l'Ostriconi, une microrégion située entre la Balagne, le désert des Agriates et les montagnes du centre de la Corse. Perché sur un éperon rocheux à 450 m au-dessus de la vallée, le village mérite que l'on s'y attarde, que ce soit pour flâner dans les ruelles étroites de son vieux quartier médiéval, ou pour admirer ses grandes maisons bourgeoises de style italien des XVIIIe et XIXe siècles, qui appartenaient aux riches oléiculteurs de la vallée.La commune organise tous les ans, l'été, un festival de cinéma en plein air (www.festilama.org).   

3. Èze (Alpes-Maritimes)

Peut-être le plus beau, mais aussi le plus couru des villages perchés azuréens. Nid d'aigle perché à 429 m au-dessus de la Méditerranée, autour des vestiges de son château, Èze offre une vue magnifique sur la grande bleue et la presqu'île de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Dans ses ruelles tortueuses, les touristes visitent des échoppes d'artistes et d'artisans, et de prestigieux hôtels et restaurants de chefs étoilés. Agencé en étages, le village se prolonge aussi vers le col d'Èze, sur la haute corniche, ainsi qu'en bord de mer.Ne manquez pas de visiter le jardin exotique d'Èze (www.jardinexotique-eze.fr), situé au sommet du village : il est renommé pour sa collection de cactées et de plantes grasses. 

istock-1192994222.jpg

Le jardin botanique d'Èze
 

4. Semur-en-Auxois (Côte-d'Or)

Le site de Semur a conservé une très belle unité architecturale. La ville, préservée à plus de 80%, offre à la promenade un site très pittoresque au fil de l'Armançon. Trois escaliers relient le bord de la rivière à la ville sur le plateau où, tout de go, on s'aventure entre les hôtels particuliers, l'église Notre-Dame, la tour de l'Orle d'Or, le rempart, le pont Pinard, en descendant 130 marches d'un côté, et en en remontant 120, un peu plus loin ; dans un site d'anciennes échoppes et de demeures bourguignonnes typiques absolument intact.Au pied du rempart, faites une halte au restaurant Les Minimes (39 rue des Vaux), à la salle ancienne et aux bons repas à prix bas. 

istock-1049425588.jpg

Le village historique de Semur-en-Auxois
 

5. Champtoceaux (Maine-et-Loire)

Juché sur le rebord d'un piton haut de 70 m, en surplomb de la Loire, Champtoceaux occupe un site qui fut fortement convoité dans l'histoire. À la limite de l'Anjou et de la Bretagne, sa forteresse détenait une position clé pour le contrôle du fleuve. Rasée au XVe siècle, la citadelle n'offre plus que des vestiges, en partie accessibles au public. Le grand attrait du lieu est surtout la vue panoramique sur la vallée de la Loire. C'est, avec la promenade du Champalud, qui part derrière l'église, l'un des plus extraordinaires points de vue sur le grand fleuve sauvage, ici subdivisé en bras, en îles boisées et en immenses bancs de sables en été.Pour bien voir le site de ce bourg perché sur la rive gauche de la Loire, mieux vaut arriver par la rive droite du fleuve.  

6. Turenne (Corrèze)

De l'imposant château des vicomtes de Turenne, qui couronnait le village du même nom, ne subsistent que deux tours féodales situées de part et d'autre d'un jardin à la française. Turenne s'est construit en cascade autour de ce promontoire. Le site, très escarpé, n'en est pas moins harmonieux. Son unité tient à sa gamme chromatique qui joue entre l'ardoise des toits et le calcaire blanc des façades. Charpentes coniques, tourelles, échauguettes ornent ses maisons nobles ; le paysage alentour, une campagne vallonnée, ajoute au tableau. Le temps s'est bel et bien arrêté sur ces marches de Corrèze.Les enfants risquent de trouver un peu rude l'assaut du village. Mine de rien, ses ruelles pentues sont sacrément raides !

istock-1205275169.jpg

Le village de Turenne et son château
 

7. Bruniquel (Tarn-et-Garonne)

Il a servi de décor principal au film Le Vieux Fusil (1975), de Robert Enrico, avec Romy Schneider et Philippe Noiret. Estampillée un des « plus beaux villages de France », la bastide médiévale a de nombreux charmes. Baladez-vous le long de ses ruelles fleuries, franchissez ses vieilles portes dans les remparts, écoutez le son de l'horloge de son beffroi. Un peu de courage : il faudra grimper tout là-haut pour tomber sur son château, vieux de six siècles. Votre récompense : une vue époustouflante sur le confluent de l'Aveyron et de la Vère, ainsi que sur l'Albigeois.Fin juillet-début août, le Festival lyrique des châteaux de Bruniquel (www.bruniqueloff.com) revisite les opéras-bouffes de Jacques Offenbach, au pied du château.   

8. Cordes-sur-Ciel (Tarn)

Construit en 1222 au sommet du puech de Mordagne, Cordes est porté au plus haut des cieux pour guetter l'ennemi pendant la croisade des Albigeois. Véritable perle des bastides françaises, il magnifie l'art gothique avec les façades de ses maisons du Moyen Âge, entremêlées à celles, plus modestes, en brique. Vous serez forcément séduit par ses ruelles étroites pavées et par ses murailles fortifiées. Après la vue du puits médiéval sur la grande place, dirigez-vous vers le Jardin des Paradis, qui vous transportera dans un univers oriental.Un insolite musée de l'art de l'Art du sucre et du chocolat est installé dans la maison Prunet, de la chocolaterie Thuriès (yvesthuries.com).   

9. La Roque-Gageac (Dordogne)

D'un côté, une haute falaise. De l'autre, le large ruban de la Dordogne. Entre les deux, un village insolite a poussé jusqu'à mi-hauteur de la falaise. Certaines maisons n'ont que trois murs : le quatrième est formé par la roche. D'autres ont leur jardin plusieurs mètres en contrebas. Le fort, troglodytique bien sûr, se niche en haut d'une centaine de marches taillées dans le calcaire. Encore plus étrange, au cœur du Sud-Ouest, ce magnifique petit village jouit d'un climat… méditerranéen. De part et d'autre d'une voie étroite, le long de la falaise, poussent citronniers, bananiers, oliviers et lauriers-roses.Pour bénéficier de la meilleure vue d'ensemble sur La Roque-Gageac, arrivez par l'ouest, et de préférence en fin d'après-midi, quand le soleil éclaire la falaise. 

istock-1180968448.jpg

La Roque-Gageac, village à flanc de falaise en Dordogne
 

10. Rocamadour (Lot)

Perché au-dessus d'une falaise dominant de 150 m le canyon de l'Alzou, Rocamadour donne le vertige. Les trois étages du village reflètent les trois ordres de la société moyenâgeuse : les chevaliers au sommet, les clercs religieux au milieu, et les travailleurs laïcs en bas, à proximité de la rivière. Rocamadour abrite aussi un sanctuaire dédié à Marie, qui attire de nombreux pèlerins. Le plus illustre d'entre eux fut Henri II d'Angleterre, époux d'Aliénor d'Aquitaine, qui vint en 1159 à Rocamadour remercier la Vierge pour sa guérison.Le rocamadour est un petit fromage « pur chèvre » (AOC), fabriqué exclusivement au lait cru sur les Causses du Quercy.

cab-90bcfzyknxc-unsplash.jpg

Rocamadour de nuit

Paramètres des cookies