1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Îles Egades : la Sicile comme vous ne l'avez jamais vue
Idées de voyage

Îles Egades : la Sicile comme vous ne l'avez jamais vue

Texte par

Marie Dufay (photos, Marie Dufay)

Mis à jour le : 17 mai 2017

Carte

À l’extrême pointe occidentale de la Sicile, le magnifique archipel des îles Egades (ou Egadi, en italien) reste méconnu des Français. Sauvage et tranquille, il abrite pourtant l’une des plus belles réserves marines d’Europe. Ses trois petites îles, accessibles en 30mn d’hydroglisseur depuis Trapani, se visitent sans problème en un week-end prolongé !

Favignana, la sereine

Favignana, plateau calcaire de 14 km2 inondé de soleil et posé sur une mer d’un incroyable bleu turquoise, est la plus grande des îles Egadi. Les plages y sont paradisiaques : on passe des heures en snorkeling à Cala del Bue Marino, on se prélasse en famille sur la plage de Lido Burrone, on se refait une peau de bébé sur Cala Azzura dont le sable rosé mêlé d’argile favorise le peeling naturel, et on admire l’arc rocheux de Cala Rotonda. Mais les 33 km de côtes de Favignana réservent bien d’autres surprises, comme la spectaculaire Cala Rossa, une crique en forme d’amphithéâtre naturel, creusée dans le tuf et surplombant une eau digne du Pacifique. Les pêcheurs vous emmèneront volontiers découvrir en bateau les nombreux promontoires rocheux, grottes marines et piscines naturelles de Favignana. Vous pouvez aussi les découvrir en vélo, car l’île est toute plate et fourmille de sentiers ! 

favignana_4.jpg

Favignana offre une des plus grandes plages des îles Egades, aux eaux turquoise et aux fonds marins exceptionnels.

Ne soyez pas étonnés de tomber nez à nez avec d’étranges tours de pierre aux faux-airs de buildings millénaires : ce sont d’anciennes carrières de tuf, où se nichent souvent d’étonnants jardins exotiques. Le seul relief de l’île, c’est le mont Sante Caterina (310m de haut), d’où la vue est imprenable sur tout l’archipel. À ses pieds, le charmant bourg et le petit port coloré, dont l’institution reste sans doute la Tonnara, où l’on  conditionnait le thon pêché lors de la spectaculaire mattanza - la pêche traditionnelle au thon rouge -, qui se pratique toujours entre mai et juin. À Favignana, qui fut autrefois la plus importante conserverie de thon de Sicile, vous risquez bien de faire des orgies de couscous de poisson, de spaghetti aux oursins et de carpaccio de thon !

carrieres_de_tuf_a_favignana_2.jpg

Les anciennes carrières de tuf de Favignana ressemblent à des buildings antiques !

Levanzo, l’intemporelle 

La petite Levanzo et son village aux faux-airs de Cyclades est un vrai paradis de 2 km sur 5. L’accueil y est aussi chaleureux qu’à Favignana et on y circule à vélo uniquement. Mais vos pieds suffiront pour explorer en une journée ses plages et ses grottes, dont la plus fameuse est sans aucun doute celle Del Genovese : ses peintures rupestres datent du paléolithique supérieur !
Sur le petit port de Cala Dogana, on regarde les barques de pêcheurs se dandiner sur des fonds translucides tout en dégustant un gelato. On pique une tête pour observer langoustes et poulpes se cacher dans les cailloux à Cala Fredda ; à Cala Minnola, les plongeurs peuvent suivre un parcours archéologique sub-aquatique : ils y verront une épave romaine, des amphores et des fragments de vaisselle en céramique.

levanzo_3.jpg

Avec son eau turquoise et ses maisons blanches, Levanzo nous rappelle les Cyclades!

levanzo_2.jpg

Farniente, calme et parcours archéologique sub-aquatique : le paradis !

Marettimo, la secrète

À 8 milles nautiques à  l’Ouest de Favignana, l’île de Marettimo, dont le sommet culmine à 686m, est surnommée « la Dolomitique » à cause de ses splendides montagnes (on y trouve 500 espèces botaniques, des mouflons et des sangliers). Farouche et préservée, elle compte 300 habitants en hiver, contre 700 en été, qui circulent encore souvent à dos de mulet… Le « vero far niente », c’est ici que vous le goûterez ! Sur les quais, on passe des heures à regarder les pêcheurs  réparer leurs filets, on pose sa serviette à Cala Cretazzo, Cala Bianca ou Punta Troia. La côte dentelée, riche en grottes marines, ravira les amateurs de trekking ou de plongée.