Lonely Planet

  1. Accueil
  2. Magazine
  3. Reportages
  4. Dépaysement dans les îles anglo-normandes
Reportages

Dépaysement dans les îles anglo-normandes

Texte par

Elisabeth Blanchet

Elles ne sont qu’à quelques dizaines de kilomètres des côtes normandes, et pourtant, les îles anglo-normandes (Jersey, Guernesey, Herm, Sercq et Aurigny) sont des destinations dépaysantes grâce à la diversité et la richesse de leurs paysages. Une petite croisière d’île en île britannique s’impose avant de découvrir l’unique archipel anglo-normand français : Chausey.

1. Jersey, la plus grande des îles anglo-normandes

Commencez par Jersey. Vous pourrez arriver sur la plus grande des îles anglo-normandes en bateau depuis Saint-Malo, Granville ou Carteret en accostant à Saint-Hélier, la capitale de l’île. On peut aussi voler à Saint-Hélier depuis Dinard ou Paris.
Après un peu de shopping anglais à Saint-Hélier et la découverte de son marché aux fleurs riches en espèces et en couleurs - il règne à Jersey un micro-climat -, optez pour un petit tour de l’île. En voiture, en transports en commun ou à vélo, les 60 km qui encerclent l’île regorgent d’étapes charmantes. Si vous partez vers l’ouest, c’est d’abord la baie de Saint Aubin, une longue plage de sable fin exposée plein sud,  que vous découvrirez. La Jersey Riviera, c'est aussi un défilé de décapotables de luxe car Jersey et Guernesey sont aussi des paradis fiscaux ! Coupez ensuite par Saint Brelade et remontez toute la route de Mielles vers le nord. Encore une fois, vous longerez une plage magnifique avant d’arriver à la Grève de Lecq au creux de falaises qui font froid dans le dos et rappellent les polars de Patricia Highsmith… Longez la côte nord en faisant halte dans un pub, dans la petite ville de Rozel par exemple, au nord-est de l’île. Puis cap sur Gorey où trône le chateau de Mont-Orgueil datant du 13ème siècle. Transformé en musée, vous pourrez le visiter et vous imprégner de l’histoire riche des îles anglo-normandes.
De retour à Saint-Hélier, pourquoi ne pas vous encanailler à Fort Regent, le grand parc d’attractions dans un fort du 19ème siècle qui domine la ville et la mer ? La vue y est magnifique et l’”entertainment” (machines à sous, manèges, spectacles… ) typiquement britannique !

2. Guernesey, terre d'exil de Victor Hugo

De Jersey, vous pouvez prendre le ferry pour St Peter Port, la capitale de Guernesey. Vous pourrez aussi y naviguer depuis Saint-Malo, Carteret, Diélette ou voler depuis Paris ou Dinard.
Commencez par visiter le petit port de St Peter, l’un des plus charmants d’Europe selon l’office du tourisme de Guernesey, puis dirigez-vous vers Hauteville House, la maison de Victor Hugo. C’est là que l’écrivain vécut en exil de 1855 à 1870. Vous y découvrirez ses petites habitudes et ses obsessions… Avant de vous embarquer dans un tour de Guernesey en privilégiant la côte sud de l’île et particulièrement la baie de Moulin Huet, visitez le Castle Cornet, à quelques pas du centre ville de St Peter et baladez-vous sur les remparts. Vous aurez une vue magnifique sur les îles voisines de Herm et Sark. Pour les amateurs de tradition britannique - et s’il ne fait pas beau -, offrez-vous un “Afternoon Tea” dans une des plus chouettes Tea Rooms de St Peter Port, au Old Government House Hotel où vous aurez le sentiment d’être traité comme une personne de la famille royale…

3. Herm, Sercq (Sark) et Aurigny (Alderney) : les îles authentiques

Quand vous vous serez remis de votre traitement royal, prenez la vedette pour Herm, puis Sercq (quand le temps le permet). Cette dernière est particulièrement fascinante. Non seulement son relief est vertigineux mais c'est une seigneurerie, la seule à survivre en Europe ! À Sercq, il n’y a pas de voitures et sur les terres du Seigneur de l’île, on fait un vrai voyage dans le temps.
Cap ensuite sur le nord et l’île d’Aurigny. On peut y accéder de Diélette ou de St Peter Port par bateau ou en avion depuis Dinard ou Paris. À Aurigny, les amoureux de la nature seront aux anges. Tant dans l’eau que sur l’île, la flore et la faune sont particulièrement riches, notamment en oiseaux.
Plus statiques et fantômatiques, découvrez les épaves dont les alentours rocheux de l’île regrogent ! Et vous n’aurez même pas besoin de plonger pour les voir : le Alderney Museum expose une panoplie de morceaux et d’objets trouvés dans la douzaine d’épaves éparpillées autour de l’île.
Et si le grand air vous donne faim, laissez-vous tenter par des fruits de mer locaux : homards, crabes et bouquets sont au menu du très bon restaurant Braye Beach.


4. Chausey, l'île française de l'archipel

Pour finir en beauté ce petit tour (devenu grand) des îles anglo-normandes, accordez-vous une escapade à Chausey. Située au sud de ses cousines britanniques, elle est la seule à posséder la nationalité française. D’ailleurs on ne peut pas y accéder depuis Jersey ou Guernesey, il faut prendre le bateau à Granville ou Saint-Malo.
Autour de sa grande île où on compte une trentaine de résidents, un hôtel restaurant, une ferme, un phare, quelques jolies maisons de pêcheurs et des multitudes d’oiseaux, plus de 50 petites îles sont visibles à marée haute et plus de 350 à marée basse ! Comme à Sercq, une balade à Chausey vous fait remonter dans le temps et découvrir, quand la marée est basse, un paysage presque lunaire.