1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Croatie : les plus beaux sites de la côte
Idées de voyage

Croatie : les plus beaux sites de la côte

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

De la pointe de l’Istrie à l’éblouissante Dubrovnik, la Croatie possède l’une des plus magnifiques côtes de toute la Méditerranée. Les eaux cristallines de l’Adriatique ont pour toile de fond des montagnes, des villes fortifiées ou des îles qui émergent à peine de l’eau. Voici ce qu'il ne faut pas manquer en Croatie !

Les villes fores, joyau de la Croatie

Depuis l’Antiquité, les populations de la côte se sont protégées des fréquentes attaques en enserrant leurs villes de murailles solides. Aujourd’hui, vus de la mer, ces bastions de pierre qui jaillissent de l’eau offrent l’une des images les plus remarquables de la côte adriatique. Et si ces murailles ont aujourd’hui partiellement disparu, offrant aux regards les dédales de rues médiévales qu’elles abritaient, ces sites offrent toujours une vision mémorable.
Dubrovnik est le joyau emblématique du littoral croate, mais beaucoup de petites cités tout aussi splendides émaillent la côte. Trogir, à l’ouest de Split, qui occupe un petit îlot relié par des ponts au continent, est l’un des lieux parmi les plus magiques. Une ancienne forteresse bâtie sur les ruines d’un palais impérial romain en constitue le cœur – même si, de la mer, elle est difficile à distinguer de l’urbanisation qui l’entoure. La vieille ville fortifiée de Šibenik occupe le flanc d’une colline surmontée d’un imposant château, tandis qu’à Ston, les fortifications ferment l’isthme montagneux de Pelješac. La ville historique de Rovinj était autrefois une île, séparée du continent par un chenal étroit qui fut comblé par la suite – comme Dubrovnik, d’ailleurs. À Zadar, les murailles – dont il ne subsiste que la moitié environ – fermaient l’extrémité d’une péninsule.
Les îles recèlent également de nombreux sites impressionnants, dont les plus notables sont les villes anciennes de Cres, Krk, Rab, Pag et Korčula.
En dehors de ces lieux populaires, vous pourrez aussi tomber sur un bijou fortifié plus secret, comme Osor, la petite endormie, qui contrôle le chenal séparant les îles de Cres et de Lošinj, ou le charmant village de Primošten, qui jaillit de la côte rocheuse au sud de Šibenik.

Les îles, paradis en Croatie…

Les quelque 1 200 îles de Croatie vont du simple rocher qui émerge à peine de l’eau à la grande île peuplée abritant une activité agricole et des petites villes. Deux des plus grandes îles, Krk et Pag, sont reliées au continent par des ponts, tout en préservant leur culture insulaire et leur style de vie bien distinct.
Les îles les plus touristiques et les plus peuplées sont bien desservies toute l’année par des ferries, même s’il peut y avoir de longues files d’attente pour les car-ferries en juillet et en août, et durant les week-ends de juin et septembre. Si vous projetez de passer d’une île à l’autre à cette période, il vaut mieux traverser comme simple passager et louer une voiture ou un scooter à l’arrivée. Notez que l’usage local tend à réserver le terme de “ferries” aux car-ferries, et que les bateaux rapides pour passagers uniquement sont généralement appelés “catamarans”.
Pour les archipels plus petits comme les îles Kornati, les excursions organisées sont très en vogue. Renseignez-vous auprès des agences de voyages, des offices du tourisme ou dans les marinas un peu partout sur la côte. Les amateurs de voile trouveront ici leur paradis, avec quantité de criques désertes ou d’îlots inhabités à dénicher. Si, par hasard, vous n’avez pas pu venir avec votre propre voilier, il est possible d’en louer, avec skipper ou non (pourvu que vous ayez le permis adéquat). Les promenades organisées aux îles, à la voile, sont légion. Certaines sont étudiées à l’intention des routards.


 

… et les plages de rêve en Croatie

Bien que la côte ne fasse que 600 km à vol d’oiseau, un chemin parcourant le littoral adriatique croate, y compris le tour des îles, s’étendrait sur 1 778 km. Les eaux transparentes et le temps clément attirent littéralement des millions de touristes sur les plages chaque été, avec un pic de fréquentation pendant les vacances d’été en Europe, c’est-à-dire en juillet-août.
Si vous cherchez de grandes plages de sable, vous serez un peu déçu. La plupart du temps, ce sont de petites criques de rochers ou de galets, bordées de pins, d’oliviers ou de petits buissons. Il existe bien quelques belles plages de sable – essentiellement dans les îles – mais hélas souvent avec très peu de fond, et il vous faudra marcher loin pour avoir de l’eau ne serait-ce qu’aux genoux. C’est en partie pour cela que les gens du cru préfèrent les baies rocheuses.
Tout au long du littoral, la transparence et la couleur de l’eau sont remarquables, d’un bleu ou d’un vert parfois quasi surnaturel. À l’heure actuelle, 97 plages croates ont reçu le label Pavillon bleu (www.blueflag.org), qui mesure la qualité de l’eau et de l’environnement, dont une majorité se trouvent en Istrie (43 plages) et dans la baie du Kvarner (27 plages).
Les nageurs feront attention aux oursins, très communs sur la côte. Leurs piquants, très douloureux si vous marchez dessus, peuvent se morceler dans la plaie et s’infecter. Si vous voulez nager, il est recommandé de porter des sandales de plastique, disponibles au bord des plages infestées d’oursins.
La Croatie ne manque pas d’endroits pour se laisser aller, et des plages naturistes, à proximité desquelles on trouvera souvent des campings naturistes également, jalonnent toute la côte. Elles sont indiquées par des panneaux portant le sigle “FKK”, qui signifie Freikörperkultur, c’est-à-dire “culture du corps libre” en allemand. Mais n’oubliez pas vos sandales !

Les meilleurs spots de snorkeling et plongée en Croatie

Faites-vous plaisir et emportez masque et tuba – l’eau est claire et chaude, et les petits poissons abondent pour vous offrir un joli spectacle. Les plongeurs chevronnés trouveront aisément de quoi s’occuper, avec beaucoup d’épaves (datant de l’Antiquité jusqu’à la Seconde Guerre mondiale), de failles et de cavernes. L’épave du Taranto près de Dubrovnik, le récif de Margarita au large de l’île de Susak, l’épave du Rosa près de Rab et les abords des îles de Brač, Vis, Dugi Otok et Lošinj sont quelques-uns des sites de plongée les plus visités.