1. Accueil
  2. Magazine
  3. Sports et activités
  4. Cabotages en kayak de mer
Sports et activités

Cabotages en kayak de mer

Mis à jour le : 12 décembre 2019

Carte

Pour apprécier un littoral jusque dans ses moindres anfractuosités, rien de tel que le kayak !

1. Jouer au viking dans l'Archipel du Bohuslän (Suède)

La Suède, à commencer par les 30 000 îles de l'archipel de Stockholm, est un paradis du kayak de mer. Mais c'est au large des côtes ouest que nous vous envoyons, dans l'archipel du Bohuslän, dont la cote auprès des kayakistes du monde entier ne cesse de grimper. Ses quelque 5 000 îles de granit et de gneiss dessinent de hautes falaises autour d'eaux abritées et de lagunes, et ses petits villages de pêcheurs, notamment sur Gullholmen ou Käringön, invitent à débarquer pour une pause huîtres et champagne. Dans cet archipel largement inhabité, vous n'avez qu'à pagayer jusqu'à l'îlot de votre choix pour planter votre tente. La région convient parfaitement aux kayakistes novices.

>>> L’archipel est à 80 km environ au nord de Göteborg. Uddevalla et Lysekil sont de bons camps de base.

2. Pagayer au paradis dans les Yasawa (Îles Fidji)

Tel un collier de perles s'égrenant sur 80 km au nord de Viti Levu, dans l'azur du Pacifique, l'archipel des Yasawa semble avoir été créé par quelque divinité amoureuse du kayak. Ces îles très proches se rallient aisément à coups de pagaie, et dans les eaux abritées de la houle par des récifs coralliens, la traversée est paisible et les accostages faciles. Contre la chaleur tropicale, hop : il n'y a qu'à se retourner dans l'eau turquoise. Les côtes sont ourlées de belles plages, et l'archipel mélange idéalement atmosphère d'île déserte et ambiance villageoise. Ah et, pour l'anecdote, Le Lagon bleu a bien été tourné par ici.

>>> Le catamaran Yasawa Flyer fait la navette entre l’archipel et Denarau. Southern Sea Ventures organise des sorties en kayak dans les Yasawa.

3. Voguer en solitaire dans les haida Gwaii (Canada)

À 80 km des côtes nord de la Colombie-Britannique, ces 154 îles forment un archipel tout en longueur, sauvage et peu peuplé : une merveille à découvrir en kayak. Leurs antiques forêts peuplées de pygargues à tête blanche et de nombreux autres oiseaux leur valent le surnom de « Galápagos canadiennes ». Les circuits privilégient naturellement les îlots et les 640 km de littoral sauvage de la Réserve de parc national Gwaii Haanas, dans le sud de l'archipel. En naviguant de sites archéologiques haïdas en sources chaudes autour de dizaines d'îles, on peut passer des journées sans croiser âme qui vive.

>>> La Réserve est uniquement accessible en avion ou en bateau : réservez très longtemps à l’avance. Trouver les services d’un guide s’improvise davantage, mais pensez à Queen Charlotte Adventures 

4. Entre terre et mer dans l'Adriatique (Croatie)

La mer Adriatique et ses 1 200 îles croates, inhabitées à 95 % ? Un rêve de kayakiste à portée de pagaie : cette région de terre et d'azur est idéale, avec ses îles pour la plupart proches de la côte et généralement facilement accessibles les unes des autres. Choisissez votre archipel, par exemple celui de Kvarner, dans le nord, ou bien suivez un chapelet d'îles dans le sens qu'il vous plaira. Et essayez donc de regarder une carte et de résister à la perspective d'un périple en Dalmatie, de Split à Dubrovnik, via Brač, Hvar, Korčula et Mljet.

>>> Huck Finn Adventure Travel est un tour-opérateur spécialisé de confiance.

5. Rando-Kayak dans l'Abel Tasman National Park (Nouvelle-Zélande)

La polémique fait rage : vaut-il mieux découvrir le parc national Abel Tasman à pied ou en kayak ? D'un côté, l'Abel Tasman Track, le parcours favori des randonneurs néo-zélandais, et de l'autre, un cadre naturel sans égal pour le kayak de mer. Au départ du hameau de Marahau, vous pouvez compter sur des paysages splendides et la compagnie des dauphins et des phoques. Certes, vous serez loin d'être seul sur l'eau, mais vers Totaranui, il suffit de dépasser Onetahuti Beach pour voir les kayaks s'espacer considérablement. À Totaranui, repartez à pied pour Marahau (3–4 jours) pour vous faire une opinion. La plupart des loueurs de kayaks, refusant de trancher, proposent des circuits combinés.

>>> Des bus Abel Tasman Coachlines relient Nelson à Marahau, où les loueurs de kayaks sont légion.

6. Briser la glace dans glacier bay (États-Unis)

Dans cette baie bien nommée de l'Alaska, pas moins de dix glaciers dévalent des montagnes dans l'océan. De Bartlett Cove, on rallie en 3 à 4 jours de kayak les plages et la riche faune des Beardslee Islands. Pour s'approcher des icebergs, cap sur deux bras de mer, Muir Arm ou West Arm (comptez une semaine environ). Les paysages glacés de West Arm sont les plus impressionnants de Glacier Bay. Pour réduire votre temps de trajet depuis Bartlett Cove, demandez au bateau de tourisme de vous avancer dans la baie avec votre kayak.

>>> Le site du parc national est une mine pour le kayakiste. À Bartlett Cove, louez votre embarcation chez Glacier Bay Sea Kayaks.

7. S'enfoncer dans les fjords (Groenland)

Si le kayak est pour vous une religion, le Groenland est le lieu de la Genèse : c'est ici en effet que serait né le qajaq (mot inuit). Cette embarcation d'abord prisée des chasseurs vous permettra d'explorer les beautés extraordinaires des fjords intérieurs du Groenland. Les novices préféreront généralement le sud de l'île, d'un abord plus facile. Narsaq est un bon point de départ vers les fjords constellés d'icebergs de la pointe méridionale ; sur la côte est, la baie de Disko est une véritable usine à icebergs, où le seul glacier Jakobshavn déverse, dit-on, 20 millions de tonnes de glace par jour.

>>> Pour rejoindre Narsaq, prenez un vol pour l’aéroport de Narsarsuaq. Pour la baie de Disko, atterrissez plutôt à Kangerlussuaq.

 

8. Caboter dans les îles Lofoten (Norvège)

Une géographie arctique réchauffée par le Gulf Stream, une terre effilochée ponctuée de villages de pêcheurs où le poisson sèche au grand air, et des montagnes de 1 000 m qui s'élèvent de la mer : voici, en quelques mots, l'un des plus fascinants archipels d'Europe. Ici, on pagaie paisiblement dans des bras de mer aux airs de fjords, mais les plus expérimentés iront affronter les courants qui s'insinuent entre les îles, dont un, le Moskstraumen, nous a donné le mot évocateur de maelström. Autour de Reine et de Moskenes, vers le sud, les paysages sont particulièrement époustouflants.

>>> Des ferries desservent les Lofoten au départ de Bødo. À Kabelvåg, Lofoten Kajakk loue des kayaks aux plus expérimentés et organise des circuits guidés.

9. Les tropiques au fil de l'eau sur l'île d'Hinchinbrook (Australie)

Des quelque 2 000 îles du Queensland, Hinchinbrook sort indéniablement du lot : c'est la plus grande île de la Grande Barrière de corail et le plus grand parc national insulaire d'Australie : un site préservé et enchanteur. Des crocodiles patrouillent dans le canal qui sépare l'île du continent, et des sommets toisent de leur bon millier de mètres la fameuse mer de Corail. Les kayakistes glisseront de plage en plage sur la côte face au large (et loin des crocos) et pourront alterner avec des randonnées vers des cascades et la modeste ascension du Nina Peak, pour son beau panorama. De la pointe nord de l'île, on peut facilement sauter d'île en île (via Goold, Hudson, Coombe, Dunk) jusqu'à l'Australie continentale et Mission Beach, le tout sous des tropiques de carte postale.

>>> Coral Sea Kayaking propose des circuits en kayak autour de l’île d’Hinchinbrook.

10. Longer les calanques de marseille en kayak (France)

Non seulement l'exploration des calanques du littoral marseillais en kayak de mer est indiscutablement l'une des manières les plus euphorisantes de découvrir ce sublime paysage de langues de mer karstiques découpées par la Méditerranée, mais c'est en outre aujourd'hui la plus écologique. La création, en 2012, du Parc naturel des Calanques sur 500 km2 a consacré la beauté du site, mais aussi alerté sur sa fragilité : sa découverte au fil de l'eau est la plus respectueuse de sa biodiversité tant marine que terrestre.

>>> La zone du Parc naturel des Calanques s’étend sur trois communes : Marseille, Cassis et La Ciotat. Vous trouverez donc dans leurs offices du tourisme toutes les informations relatives à l’exploration en kayak du parc, ainsi que sur le site .