1. Accueil
  2. Magazine
  3. Culture et voyage
  4. 7 décors de séries cultes
Culture et voyage

7 décors de séries cultes

Mis à jour le : 25 janvier 2018

Carte

Petites bourgades ou mégalopoles, parcs immenses ou petites plages, bâtiments radieux ou vieillissants : les grandes séries télévisées, que commentent inlassablement les internautes, sont une porte d’entrée vers tous types de paysages. On vous montre 7 décors immanquables qui ont servis à produire vos séries préférées

L’hôpital de "The Walking Dead" (Atlanta, États-Unis)

Après de longues semaines dans le coma, le shérif Rick Grimes se réveille dans un lit d’hôpital, dans un silence assourdissant. Il est seul, déshydraté ; l’horloge s’est arrêtée et les fleurs se sont fanées. Il s’aperçoit que les couloirs de l’hôpital sont vides – avant d’y découvrir un cadavre, puis l’existence de terrifiants morts-vivants. Rick, le héros de la série "The Walking Dead", prend alors conscience que le monde a été victime d’une apocalypse zombie dont il semble, à première vue, l’unique survivant. Dans l’univers dénué de zombies dans lequel nous vivons, le bâtiment qui a servi au tournage n’a rien d’un hôpital, il est occupé par l'Atlanta Mission, une association conscarée aux sans-abri. Il n’est pas possible de le visiter, mais l’extérieur, qui a conservé un petit charme post-apocalyptique – peinture défraîchie, bitume craquelé –, a de quoi intéresser les aficionados de la série télé. On peut y voir la cour dans laquelle Rick découvre les innombrables corps recouverts de draps blancs, ainsi que la place, à quelques mètres de là, qu’il traverse après avoir quitté l’enceinte de l’hôpital, et où sont abandonnés un hélicoptère militaire et des chars. Une scène inoubliable, et le début d’une longue descente aux enfers.

 >>> Atlanta Mission, 2353 Bolton Road Northwest, Atlanta, Géorgie.

the_walking_dead.jpeg

Vue d'Atlanta

L’hôtel de "Twin Peaks" (Snoqualmie, États-Unis)

Une jeune fille retrouvée morte, une petite ville américaine sous le choc, un agent du FBI qui débarque… Et voici la mère de toutes les séries modernes qui arrive sur les écrans américains en avril 1990. David Lynch a révolutionné le genre avec "Twin Peaks", une série sérieuse et sombre, au parti pris artistique inédit parmi les séries de l’époque. Pour un pèlerinage en bonne et due forme, rendez-vous à Snoqualmie, dans l’État de Washington, au nord-ouest des États-Unis. C’est là qu’une grande partie des décors a été filmée. On y trouve en particulier l’hôtel Salish Lodge And Spa, qui dans la série figure le Great Northern Hotel, lieu central où réside l’énigmatique et attachant agent Dale Cooper. Ce sont les extérieurs qui ont servi (les scènes intérieures ont surtout été filmées en studio), et quels extérieurs ! Le bâtiment surplombe les chutes d’eau de Snoqualmie : les spectateurs de "Twin Peaks" les reconnaîtront immédiatement, puisqu’elles apparaissent notamment dans le générique d’ouverture. L’aspect de l’hôtel, les chutes d’eau, les pins, les montagnes et la brume sont très évocateurs, et on peut retrouver l’ambiance de la série sans même séjourner à l’hôtel (qui pratique des tarifs élevés – environ 200-500 dollars la nuit). Si vous souhaitez tout de même voir l’intérieur de l’établissement, vous pouvez essayer son restaurant, qui propose la tarte aux cerises adorée de l’agent Cooper ainsi que son “damn good coffee”.

>>> Salish Lodge And Spa, 6501 Railroad Avenue Southeast, Snoqualmie, État de Washington, www.salishlodge.com.

adobestock_8541710.jpeg

Le Salish Lodge And Spa au dessus des chutes d’eau de Snoqualmie

Le Fangtasia de "True Blood" (Long Beach, États-Unis)

Pour s’encanailler, les habitants de Bon Temps, en Louisiane, traînent parfois leurs guêtres du côté de Fangtasia, un bar de nuit peuplé de vampires. Ceux-ci carburent au "Tru Blood", une boisson reproduisant artificiellement le sang, et les plus chanceux peuvent même y trouver des humains acceptant de leur céder quelques instants leur carotide. Le bar appartient à Eric, un vampire charismatique âgé de plus de 1 000 ans. Dans la réalité, ce bar n’est pas celui d’Eric, mais d’Alex, et se trouve en Californie, à Long Beach, tout près de Los Angeles. Au Alex’s Bar, on ne trouve (malheureusement ?) ni vampire, ni Tru Blood, ni Eric mais l’atmosphère générale ne peut que rappeler celle de la série . Lumières rouges et rideaux couleur sang, lustres et mobilier rétro… Le lieu n’est pas si différent de celui de la série, d’autant qu’il met à l’honneur de nombreux groupes punk qui occupent régulièrement la petite scène du fond. Dans une ambiance bien moins vampiresque, le bar propose aussi des soirées karaoké, quiz ou à thème, avec comme inspiration Pixar, "Star Wars" ou encore Joss Whedon, le créateur de… "Buffy contre les Vampires".

>>> Alex’s Bar, 2913 East Anaheim Street, Long Beach, Californie ; entrée réservée aux plus de 21 ans ; www.alexsbar.com.

adobestock_106388870.jpeg

Le bar qui a inspiré celui de la série "True Blood" se trouve en réalité à Long Beach, en Californie

La Géorgie de "Stranger Things "(États-Unis)

La série phénomène de Netflix "Stranger Thing"s a remis les années 1980 façon Steven Spielberg et Stephen King au goût du jour, avec les banlieues américaines paisibles, les gamins à vélo et les coupes au bol. Dans cette série, quatre enfants, dont Eleven, une petite fille au crâne rasé et au passé inconnu, se lancent à la recherche de Will, leur ami brutalement disparu. L’action se déroule dans la petite ville fictive de Hawkins, dans l’Indiana. Pour le tournage, l’équipe s’est rendue dans plusieurs villes proches d’Atlanta, en Géorgie, comme Douglasville, Conyers, Fayetteville ou encore Winston. Celle qui parlera sans doute le plus  aux spectateurs est Jackson, qui a été utilisée pour figurer le centre-ville d’Hawkins. S’y promener avec la musique inquiétante et envoûtante du générique de la série dans les oreilles peut faire son petit effet. On y retrouve ainsi le bâtiment qui a servi pour l’extérieur de la bibliothèque dans laquelle le policier Jim Hopper fait des recherches (Butts County Probate Court, 25 3rd Street), ou encore le magasin dans lequel Joyce achète les lumières de Noël lui permettant de communiquer avec Will (Jackson Drug, 4 2nd Street, boutique qui vend désormais des produits dérivés de la série). Et, à Atlanta, ils trouveront sur le campus Briarcliff de l’université Emory l’impressionnant bâtiment (un ancien hôpital psychiatrique) abritant le laboratoire dans lequel Eleven est soumise à des expériences effrayantes.

adobestock_131612903.jpeg

La ville d'Atlanta accueille également certains lieux de tournage de la série "Stranger Things", notamment le campus Briarcliff pour l’impressionnant bâtiment (un ancien hôpital psychiatrique) abritant le laboratoire secret.

Les paysages de "Westworld" (Utah, États-Unis)

Il n’y a pas que le scénario de "Westworld" qui soit époustouflant. Ses paysages le sont au moins tout autant. Cette série mêlant habilement western et science-fiction met en scène un parc à thème d’un nouveau genre : peuplé de robots humanoïdes très sophistiqués, il permet à ses visiteurs de se plonger dans le Far West d’antan, d’interagir avec ses personnages et d’y vivre de vraies aventures de cow-boy, le risque en moins. Pour trouver ses décors de western, l’équipe de la série est allée du côté de Moab, une petite ville de l’Utah entourée de plusieurs sites naturels superbes (la région a aussi servi de décor pour des films de John Ford, comme "Rio Grande", ou encore pour "Indiana Jones" et "la Dernière Croisade"). À commencer par Castle Valley, avec ses roches rouges flamboyantes, ses arches de pierre et le fleuve Colorado qui y serpente. Un autre parc du secteur, Dead Horse Point, tout aussi majestueux, a notamment servi de décor à la fameuse scène du scalp avec Ed Harris (il est aussi apparu dans d’autres oeuvres célèbres comme Thelma et Louise). Et pour vous mettre dans la peau d’un visiteur en chemin vers Westworld, parcourez en voiture la route 128, au départ de Moab, qui longe l’Arches National Park. C’est celle qu’empruntent, dans la série, les touristes qui se rendent vers le parc… mais en train à vapeur.

westworld.jpeg

Dead Horse Point a servi de décor à la fameuse scène du scalp avec Ed Harris


Albuquerque selon "Breaking Bad" (États-Unis)

Plus qu’un décor, la ville d’Albuquerque, au Nouveau-Mexique, est presque un personnage à part entière de la série "Breaking Bad", où est filmé l’essentiel de l’action. Partout dans la ville, vous reconnaîtrez les lieux où évoluent le baron de la drogue par accident Walter White et son acolyte Jesse Pinkman. À commencer par la maison de Walter et de sa famille au 3828 Piermont Drive Northeast, toujours telle que dans la série. Il s’agit toutefois d’une propriété privée : merci de ne jeter aucune pizza sur le toit. Autre lieu emblématique de la série : le fast-food Los Pollos Hermanos où officie Gus Fring pour dissimuler un trafic de drogue. Le bâtiment existe bel et bien, au 4257 Isleta Boulevard Southwest, et il est possible d’y déjeuner… à la différence près qu’il s’agit non pas d’une enseigne de poulet frit, mais d’un restaurant Twisters, qui propose burgers et burritos et ne dissimule, a priori, aucun trafic. D’autres commerces d’Albuquerque ont vu passer les gangsters de la série, comme la station de lavage de voitures rachetée par Walter et Skyler pour blanchir l’argent de la drogue. Elle aussi existe bien, au 9516 Snow Heights Circle Northeast. Seule l’enseigne est différente : le A1A Car Wash de la série est dans la réalité le Mister Car Wash. Et pour accompagner tout cela, passez faire quelques emplettes dans la confiserie Bad Candy Lady (424 San Felipe Street Northwest), qui vend des sachets de bonbons ressemblant à des cristaux de meth (initialement confectionnés pour les besoins du tournage, et désormais produits pour être vendus au public !). De plus ou moins bon goût.

albuquerque.jpeg

Albuquerque

La plage de "Lost" (Hawaï, États-Unis)

C’est l’une des séries américaines les plus controversées. Adorée à ses débuts, très critiquée sur la fin, "Lost : Les Disparus" a en tout cas marqué l’histoire du petit écran. Elle met en scène les survivants d’un crash, celui du vol 815 de la compagnie Oceanic Airlines, sur une île du Pacifique déserte… ou presque. Les décors paradisiaques où se déroule le cauchemar des héros de la série se trouvent à Hawaï, plus précisément sur l’île d’Oahu. Le lieu le plus important est sans aucun doute la plage où s’installe le campement des survivants. Il s’agit, à partir de l’épisode 12, de Police Beach, au nord de l’île, surnommée ainsi car la police d’Honolulu l’avait louée dans les années 1970 pour y établir une base de loisirs. Palmiers, eau transparente et ciel bleu : le paysage de cette plage relativement isolée se prête parfaitement à une balade au bord de l’eau, voire, avec un peu de chance à l’observation de tortues de mer. Les roches la rendent toutefois moins propice à la baignade – mieux vaut pour barboter privilégier les plages voisines.
>>> Pour se rendre à Police Beach, le mieux est de longer à pied le rivage depuis Papailoa Beach ou Puan'ena Point Beach. 

lost.jpeg

Plage déserte sur l'île d'Oahu