1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. Les statues les plus gigantesques du monde
Idées de voyage

Les statues les plus gigantesques du monde

Mis à jour le : 20 janvier 2017

Carte

La taille fait vraiment la différence ! Découvrez les statues surdimensionnées de la planète, témoignages de dévotion religieuse, d’engagement politique ou d’un hommage tangible.

1. Mère-Patrie, Volgograd (Russie)

Lors de son dévoilement, en 1967, la statue symbolisait “l’amour infini du peuple pour la mère patrie et sa solidarité inébranlable avec le parti communiste”. Aujourd’hui, cette matriarche monumentale (85 m de haut) du sud-ouest de la Russie semble sur le point de perdre son épée et son écharpe, dont le béton est décollé de 20 bons centimètres. Ce serait bien dommage, car la statue est un véritable monument, un mastodonte néoclassique et kitsch typiquement soviétique, érigé pour commémorer la victoire sur les nazis à Stalingrad (l’ancien nom de Volgograd). Vue d’en bas, elle permet de ressentir la force du patriotisme russe… Reste à déplorer sa fragilité structurelle.
Des trains relient la gare de Paveletsky à Volgograd en 19 heures environ (voir www.poezda.net).

2. Statue de la Liberté, New York (états-Unis)

La statue la plus célèbre au monde symbolise la liberté pour tous ceux qui sont arrivés dans le port de New York depuis 1886. Offerte par la France aux jeunes États-Unis après la guerre de Sécession, la dame n’a rien perdu de sa prestance, et ce notamment grâce à la restauration menée à la faveur de son centenaire. Elle a néanmoins subi les conséquences des attentats du 11-Septembre : son piédestal (qui abrite un musée) a été fermé jusqu’en 2004 et l’accès à l’observatoire supérieur – 354 marches dans la couronne – n’a rouvert qu’en 2009. Lady Liberty a depuis repris son rôle de gardienne de New York.
Liberty Island est accessible en ferry du Battery Park, à Manhattan ; vous trouverez des informations sur la visite, dont l’accès à la couronne, sur www.nps.gov/stli.


Statue de la Liberté, États-Unis. Benjamin Dumas

3. Moai (île de Pâques, chili)

Les mystérieuses têtes de l’île de Pâques, taillées dans le tuf volcanique il y a 750 ans par les infortunés Rapa Nui, ont presque toutes été renversées suite à une rivalité tribale. Quelques-uns des 600 énormes moai – ils mesurent presque 10 m de haut – qui ponctuent cette île isolée ont été remis sur leur ahus (socle). Si certains sont tournés vers la mer, beaucoup sont restés dans la carrière de Rano Raraku, et tous soulèvent les mêmes questions : quel était leur rôle exact ?
L’île de Pâques est à 3 790 km (environ 5 heures de vol) de Santiago du Chili ; la plupart des vols continuent vers Tahiti, à six heures de là.

4. Christ Rédempteur, Rio de Janeiro (Brésil)

Ce n’est pas tant la taille du Christ de Rio (38 m) ou son apparence qui subjugue – bien que son étreinte semble étrangement apaisante pour un géant de stéatite –, mais son emplacement, à 710 m de hauteur. Installée au sommet du mont Corcovado, l’effigie Art déco, oeuvre du français Paul Landowski (1931), veille sur la baie de Rio au Brésil, loin de son tumulte. Par beau temps, prenez le train à crémaillère ou montez les 220 marches à travers le Parque Nacional da Tijuca pour aller voir le saint personnage sur son piédestal.
Le train met 20 minutes pour relier la gare de Cosme Velho au pied de la statue ; voir www.corcovado.com.br.


Christ Rédempteur, Brésil. Terry George

5. parc des statues, Budapest (Hongrie)

Les pointures du communisme – Lénine, Marx et Engels – et les héros du peuple sont aujourd’hui rassemblés dans la banlieue de la capitale hongroise. Après la chute des communistes, en 1989, les icônes du régime parsemant la ville ont toutes été transférées dans ce musée en plein air. Le champ accueille 42 oeuvres d’art représentant des travailleurs, des camarades portant drapeau et des chefs politiques. Le symbole du lieu est un morceau de Staline – ses grosses bottes en bronze – dont l’effigie a été détruite pendant la révolution de 1956.
Le parc des Statues se trouve dans le 22e arrondissement, dans le sud de Budapest ; un bus direct part à 11h du centre. Voir www.szoborpark.hu.

6. statue colossale de constantin, rome (italie)

Deux pieds, une main, une tête. C’est tout ce qui reste de la statue colossale de Constantin, mais c’est suffisant pour impressionner ; la tête seule mesure 1,75 m de hauteur. Elle étonne également par son air impassible et ses grands yeux. Les fragments furent découverts en 1487 dans la basilique de Maxence, dans le Forum romain ; on peut les voir aujourd’hui dans la cour intérieure du Palazzo dei Conservatori (musée du Capitole) à Rome. Ce sont les seules parties en marbre (elles étaient dénudées) d’une statue de 12 m de haut, datant du IVe siècle de notre ère, représentant l’empereur assis.
Dans les musées du Capitole se trouvent certaines des plus belles statues de l’Antiquité romaine. Plus d’informations sur www.museicapitolini.org.


Statue colossale de Constantin, Italie. Steven Zucker

7. Ange du Nord (Angleterre)

Absurdité couverte de rouille ou chef-d’oeuvre d’art public ? L’Ange en acier du sculpteur Antony Gormley, érigé dans les années 1990 à 20 m de hauteur sur une colline proche de Gateshead en Angleterre, a rapidement convaincu les sceptiques qui dénonçaient son coût d’un million de livres. De nos jours, cette statue monumentale reçoit des milliers de voyageurs sous ses grandes ailes semblables à celles d’un antique monoplan, qui symbolisent l’hospitalité légendaire des gens du Nord. Mais l’Ange n’est pas seulement un lieu apprécié des photographes : cette prouesse technique d’une incroyable audace artistique incarne surtout la renaissance de cette région.
La statue se trouve juste en dehors de Gateshead et est desservie par les bus Angel (horaires sur www.simplygo.com).


Ange du Nord, Angleterre. Ian Britton

8. Sphinx, Gizeh (Égypte)

Par son âge, le Sphinx de Gizeh en Égypte est la première grande statue du monde. Probablement taillé dans la roche vers 2 500 av. J.-C. à l’effigie du pharaon Khephren, dont la pyramide s’étend tout près, ce lion couché est énorme, avec son corps félin long de 74 m et sa tête humaine haute de 20 m. Malgré une première restauration menée à l’époque romaine, le temps a fait son oeuvre : le nez a disparu depuis longtemps (peut-être détruit par un soufi au XIVe siècle). La barbe de la statue est exposée au British Museum, tandis que la pollution et la nappe phréatique rongent ses entrailles. Le Sphinx n’a en revanche rien perdu de son air mystérieux et ses dimensions continuent d’en imposer.
Le Sphinx et les pyramides sont illuminés par un spectacle son et lumière jusqu’à quatre fois par jour (voir www.soundandlight.com.eg).

9. Bouddha Maitreya, lac Emei (Taïwan)

Si le rire est contagieux, ce colosse en bronze haut de 72 m a de quoi dérider le chaland. La statue qui domine le lac Emei, dans la région de Hsinchu, au nord de Taïwan, est un bouddha replet au sourire coquin. Il incarne le bodhisattva du futur, qui descendra du ciel pour offrir “joie et bonheur en abondance” à ses disciples. En attendant, les visiteurs peuvent rire de ses mensurations et se promener sur les sentiers ombragés du lac et de la montagne, avant de boire un thé revigorant – l’Emei est réputé pour son “thé embellisseur”.
Des trains express desservent la gare de Hsinchu (www.thsrc.com.tw), d’où un bus vous conduira à la gare de Fuxing pour le lac Emei.


Bouddha Maitreya, Taïwan. Wm Jas

10. Grand Bouddha, Leshan (Chine)

Avec ses 71 m de haut, ses épaules plus larges qu’un immeuble et ses sourcils longs de 5 m, le bouddha de Leshan en Chine est gros comme une montagne – il a d’ailleurs été taillé dans les falaises de la province du Sichuan, au confluent des rivières Dadu et Min. Conçu par un moine en l’an 713 pour apaiser les flots tumultueux, il est bien conservé pour ses 1 200 ans. Vous pouvez approcher de son oreille par la terrasse, avant de descendre l’escalier sur la falaise jusqu’à son énorme pied.
Des croisières en bateau ou des ferries (moins chers, mais sans arrêt) permettent de voir le bouddha depuis la rivière ; départ des quais de Binjiang Lu.
 

1000 choses à voir

Retrouvez encore plus de destinations incroyables dans le livre 1000 choses à voir dans le monde publié chez Lonely Planet. 

 
Photo : Seba Della y Sole Bossio


Paramètres des cookies