1. Accueil
  2. Magazine
  3. Idées de voyage
  4. 10 moyens de transport pour découvrir l'Europe
Idées de voyage

10 moyens de transport pour découvrir l'Europe

Mis à jour le : 9 février 2017

Carte

A pied, à cheval, en bateau… découvrez le continent au bon tempo. Voici 10 moyens originaux de visiter l'Europe.

1. Berlin en Trabant

Omniprésente en Europe de l'Est avant 1989, cette petite voiture bruyante, dotée d'un moteur à deux temps, connaît un second souffle. Au moment de la disparition du Mur, de nombreux habitants de Berlin-Est gagnèrent l'autre moitié de la capitale au volant de leur « Trabi ». Des excursions guidées (depuis la voiture de tête) à travers la capitale sont aujourd'hui proposées à bord de ces voitures mythiques.
L'excursion en Trabant (www.trabi-safari.de) dure au minimum 1 heure.

2. La Suisse en CarPostal

Certes, ce grand car jaune n'a a priori rien de glamour dans un pays qui compte d'élégants vapeurs naviguant sur ses lacs, des trains d'une grande précision horaire et d'impressionnants funiculaires. Pourtant, le modeste CarPostal, géré par la Poste suisse, est bien pratique : il dessert les plus petits hameaux ou les bourgades difficiles d'accès auxquels le voyageur sans voiture serait obligé de renoncer. Ainsi, en été, il serpente à travers l'étroit col du Susten (2 200 m) pour apporter le courrier et transporter les amoureux de la montagne jusqu'à Meiringen, camp de base idéal pour une randonnée. C'est ce cadre qui fut choisi par Conan Doyle pour faire mourir Sherlock Holmes dans les chutes de Reichenbach, situées non loin.
Itinéraires et tarifs sur www.carpostal.ch. Envisagez le Swiss Pass (www.swisstravelsystem.com) si vous comptez découvrir le reste de la Suisse.

3. La France au rythme d'une péniche

La vie s'écoule paisiblement sur les canaux et les voies d'eau. Après avoir longtemps joué un rôle essentiel dans le transport des marchandises, les canaux font office de routes secondaires tranquilles. Louez un bateau et mouillez dans de charmants villages avant de franchir une écluse en faisant un brin de causette avec l'éclusier. L'itinéraire le plus impressionnant est celui du canal du Midi, qui s'étire sur 240 km et relie l'Atlantique à la Méditerranée. Il fut creusé au XVIIe siècle pour éviter les eaux espagnoles. En chemin, on pourra savourer un cassoulet à Castelnaudary, se faufiler dans le tunnel du Malpas et visiter la belle cité de Carcassonne, le tout sans jamais dépasser 6 km/h.
Privilégiez l'intersaison (avril-mai ou septembre-octobre) pour éviter la foule. Consultez www.vacancesfluviales.com.

4. En train (Partout)

De nombreux réseaux de chemins de fer desservent les quatre coins du continent. Offrant des trajets non dénués de charme, le train relie les différentes villes européennes, s'enfonce courageusement dans les vallées montagneuses avant de redescendre jusque dans les campagnes reculées. Partez d'un boulevard parisien pour rejoindre un château de Bavière ou l'Acropole d'Athènes dans des délais raisonnables, qui permettent de profiter des paysages et de faire des rencontres authentiques. Le plus beau périple est sans doute celui de l'Orient-Express, non dans sa version touristique, clinquante et onéreuse, mais dans sa formule d'origine (quoique raccourcie) qui relie Strasbourg à Vienne. Réservez une couchette pour cette nuit historique.
Les forfaits InterRail (www.interrailnet.com) couvrent un seul pays, une région ou toute l'Europe et sont valables de 5 jours à 1 mois.

5. La Toscane à vespa

Au guidon d'une Vespa rutilante, lancez-vous à la découverte de routes sinueuses et peu fréquentées longeant des vallons couverts de vignobles ou de cyprès et des hameaux perchés en haut des collines – une manière chic d'apprécier la douceur de vivre italienne. Les petites routes de Toscane se prêtent merveilleusement au deux-roues, moyen de transport préféré des Italiens. Le rythme du scooter laisse le temps d'échanger des buongiorno avec les habitants et d'admirer les paysages fleuris. La Vespa a l'avantage de vous permettre d'atteindre les centres-villes interdits aux voitures. Pourquoi ne pas rallier les plus belles villes de la province, Sienne, Florence et Lucques, en faisant quelques détours par la campagne ? Moins connue, la route entre San Gimignano et Volterra est l'une des plus belles.
On peut louer un scooter dans de nombreuses villes italiennes. Vous pouvez aussi participer à un circuit organisé (www.scooterbella.com). Un permis de conduire international est nécessaire.

6. La Norvège en ferry

Une succession de fjords creusés au fil des millénaires par les glaciers découpe la côte norvégienne jusqu'au cercle polaire. Pour apprécier ce spectacle naturel grandiose, rien ne vaut une croisière à bord d'un ferry local, d'où l'on aperçoit des parois de 1 300 m de hauteur, des cascades et des villages de pêcheurs isolés. Pour une expérience complète, empruntez l'Express côtier de Hurtigruten. Ce navire transporte des habitants, des visiteurs, mais aussi des marchandises jusqu'aux minuscules villages éparpillés le long du littoral accidenté, tous les jours de l'année, du cœur de l'été au milieu de l'hiver, au moment des aurores boréales. Faites escale pour randonner dans les collines ou simplement admirer les fjords.
La croisière proposée par Hurtigruten de Bergen à Kirkenes, à la frontière russe, dure sept jours (www.hurtigruten.fr).

7. Les Pays-Bas à vélo

Les Pays-Bas comptent quelque 20 000 km de fietspad (pistes cyclables) et présentent un relief ne dépassant pas 322 m ! C'est donc la destination idéale pour enfourcher sa bicyclette. Commencez par longer les canaux d'Amsterdam avant de vous enfoncer dans la campagne. Serpentez entre le réseau de lacs de la Frise, découvrez les polders et les villages de pêcheurs typiques de la Hollande-Septentrionale ou pédalez à travers les forêts et les champs de la Drenthe, où des hunebedden (tombes mégalithiques) sont éparpillées le long des chemins. Pour vous isoler véritablement (un défi dans ce pays très peuplé), mettez le cap sur la Veluwe : les villages sont rares, la végétation abondante ; le sanglier et le cerf seront vos compagnons de route.
Pour découvrir (en anglais) les itinéraires, les campings et quelques conseils, consultez http://holland.cyclingaroundtheworld.nl.

8. L'Irlande en roulotte

Quoi de plus pittoresque que de grimper à bord d'une roulotte traditionnelle en bois, tirée par un cheval de trait, pour parcourir la campagne irlandaise sans se presser (6 km/h en moyenne). Ce mode de transport est utilisé depuis 150 ans par les nomades irlandais, même s'ils optent aujourd'hui souvent pour une version plus moderne, en fibre de verre, traînée par un camion. Des répliques aux couleurs vives demeurent néanmoins disponibles pour les visiteurs. Après quelques explications sur l'entretien du cheval, vous voilà parti le long des routes celtiques. En chemin, vous admirerez paysages sauvages, lacs et plages désertes. Ne manquez pas une halte au pub, pour siroter une Guinness en profitant de l'ambiance.
Les sociétés de location et leurs emplacements sont indiqués sur www.irishhorsedrawncaravans.com.


 

9. La Croatie en kayak

Plus d'un millier d'îles s'égrènent au large de la côte adriatique croate, révélant tantôt des oliveraies, tantôt des paysages sauvages et inhabités, parfois encore des tavernas bienvenues. La plupart des îles sont relativement proches les unes des autres, pour le plus grand bonheur des amateurs de kayak. Les débutants peuvent même aller d'île en île sans difficulté. Après 40 minutes de ferry au départ des remparts de la vieille ville de Dubrovnik, on peut circuler en kayak entre les îles Elafiti. Ne manquez pas de goûter le vin de Sipan ni de découvrir les plages de Lopud. Vous pouvez aussi mettre le cap sur le parc national des Kornati, un chapelet de 140 îles dont les paysages accidentés abritent plus de rapaces que d'habitants.
Mai, juin et septembre, plus frais et plus paisibles que le cœur de l'été, se prêtent idéalement au kayak. Infos sur les ferries sur www.jadrolinija.hr.

10. À pied (Partout)

Moyen de déplacement gratuit, écologique et offrant une parfaite excuse pour mériter son repas, la marche à pied permet de découvrir un secteur dans ses moindres recoins. Se perdre au fil des rues de Rome, des parcs de Londres ou des quartiers de Lisbonne réserve de merveilleuses découvertes au voyageur boudant les transports. À plus grande échelle, empruntez l'un des 11 sentiers de grande randonnée du continent. L'E7 serpente sur 4 330 km de la frontière hispano-portugaise jusqu'à Nagylak, en Hongrie. L'E1 offre un périple de 4 900 km à travers la Suède, le Danemark, l'Allemagne, la Suisse et l'Italie. Un excellent moyen de parcourir l'Europe… à condition de bien choisir sa paire de chaussures.
Informations sur les sentiers de grande randonnée de type « E » sur www.era-ewv-ferp.org.


evaneos
Paramètres des cookies