-->

Mosaïques de Paphos

L'avis de l'auteur Lonely Planet

Cette magnifique série de mosaïques se trouve dans la partie sud du site, juste en dessous de l’Agora. Découvertes par hasard en 1962 par un agriculteur qui cultivait son champ, ces superbes mosaïques ornaient le rez-de-chaussée d’une résidence romaine vaste et cossue. Baptisé depuis villa de Dionysos (en raison de la quantité de mosaïques représentant le dieu du Vin), cet ensemble est le plus grand et le plus connu des maisons aux mosaïques. Outre leurs qualités esthétiques et leur importance historique, les mosaïques racontent chacune une histoire, souvent inspirée de la mythologie grecque.

En entrant, vous verrez d’abord une mosaïque de galets hellénistique, et non pas romaine, représentant le monstre mythique Scylla. Cette œuvre a été découverte en 1977, à 1 m de profondeur dans l’angle sud-ouest de l’atrium.

L’histoire de Narcisse est figurée dans la salle n°2, tandis que la mosaïque des Quatre Saisons (salle n°3) représente le Printemps couronné de fleurs et tenant une canne de berger ; l’Été tient une faucille et porte des épis de céréales ; l’Automne est couronné de feuilles et de blé, et l’Hiver est présenté sous les traits d’un vieil homme.

Phèdre et Hippolyte (salle n°6) est l’une des plus importantes mosaïques de la villa et évoque l’amour tragique de Phèdre pour son beau-fils.

L’Enlèvement de Ganymède (salle n°8) fait partie des plus belles œuvres de la villa. Ganymède, jeune et beau prince de Troie, fut enlevé par Zeus qui avait pris l’apparence d’un aigle, et qui en fit l’échanson des dieux.

Sous le portique occidental (salle n°16), vous pourrez admirer une mosaïque relatant le mythe de Pyrame et Thisbé et leurs amours tragiques, histoire relatée dans Les Métamorphoses d’Ovide, puis adapté par William Shakespeare dans Roméo et Juliette et dans Le Songe d’une nuit d’été.

La villa de Thésée et la villa d’Aiôn, plus petites, sont à quelques minutes à pied. Cette dernière est un bâtiment spécifique construit avec les pierres disponibles sur place, dans lequel se trouve une mosaïque du IVe siècle composée de 5 panneaux. Aiôn est le sujet des mosaïques qui, bien qu’endommagées, laissent voir le nom et le visage du dieu.

La villa de Thésée est sans doute une résidence privée du IIe siècle. Ce bâtiment occupe 9 600 m², et 1 400 m² de mosaïque ont été découverts à ce jour. La mosaïque ronde de Thésée et du Minotaure, particulièrement bien conservée, est visible salle n°36. Vous trouverez les mosaïques de Poséidon salle n°76 et d’Achille salles nos39 et 40.

La visite des trois villas requiert au moins 2 heures.