Australie : Sécurité

Désagréments et dangers en Australie

Si vous êtes d’une nature pessimiste, peut-être focaliserez-vous votre attention sur tout ce qui, en Australie, mord, pique, brûle, gèle ou vole... Dans les faits, les désagréments se limitent le plus souvent à quelques mouches et moustiques agaçants. Alors, pas de panique et en route pour l’aventure !

Animaux sauvages

Plusieurs animaux réputés dangereux vivent en Australie, comme les serpents venimeux, araignées, requins, crocodiles et méduses, pour n’en citer que quelques-uns. Inutile cependant de trembler à chaque pas, car, en réalité, vous avez peu de chance de croiser ces créatures dans la nature et encore mois d’être attaqué par elles.

Des statistiques rassurantes

Les attaques de requins causent en moyenne un décès par an, tout comme les attaques de crocodiles. les morts provoquées par les pieuvres à anneaux bleus sont encore plus rares : deux au cours du siècle dernier. les méduses, quant à elles, font environ deux victimes par an. bref, vous avez cent fois plus de risques de périr noyé que de mourir après avoir rencontré l’une de ces créatures ! sur la terre ferme, on recense chaque année une ou deux morsures de serpents fatales – ce chiffre, similaire pour les piqûres d’abeilles, représente un millième du nombre de morts par accidents de la route. Pour finir, les araignées n’ont tué personne ces vingt dernières années.

Baignade

Sur les plages australiennes, tartinez-vous abondamment de crème solaire à haute protection, car le soleil de l’hémisphère Sud tape dur, même par temps nuageux. L'Australie est l'un des pays présentant le plus de cancers de la peau dans le monde.
Des membres des clubs de sauveteurs (surf life-savers) surveillent les plages fréquentées, leur zone d’intervention étant délimitée par des drapeaux rouge et jaune. Malgré tout, se baigner sur les plages donnant sur l’océan peut se révéler dangereux en raison des lames de fond (rips). Si vous êtes emporté par l’une d’elles, contentez-vous de garder la tête hors de l’eau et ne vous épuisez pas inutilement à lutter contre le courant. Pour s’en sortir, il suffit de nager parallèlement à la plage, avant de regagner celle-ci. Chaque année, des personnes restent paralysées après avoir plongé dans des eaux peu profondes et heurté le fond. Vérifiez toujours la profondeur de l’eau.

criminalité

Bien que l’Australie soit un pays relativement sûr, les précautions d’usage s’imposent. Évitez de vous promener seul la nuit, fermez à clé votre chambre d’hôtel et votre voiture, et ne laissez jamais d’objets de valeur sans surveillance ou à la vue de tous. Vous verrez, dans certains pubs de Sydney et d’autres grandes villes, des affiches mettant en garde contre la “drogue des violeurs”. Afin de ne courir aucun risque, refusez tout verre proposé par un inconnu dans un bar.

Feux de bush

Des feux de bush se produisent fréquemment dans toute l’Australie. Durant l’été 2009, le Victoria a été frappé par une vague d’incendies qui a fait 173 victimes et rayé certaines villes de la carte. Par temps sec, chaud et venteux, soyez extrêmement prudent avec toute flamme ou étincelle, y compris les mégots de cigarettes. Les jours de total fire ban (interdiction totale de faire du feu), il est strictement interdit d’allumer un feu de camp et d’utiliser réchaud à gaz ou barbecue. Abstenez-vous de partir en randonnée à ce moment-là et attendez que le temps change. Dans le bush, ne prenez pas la chose à la légère : si vous apercevez de la fumée, dirigez-vous vers l’endroit à découvert le plus proche, de préférence en aval. N’allez pas vous abriter sur une crête boisée, c’est un endroit dangereux.

Froid

Les randonneurs risquent d’être davantage victimes du froid que du feu. Même en été, surtout dans les montagnes de Tasmanie, du Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud, les conditions climatiques changent très vite, les températures pouvant descendre en dessous de zéro et le blizzard se lever à tout moment. Un début d’hypothermie se traduit par des frissons et un engourdissement des gestes et de la parole. Dans ce cas, mettez des vêtements secs et absorbez nourriture et boisson chaudes.

Maladies infectieuses

Voici quelques maladies ayant cours en Australie, même si la probabilité de les contracter demeure très faible.

Dengue

Il existe des risques de dengue dans le nord du Queensland, en particulier durant la saison humide, d’octobre à mars. Cette maladie propagée par un moustique diurne provoque poussées de fièvre, maux de tête et douleurs musculaires, suivis d’une éruption cutanée. La plupart des personnes atteintes guérissent spontanément au bout de quelques jours, mais des complications graves peuvent advenir.

encéphalite virale

Propagé par les moustiques, ce virus se manifeste principalement dans le nord du pays, surtout pendant la saison humide (d’octobre à mars). La maladie s’accompagne généralement de maux de tête, de douleurs musculaires et d’une sensibilité à la lumière. Elle peut provoquer des dommages neurologiques. S’il n’existe aucun traitement spécifique, les risques d’infection restent faibles.

Fièvre à tique (tick typhus)

Des cas de fièvre à tique ont été signalés en Australie, surtout dans le Queensland et la Nouvelle-Galles du Sud. Au bout d’une semaine environ, un assombrissement de la peau apparaît autour de la morsure, suivi de démangeaisons et parfois de fièvre, de maux de tête et d’une inflammation des ganglions. La maladie se traite par la prise d’antibiotiques.

Giardiase

Le parasite intestinal responsable de cette maladie est répandu dans les fleuves et rivières australiens, dont nous vous déconseillons vivement de boire l’eau sans la faire bouillir ou la traiter. Symptômes : crampes d’estomac, ballonnement, diarrhées intermittentes et nauséabondes, et gaz fréquents. Les traitements contre la giardiase sont efficacess.

Hépatite c

Ce virus transmis par voie sanguine reste un problème croissant chez les usagers de drogue par intraveineuse. Les services de transfusion australiens contrôlent systématiquement tous les lots de sang avant utilisation. maladies sexuellement transmissibles (mst) Le taux d’infection aux MST est le même en Australie que dans la plupart des pays occidentaux. Ces maladies se traduisent fréquemment par des pertes et des douleurs lors de la miction. Il arrive aussi qu’elles soient asymptomatiques, d’où l’importance d’effectuer un examen médical après tout rapport sexuel non protégé avec un nouveau partenaire. Pour vous en prémunir, utilisez toujours un préservatif.

Méningite à méningocoques

Un risque mineur à considérer si vous logez de façon prolongée en dortoir. Cette maladie très grave du cerveau peut être mortelle. Postillons et éternuements suffisent à propager le germe. Symptômes : taches disséminées sur le corps, fièvre, trouble de conscience, fort mal de tête et raideur du cou. Il existe un vaccin pour certaines variantes de la maladie (A, C, Y et W), mais aucun pour la méningite virale.

VIH/SIDA

L’Australie possède un taux d’infection au VIH similaire à celui des autres pays occidentaux. On trouve des aiguilles et seringues stérilisées dans toutes les pharmacies.

Virus de la fièvre de Ross River (Ross River Fever)

Ce virus présent dans toute l’Australie est transmis par les moustiques des régions marécageuses. Il se manifeste par de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et des rougeurs, qui disparaissent au bout de 5 à 7 jours.

Mis à jour le : 5 septembre 2016

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Australie

Paramètres des cookies