Yemen : Histoire

VIII e siècle av. J.-C.

Le royaume de la reine de Saba est à son apogée (il perdurera jusqu'à l'avènement de l'islam). La richesse agricole du royaume repose sur l'édification d'une célèbre digue : celle de Marib.

25 av. J.-C.

Les Romains tentent de conquérir le Yémen mais ils sont repoussés après avoir atteint les remparts de Marib.

190

Les Ethiopiens, qui avaient envahi le Yémen, sont expulsés par une dynastie venue des hauts plateaux, qui fonde le royaume d'Himyar.

542

La grande digue de Marib, qui n'est plus entretenue depuis plusieurs décennies, se rompt définitivement. Les habitants de Marib se dispersent dans la péninsule.

628

Badham, gouverneur perse du Yémen, se convertit à l'islam, entraînant derrière lui l'ensemble du pays.

820

Début de la dynastie des Ziyadides, qui perdurera deux siècles. En 897, un descendant du prophète Mahomet fonde la plus longue lignée du pays, la dynastie zaydite de Saada (qui connaîtra son apogée au XX e siècle, entre 1918 et 1962).

1507

Première pénétration occidentale. Les Portugais s'emparent de l'île de Suqutra (au large d'Oman).

1517

Première occupation ottomane : les Turcs occupent la majeure partie du Yémen pendant un siècle.

1636/1849

Domination des Zaydites, dont le commerce du café fait la fortune.

1839

Les Britanniques s'emparent d'Aden. En 1857, le sultan de Lahej signe un traité d'amitié avec la Grande-Bretagne. Le Nord est occupé par les Ottomans à partir de 1849.

1923

Les Turcs ayant été chassés du Yémen en 1919, le traité de Lausanne octroie le pays à l'Imam Yahya, qui devient roi du Yémen.

1934

Guerre entre les Saoudiens et les Yéménites. Les premiers se saisissent de la région d'Asir.

1962

A la mort de l'Imam, un groupe d'officiers fonde la république arabe du Yémen à la faveur d'un coup d'Etat. Les royalistes se réfugient plus au nord.

1967

Face au mouvement de guérilla marxiste entamé en 1963, les Britanniques quittent Aden. Naissance, au sud, de la République populaire démocratique du Yémen.

1990

A la suite de l'effondrement de l'Union soviétique, le Sud demande la réunification avec le Nord (proclamée le 22 mai).

1994

Guerre civile entre les deux parties. Réélection du président Saleh.

1999

Election Présidentielle en septembre. Le président Saleh est réélu une nouvelle fois.

2000

Attentat contre un destroyer américain à Aden (12 octobre) et contre l'ambassade britannique à Sanaa (14 octobre).

2001

Élections locales, première étape d'un programme de décentralisation ambitieux.

2002

Explosion d'un pétrolier français, le Limburg, au large du Yémen. La thèse d'une action terroriste est avancée.

2004

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme de graves affrontements ont eu lieu pendant l'été, dans le nord du pays, contre Hussein Badr al-Din, chef des zaïstes. Ce conflit de trois mois a fait des milliers de morts. En septembre, la mort du leader islamiste était annoncée, mais en mars 2005 les affrontements reprenaient, pour prendre fin en avril. Peu relayée par les médias occidentaux, cette guerre a montré le contrôle de l'information et l'inefficacité de l'armée du Yémen.

2006

Après une élection à laquelle, pour la première fois en 28 ans, cinq candidats participaient, Ali Abdallah Saleh, est réélu pour un nouveau mandat de sept ans.

2009

Compte tenu des actes terroristes et des enlèvements perpétrés à l'égard des ressortissants étrangers depuis 2006 dans plusieurs régions du pays, les autorités françaises déconseillent de voyager dans les zones suivantes : le Jawf, l’Hadramaout et les gouvernorats de Mareb et Shabwa, Abyan, Lahej et Saada.

2011

A l'instar d'autres pays arabes, le Yémen est secoué par un vent de contestation. Les nombreuses manifestations sont réprimées dans la violence.

evaneos

Articles récents