Hôtels et hébergements à Oman

Se loger à Oman

En période de vacances locales (notamment lors de l’Aïd-el-Fitr, qui clôt le ramadan), de manifestations populaires (telles que le Shopping Festival à Dubai), de vacances occidentales (Noël et Nouvel An) et de grands événements (comme le Dubai Rugby Sevens), il est conseillé de réserver longtemps à l’avance.
Des promotions sont fréquentes en été (sauf à Salalah).
En dehors des grandes villes, les logements sont rares et le choix est limité. Les chambres, quelle que soit leur catégorie, sont toutes équipées de climatisation, eau chaude, téléphone, réfrigérateur et TV (avec généralement les chaînes du satellite).

Se loger à Oman

D’une manière générale, l’hébergement en Oman est cher et offre un choix limité. Notez aussi les points suivants : 
En basse saison (mai-septembre, sauf à Salalah où la haute saison court de juin à août), on peut souvent négocier des tarifs réduits. 
Dans de nombreuses villes, il n’existe que des hôtels de catégorie moyenne à supérieure, voire pas d’hôtel du tout dans les petites localités. 
Le tarif des chambres indiqué dans ce guide inclut la taxe obligatoire de 17%
et, sauf mention contraire, le petit-déjeuner.

Le seul camping officiel est celui de Ras al-Jinz. À quoi s’ajoutent quelques coûteuses formules en ”campement” à Ras al-Hadd, dans les Sharqiya Sands
ou dans le djebel Shams. 

Le camping sauvage fait partie des grands plaisirs du voyage en Oman, à condition de rester discret et de s’installer à l’écart des zones habitées. Une option qui implique souvent d’avoir un 4x4 pour accéder aux plus beaux sites. Mais ne campez pas dans les wadi, les régions de Bédouins et sur les plages de tortues (celles avec de grands trous au-dessus de la ligne de marée). Et ramassez tous vos déchets. 

Mis à jour le : 7 mars 2017
Paramètres des cookies