Jordanie

  1. Accueil
  2. Moyen-Orient
  3. Jordanie
  4. Azraq et la route du Désert oriental الأزرق وطريق الصحراء الشرقي

Azraq et la route du Désert oriental الأزرق وطريق الصحراء الشرقي

Imaginez une étendue si désertique que pas même un rocher ou un buisson d’épineux ne vient en rompre la monotonie. Ajoutez-y un tapis de roche volcanique noire, où même les dromadaires peinent à se risquer. Enfin, figurez-vous l’ensemble écrasé d’une chaleur telle que l’air estival se trouble au regard. Vous voici rendu au désert oriental.
Or, si vide et inhospitalier qu’il puisse sembler, le désert oriental n’en est pas moins habité par les Bédouins, traversé par les caravanes et visité par les oiseaux migrateurs depuis des temps immémoriaux. Un chapelet de forts, de pavillons de chasse et de caravansérails en ruine, regroupés sous l’appellation de “châteaux du désert”, porte le muet témoignage de ces présences, fugaces ou pérennes. Dans les splendides oasis d’Azraq et de Burqu, les oiseaux continuent de faire étape, avant de reprendre leur vol vers des contrées moins arides.

À ne pas manquer

  1. Le Qasr al-Azraq, ancien quartier général de Lawrence d’Arabie, l’énigmatique officier britannique
  2. Le spectacle des animaux depuis la cachette d’observation des oiseaux de la réserve humide d’Azraq
  3. Une rencontre, lors d’un excellent dîner à l’Azraq Lodge, avec des membres de la diaspora tchétchène de Jordanie
  4. Les fresques aux thèmes audacieux des thermes de Qusayr Amra, un site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco
  5. Les corridors labyrinthiques du Qasr Kharana, imposante forteresse solitaire au cœur du désert
  6. Les ruines de basalte d’Umm al-Jimal, ville antique faite de pierres noires chatoyantes
  7. Une expédition hors des sentiers battus jusqu’au lac de Burqu, improbable en plein désert
  8. L’impressionnant Qasr Aseikhin et son désert noir qui intimide jusqu’aux dromadaires
Mis à jour le : 4 juillet 2017
Paramètres des cookies