Paris

  1. Accueil
  2. France
  3. Paris
  4. Si vous aimez

Paris : Si vous aimez

La réputation touristique de Paris tient au prestige de ses grands monuments. Mais le charme de la ville réside peut-être en premier lieu dans les petits parcs, musées, galeries, bistrots, boutiques… Voilà un chapitre thématique qui permet de découvrir le Paris monumental et un Paris plus confidentiel.

Cuisine

 
La cuisine parisienne n'a rien de réellement spécifique. En revanche, on peut faire le tour des gastronomies régionales et internationales dans la capitale. Il n'est pas un plat régional qu'on ne puisse goûter ici, puisque les « provinciaux montés à Paris » (ils forment la majorité des Parisiens) ont apporté avec eux leurs recettes et ouvert de nombreux restaurants. Vous pourrez ainsi renouer sans difficulté avec la cuisine du terroir français. Vous trouverez aussi de nombreux restaurants asiatiques à Paris. La ville accueille aussi toutes les cuisines du monde et vous naviguerez, au gré de vos envies, des saveurs des Antilles à celles du Vietnam, du Maroc ou encore de l'Inde.
Cette diversité gastronomique s'explique autant par l'histoire de la ville que par sa situation de marché central, constamment approvisionné. Si l'ancien « ventre de Paris » (titre d'un roman d'Émile Zola) s'est déplacé des Halles à Rungis, il représente toujours un monde à part entière, où s'accumulent chaque jour 1,5 million de tonnes de produits frais, permettant de nourrir près de 18 millions de personnes !
Le contenu des assiettes est primordial, mais les lieux contribuent aussi au plaisir d'un bon repas. Du restaurant gastronomique au boui-boui de quartier en passant par la cantine branchée, Paris compte une multitude d'établissements, tous différents les uns des autres. Le traditionnel bistrot est à la fois un café et un restaurant de quartier. On le reconnaît à son zinc, un comptoir à l'ancienne. Les bistrots sont nés dans les quartiers populaires (Ménilmontant, Belleville et les Halles), mais on en trouve aujourd'hui dans toute la ville. Autre lieu très parisien, les brasseries, dont certaines (notamment à Montparnasse) ont conservé leur décoration Art déco. Établissements traditionnellement dévolus aux fruits de mer ou aux plats du Nord et de l'Est, brassage de la bière oblige, les brasseries diversifient désormais leur carte.
Aujourd'hui, parmi les dernières tendances, figure la « bistronomie ». Ce terme désigne une cuisine moderne, à la fois simple et innovante, et surtout décontractée : pas de service compliqué ni de décor imposant pour l'encadrer, mais des lieux souvent conviviaux et authentiques. Au Chateaubriand par exemple, le talentueux et jeune chef basque Inaki Aizpitarte jongle avec les saveurs, à des prix qui restent modérés pour de la grande cuisine. L'Ourcine est un autre de ces « néobistrots ». Autre tendance du moment : le Fooding (www.lefooding.com), qui défend aussi une cuisine inventive associant plaisir, humour et création, et surtout libérée des codes et des règles de la cuisine traditionnelle. Ces deux nouveaux concepts sont en quelque sorte devenus aujourd'hui les marqueurs des adresses branchées.
La plupart des restaurants ouvrent vers 19h-19h30, mais ne s'animent vraiment qu'une heure ou deux plus tard. Beaucoup servent jusqu'à 22h-22h30. Les restaurants gastronomiques sont souvent fermés le week-end ainsi qu'au mois d'août. Les endroits célèbres, où officient les grands chefs, doivent être réservés plusieurs semaines, voire plusieurs mois, à l'avance. Mais Paris n'abrite pas que des adresses chics et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, il est possible de trouver un bon petit restaurant pas cher dans n'importe quel quartier, il suffit de savoir chercher…
Les Parisiens aiment fréquenter les marchés, acheter des ustensiles de cuisine dans des boutiques design, de beaux livres dans les librairies spécialisées, par exemple à la Librairie Gourmande, et, fait nouveau, prendre des cours de cuisine pour apprendre à concocter soi-même de délicieux plats.
Pour commencer, vous pouvez déjà jeter un œil aux blogs suivants, qui sont une mine d'informations sur les adresses parisiennes, la cuisine en général et vous mettront sans aucun doute en appétit : Simon-Says, le blog de François Simon (http://francoissimon.typepad.fr/), les Agapes de Déborah, un autre blog (http://agapes.canalblog.com), ou celui de la rédactrice culinaire parisienne Clotilde Dusoulier, Chocolate & Zucchini (http://chocolateandzucchini.com/vf/).

Boire un verre à Paris

 
Les cafés parisiens sont par excellence des lieux de convivialité où l'on se retrouve entre amis pour refaire le monde ou à deux pour échanger des confidences. En journée, il y a aussi beaucoup de personnes solitaires, venues lire, travailler avec leur ordinateur (la plupart des cafés proposent une connexion Wi-Fi gratuite) ou simplement faire une pause au calme. Si vous recherchez un bar insolite à Paris, les bonnes adresses ne manquent pas
Vous pouvez partir en pèlerinage sur les pas des écrivains qui construisirent la légende de Saint-Germain-des-Prés (vous trouverez une liste des cafés littéraires les plus connus) ou préférez l'ambiance feutrée des salons de thé. Angélina est sans conteste le plus célèbre pour déguster un chocolat chaud corsé et épais. Le Loir dans la Théière est idéal pour papoter en dégustant un gâteau. Plus dépaysant, le joli patio de la mosquée est très agréable pour goûter une pâtisserie orientale accompagnée d'un thé à la menthe bien chaud.
Les cafés et les bars sont aussi des lieux de sorties nocturnes. Dans beaucoup même, ça bouge, ça chante et ça mixe ! Au Limonaire ou au Vieux Belleville, on vient prendre l'apéro en écoutant des chanteurs (souvent gratuitement). Au Café Chéri(e), des DJ sont régulièrement invités.
Les prix varient selon l'endroit où l'on consomme, les places les plus recherchées, en terrasse, étant les plus chères, les places debout au comptoir, les plus économiques.

spectacle

 
À Paris, vous n'aurez que l'embarras du choix ! Que vous souhaitiez voir une pièce de théâtre, un opéra, un ballet, un concert ou un film, la ville offre de multiples possibilités d'assouvir vos envies culturelles.
Côté théâtre, le mieux est de se connecter au site Internet du théâtre pour réserver sa place en la visualisant, s'informer sur les premières ou les dernières et bénéficier de tarifs intéressants. Le site des théâtres privés de Paris (www.theatresprives.com) est très pratique. Pour se procurer des billets à des prix avantageux, on peut acheter sa place le jour même au Kiosque Théâtre, place de la Madeleine et sur le parvis de la gare Montparnasse. Les sites Internet www.billetreduc.com et www.ticketac.com vendent aussi des billets à prix réduits.
Assister à un spectacle dans l'un des deux Opéras, Garnier (plutôt réservé à la danse) ou Bastille (plutôt dévolu à l'art lyrique), est aussi une belle expérience. Un conseil : réservez plusieurs semaines voire des mois à l'avance. Si vous aimez la musique classique, renseignez-vous sur les concerts (parfois gratuits) organisés dans les églises.
Pour les musiques actuelles, surveillez la programmation des grandes salles (Bercy, Zénith, Olympia…), des clubs (New Morning, Social Club, Divan du monde…), des péniches-clubs amarrées le long de la Seine (Batofar) ou tout simplement des bars dans les quartiers qui bougent le soir (Belleville, Ménilmontant, Bastille…).
Enfin, pour les cinéphiles, les cinémas parisiens mettent chaque semaine près de 300 films à l'affiche. Certains possèdent une décoration étonnante comme la Pagode, d'autres proposent des rétrospectives consacrées aux grands noms du 7e art, comme le Champo ou la Cinémathèque française, dans le quartier de Bercy.

Shopping

 
Que vous comptiez vous offrir un bijou de prix ou vous contenter de faire du lèche-vitrines, s'adonner au shopping à Paris est un vrai plaisir. Maisons de couture des grands créateurs, boutiques d'accessoires branchées, épiceries fines, librairies spécialisées : il y en a pour tous les goûts, toutes les bourses… et dans tous les quartiers ! On ne peut effectivement pas parler de « centre » commerçant à proprement parler à Paris. Chaque quartier a ses rues, ses boutiques, ses adresses. Donc c'est en se promenant, au hasard et les yeux bien ouverts, que l'on fait les meilleures trouvailles.
L'absence de grandes surfaces dans le centre de Paris a facilité la survie des petits commerces. La plupart des Parisiens continuent d'acheter leur pain chez le boulanger, leur fromage chez le fromager, leur viande chez le boucher et leurs fruits et légumes au marché. Ils n'hésitent pas non plus à traverser la ville pour une bonne adresse.
Certains quartiers ont une « spécialité » : les tissus autour de la halle Saint-Pierre à Montmartre (XVIIIe), les timbres de collection rue Drouot (IXe), les comics, mangas et DVD rue Keller (XIe), les instruments de musique rue Victor-Massé (IXe). Beaucoup d'antiquaires sont installés rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans le Carré Rive gauche et au village Saint-Paul (IVe).
La mode reste sans conteste la grande affaire de Paris. Dans le monde entier, Paris est synonyme de l'« éternel chic », un style qui sait créer la surprise tout en gardant un « je-ne-sais-quoi » d'intemporel. Ce sont les grands créateurs qui montrent le cap. Beaucoup ont leur maison mère dans la capitale et une boutique dans le VIIIe arrondissement, dans le bien nommé triangle d'or. La créativité est aussi du côté du prêt-à-porter plus accessible et des jeunes stylistes qui ont su coller au style de la Parisienne, qui aime une mode à la fois féminine, urbaine et ethnique, sans trouver là une quelconque contradiction. Il y a des boutiques intéressantes rue Étienne-Marcel, dans le IIe arrondissement, dans le haut du Marais (IIIe arrondissement) et autour du canal Saint-Martin, dans le Xe arrondissement. Les passages couverts sont aussi un bel et bon endroit pour dénicher des petites boutiques originales. Enfin, temples de la mode et du shopping, les Galeries Lafayette et le Printemps ont bien entendu un espace dévolu aux créateurs.
Et à Paris, l'élégance n'est pas (forcément) une histoire d'argent. D'ailleurs, le chic parisien consiste aujourd'hui plus que jamais à mixer les styles… et les prix. La Parisienne la plus branchée porte un top H & M avec un jean griffé, ou inversement. Les enseignes internationales et bon marché sont bien évidemment implantées dans la capitale. Mais il y a mieux : les stocks et les boutiques de dégriffe, notamment dans la rue d'Alésia, dans le XIVe arrondissement.
La majorité des grands magasins ouvre en nocturne, une ou deux fois par semaine (jusqu'à 21h ou 22h). Dans certains quartiers, notamment les Champs-Élysées, le Marais et le canal Saint-Martin, les boutiques sont ouvertes le dimanche. Entre le 14 juillet et le 15 août, les petits commerces sont généralement fermés.

marchés

 
Chaque quartier parisien a son marché, ce qui contribue à donner à Paris cette atmosphère de village… Ce sont des lieux conviviaux et animés, très appréciés des Parisiens, où l'on croise ses voisins ou ses amis, où l'on prend le temps de demander une recette au boucher ou à la poissonnerie. Outre les marchés temporaires en plein air, il y a de très beaux marchés couverts, généralement ouverts du mardi au samedi, ainsi que le dimanche matin. Certains ont conservé une belle architecture métallique. Le marché Saint-Quentin, dans le Xe arrondissement, est le plus grand marché couvert de Paris. Le marché des Enfants-Rouges, dans le IIIe arrondissement, est le plus ancien. On peut y faire ses courses, puis s'arrêter à un stand pour déjeuner.
Dans les quartiers où la population est très mélangée, notamment dans le nord-est de la ville, les marchés sont beaucoup plus riches en fruits, légumes, herbes et épices exotiques qu'ailleurs. Allez par exemple au marché Dejean, dans le XVIIIe arrondissement (à la sortie du métro Château-Rouge, ligne 4) : c'est le marché africain par excellence, dépaysement garanti !
Il y a trois marchés biologiques à Paris. Mais sur les autres marchés, couverts ou en plein air, on trouve aussi des stands vendant exclusivement des produits biologiques.
Le site web de la mairie de Paris, www.paris.fr, publie une liste des marchés et leurs jours, par arrondissement. Le même site donne aussi une liste séparée de marchés spécialisés (oiseaux, timbres, artisanat, fleurs, etc.).
Les marchés aux puces, bourdonnants d'activité, sont incontournables pour tout chineur. Il y a toujours de vraies affaires à dénicher parmi les bijoux anciens, les antiquités, les vêtements rétros, les objets et les meubles à vendre. Les puces de Saint-Ouen proposent une grande variété d'objets et de meubles, de la pièce de musée du marché Biron aux vieux fauteuils déglingués du marché Jules-Vallès. Les puces de Montreuil ressemblent davantage à un bric-à-brac. Pensez à prendre du liquide pour payer vos achats, surtout si vous voulez marchander. Et puis cela permet de prévenir les escroqueries à la carte de crédit.

Les plus beaux Marchés couverts

  • Marché Saint-Quentin
  • Marché des Enfants-Rouges

Les Marchés bio

  • Marché des Batignolles
  • Marché Brancusi
  • Marché Raspail

culture

 
Paris est une des grandes capitales mondiales de l'art, avec une concentration exceptionnelle de trésors de toutes les époques. Les collections permanentes des musées qui appartiennent à la ville de Paris (voir le site www.paris.fr) sont en accès libre pour tous, toute l'année. Dans les monuments et musées nationaux (voir le site www.rmn.fr), la gratuité est accordée pour tous le premier dimanche de chaque mois et tous les jours aux moins de 26 ans ressortissants de l'Union européenne. Dans les musées municipaux comme nationaux, les expositions temporaires sont payantes. Les grandes expositions organisées par exemple par le Centre Pompidou ou le musée d'Orsay attirent les foules : mieux vaut réserver son billet bien en avance.
Aujourd'hui, le paysage de l'art contemporain à Paris est multiple et hétéroclite. Mais musées, fondations, galeries, centres d'art, écoles de formation, squats et structures associatives placent la ville au cœur de la création. Plusieurs lieux sont devenus incontournables, en parvenant notamment à séduire un large public : le Centre Pompidou, le Jeu de paume, la Maison européenne de la photographie, la Fondation Cartier ou le palais de Tokyo. Des galeristes – surtout réunis dans le Marais et le quartier Pompidou, mais aussi rue de Seine (VIIe) et rue Louise-Weiss (XIIIe) – ont acquis une stature internationale. Paris compte d'ailleurs des rendez-vous importants, à l'image de la Fiac.
L'artisanat perdure aussi. Certains quartiers abritent encore des ateliers de tapissiers, d'ébénistes, de graveurs et d'autres artisans. Le viaduc des Arts, notamment, héberge des ateliers d'artisans travaillant selon des méthodes traditionnelles.

Les plus belles collections impressionnistes

  • Musée de l'Orangerie
  • Musée d'Orsay
  • Musée Marmottan
  • Musée des Impressionnismes Giverny

Les plus belles collections d'art moderne et contemporain

  • Musée Picasso
  • Musée national d'art moderne
  • Musée d'Art moderne de la ville de Paris
  • Espace Dalí Montmartre

Paris artistique

 
Quand on visite une ville, rien de tel qu'une petite pause dans un espace vert. Avec leurs bancs, leurs chaises métalliques pour certains et leurs petits cafés, les parcs et jardins parisiens sont absolument parfaits pour se balader ou simplement profiter du soleil. Les plus beaux parcs du centre sont le jardin du Luxembourg, le jardin des Tuileries et les vastes pelouses du Champ-de-Mars (carte, D3). Certaines parties du Jardin des Plantes sont accessibles gratuitement. Depuis les pentes du parc de Belleville, on a une vue plongeante sur Paris. Le parc des Buttes-Chaumont, le parc Monceau et le parc Montsouris sont également très agréables.
Le fantastique parc de la Villette et la Promenade plantée, aménagée sur un ancien viaduc ferroviaire, sont plus récents. Plus loin, le bois de Boulogne, à l'ouest, et le bois de Vincennes, à l'est, réservent de grandes balades. Tous deux sont aisément accessibles en métro. On peut même se promener dans l'environnement pourtant très urbain de la Défense !
L'un des charmes de Paris réside aussi dans ses petits jardins secrets cachés entre des bâtiments anciens, voire au milieu de la Seine. Le précieux site Internet de la ville de Paris, www.paris.fr, dresse une liste complète des parcs, jardins et squares, par arrondissement.
Grâce aux projets de la ville, où les écologistes sont bien représentés, Paris devrait devenir encore plus verte : de nombreux autres espaces à ciel ouvert sont en cours d'aménagement.

Parcs et jardins

 
Un rapide coup d'œil à la nomenclature des rues montre que Paris prend la littérature très au sérieux ! Il y a une place Colette, un square Charles-Dickens, des avenues Marcel-Proust et Émile-Zola, et des rues Balzac, George-Sand, George-Bernard-Shaw et Ernest-Hemingway, etc. Beaucoup d'écrivains français ont vécu à Paris, naturellement, mais aussi de nombreux écrivains étrangers. Tous ont scellé la réputation littéraire de Paris, partout dans le monde.
Pour vous plonger dans « l'ambiance », vous pouvez feuilleter le patrimoine littéraire français dans les librairies du Quartier latin, les bibliothèques à l'atmosphère feutrée ou marchander avec les bouquinistes des berges de la Seine. Vous pouvez aussi vous asseoir dans les mêmes cafés et bars que les écrivains célèbres et visiter leurs anciennes demeures devenues des musées, par exemple la maison de Victor Hugo ou celle de Balzac. Vous pouvez aussi dormir dans les hôtels qu'ils avaient l'habitude de fréquenter, comme le relais-hôtel du Vieux Paris (dans le quartier de l'Odéon), où William Burroughs et Allen Ginsberg ont compilé Le Festin nu, ou bien L'Hôtel, où est mort Oscar Wilde. On peut aussi rendre hommage aux disparus dans les cimetières. Mais, comme l'écrivait Hemingway dans Paris est une fête : « Il n'y a jamais de fin à Paris. »
Paris a bien entendu inspiré de nombreuses œuvres marquantes de la littérature, tant étrangère que française. Se plonger dans leur lecture est une excellente façon de prendre contact avec la ville. Vous trouverez une sélection de livres ayant Paris pour cadre.

Les cafés littéraires les plus connus

  • Les Deux Magots
  • Brasserie Lipp
  • Café de Flore
  • La Closerie des Lilas

Les meilleurs endroits où écrire son roman

  • Café Panis
  • Le Progrès
  • Café des Phares
  • Café de l'Industrie

Paris Littéraire

 
Si le patrimoine architectural historique de Paris est impressionnant – et incontournable pour les visiteurs –, la ville n'est pas pour autant figée dans le passé. Et les concours d'architecture pour de nouveaux bâtiments se succèdent dans la métropole parisienne. Le Centre Pompidou, la Bibliothèque nationale de France, la pyramide du Louvre, la Fondation Cartier pour l'art contemporain ou la Grande Arche de la Défense ont maintenant acquis leurs lettres de noblesse architecturale et ont été (plus ou moins) acceptés par l'opinion publique.
D'autres constructions – plus récentes – peuvent aussi prétendre au titre. Les Docks en Seine doivent leur habillage en acier et en verre sérigraphié au cabinet Jakob + MacFarlane. La passerelle Simone-de-Beauvoir, conçue par Dietmar Feichtinger, permet de relier à pied le parc de Bercy et la Bibliothèque nationale de France. Située entre le pont de Bercy et le pont de Tolbiac (carte), elle ressemble à une liane suspendue au-dessus de la Seine. Le nom de Jean Nouvel est associé à nombre de projets : le musée du Quai Branly, déjà construit, mais aussi la future tour Signal de la Défense et le bâtiment de la Philharmonie de Paris. Mais il n'y a pas que lui ! Le vaste projet de couverture du Forum des Halles, par exemple, a été confié à Patrick Berger et à Jacques Anziutti. Tous ces nouveaux bâtiments témoignent, chacun à leur façon, d'une architecture qui s'inscrit dans une démarche urbaine et durable.
Pour mieux connaître l'architecture contemporaine à Paris, deux lieux sont incontournables : la Cité de l'architecture et du patrimoine et le pavillon de l'Arsenal.

Architecture

 
On peut faire le tour du monde, ou presque, tout en restant à Paris. Les environs des stations de métro La Chapelle (carte, C2) et Château-d'Eau (carte, C4), le passage Brady, ainsi que les alentours du Faubourg-Saint-Denis, dans le Xe arrondissement, sont principalement le domaine des populations d'origine indienne, pakistanaise, bangladaise et sri lankaise. Le plus grand quartier chinois, en réalité asiatique au sens large, est situé dans le XIIIe, avec de grands supermarchés vendant toutes sortes de produits importés de Chine, bien sûr, mais aussi de Thaïlande, du Vietnam, du Japon et d'ailleurs. La rue Sainte-Anne, dans le IIe (carte, D2), est l'adresse des restaurants japonais. Le XVIIIe, autour des stations de métro Château-Rouge et Barbès-Rochechouart (carte, B2), est un quartier essentiellement africain.
La communauté juive est arrivée dans le Marais (IVe) à la fin du XIXe siècle. On trouve toujours quelques librairies, épiceries et surtout des restaurants autour de la rue des Rosiers (carte, C3). De nombreuses adresses proposent aussi une cuisine juive d'Afrique du Nord au sud de la station de métro Cadet (plan, D6), dans le IXe.
Parmi tous ces quartiers parisiens, il n'en reste pas moins que le quartier le plus cosmopolite d'entre eux est sans conteste Belleville. Vous y rencontrerez le monde entier. Chaque continent y est représenté.

Les meilleurs Marchés multiculturels

  • Marché de Belleville
  • Marché d'Aligre

Les meilleurs musées des cultures du monde

  • Cité nationale de l'histoire de l'immigration
  • Musée du Quai Branly
  • Institut du monde arabe
  • Musée d'Art et d'Histoire du judaïsme

Paris multiculturel

 
Paris est un paradis pour les photographes. Vous ne serez limité que par la taille de votre carte mémoire ou le nombre de pellicules que peut contenir votre sac ! Depuis le sommet de certains monuments, en haut des collines, sur certaines places ou au milieu des ponts, on peut prendre de superbes vues de la ville. Même sans appareil photo, certaines perspectives sur Paris ne s'oublient pas…
Nous donnons ici une liste des endroits que nous préférons pour contempler – ou photographier ­– Paris, mais il y en a bien d'autres. Vous les découvrirez vous-même, au hasard de vos promenades.

Les plus belles vues…

Depuis les grands monuments
  • Tour Eiffel
  • Tour Montparnasse
  • Arc de triomphe
  • Grande Arche de la Défense
  • Centre Pompidou
Depuis les grandes églises
  • Basilique du Sacré-Cœur
  • Cathédrale Notre-Dame de Paris
  • Église de la Madeleine
Depuis une bonne table
  • Les Ombres
  • La Tour d'Argent
  • Georges
  • Café des Hauteurs
  • Le Jules Verne
Depuis un bateau ou un bus
  • En bateau sur la Seine
  • En bateau sur les canaux
  • En bus dans la ville

Panoramas

 
Depuis quelques années, les cours de cuisine sont à la mode et des ateliers se sont créés dans toute la France. Comme toujours, c'est à Paris que le phénomène a commencé et les adresses y sont désormais nombreuses. Alors, si les plats que vous dégustez au restaurant vous donnent des fourmis dans les mains… pourquoi ne pas profiter de votre séjour à Paris pour passer derrière les casseroles ?
L'offre de cours s'est tellement développée qu'elle est aujourd'hui très large. Il existe des cours de cuisine pour tous les niveaux, même pour les enfants (les Coulisses du chef – cours de cuisine Olivier Berté). On peut apprendre les bases de la cuisine traditionnelle et de la pâtisserie, ou encore s'initier à la cuisine japonaise ou aux subtilités de l'huile d'olive par exemple (l'Atelier des sens). Les ateliers sont souvent installés dans de beaux lofts design, mais on peut aussi prendre des cours dans des institutions célèbres, comme l'école professionnelle Cordon bleu, et même dans les cuisines du Ritz (www.ritzescoffier.fr) !
Quand on parle cuisine, le vin n'est jamais loin… Sur le même modèle que les ateliers de cuisine, des cours d'œnologie se sont créés. Certains ateliers de cuisine en programment aussi. Ô Château propose des croisières sur la Seine avec dégustation de champagne. François Audouze, de www.wine-dinners.com, organise régulièrement des dîners lors desquels 10 crus rarissimes sont dégustés (comptez au moins 1 000 €).

Les meilleurs cours de cuisine…

  • Pour les cuisiniers en herbe – Les Coulisses du chef – cours de cuisine Olivier Berté
  • Pour en mettre plein la vue – École le Cordon bleu
  • À l'heure du déjeuner – Cuisine Fraîch' Attitude
  • Pour une promenade gourmande – L'Atelier des sens

Les meilleurs cours d'œnologie…

  • Pour perdre ses inhibitions – Ô Château
  • Pour goûter des crus oubliés – Legrand Filles & Fils
  • Pour tout savoir – Musée du Vin

Cours de cuisine et d'œnologie

 
Paris est la première capitale européenne à avoir élu, en 2001, un maire homosexuel déclaré en la personne de Bertrand Delanoë. La ville est très libérale. Il n'est pas rare de voir des couples de même sexe se témoigner de l'affection en public. Dans les hôtels, les couples gays peuvent demander sans problème une chambre double.
Le Marais est le cœur de la vie nocturne gay et lesbienne, en particulier autour du croisement entre la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie et la rue des Archives, ainsi que vers la rue Vieille-du-Temple. Cela dit, il y a aujourd'hui des adresses gays, fréquentées par une foule mixte, dans de nombreux quartiers parisiens.
Chaque année, le Festival des films gays, lesbiens, trans et + de Paris (http://www.ffglp.net) programme documentaires et fictions, suivis de débats, rencontres, performances artistiques et fêtes. Autre événement incontournable du calendrier : la Gay Pride, en juin.
Il y a de nombreuses sources d'informations sur Internet : www.tetu.com (le site du magazine gay), http://cglparis.org (le site du Centre gay, lesbien, bi et trans), ainsi que www.legayparis.fr et www.paris-gay.com, entre autres.

Paris gay et lesbien

 
La marche à pied est vraiment le seul moyen de découvrir une ville. Paris, avec ses différents quartiers, ses petites rues, ses quais au bord de la Seine, ses espaces verts et ses passages couverts, est l'endroit idéal pour déambuler sans but ni destination précise. En plus, la ville est peu étendue et il y a peu de collines… Vous ne vous fatiguerez donc pas trop vite. Prévoyez quand même des chaussures confortables.
Les meilleurs quartiers pour se promener au hasard des rues sont le Marais et Bastille, le Quartier latin, Saint-Germain-des-Prés et Montparnasse, ainsi que Montmartre. Si vous vous perdez, pas d'inquiétude, vous retrouverez sans difficulté votre chemin.
L'opération Paris Respire consiste à fermer certaines voies à la circulation automobile tous les dimanches et jours fériés pour les « rendre » aux piétons, aux rollers et aux cyclistes. Il y a plusieurs itinéraires : les berges de la Seine (9h-17h), le canal Saint-Martin et certaines rues du Marais (10h-18h, jusqu'à 20h en été), la butte Montmartre (11h-18h), etc. Vous trouverez la liste complète des quartiers concernés par cette opération sur le site www.paris.fr, dans la rubrique « Déplacements ».

Balades

 
Une des mesures les plus marquantes prises par la mairie de Paris récemment est sans aucun doute l'implantation du vélo en libre service, le fameux Vélib' (www.velib.paris.fr pour les détails pratiques). Personne n'avait prévu la conversion aussi rapide des Parisiens au vélo, même si, depuis quelques années déjà, les pistes cyclables gagnaient du terrain (Paris en compte 375 km). Aujourd'hui, plus personne ne s'étonne de voir des bornes de Vélib' disséminées un peu partout dans la ville, ni tous ces cyclistes qui se partagent un parc d'environ 20 000 vélos. Voici une idée de balade alliant Vélib' et marche à pied, pour faire le tour des principaux monuments.
Depuis la tour Eiffel, longez le quai Branly vers le musée du Quai Branly. Prenez un Vélib' et montez sur le terre-plein en bordure de la Seine pour rejoindre le pont d'Iéna qui mène au Trocadéro, puis filez à droite par l'agréable piste cyclable. Franchissez le pont Alexandre-III pour revenir place des Invalides. Tournez à gauche rue de Constantine, puis à droite quai d'Orsay. Passé l'Assemblée nationale, prenez le boulevard Saint-Germain, puis bifurquez à gauche dans la rue de Bellechasse, qui mène au musée d'Orsay. Tournez rue de Lille, puis rue du Bac pour repasser rive droite par le pont Royal. Longez le Louvre, prenez le pont Neuf pour gagner l'île de la Cité et suivez les quais sud jusqu'à Notre-Dame. Longez la cathédrale par la rue du Cloître-Notre-Dame et faites un petit tour sur l'île Saint-Louis. Revenu sur l'île de la Cité, longez les quais nord qui passent devant le marché aux Fleurs et la Conciergerie. Prenez sur la droite le pont Neuf, la rue du Pont-Neuf et tournez rue de Rivoli pour rejoindre le Louvre. Déposez votre Vélib'. Continuez à pied par la cour Carrée, puis la cour Napoléon où se dresse la fameuse pyramide. Après une pause aux jardins des Tuileries, reprenez un Vélib' et suivez la rue de Rivoli, avec un petit détour place Vendôme, jusqu'à la place de la Concorde, d'où l'on voit la Madeleine. Continuez tout droit par l'avenue Gabriel, qui longe le palais de l'Élysée. Tournez avenue de Marigny, traversez les Champs-Élysées pour prendre l'avenue Winston-Churchill, entre le Grand Palais et le Petit Palais. Tournez à droite cours de la Reine, puis suivez l'avenue François-Ier, menant au cœur du triangle d'or. Posez votre Vélib' pour vous promener à pied dans ce haut lieu du luxe parisien, puis remontez les Champs-Élysées jusqu'à l'Arc de triomphe. Grimpez au sommet et vous pourrez embrasser tout Paris du regard.

En trois tours de roue

 
Paris n'oublie pas les enfants. Au bord du canal de l'Ourcq, il existe même un café spécialement conçu pour les moins de 16 ans, avec jeux, spectacles et coins causerie, le Cafezoïde (01 42 38 26 37 ; www.cafezoide.asso.fr ; 92 bis quai de la Loire ; 10h-19h mer-dim ; MetroCrimée).
Les espaces verts parisiens permettront aux enfants de se dépenser entre deux visites plus culturelles. Le jardin du Luxembourg, avec ses promenades à poney, son théâtre de marionnettes et ses aires de jeux, est un classique. Le parc de la Villette possède aussi de nombreux équipements pour les enfants, tout comme le Jardin d'Acclimatation (www.jardindacclimatation.fr), dans le bois de Boulogne, avec ses nombreuses attractions et ses ateliers.
Certains musées proposent des activités ludiques et culturelles pour les enfants. Le Musée en herbe (01 40 67 97 66 ; www.musee-en-herbe.com ; 21 rue Hérold, Ier ; Jardin d'acclimatation, bois de Boulogne, XVIe)organise des ateliers d'arts plastiques accessibles dès 2 ans et des expositions spécialement scénographiées pour les petits. Les musées du Louvre et d'Orsay programment des ateliers et des parcours à thème. Le palais de Tokyo a créé les ateliers Tok-Tok pour les 5–10 ans, la Cité de la musique et le musée du Quai Branly organisent des visites contées, et le Centre Pompidou a même une galerie des enfants et, bientôt, des adolescents. La Cité des enfants de la Villette, la grande galerie de l'Évolution et l'aquarium du Trocadéro Cinéaqua sont aussi très appréciés par les petits (et les plus grands). Quant au vélo et au roller, ils se pratiquent très bien au bord du canal de l'Ourcq.
Plusieurs sites spécialisés fournissent de bonnes idées pour occuper les enfants à Paris : l'Amuse (www.lamuse.fr), Bubblemag (www.bubblemag.fr) et Paris Mômes (www.parismomes.fr).

Paris avec des enfants

 

Mis à jour le : 4 septembre 2015
Vizeat

Articles récents

Paramètres des cookies