-->

Venise

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Italie
  4. Venise
  5. Giudecca, Lido et îles du Sud

Giudecca, Lido et îles du Sud

Pourquoi y aller

Certaines villes ont des banlieues. Venise possède des monastères médiévaux flottants sur des eaux bleu-vert. Au sud et à l’est, la partie de la lagune tournée vers la mer est protégée des assauts de l’Adriatique par la mince barrière formée par Pellestrina et le Lido di Venezia. Cette île connut un renouveau au XIXe siècle en se réinventant comme station balnéaire, procurant un répit bienvenu face aux rigueurs urbaines du Rialto. Le Lido n’est qu’à 15 minutes en bateau de San Marco, et de nombreux Vénitiens s’y installent pour plusieurs semaines en été. L’hiver, le calme règne et la plupart des hôtels ferment.
Les petites îles de l’autre côté de la lagune offrent une vue imprenable sur San Marco. Par le passé, elles accueillirent des monastères, des stations de quarantaine, des hôpitaux militaires et des asiles psychiatriques. Il reste des moines sur San Giorgio Maggiore et San Lazzaro degli Armeni, mais San Servolo est désormais une université ; elles sont desservies par les vaporettos et facilement accessibles. L’Isola delle Rose et l’ancien asile de femmes de San Clemente sont aujourd’hui des hôtels de luxe.
À l’ombre de San Giorgio Maggiore, la Giudecca, ancien lieu de villégiature des aristocrates puis centre industriel, est considérée comme le septième sestiere (quartier) de la ville – bien qu’il fasse techniquement partie de Dorsoduro.

Notre sélection

  • 1 La sérénité de la Chiesa di San Giorgio Maggiore de Palladio et son campanile, avec une vue spectaculaire sur San Marco.
  • 2 La Fondazione Giorgio Cini pour le cloître de Palladio, l’élégante bibliothèque de Longhena et l’excellente copie des Noces de Cana de Véronèse, qui remplace l’original dans le réfectoire.
  • 3 La visite du Monastero di San Lazzaro degli Armeni, en compagnie de l’un des moines arméniens vivant sur l’île.
  • 4 L’architecture et les peintures de maîtres de l’impressionnante Chiesa del Santissimo Redentore.
  • 5 Un déjeuner de choix dans l’un des excellents restaurants de la Giudecca, comme La Palanca, modeste bar-restaurant de quartier.
Mis à jour le : 17 novembre 2020

À voir à faire à Venise

Isola di San Servolo

À la descente du vaporetto n°20 arrivant de San Zaccaria, on est frappé par la douce beauté de cette petite île entourée de murs. Palmiers exotiques et arbres vénérables poussent dans les jardins, tandis que d’intéressantes sculptures surgissent çà et là.

Terre d’accueil des Bénédictins depuis le IXe siècle, San Servolo se vit accorder en 1719 une licence d’apothicaire, destinée à permettre aux moines d’employer les plantes médicinales pour fournir l’hôpital militaire qui était installé sur place. Quelques années plus tard, en octobre 1725, Lorenzo Stefani, le premier patient “dément” de San Servolo, débarqua sur l’île. Dès lors, les familles aristocratiques prirent l’habitude de confier leurs proches souffrant de maladies mentales à l’établissement. L’asile compta au maximum quelques centaines de patients masculins (celui des femmes se situait sur l’Isola di San Clemente, désormais un hôtel huppé). Nombre d’entre eux étaient d’anciens marins ou soldats qui souffraient avant tout de traumatismes ou de maux résultant de la pauvreté et de la malnutrition.

L’hôpital psychiatrique a fermé ses portes en 1978, et les bâtiments ont été restaurés et reconvertis dans les années 1990. L’île abrite désormais l’université internationale de Venise, l’Académie des beaux-arts de Venise et le collège international de l’Università Ca’ Foscari di Venezia. Les visiteurs peuvent explorer le musée, se promener dans les jardins et accéder au café ; vous tomberez peut-être même sur une exposition artistique.

  • Museo del manicomio

    histoire de la médecine

    Outre une poignante collection photographique comportant des clichés avant-après de patients, ce petit...

    Lire la suite

Isola di San Lazzaro degli Armeni

En 1717, les moines arméniens qui fuyaient les persécutions ottomanes reçurent cette petite île, qui avait abrité auparavant un hospice bénédictin pour pèlerins, puis une léproserie – l’île entière demeure un monastère en activité, qui se découvre uniquement dans le cadre d’une visite guidée.

  • Monastero di San Lazzaro degli Armeni

    monastère

    La visite de ce monastère insulaire historique est généralement conduite par des moines arméniens...

    Lire la suite

Lido

Le Lido n’est plus le refuge glamour des stars de Hollywood et de l’aristocratie européenne qu’il était autrefois. Pour autant, il n’a rien d’une station balnéaire quelconque. Il constitue une escapade agréable, avec ses plages soignées et son architecture Art nouveau, qui attirent les estivants vénitiens appréciant de siroter du prosecco sous des auvents rayés aux couleurs acidulées. La présence de voitures et un développement suburbain anarchique détonnent toutefois avec le centre de Venise, que l’on croirait parfois figé dans le temps, et le charme du lieu s’évanouit en hiver.

  • Antico Cimitero Israelitico

    cimetière

    Ce lieu envahi par la végétation fut le principal cimetière de la communauté juive de Venise,...

    Lire la suite
  • Palazzo del Cinema

    édifice remarquable

    Le “Palais du cinéma”, un édifice moderniste dessiné par Luigi Quagliata sous Mussolini, jure...

    Lire la suite
  • Malamocco

    village

    Franchissez le Ponte di Borgo pour explorer les canaux et ruelles de la bourgade de Malamocco. Sorte de...

    Lire la suite
  • WWF Oasi Dunes degli Alberoni

    réserve naturelle

    À la pointe sud de l’île, la pinède des Alberoni descend vers l’étendue de sable la plus sauvage...

    Lire la suite

Giudecca

L’histoire de la Giudecca fait l’objet de controverses, à commencer par son nom. Dans certaines régions du sud de l’Italie, “Giudecca” désignait communément un quartier juif. Toutefois, rien n’indique que des Juifs vénitiens aient vécu sur l’île, qui doit plus probablement son nom au terme vénitien zudega, soit “la personne jugée”, en référence aux familles d’aristocrates rebelles qui y étaient bannies au IXe siècle.

Lorsque Michel-Ange arriva de Florence en 1529, l’ancienne île pénitentiaire se composait de résidences avec jardins donnant sur la lagune où les aristocrates vénitiens, les familles Dandolo, Mocenigo et Vendramin, fuyaient la promiscuité du centre de la cité. Au XVIIIe siècle, lorsque les aristocrates firent bâtir des villas sur la Riviera de la Brenta, dans l’arrière-pays, les jardins de la Giudecca firent place à des usines, immeubles et casernes militaires.

Avec la hausse des prix dans le centre, la cité voit aujourd’hui affluer une nouvelle population, séduite par les espaces en friche et les loyers relativement bon marché. Église, puis usine, Santi Cosma e Damiano abrite désormais des ateliers d’artistes.

L’année 2019 marque le lancement officiel du Giudecca Art District, qui rassemble les onze galeries d’art contemporain de l’île.

  • Chiesa del Santissimo Redentore

    édifice religieux

    Commandée à Palladio en 1577 pour célébrer la fin d’une épidémie de peste noire, l’église du...

    Lire la suite
  • Casa dei Tre Oci

    galerie

    Racheté par la Fondazione di Venezia en 2000, cet édifice néogothique fut construit en 1913 par...

    Lire la suite
  • Le Zitelle

    édifice religieux

    Conçue par Palladio à la fin du XVIe siècle et édifiée après sa mort, cette église faisait...

    Lire la suite
  • Chiesa di Sant’Eufemia

    édifice religieux

    Une église dédiée à sainte Euphémie, martyrisée à Chalcédoine (actuelle Turquie) sous...

    Lire la suite
  • Giudecca 795

    galerie

    Fondée pour promouvoir les artistes locaux, cette galerie originale et accueillante présente (et vend)...

    Lire la suite
  • Galleria Michela Rizzo

    galerie

    À l’écart dans un ancien complexe industriel, cette intéressante galerie d’art contemporain...

    Lire la suite

Isola di San Giorgio Maggiore

  • Chiesa di San Giorgio Maggiore

    édifice religieux

    Lire la suite
  • Le Stanze del Vetro

    galerie

    “Les salles du Verre” de cet ancien pensionnat accueillent désormais une succession d’expositions...

    Lire la suite