Lonely Planet

Hôtels et hébergements à Naples

Se loger à Naples

 

Trouver un hébergement

Naples et sa région ne manquent pas de logements. Toutefois, la côte amalfitaine et les îles de la baie de Naples (Ischia, Capri et Procida) comptent surtout des hôtels luxueux, souvent saisonniers.
Dans la cité historique de Naples, vous pourrez vous endormir sous les fresques d'un palais du XVIe siècle, passer la nuit dans un ancien couvent éclairé aux chandelles ou rêver dans une chambre imaginée par un architecte de renom. Des hôtels cinq étoiles aux pensions chaleureuses, Naples offre toute une gamme d'hébergements. Les Bed&Breakfasts ont le vent en poupe : ils sont la plupart du temps raffinés. En outre, les plus récents sont souvent tenus par de jeunes professionnels qui vous laisseront une clé pour aller et venir à votre guise.
Pendant la saison haute, en raison de l'affluence touristique, il peut être difficile de se loger sur les îles de Capri, Ischia et Procida ou dans les établissements de la côte amalfitaine. Pensez à réserver le plus tôt possible. L'agriturismo (séjour à la ferme) tend à se développer dans l'arrière-pays de la côte amalfitaine, et plus encore dans la région du Cilento, particulièrement dans le parc national et ses environs. Ce choix est judicieux si vous souhaitez passer vos vacances loin des touristes, dans un cadre champêtre, avec la possibilité de pratiquer des activités comme la randonnée ou le VTT. Par ailleurs, comme à Naples, l'éventail des hébergements envisageables dans la région va des somptueux palazzi (généralement onéreux) aux chambres d'hôte, en passant par quelques pensions et campings bon marché.
Enfin, pour les familles et les groupes de 3 personnes ou plus, louer un appartement est l'option la plus économique. Cela permet en outre de préparer ses repas. Les logements sont généralement loués à la semaine. Lire l'encadré pour une liste des sites Internet consacrés aux agriturismi, appartements, maisons et B&B.
 
 

Tarifs et réservations

À Naples et dans la région, les tarifs varient selon la saison. La saison haute s'étend d'avril à mi-juin, puis pendant les fêtes de Noël et du Jour de l'an. Le cas échéant, nous avons indiqué les tarifs des saisons haute et basse. Sur la côte amalfitaine et sur les îles de Capri, Ischia et Procida, la majorité des hôtels ferment d'octobre à Pâques. Les prix sont souvent élevés. Les voyageurs désargentés ont tout intérêt à fréquenter les établissements moins connus à l'est de Sorrente et sur la côte du Cilento.
De plus en plus souvent, un numéro de carte de crédit doit être donné à titre de caution au moment de la réservation. Les établissements plus modestes vous demanderont parfois d'effectuer un virement bancaire correspondant au montant de la première nuit. Si vous arrivez tard, prévenez la réception afin d'éviter que votre chambre soit louée à un nouvel arrivant. En Italie, les chambres doivent être libérées tôt, le plus souvent à 11h, mais parfois à 10h.
 
 

Naples

 

Centre historique et Mercato

Églises, places animées et vie de quartier : le centre historique (centro storico) est le cœur battant de Naples, et un lieu pratique pour se loger. À vous de choisir entre un B&B discret, un hôtel design ou un palace baroque.
Plus proche de la gare routière, le Mercato offre un grand nombre d'hôtels petits budgets ; mais sachez que le quartier est bruyant dans la journée et douteux la nuit.
 

B&B donnaregina

Carte  ;393 9518804, 339 7819225 ; Via Settembrini 80 ; d/tr/qua avec petit-déj 65/93/120 € ; metroCavour ;
À la fois galerie et maison familiale, cette adresse est une mine d'œuvres d'art, de livres et d'anecdotes. Chacune des 4 chambres spacieuses est personnalisée et comporte des œuvres originales, une salle de bains et la TV satellite. Artiste et bavard, le propriétaire prépare le petit-déjeuner, servi sur une grande table de bois. Il est très fier de sa pancetta (jambon cru) bio.
 
 

Bella capri hostel & hotel

Carte  ;081 552 94 94 ; www.bellacapri.it ; Via G. Melisurgo 4 ; dort 16-18 €, s 50-70 €, d 55-80 €, s avec sdb commune 40-50 €, d avec sdb commune 45-60 €, avec petit-déj ; busR2 jusqu'à Via Agostino Depretis ;
Cet établissement central et convivial se compose d'un hôtel et d'une auberge de jeunesse sur deux étages séparés. Un peu quelconques, les chambres de l'hôtel n'en sont pas moins propres et confortables. Plus gaie, l'auberge aux tons jaune vif est agrémentée d'une cuisine, de lits séparés (mais non superposés) et d'une salle de bains dans chaque dortoir. Le service de blanchisserie coûte 4 € et il n'y a pas de couvre-feu. Prévoyez 0,05 € pour l'ascenseur.
 
 

Belle arti resort

Carte  ;081 557 10 62 ; www.belleartiresort.com ; Via Santa Maria di Constantinopoli 27 ; s 65-99 €, d 80-160 € ; metroDante ;
Plus hôtel de charme que B&B, ce refuge urbain allie design contemporain et détails vintage. Toutes les chambres (dont certaines aussi vastes que de petites suites) sont dotées de salles de bains en marbre et de têtes de lit aux peintures originales. Le plafond de quatre d'entre elles est orné de fresques. Dans le couloir, les tentures rouges accentuent l'ambiance glamour.
 
 

Caravaggio hotel

Carte ;081 211 00 66 ; www.caravaggiohotel.it ; Piazza Riario Sforza 157 ; s 80-140 €, d 120-190 €, ste 150-240 € ; busCS jusqu'à Via Duomo ;
Dans cet hôtel, les peintures abstraites côtoient des voûtes en pierre, les canapés jaunes cohabitent avec des murs en brique vieux de 300 ans et les chambres quatre étoiles sont rehaussées de plafonds d'origine avec poutres apparentes. Quelques chambres disposent d'un Jacuzzi. Il y a un élégant salon commun et le buffet du petit-déjeuner est garni de produits régionaux.
 
 

Costantinopoli 104

Via Santa Maria di Costantinopoli 104 ; s/d avec petit-déj 170/220 € ; metroMuseo ;
Chic et tranquille, le Costantinopoli 104 occupe une villa néoclassique dans le cœur bohème de la ville. Malgré quelques signes du temps qui passe, les chambres sont sobres, raffinées, douillettes et immaculées – celles du 1er étage s'ouvrent sur une terrasse ensoleillée, tandis que celles du rez-de-chaussée donnent sur la petite piscine bordée de palmiers. Les meubles anciens et les vitraux Liberty ajoutent une touche rétro.
 
 

Decumani hotel de charme

Via San Giovanni Maggiore Pignatelli 15 ; s 90-105 €, d 105-130 €, deluxe d 130-150 € ; busR2 jusqu'à Via Mezzocannone ;
Ne vous laissez pas tromper par l'escalier et l'ascenseur délabrés : ce nouvel hôtel dégage une réelle fraîcheur. Il est installé dans l'ancien palais du cardinal Sisto Riario Sforza, le dernier évêque du royaume de Bourbon. Les chambres sobres et élégantes sont dotées de hauts plafonds, de parquets, de meubles du XIXe siècle et de salles de bains modernes avec douches spacieuses et tablettes en bois rustique. Les chambres deluxe possèdent un Jacuzzi. Cependant, la pièce maîtresse est l'incroyable hall baroque, dans lequel sont organisées des soirées culturelles.
 
 

Diletto a Napoli

Vicolo Sedil Capuano 16 ; s 35-55 €, d 50-75 €, tr 65-90 €, qua 80-105 €, avec petit-déj ; busCS jusqu'à Via Duomo ;
Dans un palais du XVe siècle, cette belle chambre d'hôte comporte 4 chambres avec sols anciens en terre cuite, rideaux en organza, lampes artisanales et meubles conçus par les propriétaires architectes. Les salles de bains sont tout aussi stylées, tandis que le salon commun se double d'une kitchenette et d'une table pour organiser des repas conviviaux.
 
 

Dimora dei Giganti

Vico Giganti 55 ; s 40-60 €, d 55-80 €, tr 70-95 €, qua 85-110 €, avec petit-déj ; busCS jusqu'à Via Duomo ;
Géré par les efficaces propriétaires du Diletto a Napoli (page précédente), cette chambre d'hôte propose 4 chambres présentant une belle harmonie de couleurs. Elles sont agrémentées de lampes-sculptures commandées spécialement pour les lieux, de meubles d'inspiration ethnique et de salles de bains design. Ajoutez à cela une cuisine moderne, un salon confortable et une terrasse carrelée de majolique.
 
 

Hostel of the Sun

Via G. Melisurgo 15 ; dort 16-20 €, s 45-50 €, d 60-70 €, tr 80-90 €, avec sdb commune 40-45 €, d 50-55 €, tr 69-75 €, avec petit-déj ; busR2 jusqu'à Via Depretis ;
Pratique pour se rendre au terminal des ferries, cette accueillante auberge privée séduit les voyageurs grâce à son personnel. Récemment rénovée, elle possède désormais une cuisine et des espaces communs plus spacieux et plus plaisants, ainsi une connexion Skype pour des communications bon marché. Internet gratuit pour les clients et service de blanchisserie offert pour les séjours de plus de 4 jours. Prévoyez 0,05 € pour l'ascenseur.
 
 

Hotel Pignatelli

Via San Giovanni Maggiore Pignatelli 16 ; s/d avec petit-déj 45/80 € ; busR2 jusqu'à Via Mezzocannone ;
Bon marché mais chic, l'Hotel Pignatelli est joliment aménagé dans une maison restaurée du XVe siècle. Les chambres sont décorées dans un style Renaissance, avec des lits en fer forgé et des appliques en bronze. Certaines sont dotées de plafonds avec poutres apparentes. Lors de notre passage, 5 nouvelles chambres et une terrasse panoramique sur le toit étaient en travaux. Le personnel est en outre très accueillant.
 
 

Hotel Zara

2e ét, Via Firenze 81 ; s 39-45 €, d 46-62 €, tr 60-80 €, avec sdb commune s 30-35 €, d 40-50 € ; metroGaribaldi ;
À deux pas de la principale gare ferroviaire, cet hôtel immaculé contraste fortement avec la rue louche dans laquelle il se trouve. Les chambres sont spartiates mais propres, dotées de meubles fonctionnels et modernes, de TV et de fenêtres à double vitrage. Échange de livres et petit-déjeuner (4 €). Ascenseur : 0,05 €.
 
 

Port alba relais

Via Port'Alba 33 ; s 65-99 €, d 80-160 €, avec petit-déj ; metroDante ;
Dans une rue bordée de librairies, ce B&B comporte un salon truffé de livres, d'objets d'art et d'antiquités (notamment une édition de la Divine Comédie de Dante datant de 1745). Les 6 chambres sont très chics, avec des tons doux, des accessoires en acier et des mosaïques dans les douches ; la chambre n°216 est équipée d'un Jacuzzi. Les fenêtres donnent sur la très animée Piazza Dante mais le double vitrage garantit le silence.
 
 

Romeo Hotel

Via Cristoforo Colombo 45 ; ch classique 165-330 €, ch deluxe 225-450 €, ste 1500-2000 €, avec petit-déj ;
Non loin des ferries, l'hôtel le plus branché de Naples ravira les amateurs de design. Imaginé par Paul Tange (fils de l'architecte japonais Kenzo Tange), il affiche une déco époustouflante mêlant pierre et tons ivoire, œuvres d'art et meubles exceptionnels, bar à sushis glamour, restaurant sur le toit et spa à tomber. Les chambres classiques sont petites mais belles et confortables, avec machine à expresso et salles de bains raffinées. Les chambres deluxe offrent les mêmes prestations, avec plus d'espace et des points de vue sur la baie.
 
 
 

Toledo et quartiers espagnols

Lieu de balade très prisé, la Via Toledo est la principale artère commerçante de Naples. Juste à l'ouest, les pittoresques Quartiers espagnols (dont la réputation sulfureuse est un peu exagérée) offrent un bouillonnant mélange de ruelles étroites, trattorias animées et hébergements douillets, allant d'hôtels conviviaux à des chambres d'hôte sur les toits.
 

Albergo napolit'amo

Via San Tommaso d'Aquino 15 ; s 55-70 €, d 69-89 €, avec petit-déj ; busR2 to Via Medina ;
À 600 m du terminal des ferries, ce trois-étoiles, accueillant et décontracté, est habillé de tons vifs, vert, jaune et bleu. Les nouvelles chambres du 5e étage sont les meilleures. Toutes sont dotées de cabines de douche individuelles. Depuis la salle de petit-déjeuner, point de vue sur le Castel dell'Ovo. Munissez-vous de 0,10 € pour l'ascenseur.
 
 

Hotel il Convento

Via Speranzella 137A ; s 55-110 €, d 65-160 €, avec petit-déj ; busR2 jusqu'à Piazza Trieste e Trento ;
Baptisé d'après le couvent voisin, ce joli hôtel est agrémenté d'anciens meubles toscans, d'étagères croulant sous les livres et d'escaliers éclairés à la bougie. Les chambres sont douillettes et élégantes, avec des tons crème, des boiseries sombres et des vestiges du bâtiment en brique du XVIe siècle. Les chambres avec jardin privatif sur le toit coûtent 80 à 180 €. Accessible aux fauteuils roulants.
 
 

Hotel Toledo

Via Montecalvario 15 ; s/d/ste avec petit-déj 85/130/180 € ; busCS jusqu'à Via Toledo ;
Confortablement installé dans un ancien immeuble de 3 étages, l'Hotel Toledo propose de confortables petites chambres avec sols en terracotta et commodités modernes, un peu sombres cependant. Les suites sont équipées d'une plaque de cuisine et, lorsqu'il fait beau, le petit-déjeuner est servi sur la terrasse du toit.
 
 

La Locanda Dell'arte & Victoria House

Via Enrico Pessina 66 ; s/d avec petit-déj 50/70 € ; metroDante ;
À courte distance de la bohème Piazza Bellini et du centre historique, ces deux B&B accueillants sont gérés par la même équipe et occupent un bâtiment donnant sur l'élégante Via Bellini. Chambres tout confort, celles de La Locanda étant un peu plus modernes, celles de Victoria plus spacieuses. Petit-déjeuner servi dans le café-restaurant tendance au rez-de-chaussée.
 
 

Napolit'Amo

Via Toledo 148 ; s 55-65 €, 79-99 €, avec petit-déj ; busR2 jusqu'à Via Toledo ;
Fuyez la foule et vivez comme un noble dans le palais Tocco di Montemiletto, du XVIe siècle. S'il montre par endroits quelques signes de fatigue, ses miroirs dorés et ses hauts plafonds composent toujours un cadre grandiose. Le service est attentionné et son emplacement sur la Via Toledo est idéal pour prendre les bus pour l'aéroport ou faire du shopping.
 
 

Sui tetti di Napoli

Vico Figuerelle a Montecalvario 6 ; s 35-65 €, d 45-80 €, tr 60-95 €, avec petit-déj ; busCS jusqu'à Via Toledo ;
À un pâté de maison de la Via Toledo, ce B&B aux tarifs raisonnables est constitué de 4 appartements nichés en haut d'un escalier éprouvant pour les jambes. Deux appartements partagent une terrasse, et celui sur le toit dispose de la sienne propre, avec panorama somptueux. Tous comportent une kitchenette (les 2 moins chers partagent une cuisine), des meubles simples mais originaux, une salle de bains privée. Atmosphère conviviale.
 
 
 

Santa lucia et Chiaia

C'est ici que séjournent les présidents et les stars, dans des hôtels de luxe d'où l'on peut contempler la baie. Cependant, il y a aussi quelques adresses à prix raisonnables, avec parfois un beau panorama sur la côte. D'une façon générale, les chambres avec vue sur la mer coûtent un peu plus cher.
Le quartier huppé de Chiaia, avec ses boutiques à la mode et ses bars sélects, dispose de lieux d'hébergement en rapport, mais deux B&B apportent une touche d'authenticité.
 

B&B cappella Vecchia 11

Vico Santa Maria a Cappella Vecchia 11 ; s 50-70 €, 75-100 €, avec petit-déj ; busC25 jusqu'à Piazza dei Martiri ;
Dirigé par un jeune couple très prévenant, ce B&B de premier ordre loue 6 chambres sobres et douillettes. Les salles de bains sont gaies et il y a une vaste salle de petit-déjeuner. Internet gratuit 24h/24 ; des promotions sont proposées chaque mois sur le site web.
 
 

B&B i 34 Turchi

Via Marino Turchi 34 ; s 70 €, d 80-100 €, tr 120-140 €, qua 130-170 €, avec petit-déj ; busC25 jusqu'à Via Partenope
B&B gay friendly où louer un appartement indépendant du logement familial, sur deux niveaux, avec une petite chambre double et un canapé convertible dans le salon. Vous serez libre d'aller et venir avec votre propre clé, et vous passerez sans doute pas mal de temps sur la terrasse du toit. Ascenseur : 0,20 €.
 
 

Chiaja hotel de Charme

Via Chiaia 216 ; s 95-105 €, d 99-145 €, d supérieure 145-165 €, avec petit-déj ; busCS jusqu'à Piazza Trieste e Trento ;
Cette charmante demeure seigneuriale rénovée s'agrémente de cadres dorés, de mobilier d'époque et d'élégants rideaux drapés. Chaque chambre est unique ; celles qui donnent sur la Via Chiaia bordée de boutiques disposent d'un Jacuzzi. Le buffet du petit-déjeuner met à l'honneur les produits de Campanie. Des offres promotionnelles sont parfois proposées sur le site web.
 
 

Grand hotel vesuvio

Via Partenope 45 ; s 230-370 €, d 290-450 €, avec petit-déj ; busC25 jusqu'à Via Partenope ;
Palace des légendes hollywoodiennes – Rita Hayworth et Humphrey Bogart y séjournèrent – cet opulent cinq-étoiles n'est que lustres, meubles d'époque et somptueuses chambres. Offrez-vous un coktail sous les étoiles, au restaurant sur le toit.
 
 

Hotel Excelsior

Via Partenope 48 ; s/d 270/330 € ; busC25 jusqu'à Via Partenope ;
Face aux yachts du Borgo Marinaro, l'Excelsior affiche un style grandiose : colonnes en marbre, limousines noires, immenses chambres fin de siècle et époustouflants points de vue sur la mer.
 
 

Parteno

Via Partenope 1 ; s 80-100 €, d 100-125 €, avec petit-déj ; busC25 jusqu'à Via Partenope ;
Six chambres élégantes, portant chacune un nom de fleur, décorées de meubles anciens, de gravures de Naples et de couvre-lits en soie. La chambre Azalea (130 à 165 €) remporte la palme avec une vue imprenable sur la mer, le ciel et Capri. Installations modernes : TV satellite et appels gratuits vers l'Europe et le Canada. Téléphonez pour profiter des offres de dernière minute.
 
 
 

Vomero, Capodimonte et la Sanità

Quartier de classe moyenne, Vomero se distingue radicalement de l'animation incessante en contrebas et offre des points de vue splendides et des rues verdoyantes. Il suffit de prendre le funiculaire pour retrouver l'effervescence urbaine.
Attendez-vous à trouver des établissements au chic rétro, mais à des prix bien actuels. Ceux situés en bas de la colline sont meilleur marché.
 

Cerasiello

Via Supportico Lopez 20 ; s 40-60 €, d 55-80 €, tr 70-95 €, qua 85-110 € ;
En réalité dans le quartier de Sanità, mais à courte distance du centre historique, ce somptueux B&B comporte 4 chambres avec salle de bains, une adorable terrasse commune (avec barbecue) et une décoration ethno-chic mêlant art napolitain et meubles nord-africains. La belle cuisine commune jouit d'un fabuleux point de vue sur la Certosa di San Martino, de même que toutes les chambres (ou salles de bains), à l'exception de la Fuoco (feu), qui donne sur une jolie coupole d'église. Ascenseur : 0,10 €.
 
 

Grand hotel parker's

Corso Vittorio Emanuele I 35 ; s 200-290 €, d 250-360 €, avec petit-déj ; busC28 jusqu'à Via Tasso ;
Jadis favori des voyageurs effectuant le Grand Tour, ce vénérable palace a vu défiler des personnalités comme Virginia Woolf et Robert Louis Stevenson. Aujourd'hui, ses hôtes en Prada prennent l'apéritif dans des fauteuils Louis XVI ou sur la terrasse avec vue sur la mer, et dînent aux chandelles au restaurant George. Le spa est l'un des meilleurs de la ville.
 
 

Hotel San Francesco al Monte

Corso Vittorio Emanuele I 328 ; s 160-190 €, d 170-225 €, avec petit-déj ; Funicular Centrale jusqu'à Corso Vittorio Emanuele I ;
Un magnifique hôtel aménagé dans un monastère du XVIe siècle. Les cellules des moines ont été transformées en chambres stylées, l'ancien cloître sert de cadre à un bar en plein air et les couloirs voûtés sont frais et pittoresques. Piscine au 7e étage.
 
 

La Casa di Leo

Via Girolamo Santacroce 5A ; s/d avec sdb commune et petit-déj 50/70 € ; metroSalvator Rosa
Couleurs vives, livres d'art et tableaux abstraits dans cette demeure, propriété d'un architecte des monuments historiques. Deux vastes chambres au cadre sobre et distingué donnent sur une cour verdoyante. La salle de bains commune est spacieuse, la cuisine est à disposition et il y a un arrêt de métro juste en bas de la rue.
 
 

La Controra

Piazzetta Trinità alla Cesarea 231 ; dort 15-24 €, s 28-30 €, d 30-32 €, avec petit-déj ; metroSalvator Rosa ;
Lampes en acier, bar aux lignes épurées, lits superposés en bois blond, salle de bains vert menthe et une belle cuisine commune : cette excellente auberge de jeunesse allie raffinement et petits prix. Faites la sieste dans un hamac, dans la cour ou surfez sur Internet (1 € les 30 min).
 
 
 

Mergellina et Posillipo

Avec ses palais Liberty, ses yachts et son front de mer animé, Mergellina, bien relié au centre-ville, est pratique pour prendre tôt le matin un hydroglisseur à destination des îles de la baie.
 

Hotel Ausonia

Via Francesco Caracciolo 11 ; s/d/tr avec petit-déj 80/100/120 € ; bus140 jusqu'à Via Francesco Caracciolo ;
En face de la marina Mergellina, un hôtel modeste et accueillant. Un peu défraîchies, les chambres n'en sont pas moins propres et confortables et sont décorées dans le style marin : hublots, baromètres et têtes de lit en forme de barre de navire. Celles qui donnent sur la mer ne coûtent pas plus cher.
 
 

Hotel Paradiso

Via Catullo 11 ; s 90-130 €, d 100-230 €, avec petit-déj ; Funicular Mergellina jusqu'à S. Gioacchino ;
Vos efforts pour monter jusqu'ici, un peu au-dessus du centre-ville, seront récompensés par le point de vue sensationnel sur la baie de Naples et le Vésuve. La plupart des chambres, joliment meublées ont un balcon, celles qui n'ont pas de vue valent un peu moins cher. Personnel courtois et service efficace.
 
 
 
 

Les îles

 

Capri

RÉSumons Capri en quelques mots : des citronniers, des terrasses de cafés, de chaudes soirées estivales et des lunettes noires de stars. Par conséquent, les hôtels sont saisonniers, ce qui signifie que l'offre est souvent limitée et les prix élevés.
 

Albergo Loreley // Anacapri

Via Giuseppe Orlandi 16 ; s 60-90 €, d 95-130 €, tr 105-150 €, avec petit-déj ; avr-oct
Accueillant hôtel à l'ancienne, le Loreley est entouré de beaux jardins et offre un calme surprenant en dépit de son emplacement au bord de la route principale menant à Anacapri. Les chambres sont spacieuses et le décor va du style chintz de nos grands-mères au style méditerranéen classique (carrelage et mobilier ancien).
 
 

Belvedere e tre re // Marina Grande

Via Marina Grande 264 ; s/d avec petit-déj 100/120 € ; avr-nov ;
À 5 minutes de marche du port avec un superbe panorama sur les bateaux, cet hôtel de 1900 s'enorgueillit d'un riche passé : le « tre re » de son nom fait référence aux trois rois qui y séjournèrent à l'époque du Grand Tour. Désormais, il s'agit d'un modeste deux-étoiles, avec des chambres récemment modernisées et dotées de balcons couverts privatifs. Solarium au dernier étage.
 
 

Capri Palace // Anacapri

Via Capodimonte 2b ; s/d/ste avec petit-déj à partir de 195/295/620 € ; avr-oct ;
Favori des VIP, cet hôtel est actuellement le plus en vue à Capri. L'architecture intérieure, méditerranéenne, est rehaussée d'art contemporain et les chambres sont toutes luxueuses. Certaines ont une terrasse-jardin et une piscine privée. On peut se détendre au spa, réputé le meilleur de l'île. En saison haute, un minimum de 3 nuitées est exigé.
 
 

Grand hotel Quisisana // Capri-Ville

Via Camerelle 2 ; ch/ste avec petit-déj à partir de 300/620 € ; mi-mars à1ère semaine de nov ;
L'un des 3 hôtels cinq étoiles « L » (luxe) de l'île, le Quisisana constitue l'adresse la plus prestigieuse de Capri, à seulement quelques pas de la Piazzetta. Créé au XIXe siècle, il est l'opulence à l'état pur, avec 2 piscines, un spa, une salle de sport, des jardins tropicaux, des restaurants et des bars. Chambres hyper élégantes et mobilier classique.
 
 

Hotel Bellavista // Anacapri

Via Giuseppe Orlandi 10 ; s 90-160 €, d 130-240 € ; avr-oct ;
L'un des hôtels les plus anciens de Capri, vieux de plus d'un siècle. Grandes chambres au carrelage à motif floral années 1960 que l'on adore ou que l'on déteste. Les points positifs : l'emplacement pratique à l'entrée d'Anacapri, le court de tennis, le restaurant et sa vue, l'accès à tarif réduit à la piscine voisine.
 
 

Hotel Bussola di Hermes // Anacapri

Traversa La Vigna 14 ; s 50-120 €, d 70-140 € ; toute l'année ;
Le nouveau propriétaire Cristiano a redonné du peps à cet hôtel entièrement rénové, qui offre désormais des prestations de bien meilleur standing. Les chambres aux tons bleu et blanc sont baignées de soleil et agrémentées de luxueuses tentures, tandis que les espaces communs évoquent Pompéi avec des colonnes, des statues et des plafonds voûtés. Prendre le bus jusqu'à la Piazza Vittoria et appeler le service de navette de l'hôtel.
 
 

Hotel Carmencita // Anacapri

Via de Tommaso 4 ; s 69-95 €, d 110-145 € ; mi-mars à mi-nov ;
Hôtel proche de la gare routière, tenu par un couple volubile et chaleureux. On pourra venir vous chercher au terminal du ferry à Marina Grande si vous téléphonez à l'avance. L'atmosphère est conviviale et désuète dans les espaces communs, tandis que les chambres sont spacieuses, confortables et lumineuses. Les petits balcons dominent la piscine et le jardin.
 
 

Hotel Esperia // Capri-Ville

Via Sopramonte 41 ; ch avec petit-déj 130-180 € ; avr-oct ;
La façade écaillée, les belles colonnes et les urnes géantes contribuent au charme de cette demeure du XIXe siècle, jadis propriété d'une riche famille. Pas très loin du centre en montant sur la colline, les chambres sont vastes et aérées, avec des meubles modernes et un décor floral. Les plus belles (et les plus chères) ont une grande terrasse avec vue sur la mer.
 
 

Hotel Gatto Bianco // Capri-Ville

Via Vittoria Emanuele 32 ; s 100-170 €, d 150-230 €, avec petit-déj ; avr-nov ;
Datant de 1953, ce bel hôtel possède des cours verdoyantes, des terrasses et un chat persan blanc. Les chambres lumineuses sont décorées dans le style traditionnel avec du carrelage bleu et jaune, de jolies couleurs et de belles vues sur les collines de Cesina. Emplacement très pratique pour aller prendre un café sur La Piazzetta, à quelques minutes à pied.
 
 

Hotel Italia // Marina Grande

Via Marina Grande 204 ; ch avec petit-déj 90-135 € ; avr-nov
Trois générations se sont succédé à la tête de cet hôtel convivial, où la nonna (grand-mère) n'est jamais loin et où le hall est truffé de souvenirs familiaux. Chambres à haut plafond dotées de lits et d'armoires démodés ; il y a des balcons (demandez une vue sur la mer). Les jolis jardins sont plantés d'arbres fruitiers mais la salle à manger ressemble à une cantine.
 
 

Hotel la Tosca // Capri-Ville

Via Dalmazio Birago 5 ; s 45-80 €, d 65-125 € ; avr-oct ;
Loin des paillettes du centre, cette charmante pension une étoile est dissimulée dans une ruelle calme surplombant la Certosa di San Giacomo et les montagnes. Les chambres sont sobres mais confortables, avec des meubles en pin, du linge rayé et des salles de bains spacieuses ; plusieurs sont dotées de terrasses. Le patron est très accueillant.
 
 

Hotel Senaria // Anacapri

Via Follicara 6 ; ch avec petit-déj 130-160 € ; avr-nov ;
La route est longue pour rejoindre ce charmant hôtel familial dans l'ancien centre d'Anacapri, mais vos efforts seront récompensés. Installées dans une discrète villa blanche, les chambres sont sobres mais élégantes, avec des sols en terracotta, des tons crème et de belles aquarelles de l'artiste local Giovanni Tessitore. L'endroit est calme et, hormis les cloches du dimanche matin, rien ne viendra troubler votre repos si ce n'est la brise marine.
 
 

Hotel villa Eva // Anacapri

Via La Fabbrica 8 ; ch 100-120 € ; mars-oct ;
Véritable retraite à la campagne, le Villa Eva est caché au milieu des oliviers et des arbres fruitiers, auxquels sont accrochés des hamacs. Les chambres dotées de linge blanc ont beaucoup de caractère, avec notamment des cheminées carrelées et des plafonds en coupole. Idéal pour les familles, l'hôtel offre piscine, snack-bar et vues sur la cime des arbres jusqu'à la mer. Seul bémol : l'accès n'est pas évident (depuis Anacapri, prendre le bus pour la grotte Bleue et demander au chauffeur de vous déposer à proximité, où sacrifier 24 € pour qu'on vienne vous chercher en voiture).
 
 

Hotel villa Krupp // Capri-Ville

Viale Matteotti 12, Parco Augusto ; s 110 €, d 140-170 €, avec petit-déj ; avr-oct ;
Vieil hôtel au charme désuet, dans l'ancienne résidence de l'écrivain russe Maxime Gorki, avec carrelage à fleurs, antiquités usées et lourds bois de lit. Vues fabuleuses sur les jardins d'Auguste et les Faraglioni. Si vous n'avez pas la vue de votre chambre, installez-vous sur la terrasse à l'extérieur de la réception.
 
 

Hotel villa Sarah // Capri-Ville

Via Tiberio 3A ; s 90-140 €, d 140-210 €, avec petit-déj ; Pâques-oct ;
Sur la route de la Villa Jovis, à 10 minutes à pied du centre, le Villa Sarah offre un charme rustique que beaucoup d'hôtels de l'île ont perdu depuis longtemps, au milieu de jardins d'arbres fruitiers. Il loue 19 chambres spacieuses avec terrasses privées. Bon petit-déjeuner à base de produits bios.
 
 

Pensione Guarracino // Capri-Ville

Via Mulo 13 ; s 70-85 €, d 90-115 € ; toute l'année ;
« Bon rapport qualité/prix », une expression à replacer dans le contexte de Capri, mais c'est bien la réalité de cette petite pension familiale, à deux pas du centre et proche de Marina Piccola. Treize chambres d'un blanc immaculé, avec lit confortable, douche correcte et clim individuelle.
 
 

Relais Maresca // Marina Grande

Via Marina Grande 284 ; ch avec petit-déj 130-220 € ; mars-déc ;
Ce quatre-étoiles est le meilleur choix de Marina Grande. Style typique de Capri, avec des kilomètres de carreaux bleu et jaune, et un mobilier stylé. Plusieurs catégories de chambres (et de prix), les meilleures avec terrasse et vue sur la mer. Terrasse abondamment fleurie au 4e étage. En juillet et août, un minimum de 2 nuitées est exigé le week-end.
 
 
 

Ischia

Comme sur son élégante voisine, l'île de Capri, la plupart des hôtels à Ischia ferment en hiver et les prix chutent considérablement pour les rares établissements qui restent ouverts. Outre les établissements mentionnés, les hôtels-spas organisent quasi exclusivement des séjours en demi-pension ou en pension complète. L'office du tourisme pourra vous fournir par ailleurs une liste d'adresses. Cette île étant la plus grande des trois, il est probable que vous y passiez une nuit.
 

Albergo il Monastero // Ischia Ponte

Castello Aragonese, Rocca del Castello ; s 70-85 €, d 100-120 €, avec petit-déj ; Pâques-oct ;
Les cellules monacales ont conservé leur sobriété : meubles sombres, murs blancs immaculés, sols anciens en terracotta et pas de TV (ce qui est largement compensé par les points de vue). Dans le reste de l'établissement, l'espace est joliment aménagé, et on apprécie les plafonds voûtés, les sofas moelleux, les antiquités et les œuvres de l'ancien propriétaire et artiste Gabriele Mattera.
 
 

Albergo Macrì // Ischia Porto

Via Iasolino 96, Ischia Porto ; s 38-46 €, d 65-78 € ; toute l'année ;
Au fond d'une impasse près du port, cet établissement chaleureux est tenu par une dame affable. Le mobilier en bambou et pin est sans éclat, mais les chambres sont propres, lumineuses et confortables. Celles du 1er étage comportent une terrasse et le petit bar, en bas, sert un excellent café.
 
 
 

Camping Mirage // Barona d'ischia

Via Maronti 37, Spiagga dei Maronti, Barano d'Ischia ; empl 12 €/pers ; toute l'année ;
À une bonne distance de marche de Sant'Angelo, ce camping ombragé offre 50 emplacements sur l'une des plus belles plages d'Ischia. Il est pourvu de douches, d'une laverie, d'un bar et d'un restaurant qui propose d'alléchants plats de pâtes.
 

Hotel casa Celestino // Sant'angelo

Via Chiaia di Rose 20, Sant'Angelo ; s 120-135 €, d 130-140 €, avec petit-déj ; janv-oct ;
Sur la promenade piétonne en direction du promontoire, ce petit hôtel d'allure chic offre un mélange rafraîchissant de mobilier couleur crème, de murs blancs et d'art contemporain. Les chambres bien aérées affichent un carrelage en céramique, des salles de bains modernes et d'agréables balcons donnant sur la mer. De l'autre côté de la rue se trouve un restaurant de bonne qualité et sans prétentions.
 
 

Hotel la Marticana // Ischia Porto

Via Quercia 48-50, Ischia Porto ; ch avec petit-déj 72-135 € ; toute l'année ;
Pas très loin du débarcadère des ferries, cet hôtel de petite dimension se distingue par son atmosphère chaleureuse, son très beau jardin agrémenté de vignes grimpantes et de plants de tomates, ainsi qu'un barbecue (à disposition des visiteurs). Les chambres ne sont pas très grandes mais bien équipées (réfrigérateur, TV et sèche-cheveux). Le petit-déjeuner buffet est plus copieux qu'ailleurs.
 
 

Hotel la Sirenella // Lacco Ameno

Corso Angelo Rizzoli 41, Lacco Ameno ; s/d avec petit-déj 70/140 € ; avr-oct ;
Installé en bord de plage, cet hôtel familial vous permettra de passer directement de votre lit au sable fin. Les chambres lumineuses sont agrémentées de terrasses donnant sur la mer. Les salles de bains carrelées sont immaculées. Ambiance joviale. Le restaurant en bas sert d'excellentes pizzas.
 
 

Hotel Semiramis // Forio

Spiaggia di Citara, Forio ; ch avec petit-déj 100-140 € ; avr-oct ;
À quelques minutes à pied du spa Poseidon, cet hôtel lumineux, tenu par le chaleureux Giovanni et sa femme allemande, baigne dans une ambiance tropicale avec sa piscine centrale entourée de palmiers. Les chambres sont spacieuses. Magnifique jardin avec figuiers, vigne grimpante et vue sur la mer dans le lointain.
 
 

Mezzatorre resort & spa // Forio

Via Mezzatorre 23, Lacco Ameno ; s 220-320 €, d 270-395 €, ste 500-700 €, avec peti-déj ; mi-avr à oct ;
Perché sur un promontoire face à la mer, un luxueux complexe entouré d'une pinède de 2,8 ha, qui compte un spa et des courts de tennis. Les salons et quelques chambres sont situés dans une tour du XVe siècle. Les chambres sont décorées de couleurs terre, certaines ont un jardin privé et un Jacuzzi. Piscine panoramique surplombant la plage. Si vos moyens sont limités, contentez-vous d'une boisson dans le bar adjacent.
 
 

Umberto a Mare // Forio

Via Soccorso 2, Forio ; s 75-110 €, d 110-170 €, avec petit-déj ; avr-oct ;
Faciles à trouver, juste à côté de la célèbre église de Forio, ces 12 chambres calmes affichent une élégance discrète, avec carrelage, salles de bains modernes et volets verts traditionnels. Confortablement installez dans un transat sur la terrasse, admirez le panorama digne d'une carte postale. L'hôtel se situe sous l'un des meilleurs restaurants d'Ischia.
 
 
 

Procida

Le soir, après le départ des visiteurs, les habitants reprennent possession de leur île et l'ambiance redevient délicieusement calme. La plupart des hébergements sont de taille modeste, avec notamment des fermes aménagées et des hôtels familiaux. Si vous voyagez à plusieurs, les bungalows et appartements équipés peuvent s'avérer assez économiques. Beaucoup d'établissements ferment en hiver et affichent complets en été, alors surtout, n'oubliez pas de bien vous renseignez à l'avance.
 

Casa Giovanni da Procida // Procida

Via Giovanni da Procida 3 ; s 50-80 €, d 65-100 €, avec petit-déj ; fermé fév ;
Organisée sur plusieurs niveaux, cette belle ferme transformée en B&B propose des chambres minimalistes aux lits bas et aux meubles contemporains. Les salles de bains sont de petite dimension mais raffinées. Profitez du jardin luxuriant pour lire et manger des pêches sous le magnolia.
 
 

Casa sul Mare // Marina Corricella

Salita Castello 13 ; s 70-100 €, d 90-120 €, avec petit-déj ; avr-oct ;
Une adresse fabuleuse avec des panoramas qui ont contribué à faire du Talentueux M. Ripley un film inoubliable. Dominant la marina ultra-photogénique, les chambres élégantes sont magnifiées par les superbes carrelages, les lits en fer forgé et les couleurs méditerranéennes. Un service de bateau dessert les plages des environs, le service est irréprochable et le cappuccino du matin, offert par Franco, est absolument exquis.
 
 

Hotel Crescenzo // Procida

Via Marina di Chiaiolella 33 ; ch avec petit-déj 70-120 € ; toute l'année ;
Seulement 10 petites chambres et il faut choisir entre la vue sur la baie ou un balcon avec vue sur la mer. Décor bleu marine et blanc, comme il se doit, et salles de bains étincelantes. Le restaurant en face attire une clientèle locale bruyante et amicale. Vous pourrez y prendre le petit-déjeuner, même après une grasse matinée (jusqu'à 12h). Consultez le site Internet : offres intéressantes pour les longs séjours.
 
 

Hotel la Corricella // Marina Corricella

Via Marina Corricella 88 ; s 70-100 €, d 90-120 €, avec petit-déj ; avr-oct
Difficile de rater cette bâtisse couleur pêche et jaune fermant la Marina Corricella à l'une de ses extrémités. Chambres sobres équipées d'un ventilateur et d'une TV. La grande terrasse commune offre un point de vue imprenable sur le port, le restaurant sert de bons fruits de mer et un service de bateau permet de se rendre sur la plage voisine.
 
 

Hotel Riviera // Marina di chiaiolella

Via Giovanni da Procida 36, Marina di Chiaiolella ; s/d avec petit-déj 35/70 € ; avr-oct ;
Il faut grimper depuis la marina, mais vous serez amplement récompensé par le chant des oiseaux et la sérénité champêtre. Les chambres sont modernes et assez quelconques, mais elles sont propres et confortables. Un bon rapport qualité/prix.
 
 

La Rosa dei Venti // Procida

Via Vincenzo Rinaldi 34 ; s 320-490 €, d 390-690 €, tr 450-750 € par semaine ; mars-oct ;
Perchés au sommet d'une falaise, ces 18 bungalows indépendants comportent un intérieur simple et propre, une cuisine équipée et un patio. Le domaine possède une plage de galets privée et une vigne. La matriarche Titta prépare un festin hebdomadaire, à déguster sous une pergola de citronniers. Des excursions en bateau peuvent être organisées.
 
 

Le grand bleu guesthouse // Procida

Via Flavio Gioia 37 ; app 250-950 € par semaine ; fermé mi-déc à janv ;
Proches de la plage de Chiaia, ces appartements rénovés à l'emplacement central sont plaisants. Meubles fonctionnels, salles de bains originales, cuisinière, accès à Internet et belle terrasse sur le toit avec four à bois, barbecue et point de vue sur Ischia. Accès handicapés.
 
 
 
 

La Côte Amalfitaine

 

Sorrente

Vous ne devriez pas avoir de difficulté à trouver un hébergement à Sorrente, bien qu'il soit nécessaire de réserver à l'avance en juillet-août. La plupart des grands hôtels du centre-ville reçoivent les touristes en voyage organisé, si bien que les prix sont élevés. Il y a néanmoins quelques très belles affaires, notamment sur la Via Capo, la route côtière à l'ouest du centre. On y accède à pied depuis le centre, mais si vous êtes chargé, il vaut mieux prendre un bus SITA direction Sant'Agata ou Massa Lubrense.
 

Casa astarita

Corso Italia 67, Sorrento ; ch avec petit-déj 80-100 € ;
Minuscule bijou, ce B&B est aménagé dans un bâtiment du XVIe siècle, en centre-ville. Les 6 chambres marient des éléments d'origine, comme les niches et les plafonds voûtés, avec des commodités modernes comme les TV écran plat, les réfrigérateurs et les douches avec excellente pression. Portes aux couleurs vives, belles œuvres d'art et antiquités complètent le tableau. Les chambres entourent un salon central où est servi le petit-déjeuner, sur une grande table en chêne.
 
 

Grand hotel excelsior Vittoria

Piazza Tasso 34 ; s/d/ste avec petit déj 340/390/690 € ; toute l'année ;
Vieille de plus de 170 ans, la grande dame de Sorrente est l'exemple parfait du charme belle époque. D'énormes palmiers en pot ornent les salles communes inondées de lumière. Les chambres varient en taille et en style. Toutes bénéficient d'un point de vue, soit sur le jardin luxuriant soit sur la mer et le Vésuve. Le livre d'or porte les signatures de Pavarotti, Wagner, Goethe, Sophia Loren et de la famille royale britannique.
 
 

Hotel Astoria

Via Santa Maria delle Grazie 24, Sorrento ; s 60-80 €, 80-100 €, avec petit-déj ;
Cet établissement classique récemment rénové a l'avantage d'être situé en plein centre historique, mais l'inconvénient de ne pas avoir de parking. Dans l'ensemble, c'est un très bon choix. Les intérieurs sont dotés d'étincelants carrelages et de peintures bleu et jaune. À l'arrière, la grande terrasse est un pur délice : les fauteuils sont installés sous des orangers et des citronniers, et le mur du fond est souligné de fresques colorées en céramique.
 
 

Hotel Capri

Corso Italia 212 ; ch avec petit-déj 90-120 € ; mars-nov ;
Trois-étoiles correct proche de la gare ferroviaire, avec des chambres modernes et confortables, décorées de faïence et de meubles fonctionnels. Elles ne sont pas immenses, mais bénéficient de TV satellite et d'isolation phonique, un luxe pas inutile compte tenu de l'emplacement sur la rue. Clientèle majoritairement anglaise et irlandaise, d'où les bouteilles de Guinness au bar.
 
 

Hotel Desiré

Via Capo 31b ; s/d avec petit déj 60/90 € ; mars-déc ;
Un des nombreux hôtels de la Via Capo, super affaire pour les voyageurs à petit budget, pas tant pour les chambres simples et ensoleillées, fort convenables, ni pour les commodités (salon TV et terrasse panoramique sur le toit), que pour son ambiance décontractée, son sympathique propriétaire et ses jolis points de vue. L'ascenseur jusqu'à la plage rocheuse en contrebas est un « plus », même s'il faut payer les parasols et les transats.
 
 

Hotel Elios

Via Capo 33 ; s/d 40/70 € ; Pâques-nov
Avec un point de vue que beaucoup d'hôtels du centre feraient payer très cher, l'Elios est une superbe petite pension tenue par une charmante vieille dame. Pas de luxe (en dehors de la vue), juste une hospitalité à l'ancienne, de belles chambres lumineuses et aérées, et des prix très doux. Si vous n'avez pas de balcon (ils sont rares), admirez le panorama depuis la terrasse, en bas.
 
 

Hotel Rivage

Via Capo 11 ; s 70-90 €, d 70-110 € ; mars-oct ;
Juste après les boutiques à l'extrémité ouest de la ville, cet hôtel de faible hauteur offre une terrasse sur le toit, ainsi qu'un bar et un restaurant corrects. Les chambres sont banales mais elles disposent de terrasses assez vastes. On sent que l'établissement s'adresse avant tout à des groupes, mais l'emplacement et les prix sont avantageux.
 
 

Mignon

Via Sersale 9 ; s 60-85 €, d 80-100 €, avec petit-déj ; avr-oct et Noël ;
L'architecte d'intérieur a tout misé sur le bleu : depuis les carrelages au sol jusqu'aux murs et aux couvre-lits. La décoration est complétée par des œuvres d'art contemporain et des photos historiques de Sorrente en noir et blanc. Les chambres sont spacieuses et il y a un solarium sur le toit.
 
 
 

La Tonnarella

Via Capo 31 ; d 150-190 €, ste 270-280 €, avec petit-déj ; avr-oct et Noël ;
Amateurs de modernité, s'abstenir. La Tonnarella n'est que faïence bleue et jaune, antiquités, lustres et statues. Chambres classiques, avec mobilier traditionnel et commodités modernes discrètes, la plupart avec balcon ou petite terrasse. Plage privée accessible par ascenseur, et restaurant en terrasse très apprécié.
 

Neffola residence

Via Capo 21 ; prix sur demande uniquement ;
Dans cette ferme en pierre, les 10 appartements indépendants pour 2 à 4 personnes sont parfaits pour les familles. Entourés de cerisiers, d'oliviers et de citronniers, tous disposent d'une cuisine et d'une salle de bains, ainsi que d'un balcon privé pour la plupart. En outre, il y a une grande terrasse commune avec perspective sur la cime des arbres et la mer, dans le lointain. Accès gratuit à la piscine du camping voisin (Nube d'Argento).
 
 

Nube d'argento

Via Capo 21 ; empl 11 €/pers ;, bungalow 2 pers 50-85 €, 4 pers 65-115 € ; mars-déc ;
Charmant camping à 1 km du centre de Sorrente. Emplacements de tente et bungalows en bois disséminés sous des oliviers à l'ombre bienfaisante. Excellents équipements : les jeunes en particulier apprécieront la piscine découverte, la table de ping-pong, les toboggans et les balançoires.
 
 

Pensione linda

Via degli Aranci 125 ; s/d 50/75 € ; toute l'année
Installée dans un immeuble en béton insignifiant, cette pension est une adresse accueillante tenue par une mère, sa fille et leur chien. Les chambres mériteraient une rénovation, mais elles disposent de tout le nécessaire ainsi que de balcons. Les plus grandes ont un canapé et un bureau. Pas de clim, mais des ventilateurs sont fournis en été.
 
 

Santa fortunata

Via Capo 39 ; empl 11 €/pers, bungalow 2 pers 60-75 €, 4 pers 90-120 € ; mars-oct ;
Vaste camping bien équipé avec emplacements de tente, 35 bungalows en bois et 25 mobile-homes répartis sur un site verdoyant. Les cartes de crédit ne sont pas acceptées.
 
 

Seven hostel // Sant'agnello

Via Iommella Grande 99, Sant'Agnello ; dort à partir de 26 €, s/d 60/80 € ; toute l'année ;
Les jeunes propriétaires font tout leur possible pour offrir à la fois la meilleure auberge du monde et le premier ostello di design. Ils sont sur la bonne voie, grâce à cet ancien couvent du VIIIe siècle entouré d'oliviers et de citronniers. Quelques éléments très réussis, comme la grande terrasse avec ses fauteuils et canapés confortables ou le bar où sont organisés des concerts. Les chambres sont divines.
 
 

Villa Elisa

Piazza Sant'Antonino 19 ; d 70-80 €, tr 80-90 €, ste 90-120 € ; toute l'année ;
Organisées autour d'une cour centrale, toutes les chambres sont dotées d'une cuisine. En haut d'un escalier raide, la suite indépendante dispose d'un minuscule salon, d'une salle de bains, d'une chambre, d'une cuisine et d'une machine à laver, ce qui est un véritable atout. Mario cuisine à la demande, et organise des circuits guidés dans la région avec sa fille.
 
 
 

Massa lubrense

Fréquenté majoritairement par des touristes italiens, la jolie Massa Lubrense constitue une bonne base et offre un environnement plus calme que certaines villes plus chics de la côte amalfitaine.
 

Agriturismo agrimar

Via Maggio 9 ; B&B 35 €/pers ; Pâques à mi-oct ;
Entouré d'oliviers et de citronniers, cet agriturismo authentique est idéal si vous voulez fuir les téléphones et la TV. Il y a des sentiers de randonnée à proximité, notamment un menant à la mer. Nichés au milieu des arbres, les 6 chalets immaculés ne comportent rien de plus qu'un lit double et une salle de bains minuscule. Des hamacs ont été accrochés dans le domaine et des chaises longues sont installées sur une plate-forme surplombant la mer. Dîner servi à la demande.
 
 

Hotel Ristorante Primavera

Via IV Novembre 3G ; s/d avec petit-déj 75/100 € ; toute l'année ;
Un deux-étoiles familial et accueillant aux chambres claires décorées dans le style méditerranéen, avec du carrelage, du bois clair et une prédominance de blanc ; plusieurs disposent d'une terrasse. Les baignoires (dans la plupart des chambres) sont un luxe inattendu. Le lumineux restaurant avec terrasse propose une cuisine régionale (environ 30 € le dîner complet).
 
 
 

Sant'Agata sui due Golfi

Bénéficiant d'un superbe emplacement dominant les golfes de Salerne et de Naples, Sant'Agata est de plus en plus réputée pour ses agriturismi et ses restaurants. Réservez bien à l'avance si vous prévoyez un séjour en saison haute.
 

Agriturismo fattoria terranova

Via Pontone 10 ; d avec petit-déj 80 € ; mars-déc ;
Prototype du chic rural – sols en pierre, fleurs séchées suspendues à de grosses poutres en bois et grands tonneaux de vin disposés avec goût – ce magnifique agriturismo offre de petits appartements disséminés sur un domainet cultivé. Ils sont assez simples, mais le cadre est exquis et la piscine un luxe apprécié.
 
 

Agriturismo la Tore

Via Pontone 43 ; s/d avec petit-déj 55/110 €, demi-pension 60 €/pers ; Pâques-fin oct ;
Ferme bio en activité installée parmi 14 ha d'oliviers, La Tore produit entre autres de l'huile d'olive, des tomates séchées (et de la sauce tomate), ainsi que des confitures. C'est un merveilleux hébergement loin des sentiers battus, avec 7 chambres ressemblant à des granges et un charmant corps de ferme entouré d'arbres fruités. Carreaux de terracotta et lourd mobilier en bois accentuent le charme campagnard. Réduction de 50% pour les enfants de 2 à 6 ans, et de 30% pour ceux de 7 à 10 ans s'ils dorment dans la chambre des parents. En hiver, un appartement indépendant est disponible.
 
 
 

Marina del cantone

Dans cet adorable village à l'ambiance décontractée, vous devriez vous loger sans problème, hormis en août lorsque la vague de touristes italiens déferle sur les hôtels de ce lieu de vacances prisé, sur la péninsule de Sorrente.
 

Pensione la Certosa

Marina del Cantone ; ch avec petit déj 85-95 €, demi-pension/pension complète 75/85 €/pers ; toute l'année ;
Vaste hôtel en bord de mer doté d'un bon restaurant en terrasse (repas environ 30 €) et de chambres modernes ordinaires. Les plafonds bas en bois et les balcons-coffres en béton sont des traits curieux, mais les chambres sont propres et l'hôtel est contigu à la plage de galets. Demi-pension obligatoire en août.
 
 

Villaggio residence nettuno

Via A. Vespucci 39 ; empl 13 €/pers, app 110-215 € ; mars-nov
Situé à l'entrée du village parmi les oliveraies en terrasses, le camping de Marina offre une gamme variée d'hébergements (emplacements de tente, appartements pour 2 à 6 personnes, mobile-homes pour 2 à 4 personnes) dont le prix est fixé selon une grille tarifaire saisonnière complexe. Ambiance conviviale et écologique, excellents équipements et nombreuses activités proposées.
 
 
 

Positano

Positano est une superbe ville, mais sachez que les prix y sont généralement élevés. Comme partout sur la côte amalfitaine, les mois d'été sont particulièrement prisés, donc réservez bien à l'avance, surtout le week-end et en juillet et août. Renseignez-vous auprès de l'office du tourisme pour les locations de chambres ou appartements privés.
 

Albergo california

Via Cristoforo Colombo ; ch avec petit-déj 130-160 € ;
Cet Hôtel California est bien loin de la côte Ouest américaine, et les propriétaires n'ont pas vraiment l'air d'être des fans des Eagles. Aménagées dans un magnifique palais du XVIIIe siècle dont la façade est habillée de tons jaune et rose patinés, les chambres de la partie ancienne sont splendides, avec des plafonds peints et des frises originales. Les nouvelles chambres sont spacieuses et décorées avec faste. Le petit-déjeuner est servi sur la jolie terrasse de devant.
 
 

Casa celeste

Via Fornillo 10 ; s 42 €, d 80-90 €, avec petit-déj ; toute l'année
Attention : le limoncello maison de Celeste (qu'elle vous offrira à la moindre occasion) est beaucoup plus fort que la moyenne. À plus de 80 ans, Celeste est une perle : elle prépare également les confitures et les gâteaux du petit-déjeuner. Son fils Marco se charge de la restauration des chambres du XVIIe siècle (lorsqu'il ne s'occupe pas de son bar sur la plage) ; elles sont joliment meublées avec des céramiques et des éléments en bois sombre. Beau plafond voûté dans la chambre n°5.
 
 

Florida residence

Viale Pasitea 171 ; d 85-105 € ; avr-oct ;
Chose rare et précieuse : le parking est gratuit ! Les chambres sont bien équipées : réfrigérateur et sèche-cheveux, et parfois baignoire en plus de la douche. Les espaces communs sont vastes, avec notamment un solarium sur le toit et un jardin agrémenté d'un belvédère. Le propriétaire parle seulement italien.
 
 

Hotel Palazzo Murat

Via dei Mulini 23 ; s 120-250 €, d 150-375 €, avec petit-déj ; mai à mi-janv ;
Un vieux mur isole ce magnifique hôtel du flot de touristes empruntant chaque jour cette rue piétonne. Hébergé dans un palais du XVIIIe siècle, ancienne résidence d'été du roi de Naples, il est entouré de jardins luxuriants plantés de bananiers, de callistemons, d'érables palmés et de pins. Les 5 chambres du bâtiment original (plus chères) et les 25 de l'annexe plus récente sont agrémentées de superbes antiquités, de peintures à l'huile et d'une profusion de marbre.
 
 

Hotel Pupetto

Via Fornillo 37 ; s 90-100 €, d 130-170 €, avec petit-déj ; avr à mi-nov ;
Dominant la Spiaggia del Fornillo, c'est l'hôtel le plus proche d'une plage. Il fait partie d'un vaste ensemble balnéaire gai et animé, avec un restaurant populaire en terrasse (repas environ 25 €), un bar à thème nautique et de jolies chambres à l'étage. Récemment rénovées, elles présentent un carrelage vert ou terracotta, ainsi que de beaux points de vue sur la mer.
 
 

Pensione Maria Luisa

Via Fornillo 42 ; s 50 €, d 70-80 € ; toute l'année ;
Meilleure adresse petits budgets de la ville, le Maria Luisa est tenu par Carlo, qui se pliera en quatre pour vous aider. Rénovées il y a peu, les chambres et les salles de bains ont été agrémentées de carrelage bleu et d'accessoires ; celles qui se doublent d'une terrasse privée méritent les 10 € supplémentaires pour le panorama sur la baie. L'espace commun ensoleillé est un bonus appréciable, d'autant qu'il est équipé de réfrigérateurs, de cafetière, de livres et d'un beau point de vue.
 
 

San Pietro

Via Laurito 2 ; ch avec petit-déj à partir de 420 € ; avr-oct ;
Cet hôtel est remarquablement discret compte tenu de sa réputation, perché sur un promontoire à 2 km à l'est de Positano, presque entièrement sous le niveau de la route. En voiture, repérez la chapelle couverte de lierre et la cabine téléphonique anglaise rouge en bord de route. Une fois installé dans vos quartiers, vous ne voudrez plus les quitter. Toutes les chambres, à l'aménagement différent, bénéficient d'un point de vue spectaculaire, d'une terrasse privée et d'un Jacuzzi. Tennis, piscine semi-circulaire, restaurant étoilé au Michelin et plage privée à 88 m sous la réception (ascenseur).
 
 

Villa Flavio Gioia

Piazza Flavio Gioia 2 ; ch 129-179 € ;
À deux pas de l'église, c'est l'un des seuls établissements de la ville ouverts toute l'année. Les studios sont meublées en toute élégance, avec des couleurs terre chaleureuses et du marbre étincelant. Petites cuisines, espaces repas et balcons avec vues sur l'église et la mer. Des appartements plus grands sont disponibles. En août, il faut séjourner au minimum une semaine.
 
 

Villa Franco

Viale Pasitea 318 ; ch avec petit-déj 190-340 € ; avr à mi-oct ;
Hôtel de charme rutilant, à dominante méditerranéenne bleu et blanc. Depuis la piscine sur le toit, le point de vue est absolument fabuleux. Les chambres sont petites mais lumineuses et décorées de fresques classiques en céramique. En bas, petit bar, salle de sport comprenant des appareils sophistiqués et bain turc. Une nouvelle annexe vient d'ouvrir avec 9 chambres au décor similaire.
 
 

Villa Nettuno

Viale Pasitea 208 ; s/d 70/85 € ; toute l'année
Dissimulé derrière un écran de feuillage odorant, le Villa Nettuno ne manque pas de charme. Demandez une chambre dans la partie ancienne vieille de 300 ans, au lourd décor rustique, aux placards à fresques, et avec terrasse commune. Les chambres de la partie récente manquent incontestablement de caractère. Mais cela n'a guère d'importance car vous pourrez voir la mer depuis votre lit.
 
 
 

De positano à amalfi

C'est l'un des tronçons les plus spectaculaires de la route côtière, et la plupart des hébergements se concentrent autour de Praiano.
 

Agriturismo serafina // furore

Via Picola 3, Loc Vigne ; s/d avec petit-déj 30/60 €, demi-pension 45/90 € ; toute l'année ;
On peut difficilement être plus isolé que dans ce superbe agriturismo, l'une des meilleures adresses de la côte. Les 7 chambres impeccables et climatisées sont aménagées dans le corps de ferme principal, chacune avec petit balcon et vue sur les terrasses verdoyantes en contrebas. La nourriture est faite quasi exclusivement à partir des productions de la ferme (salami, pancetta, vin, huile d'olive, fruits et légumes).
 
 

Hotel Continentale & la Tranquilita // Praiano

Via Roma 21 ; empl 30 €, s 40-60 €, d 60-85 €, app 850-1 250 € par semaine, mini-app 400-800 € par semaine ; ch avr-oct, app toute l'année
Sur la route principale juste à l'est de Praiano, cet hôtel fait bon accueil aux gays et offre tout un éventail d'hébergements : belles chambres blanches avec vue sur la mer, plusieurs appartements (jusqu'à 4 personnes) et 15 emplacements de tente sur une série de terrasses herbeuses. De la terrasse inférieure, un escalier privé descend vers une plate-forme rocheuse sur la mer.
 
 
 

Amalfi

Si Amalfi attire surtout des visiteurs d'un jour, son parc hôtelier n'en est pas moins étoffé. La plupart des hôtels annoncent des prix de catégories moyenne à supérieure. Essayez de réserver bien à l'avance, car les établissements se remplissent vite en été et ferment en hiver. Si vous êtes en voiture, mieux vaut opter pour un hôtel avec parking car trouver une place dans la rue tourne souvent au cauchemar.
 

Albergo sant'andrea

Via Santolo Camera ; s/d 70/80 € ; mars-oct ;
Profitez de l'animation de la Piazza del Duomo confortablement installé dans votre chambre. Ce modeste deux-étoiles loue des chambres sommaires aux carrelages colorés allant du violet au bleu ciel, avec linge de maison assorti. L'environnement n'est peut-être pas des plus calmes, mais la présence de la cathédrale de l'autre côté de la place a quelque chose d'apaisant.
 
 

Hotel Amalfi

Vico dei Pastai 3 ; s 60-120 €, d 80-160 €, avec petit-déj ;
Confortable trois-étoiles familial situé dans une petite rue à deux pas de la grande artère piétonne. Les chambres, dont certaines avec balcon, ont des murs jaune pâle, des sols carrelés et de belles frises au pochoir. Les salles de bains rutilantes sont équipées de baignoire ou de douche. Sur le toit, le jardin est idéal pour se détendre autour d'un verre.
 
 

Hotel Centrale

Largo Piccolomini 1 ; s 60-120 €, d 70-140 €, tr 90-170 €, qua 100-180 €, avec petit-déj ; toute l'année ;
Un des meilleurs rapports qualité/prix d'Amalfi. L'entrée se trouve sur une toute petite place du centre historique mais beaucoup de chambres donnent sur la Piazza del Duomo (la n°24 est un bon choix). Les céramiques vert et bleu apportent une agréable touche de fraîcheur et la terrasse du toit offre un point de vue imprenable.
 
 

Hotel la Conchiglia

Lungomare dei Cavalieri ; d 100 €, demi-pension 80 €/pers ; Pâques-oct ;
Une des rares options pour voyageurs à petit budget d'Amalfi. Hôtel sans prétentions, à 5 minutes de marche à l'ouest du centre, sur le front de mer après la marina. Rien de très pittoresque mais les chambres aux murs blancs sont assez confortables et meublées à l'ancienne. Le parking est un vrai atout dans cette ville où il est impossible de se garer.
 
 

Hotel Lidomare

Largo Duchi Piccolomini 9 ; s/d avec petit-déj 50/110 € ; toute l'année ;
Sympathique hôtel familial plein de caractère. Les chambres spacieuses ont un véritable air de noblesse avec leur décor d'un séduisant désordre, leurs carreaux démodés et leurs belles antiquités. Certaines (comme la n°31) disposent même d'un Jacuzzi, d'autres (la n°42 entre autres) ont vue sur la mer. Quant au petit-déjeuner, il est servi sur un grand piano !
 
 

Hotel Luna Convento

Via Pantaleone Comite 33 ; s 220-280 €, d 240-300 €, avec petit-déj ; toute l'année ;
Cet ancien couvent fondé par saint François en 1222 est un hôtel depuis quelque 170 ans. Les chambres du bâtiment original ont été aménagées dans les cellules, qui n'ont plus rien de monastique avec leurs céramiques brillantes, leurs balcons et leur panorama infini sur la mer. L'annexe récente est tout aussi charmante, avec des fresques religieuses au-dessus du lit. Cloître somptueux.
 
 

Hotel Santa Caterina

Strada Amalfitana 9 ; d 250-700 €, ste à partir de 500 € ; mars-oct ;
Un monument d'Amalfi et l'un des hôtels les plus célèbres d'Italie. Le luxe à son comble : du service discret aux fabuleux jardins, de la plage privée aux chambres somptueuses. Et la vue est l'une des plus belles de la côte. Les mariés en lune de miel opteront pour la suite Roméo et Juliette, une maisonnette dans un coin pittoresque du domaine, pour la bagatelle de 650 à 1 300 € la nuit.
 
 

Residenza del duca

Via Mastalo 11 Duca 3 ; s 40-60 €, d 80-100 €, avec petit-déj ; mars-oct ;
Petit hôtel familial, avec seulement 6 chambres ; la fille, Daniella, parle très bien anglais. Téléphonez si vous êtes chargé, car il est assez éprouvant de monter jusqu'ici (le transport des bagages est compris dans le prix). Les chambres sont joliment meublées avec des antiquités, des faïences et des angelots kitsch. Elles sont lumineuses et ensoleillées, notamment la n°2 grâce à sa baie vitrée offrant une fabuleuse perspective.
 
 
 

Ravello

Ravello est une ville chic, ce qui se reflète dans ses lieux d'hébergement. Vous trouverez de superbes hôtels haut de gamme, plusieurs jolis établissements de catégorie moyenne et un bel agriturismo dans les environs. Réservez longtemps à l'avance pour la période estivale, surtout pendant le festival de musique.
 

Affitacamere il roseto

Via Trinità 37 ; d 80 € ; toute l'année
Les amateurs de simplicité, à proximité de tout, seront comblés. Deux chambres seulement, d'une blancheur impeccable : murs blancs, draps blancs, sols blancs. Un manque de charme compensé par le prix, et pour de la couleur, vous pouvez vous installer dehors sous les citronniers. Les propriétaires gèrent également la boutique Profumi della Costiera.
 
 

Agriturismo monte busara

Via Monte Brusara 32 ; 35 €/pers avec petit-déj, demi-pension 50 €/pers
Une authentique ferme en activité à flanc de montagne, à une rude demi-heure de marche (1,5 km) du centre de Ravello. Une voiture n'est pas indispensable mais elle est fortement conseillée. Idéal pour les familles avec enfants – ils donneront à manger au poney pendant que vous admirerez le paysage – ou ceux qui apprécient la solitude. Les 3 chambres sont sommaires mais confortables, la nourriture est délicieuse et le propriétaire fort sympathique.
 
 

Albergo ristorante garden

Via Boccaccio 4 ; ch 110 € ; mi-mars à fin oct
À la réception, admirez les photos d'Ana et Marco, les actuels propriétaires, jouant au tennis avec Jackie Kennedy et sa petite famille, il y a bien longtemps. S'il n'est plus le pôle d'attraction des célébrités, ce trois-étoiles familial reste une valeur sûre. Les chambres plutôt petites ne font guère impression, mais les points de vue sont superbes et les réfrigérateurs appréciables. Gore Vidal aurait été un client régulier du restaurant en terrasse (repas à partir de 25 € environ).
 
 

Hotel Caruso

Piazza San Giovanni del Toro 2 ; s 446 €, d 608-743 €, avec petit-déj ; mi-mars à nov ;
Il n'y a pas une piscine plus sensationnelle que celle du Caruso, posée au bord d'un précipice et dont l'eau bleue se mêle au bleu du ciel et de la mer. À l'intérieur, le palais du XIe siècle est tout aussi impressionnant, avec ses arcs mauresques, formant des cadres de fenêtres, ses plafonds voûtés du XVe siècle et ses céramiques de grande classe. Les chambres ont de luxueux équipements modernes comme la TV/lecteur DVD surgissant miraculeusement d'un coffret en bois au pied du lit.
 
 

Hotel Toro

Via Wagner 3 ; ch avec petit-déj 85-118 € ; Pâques-nov ;
Dans cet hôtel fondé à la fin du XIXe siècle, l'artiste hollandais Escher séjourna dans la chambre n°6. Les chambres sont décorées dans le style traditionnel de la côte amalfitaine, avec carrelage en terre cuite ou marbre clair, mobilier crème apaisant et belles peintures de paysages. Plusieurs sont dotées de réfrigérateur. Dehors, le verdoyant jardin clos est l'endroit rêvé pour prendre un verre au crépuscule.
 
 

Hotel villa Amore

Via dei Fusco 5 ; s 50-60 €, d 75-100 €, avec petit-déj ; toute l'année ;
Accueillante pension familiale, la meilleure adresse pour voyageurs à petit budget de Ravello. Nichées dans une ruelle calme, les chambres sont sobres et douillettes et les salles de bains immaculées. Certaines, comme la n°3, ont un balcon privé, d'autres une baignoire, et quelques-unes les deux. Le restaurant dans le jardin est un vrai atout : mets délicieux, point de vue mémorable depuis la terrasse et prix raisonnables (repas environ 20 €).
 
 

Palazzo sasso

Via San Giovanni del Toro 28 ; d avec petit-déj 330 €, avec vue sur la mer 650 € ; mars-oct ;
Un des 3 hôtels de luxe de Ravello, ouvert en 1880, et ayant vu passer quelques grands noms du XXe siècle, comme le général Eisenhower qui prépara ici l'attaque alliée sur le Monte Cassino, ou Roberto Rossellini et Ingrid Bergman qui dînèrent en amoureux au restaurant. Cet étonnant palais rose pâle du XIIe siècle est meublé d'antiquités magnifiques, le tout au milieu de couleurs mauresques et de sculptures modernes. La piscine de 20 m jouit d'un panorama exceptionnel et le restaurant Rossellinis, étoilé au Michelin, est l'un des meilleurs de la ville.
 
 
 
 

Salerne et le Cilento

 

Salerne (salerno)

Salerne ne compte que peu de lieux d'hébergement et aucun ne sort vraiment du lot. Quelques petits hôtels bon marché sont bien situés aux abords de la gare ferroviaire. Les prix sont très inférieurs à ceux pratiqués sur la côte amalfitaine.
 

Hotel Montestella

Corso Vittorio Emanuele 156 ; s/d/tr avec petit-déj 75/100/110 € ;
Sur la principale artère piétonne de la ville, à mi-chemin entre le centre historique et la gare ferroviaire. Tous les sites intéressants sont accessibles à pied. Avec les tarifs compétitifs, c'est le point fort de cet hôtel de 45 chambres quelconques mais correctes – propres, avec la clim, la TV et un décor d'un goût douteux orange et brun.
 
 

Hotel Plaza

Piazza Vittorio Veneto 42 ; s/d/tr avec petit-déj 65/100/115 € ;
À 2 minutes de la gare ferroviaire, un hôtel bien situé et confortable, le charme en moins (en particulier dans les espaces communs). Les chambres assez spacieuses, à moquette brune et salles de bains étincelantes, sont en fait très intéressantes pour leur prix. Celles à l'arrière ont une terrasse donnant sur la ville et les montagnes.
 
 
 

Paestum

Paestum reçoit essentiellement des visiteurs en excursion pour la journée, et de ce fait le nombre important d'hôtels a de quoi surprendre. Outre les sempiternels établissements trois étoiles destinés aux groupes, on trouve également d'excellentes adresses.
 

Casale giancesare

Via Giancesare 8 ; s 45-60 €, d 65-90 €, avec petit-déj ;
Cette ancienne ferme datant du XIXe siècle est devenue un charmant B&B en pierre tenu par l'adorable Anna, qui sera enchantée de vous faire goûter son vin et son limoncello maison. À 2,5 km de Paestum, au milieu des vignes, des oliviers et des mûriers, les points de vue sont somptueux, en particulier depuis la piscine. Anna travaille à l'office du tourisme d'Agropoli, autant dire qu'elle en connaît un rayon sur la région.
 
 

Hotel Calypso

Via Mantegna 63 ; s 50-75 €, d 100-150 €, avec petit-déj ;
Un choix idéal pour les artistes et les écologistes, avec un restaurant macrobiotique (membre du mouvement Slow Food), des chambres décorées avec goût et agrémentées de balcons privés ainsi que des œuvres d'art et de l'artisanat local. Le propriétaire Roberto a sillonné le monde, mais aussi la région. Des concerts (du folk à la musique classique) sont régulièrement organisés en été.
 
 
 

Agropoli et la Côte du Cilento

Très prisés des touristes italiens durant les mois de juillet et août, Agropoli et les principales stations balnéaires de la côte offrent un bon choix d'hébergements, le plus souvent situés juste sur le front de mer.
 

Albergo il castello // castellabate

Via Amendola ; ch avec petit déj 80-110 € ;
Installé dans un bâtiment du début du XIXe siècle, cet hôtel à l'ancienne couvert de lierre propose de grandes chambres au sol carrelé d'origine, avec des murs en pierre apparente et de vastes terrasses privées. La cour plantée de citronniers et d'une profusion de plantes est idéale pour boire un verre au coucher du soleil, après une journée bien remplie.
 
 

Anna // agropoli

Via S Marco 28-30 ; s 35-50 €, d 50-70 €, avec petit-déj ;
Emplacement de rêve, en face de la superbe plage de sable de la ville. Ce joli hôtel bon marché est apprécié des habitants pour son restaurant en bas, où vous pourrez aussi vous régaler d'un cornetto (croissant italien) maison au petit-déjeuner. Les chambres lumineuses et accueillantes sont dotées de murs blancs, linge rayé et balcons ; essayez d'obtenir un point de vue sur la mer. Location de transats et de vélos à moindre coût.
 
 

La Lanterna // Agropoli

Via della Lanterna 8 ; bungalow 2/4 pers 40/60 €, dort avec petit-déj 14 € ;
Ivo et Tiziana sont des hôtes parfaits dans cet endroit accueillant, à 1 km du centre-ville. Les bungalows et leurs grandes terrasses offrent un excellent rapport qualité/prix, des vues sur la mer et beaucoup de rangements. Les dortoirs sobres et propres sont équipés de casiers, et le petit-déjeuner est délicieux (petits pains au fromage ou à la confiture, gâteaux maison). La connexion Internet coûte 1 €/heure.
 
 

Il ceppo // agropoli

Via Madonna del Carmine 31 ; s 50-75 €, d 80-90 €, avec petit-déj ;
En face du célèbre restaurant du même nom, ce petit hôtel moderne est lumineux et frais, avec des meubles en osier et des tons rose pâle dans les chambres. Les salles de bains sont minimalistes et modernes. Situé à environ 4 km au sud-est du centre-ville, il convient uniquement aux voyageurs motorisés.
 
 

La Conchiglia // Palinuro

Via Indipendenza 52 ; ch avec petit-déj 80-110 € ;
Superbe hôtel dans la rue principale, avec des murs ocre, des sols en terre cuite et de belles œuvres d'art. La grande terrasse dominant la mer est équipée de confortables fauteuils en pin et il y a un bar agréable juste à côté. La TV satellite est un luxe rare dans la région.
 
 

Pensione anna // palinura

Piazza Virgilio 22 ; s 25-65 €, d 50-130 €, avec petit-déj ;
Les points forts de cette pension familiale : l'emplacement, sur la place principale de la ville, très animée, et la terrasse délicieusement désuète à l'avant, avec ses plantes, ses vignes, et le sympathique grand-père assis dans son fauteuil. Les chambres sobrement meublées sont propres et dotées de beaux volets rouges. Prix très raisonnables, hormis en août.
 
 

Raggio di sole // castellabate

Via Terrate ; ch avec petit-déj 80 € ; avr-nov ;
Situé en périphérie de la ville en arrivant de Santa Maria di Castellabate, cet accueillant agriturismo se trouve au pied de la montagne la plus proche de la ville. Les points de vue sont superbes, avec la mer et l'île de Capri dans le lointain. La maison principale est entourée d'arbres, notamment des eucalyptus touffus, des citronniers et des oliviers, tandis qu'en contrebas, la petite ferme est peuplée de chèvres, d'oies, de canards et d'au moins un âne. Entièrement rénovée, cette ferme vieille de 200 ans renferme des chambres simples et modernes, avec balcons. Repas possibles.
 
 

U'Sghiz // Agropoli

Piazza Umberto 8 ; s 45-50 €, d 45-80 €, avec petit-déj ;
Au cœur du centre historique, Antonio (ou Antoine – il a longtemps vécu au Québec) a restauré avec amour cet édifice datant de 1600 et loue 3 belles chambres depuis 2009. Meublées d'antiquités, elles sont habillées de tons très doux, vert, pêche et crème. Les réfrigérateurs sont appréciables. Excellent restaurant.
 
 

Villa Sirio // Santa Maria di castellabate

Via Lungamare de Simone 15 ; s 85-130 €, d 120-200 €, avec petit-déj ; avr-nov ;
Datant de 1912, cet hôtel familial est doté d'une élégante façade classique, avec des tons ocre et des volets traditionnels verts. Les chambres lumineuses sont rehaussées de couleurs jaune, bleu et turquoise et se doublent de salles de bains en marbre étincelant avec Jacuzzi. Les petits balcons comportent de jolies tables en marbre et offrent un point de vue imprenable, avec Capri dans le lointain.
 
 
 

Parc national du Cilento

Les fantastiques paysages verdoyants du parc en font le lieu idéal pour un séjour à la ferme, et il y a l'embarras du choix. Outre les adresses mentionnées, consultez les sites Internet consacrés aux agriturismi au début de ce chapitre.
 

Agriturismo antico casolare // castelcivita

Contrada Suvero 6 ; s/d avec petit-déj 35/60 € ; mars-oct ;
À la limite du parc, à seulement 6 km de la côte, on vient ici pour profiter du panorama somptueux et de la simplicité de cette ferme du XVIIIe siècle, depuis toujours propriété de la famille Ricciardella. Des tomates et des épis de maïs sont suspendus au-dessus de la grande terrasse, où l'on trouve aussi un four à pain d'origine. Les chambres sont plaisantes : meubles en fer forgé ou en bois sombre et petites salles de bains carrelées. De nombreuses activités peuvent être organisées, notamment des randonnées à pied ou à cheval.
 
 

Agriturismo i Moresani // Casal Velino

Loc Moresani ; ch avec petit-déj 45-80 € ; mars-oct ;
L'adresse qu'il vous faut si vous êtes en quête de tranquillité. Le cadre est on ne peut plus bucolique, avec des collines ondulantes dans toutes les directions, émaillées de vignes, de prairies et d'oliviers. Cette ferme familiale de 18 ha produit son fromage de chèvre caprino. Le restaurant utilise majoritairement les productions de la propriété et dispose d'une terrasse extérieure, qui donne sur les vignes. Installées autour d'un joli petit jardin privé, les chambres sont habillées de tons terre et crème. Équitation, cours de cuisine ou de peinture sont régulièrement organisés ; consultez le site Internet pour vous enquérir des disponibilités auprès des sympathiques propriétaires.
 
 

Agriturismo la loggia degli Alburni // Sicignano degli Alburni

Sicignano e'Alburni ; s/d avec petit-déj 30/40 € ;
Plus hôtel de campagne que véritable agriturismo, mais le cadre est sublime, haut perché dans un bois de châtaigniers dominant le superbe château (suivez les indications depuis le village). Les chambres sont spacieuses, modernes et confortables. Dans la salle à manger, agrémentée d'une fresque colorée sur le thème de la chasse, on déguste de bons plats traditionnels comme les tagliolini sauce ragoût (repas 25 €). Apprécié des randonneurs.
 
 

Agriturismo Terra Nostra // Corleto Monforte

Contrada Galdo ; s/d avec petit-déj 20/40 € ; mars-oct ;
Propriété de la famille Salamonte qui a vécu en Angleterre pensant plusieurs années (d'où peut-être les nains de jardin), cet établissement bénéficie d'un joli cadre champêtre, juste à la sortie de ce beau village médiéval. Il y a des chèvres, des moutons, des canards et des chiens, entre autres. Les chambres sont sobrement meublées avec des éléments en bois sombre, des murs blancs immaculés et des sols en terracotta. Le grand restaurant propose d'excellents plats régionaux ; en hiver, il est réchauffé par la cheminée.
 
 

Antichi Feudi // Teggiano

Via San Francesco 2 ; ch avec petit-déj 45-80 € ;
Située juste en retrait de la belle Piazza San Cono, cet ancien palais se distingue par sa magnifique façade couleur terre de Sienne brûlée. Dans cet hôtel de charme pittoresque et bon marché pour les prestations, toutes les chambres sont différentes, mais le souci de détail est omniprésent : armoires décorées de peintures, lits à baldaquins et parfois même des lustres. Les espaces publics comptent une petite cour avec un puits d'origine et un excellent restaurant.
 
 

Casale San Martino // Laureana Cilento

Contrada Vignali 5 ; ch avec petit-déj 65-85 € ; mars-oct ;
Ouvert en 2009, cet adorable B&B jouit d'un incroyable panorama sur Agropoli et la côte à l'ouest et sur la campagne vallonnée à l'est. Les chambres décorées avec goût sont agrémentées de poutres, murs en pierre, couleurs de terre et salles de bains haut de gamme avec mosaïques en marbre. La ménagerie familiale compte des chèvres et des canards. En saison, vous pourrez déguster les figues fraîches du jardin pour le petit-déjeuner.
 
 

Sicinius // Sicignano degli Alburni

Contrada Piedi La Serra 22 ; ch avec petit-déj 65 € ; avr-oct ;
Dans cette ferme de 12 ha, on utilise l'énergie solaire et on privilégie les productions biologiques, d'olives notamment. Des massages et des traitements d'aromathérapie sont également proposés, et il y a une petite boutique de produits pour la santé. Les chambres sont sobres, avec de superbes points de vue sur le mont Alburni. Les clients peuvent emprunter les VTT et ont accès à l'excellent restaurant.
 
 

Zio Cristoforo // Casal Velino

Via Chiuse 24 ; s 80-120 €, d 90-140 €, avec petit-déj ;
Si les agriturismi recevaient des étoiles, celui-ci en aurait 5. En réalité, il s'agit plus d'un hôtel de charme que d'une exploitation agricole. Personne ne se promène en bottes boueuses, pourtant il y a réellement une ferme et les animaux élevés sur place sont bien présents sur le menu du restaurant, très apprécié. Les chambres sont rustiques mais élégantes, avec des lits en fer forgé, des sols en terracotta et des tons vert et blanc rafraîchissants. Cours de cuisine proposés en hiver (150 € pour 3 jours).