Milan : Culture

Langue

L’italien est une langue romane apparentée au français. De par les racines latines communes aux deux langues, vous reconnaîtrez de nombreux mots. L'italien littéraire moderne a commencé à se développer aux XIIIe et XIVe siècles, essentiellement grâce aux écrits de Dante, Pétrarque et Boccace, qui écrivaient surtout en dialecte florentin. La langue s'est nourrie de son héritage latin et de divers dialectes pour devenir l'italien d'aujourd'hui. Cette langue officielle cohabite avec de nombreux dialectes régionaux, en particulier dans le Sud. Certains idiomes, tel le sarde, ont d'ailleurs le statut de langue. Rappelons que la région du Val d'Aoste est francophone, tandis qu'on parle allemand dans le Trentin-Haut-Adige.
Les mots et expressions suivants pourront vous être utiles :
Bonjour : buongiorno (ou ciao, informel)
Au revoir : arrivederci (ou ciao, informel)
Oui :
Non : no
S'il vous plaît : per favore
Merci : grazie
Excusez-moi : mi scusi
Je voudrais aller à... : voglio andare a...
Hôtel/pension : albergo/pensione
Restaurant : ristorante
Petit-déjeuner : prima colazione (ou colazione)
Déjeuner : pranzo
Dîner : cena
Office du tourisme : ufficio di turismo
Avion : aereo
Bus : autobus

Nourriture

La gastronomie arrive en bonne place parmi les plaisirs essentiels d’un séjour en Italie. Les innombrables spécialités propres à chaque région n’ont en fait qu’un lointain rapport avec la “cuisine italienne” telle qu’elle se pratique à l’étranger.
Emblème national, les pâtes sont souvent fraîches et nappées de crème dans le Nord, et agrémentées de sauce tomate dans le Sud. L'Émilie-Romagne remporte la palme de la gastronomie avec ses pâtes farcies (raviolis, cappelletti...), son parmesan et sa délicieuse charcuterie (jambon de Parme, salami, mortadelle). Gênes est la patrie du pesto, la délicieuse sauce au basilic. Milan peut être fière de son risotto, alors que la Toscane produit la meilleure huile d'olive du pays. Si les Romains affectionnent les abats (les fameuses tripes à la romaine), c'est aux Napolitains que l'on doit l'invention de la pizza. La Sicile, qui a gardé de son passé arabe une prédilection pour les pâtisseries, ne dédaigne pas pour autant les produits de la mer (en particulier le thon et la sardine). En Sardaigne vous attendent des spécialités rustiques, comme le cochon de lait rôti à la broche.

Religion

Près de 80% des Italiens se déclarent catholiques, mais seulement 15% vont régulièrement à l'église. Les fêtes et les processions religieuses, hautes en couleur, ne manquent jamais d'attirer une foule de participants.

Arts

Véritable musée vivant, l'Italie possède un éventail de richesses culturelles et historiques rarement égalé. Difficile de faire un pas sans rencontrer une colonne antique trônant au beau milieu d'une gare ou une église baroque surplombant les ruines d'un forum. Les civilisations et les styles architecturaux se superposent : vestiges étrusques, grecs et romains, monuments sicilo-normands, églises gothiques, palais Renaissance, fontaines baroques, monuments Art nouveau ou rationalistes… Les musées regorgent de chefs-d'œuvre de la statuaire gréco-romaine et des grands maîtres de la peinture italienne comme Michel-Ange, Raphaël ou le Caravage.
La littérature italienne ne manque pas de grands noms. Citons tout d'abord les auteurs latins de l'Antiquité – Virgile, Ovide, Cicéron, Sénèque –, mais aussi le triumvirat Dante, Pétrarque, Boccace, premiers porte-drapeaux de la langue italienne au XIVe siècle. Au XXe siècle, Luigi Pirandello a remporté le Prix Nobel de littérature en 1934. Italo Calvino (Le Baron perché) est le plus apprécié des fabulistes italiens, tandis que Dino Buzzati (Le Désert des Tartares) s'est distingué par son talent à mêler réalisme et fantastique. Plusieurs romans d'Alberto Moravia ont été portés à l'écran (Le Mépris, Le Conformiste, L'Ennui). Pour le grand public, c'est Umberto Eco (le Nom de la rose, le Pendule de Foucault) qui symbolise aujourd'hui la production littéraire transalpine.
Inventeurs du solfège, mais aussi du violon (les fameux Stradivarius), du piano et de l'opéra, les Italiens ont marqué l'histoire de la musique à travers des compositeurs tels que Monteverdi, Vivaldi ou Scarlatti. Les œuvres de Puccini, Verdi, Bellini et Rossini, illustres représentants du bel canto, continuent d'être chantées avec succès dans le monde entier.
Les célèbres studios romains de Cinecittà ont permis à l'Italie de s'imposer parmi les piliers du 7e art. Les noms de Visconti, Rossellini, Fellini, Antonioni et Bertolucci demeurent indissociables du patrimoine cinématographique international. Qui ne connaît pas la scène d'anthologie tirée de la Dolce Vità, où Marcello Mastroianni et Anita Ekberg se baignent dans la fontaine de Trevi ? L'actrice Anna Magnani incarne à jamais la femme romaine des quartiers populaires, tandis que Sophia Loren et Gina Lollobrigida restent les stéréotypes de la beauté pulpeuse à l'italienne. Nanni Moretti (La Chambre du fils), Giuseppe Tornatore (Cinema Paradiso) et Roberto Benigni (La Vie est belle) figurent parmi les grands noms du cinéma transalpin contemporain. Matteo Garrone a remporté le Grand Prix du jury au Festival de Cannes de 2008 pour son film Gomorra. Autre lauréat récent de Cannes (Prix du jury en 2008) : Paolo Sorrentino, pour Il Divo.

Mis à jour le : 11 novembre 2012
Vizeat

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l’Italie

Paramètres des cookies