Islande

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Islande
  4. Les hautes terres

Les hautes terres

Pourquoi y aller

Les voyageurs qui ont suivi la Route circulaire en pensant que les villes et les stations-service étaient bien rares, et que les moutons étaient sans doute plus nombreux que les hommes, n'ont encore rien vu. Dans les hautes terres intérieures, les services, les hébergements et les ponts sont quasiment inexistants, tout comme les secours en cas de problème.
En regardant ces étendues désolées, on pourrait se croire dans l’outback australien, ou sur la Lune. Les astronautes d’Apollo se sont d’ailleurs entraînés ici avant de marcher sur la Lune.
Cet isolement constitue le principal attrait de la région. Si certains sont déçus par les paysages extrêmement austères, d’autres sont éblouis par la splendeur de la nature à l’état brut. La solitude est exaltante et les panoramas sont immenses, mais l’accès est limité ; les routes réservées aux 4×4 ne sont généralement ouvertes qu’au milieu de l’été, et sont aussi desservies par des bus tout-terrain. Les parcourir à vélo ou à pied est tout aussi éprouvant que gratifiant.

À ne pas manquer

  1. Une randonnée dans le champ de lave venteux d’Askja, puis un plongeon dans l’eau tiède du cratère Víti
  2. Les sculptures de glace dans les grottes géothermiques du Kverkfjöll
  3. Un hommage à la “Reine des montagnes“, l’Herðubreið
  4. Une pensée pour les fantômes et les proscrits sur la piste de Sprengisandur, la plus longue et la plus isolée d'Islande
  5. Des haltes aux sources thermales et aux rochers escarpés que l'on gravit facilement le long de la piste de Kjölur
  6. Les nouveaux chemins qui sillonnent le majestueux massif de Kerlingarfjöll
Mis à jour le : 4 juillet 2017
Paramètres des cookies