Croatie

  1. Accueil
  2. Europe
  3. Croatie
  4. Comment s'y rendre

Croatie : Comment s'y rendre

Partir en Croatie

Se rendre en Croatie depuis un pays européen est de plus en plus facile, notamment en été. Il est désormais possible de s'envoler pour Dubrovnik, Split, Zadar, Rijeka, Pula et Zagreb avec des compagnies low cost.
L’économie du pays reposant fortement sur le tourisme, la Croatie a réduit au minimum les formalités pour les voyageurs étrangers. Ce à quoi vous pouvez vous attendre de pire : la file d’attente, souvent longue, aux points de contrôle des passeports.

Voie aérienne

Voici les principaux aéroports croates :

Les compagnies aériennes desservant la Croatie mettent en place davantage de liaisons directes et renforcent la fréquence de leurs vols durant la saison estivale. Réservez bien à l’avance pour bénéficier de tarifs intéressants en juillet-août, la demande étant alors plus forte.  

Depuis la France

Pour un vol direct Paris-Zagreb (durée : 1 heure 50) ou Paris-Dubrovnik (2 heures 20), il faut compter un prix moyen de 180-220 €. 
Croatia Airlines, la compagnie nationale croate, assure au départ de Paris CDG des vols directs quotidiens pour Zagreb, Split et Dubrovnik et, plusieurs fois par semaine, des vols directs pour Zadar et Pula. De fin avril à fin octobre, la compagnie propose également des vols directs entre Lyon et Split et entre Nice et Dubrovnik. Air France relie quotidiennement Zagreb en vol direct depuis Paris-CDG. La compagnie propose aussi des vols, avec escale à Zagreb, à destination de Dubrovnik, Pula, Split et Zadar. Enfin, d’avril/mai à mi-octobre, Air Méditerranée propose un vol hebdomadaire pour Split, le samedi, au départ de Paris, Lyon, Marseille et Nantes, et sur une période plus réduite entre Split et Bâle-Mulhouse. 
Parmi les compagnies low cost, easyJet met en place de début juillet à début septembre des liaisons directes depuis Paris-Orly et Lyon vers Dubrovnik et Split. La compagnie Transavia relie, par un vol hebdomadaire direct, chaque samedi de mai à début octobre, Paris-Orly à Zadar. Enfin, Ryanair dessert deux fois/semaine (trois fois en août) Zadar depuis Marseille. 
Les agences et transporteurs ci-dessous sont susceptibles d’obtenir des vols secs intéressants.

Depuis la Belgique

Croatia Airlines assure en moyenne six vols directs par semaine entre Bruxelles et Zagreb (2 heures 10, à partir de 225 €), dont deux en partage de codes avec Brussels Airlines, ainsi que des vols directs à destination de Dubrovnik, Split, Pula et Zadar avec escale à Zagreb.
Au départ de Charleroi, de fin mars/début avril à octobre, Ryanair opère plusieurs vols hebdomadaires pour Zadar, Rijeka et Pula.
Voici quelques adresses utiles : 

Depuis la Suisse

Toute l’année, Croatia Airlines assure, en partage de codes avec Swiss, deux vols directs quotidiens pour Zagreb (1 heure 25, à partir de 290 FS environ) au départ de Zurich. La compagnie propose aussi un vol direct Zurich-Dubrovnik (2 heures, autour de 350 FS) deux fois/semaine et dessert également Pula et Zadar avec escale.
La compagnie suisse SkyWork Airlines relie une ou deux fois par semaine Berne à Split de mi-mai à mi-octobre, Rijeka et Zadar de début juin à mi-octobre. En partenariat avec Swiss, Edelweiss Air assure de mai à octobre un vol quotidien entre Zurich et Split. Air Méditerranée opère, d’avril à octobre, un vol hebdomadaire, le samedi, entre Bâle-Mulhouse et Split.
De fin avril à octobre, la compagnie à bas prix easyJet assure des vols directs au départ de Genève pour Split (1 heure 30, à partir de 120 FS environ) et Dubrovnik, et au départ de Bâle-Mulhouse pour Split entre avril et octobre. 
Quelques adresses utiles :

Depuis le Canada

Il n’existe pas de vol direct entre le Canada et la Croatie. Sur Air Canada, les vols Montréal-Zagreb (à partir de 10 heures 30 et de 1 400 $C en basse saison, 1 800 $C en été) transitent au minimum par Bruxelles, Munich ou Francfort. 
Vous pourrez contacter notamment :

Voies terrestre

La Croatie partage des frontières avec la Hongrie, la Slovénie, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et le Monténégro.
De Paris, 1 390 km (environ 13 heures de route) vous séparent de Zagreb. Deux itinéraires principaux s’offrent à vous, l’un par l’Allemagne, l’autre par l’Italie. Pour le premier, vous passerez par Strasbourg, puis par Munich (Allemagne), Salzbourg (Autriche) et Ljubljana (Slovénie). Le deuxième itinéraire passe par le tunnel du Mont-Blanc, l’Italie (Milan, Trieste), puis la Slovénie (Ljubljana) ; comptez alors 1 500 km (14 heures 30) depuis Paris. 
Sachez que si vous prenez l’autoroute en Slovénie, il vous faudra acheter une vignette à l’entrée dans le pays, d’un montant de 15 € pour une validité d’une semaine. Pour plus de renseignements, consultez le site www.slovenia.info
Pour aller dans le sud de la Croatie, une solution consiste à se rendre par exemple à Ancône par la route (de Paris, 1 290 km et 12 heures via le tunnel du Mont-Blanc, Milan et Bologne), puis à prendre un ferry pour Hvar, Split, Vis ou Zadar. Vous pouvez également partir de Bari, Pescara ou Venise. Pour un ferry régulier au départ d’Ancône, comptez environ 10 heures jusqu’à Split et 7 heures jusqu’à Zadar.

France

BUS

Eurolines (www.eurolines.fr) assure des liaisons entre Paris et de nombreuses villes croates (Zagreb, Split, Rijeka, Makarska, Osijek, Šibenik, Varaždin, Zadar…), mais les tarifs ne sont pas nécessairement intéressants comparés à ceux de l’avion. À titre d’exemple, comptez 159 € l’aller-retour Paris-Zagreb (environ 23 heures) et 201 € l’aller-retour Paris-Split (30 heures). 
Il est possible de partir de certaines villes de province. Consultez le site Internet pour plus de détails.

Train

Il n’existe pas de train direct entre la France et Zagreb. Au départ de Paris, vous pourrez transiter par exemple par Genève, Munich ou Lausanne. Renseignez-vous sur les horaires, les tarifs et les réservations auprès d’une gare ou d’une agence commerciale de la SNCF (www.voyages-sncf.com).

Belgique

BUS

Eurolines (www.eurolines.be) assure de nombreuses liaisons entre la Belgique et la Croatie. 
Là encore, cette solution n’est guère avantageuse. Comptez par exemple 215 € pour l’aller-retour Bruxelles-Zagreb (23 heures) et 235 € pour l’aller-retour Bruxelles-Zadar (26 heures). Des départs sont proposés depuis certaines autres villes.

Train

Il n’existe pas de train direct entre la Belgique et la Croatie. Entre Bruxelles et Zagreb, prévoyez au minimum 2 correspondances (via Francfort et Munich par exemple). Renseignements auprès de la SNCB Europe (www.b-europe.com).

Suisse

BUS

Eurolines (www.eurolines.ch) offre de nombreuses liaisons entre la Suisse et la Croatie. Comptez par exemple 200 FS l’aller-retour Zurich-Zagreb (12 heures 30) – comparez avec les tarifs aériens.

Train

Il existe un train direct quotidien Zurich-Zagreb (14 heures). Les prix varient en fonction du confort choisi (place assise, couchette, etc.). Contactez la compagnie ferroviaire CFF (www.cff.ch).

Italie

Bus

Trieste est bien reliée à la côte istrienne. Les bus sont moins nombreux 
le dimanche.

  • Dubrovnik 470 Kn, 15 heures, 1/jour
  • Poreč 87 Kn, 2 heures, 4-6/jour
  • Pula 120 Kn, 2 heures 30-3 heures 45, 4-8/jour
  • Rijeka 70 Kn, 2 heures, 5/jour
  • Rovinj 110 Kn, 3 heures, 2/jour
  • Split 325 Kn, 10 heures 30, 2/jour
  • Zadar 221 Kn, 7 heures 30, 1/jour

Du lundi au samedi, un bus au départ de Padoue passe aussi par Venise, Trieste et Rovinj avant d’atteindre Pula (245 Kn, 6 heures).

Train

Plusieurs trains font le trajet Venise-Zagreb (45-66 €, 7 heures 30), en passant 
par Ljubljana et Villach.

Voie maritime

Les liaisons proposées sont aussi nombreuses que variées. Vous pouvez consulter le site d’Euromer (www.euromer.com) représentant des compagnies maritimes en Europe et spécialiste des traversées en ferry vers la Croatie depuis l’Italie.
 
Les compagnies suivantes relient la Croatie et l’Italie :

Vérifiez bien que votre assurance automobile couvre la Croatie. Pour les déplacements en voiture et en moto à l’intérieur 
du pays, voir p. 352.
Enfin, ceux qui souhaitent se rendre en Croatie avec leur propre bateau doivent obligatoirement déclarer l’embarcation et son équipage auprès des services locaux du ministère croate de la Mer, du Tourisme et du Transport (www.mmtpr.hr) et payer des droits d’entrée dans les eaux territoriales croates sous forme d’une vignette valable un an. Si le bateau a été transporté par voie terrestre, il faut en outre payer des droits de mise à l’eau. Pour plus de renseignements, consultez le site Internet du ministère.
 

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Croatie