Hôtels et hébergements en Croatie

Se loger en Croatie

Les établissements pour voyageurs à petit budget comprennent les terrains de camping, les auberges de jeunesse et certaines pensions. L’hébergement chez l’habitant, moyen très agréable de passer des vacances en Croatie, est aussi souvent le plus avantageux.
Les établissements se chargent des formalités auprès de la police requises par l’administration croate. Ils vous demanderont de leur confier votre passeport pour la nuit.
Sur la côte, les tarifs varient suivant le lieu et la saison :

  • Nov-mars est la période où l’hébergement revient le moins cher, mais peu d’hôtels restent alors ouverts.
  • Avr, mai et oct sont également peu chers.
  • Juin et sept marquent le tournant de la saison, les prix sont donc intermédiaires.
  • Juil et août La haute saison, et la plus chère. Mieux vaut réserver pour cette période.

Notez que de nombreux établissements ajoutent un supplément de 30 % pour les séjours de moins de trois nuits, ainsi qu’une “taxe de séjour” d’environ 7 Kn par personne et par jour. 
L’hébergement est généralement moins onéreux en Dalmatie (sauf à Dubrovnik et à Hvar) que dans le Kvarner et en Istrie.

Réservation

Une fois votre itinéraire établi, il est conseillé de téléphoner pour vérifier les prix et la disponibilité des chambres. La majorité des réceptionnistes parlent anglais.
Certaines pensions exigent un paiement électronique interbancaire (réseau SWIFT), pour lequel les banques appliquent des frais d’une vingtaine d’euros. Le seul moyen de les éviter est de réserver en ligne via une agence.

Camping

Il y a plus de 500 campings sur la côte croate, qui vont du quatre-étoiles au petit camping familial.
Au printemps et en automne, mieux vaut téléphoner pour s’assurer que le camping est ouvert. Ne vous fiez pas systématiquement aux horaires indiqués par les offices du tourisme, les brochures, car ils sont susceptibles de changements.

Terrains

En Istrie, beaucoup de campings sont de gigantesques ensembles (“autocamps”) englobant des restaurants, des boutiques et des rangées de caravanes. En Dalmatie, ils sont souvent plus petits et familiaux.
Si vous recherchez un cadre plus intime, insistez auprès de l’office du tourisme pour qu’il vous indique un endroit à taille humaine.
Les campings réservés aux naturistes (estampillés FKK) jouissent d’une situation retirée garantissant paix 
et tranquillité.
Le camping sauvage est interdit.
Pour des informations et des liens sur le camping, consultez le site www.camping.hr.

Tarifs

Les prix donnés sont indiqués par adulte et par emplacement. Sur les terrains les plus grands, comptez jusqu’à 100 Kn par emplacement. La plupart des campings demandent entre 40 et 60 Kn par personne et par nuit. 
La tente, qui est parfois comprise, peut faire l’objet d’un supplément allant de 10 à 15 Kn. Lorsqu’elle n’est pas incluse, la voiture est facturée de 10 à 50 Kn.
Les emplacements pour caravanes coûtent environ 30% de plus ; ils ne comprennent pas toujours l’électricité, qui peut faire l’objet d’un supplément allant jusqu’à 15 Kn/nuit.
La taxe de séjour (aussi appelée taxe de résidence) coûte environ 7 Kn par personne et par jour, selon 
la saison et la région.

Auberges de jeunesse

L’Association des auberges de jeunesse croates (01-48 29 294 ; www.hfhs.hr ; Savska 5, Zagreb) gère des auberges de jeunesse à Rijeka, Dubrovnik, Pula, Veli Lošinj, Zadar et Zagreb. Les non-membres devront s’acquitter d’un supplément de 10 Kn par personne et par jour pour recevoir un tampon sur la carte de bienvenue ; il suffit de six tampons pour devenir membre. L’association vous renseignera sur les auberges de jeunesse privées à Poreč, Hvar, Zadar et Zagreb.
La plupart des auberges fonctionnent désormais en hiver, mais le personnel n’est pas présent toute la journée. Mieux vaut appeler avant 
de se déplacer.
Les prix indiqués ici valent pour la haute saison (juillet-août) ; ils sont moins élevés le reste de l’année.

Hôtels

La majorité des établissements entrent dans la catégorie moyenne ; comptez environ 800 Kn pour une double en haute saison sur la côte, et autour de 450 Kn à la fin du printemps et au début de l’automne. Pour le prix, vous aurez droit à une salle de bains, au téléphone et parfois à la télévision par satellite Les chambres doubles sont spacieuses et presque toutes sont dotées d’une salle de bains. Les complexes hôteliers des années 1970 et 1980, autrefois propriétés de l’État, se ressemblent tous. 
La plupart des hôtels proposent la demi-pension. Dans les ensembles touristiques éloignés des villes, il n’existe souvent pas d’autre choix pour se sustenter en soirée. On vous servira surtout de la viande de qualité médiocre. Certains hôtels commencent à afficher des menus végétariens.
Sur la côte et dans les îles, les courts séjours (moins de 3 ou 4 nuits) sont généralement surtaxés en été.
Le système d’attribution des étoiles en Croatie, incohérent, s’avère peu fiable.
Les pansions (pensions) tenues par des familles présentent un excellent rapport qualité/prix et sont moins anonymes. Renseignez-vous à l’office 
du tourisme, car de nouvelles pensions apparaissent chaque année.
Les appartements sont indépendants et pourvus d’une cuisine équipée, d’un ou plusieurs lits et d’une salle de bains.

Chambre chez l’habitant

Les hôtels sont souvent chers, surtout sur la côte au plus fort de l’été. Loger chez l’habitant est le meilleur moyen de faire des économies tout en se faisant une bonne idée de l’hospitalité croate – beaucoup de propriétaires traitent leurs clients comme des amis. Certains proposent même de prendre les repas en commun, ce qui est une très bonne façon de se familiariser avec leur culture.
Trouver la bonne chambre chez l’habitant demande cependant quelques efforts. Il vaut mieux faire des recherches en ligne ou par le bouche à oreille avant de partir. 
Si vous préférez choisir votre hébergement une fois sur place, vous pouvez passer par une agence de voyages locale pour visiter différents logements avant de vous décider. Vous pouvez aussi négocier directement avec les propriétaires qui proposent leur hébergement à la gare routière ou à l’arrivée du ferry, ou bien frapper aux portes des maisons qui affichent des panneaux sobe, zimmer ou apartmani (chambres libres).
Notez qu’en haute saison, un supplément est souvent demandé pour les séjours de moins de trois ou quatre nuits.

Tarifs

Fixés par l’association du tourisme locale, les tarifs sont habituellement identiques dans toutes les agences. Néanmoins, certaines enseignes excluent les chambres bon marché, tandis que d’autres sont spécialisées dans les appartements.
Les locations légales incluent souvent une taxe pour l’enregistrement auprès de la police.
Les prix cités dans ce guide sont basés sur un séjour de 4 nuits en haute saison. Ils baissent considérablement en dehors de juillet-août.

Les catégories

Les agences de voyages classent les chambres suivant un système d’étoiles :
Trois étoiles Les plus chères, avec une salle de bains privative.
Deux étoiles Partagent une salle de bains avec une autre chambre.
Une étoile Partagent la salle de bains avec deux autres chambres ou avec les propriétaires.
Les studios pourvus d’un coin cuisine sont plus onéreux que les chambres doubles, mais il revient assez cher d’acheter de quoi se faire à manger en Croatie. 
Les logements chez l’habitant n’ont jamais le téléphone. En revanche, 
la télévision par satellite se généralise.
Les chambres simples sont rares.

Réserver par une agence

Les hébergements réservés via des agences sont contrôlés par des professionnels.
Les agences peuvent gérer les réclamations (souvent en anglais) en cas de problème.
Les agences surtaxent les séjours de moins de 4 jours (au moins 30%) ; certaines exigent un minimum de 7 jours en haute saison.

Réserver en direct avec le propriétaire

Cherchez les maisons affichant des panneaux sobe, zimmer ou apartmani, 
qui proposent des chambres à louer.
Commencez vos recherches de bonne heure car les maîtres des lieux risquent de s’absenter l’après-midi.
Laissez vos bagages à la garderoba (consigne) avant de vous aventurer en ville – ce sera plus confortable et plus facile pour négocier.

Demi-pension

La demi-pension chez l’habitant présente parfois un rapport qualité/prix intéressant. Sur la côte, de nombreuses familles possèdent un jardin, un vignoble et un accès à la mer. Vous pourrez peut-être savourer un apéritif maison avant un repas de légumes du jardin et de poisson frais grillé, accompagné de vin produit par votre hôte lui-même.

Location de maison ou appartement

Si vous voyagez en famille ou en petit groupe, il peut être pratique de louer un logement entier. Outre le désormais incontournable Airbnb (www.airbnb.fr), plusieurs sites Internet proposent maisons, appartements et chambres en Croatie, comme www.vacancescroatie.net et www.adriatic.hr. Consultez aussi le site Web de l’Office national croate du tourisme (www.croatie.hr).