Indonésie

  1. Accueil
  2. Asie
  3. Indonésie
  4. Comment s'y rendre

Indonésie : Comment s'y rendre

Transports pour aller en Indonésie

La plupart des voyageurs arrivent en avion à Jakarta ou à Bali. On peut aussi entrer dans le pays par voie maritime, depuis la Malaisie ou Singapour, ou par voie terrestre, via Kalimantan, la Papouasie ou le Timor Oriental.

Entrer en Indonésie

Les Français, les Belges, les Suisses et les Canadiens n’ont plus besoin de visa pour les séjours d’une durée maximale de 30 jours. Votre passeport doit être valable au moins 6 mois après la date d’entrée sur le territoire indonésien et posséder au minimum une page vierge (ou plusieurs pour les séjours supérieurs à 30 jours). Avant de passer la douane, vous devrez peut-être remplir une carte de débarquement, dont vous garderez la moitié que vous donnerez par la suite aux services d’immigration en quittant le pays. 

Voie aérienne

De nombreuses compagnies aériennes desservent l’Indonésie.

Aéroports et compagnies aériennes

Les principales portes d’entrée de l’Indonésie sont l’aéroport international Soekarno-Hatta (www.jakartaairportonline.com) à Jakarta (Java) et l’aéroport international Ngurah Rai (DPS ; bali-airport.com) à Bali – également appelé aéroport de Denpasar.

Lors de nos rercherches, ces deux aéroports faisaient l’objet de travaux d’agrandissement et de rénovation. Les aéroports de Balikpapan, de Medan, de Surabaya, de Lombok et de Manado accueillent aussi, en nombre plus limité, des liaisons internationales. Voici une liste non exhaustive de compagnies internationales desservant l’Indonésie. Consultez également les rubriques Depuis la France, la Belgique, la Suisse et le Canada.

Depuis la France

Il n’y a pas de vol direct pour l’Indonésie au départ de la France. Il existe en revanche de nombreux vols avec escale(s).

Au départ de Paris, pour un vol avec 1 escale à destination de Jakarta, les tarifs aller-retour en classe économique démarrent à 450 euros (ils sont au plus haut en juillet-août ; comptez alors 600-700 euros au minimum). Les prix sont plus élevés pour Bali (Denpasar) : les tarifs débutent à 550 euros et s’envolent en juillet-août (à partir de 1 000 euros). Comptez de 18 à 20 heures de voyage au minimum. Des liaisons sont assurées quotidiennement par Air France-KLM (36 54), parfois en partenariat avec Garuda Indonesia.

Voici les coordonnées françaises de quelques transporteurs et agences :

Depuis la Belgique

Il n’existe pas de vols directs entre la Belgique et l’Indonésie. Pour un aller-retour en classe économique entre Bruxelles et Jakarta, les tarifs débutent à 550 euros environ (ils grimpent en juillet-août : comptez 700-750 euros au minimum). Ils sont plus élevés à destination de Bali (Denpasar) : à partir de 650 euros (950 euros en juillet-août). Prévoyez pas moins de 18 heures de voyage. Brussels Airlines ne dessert pas l’Indonésie. Voici quelques adresses utiles en Belgique :

Depuis la Suisse

Il n’existe pas de vols directs entre la Suisse et l’Indonésie. À destination de Jakarta, les prix démarrent à 700-800 FS au départ de Genève et de Zurich (ils sont un peu plus élevés en juillet-août). Pour un aller-retour à destination de Bali (Denpasar), comptez pas moins de 650-700 FS (850 FS en juillet-août) au départ de Zurich et 850 FS (1 150 FS en juillet-août) depuis Genève. Dans tous les cas, prévoyez au minimum 16 ou 17 heures de voyage. Swiss (0848 700 700) assure des vols en partenariat avec Jetsar, Singapore Airlines (0900 88 18 18) et Thai Airways (044 215 6500). D’autres adresses utiles en Suisse :

Depuis le Canada

Au départ de Vancouver, les tarifs les plus économiques pour les vols avec 1 escale démarrent entre 800 et 1 000 $C pour Bali (Denpasar) et entre 650 et 850 $C pour Jakarta (pour ces deux destinations, comptez beaucoup plus en juillet-août). Depuis Vancouver, les prix débutent entre 1 000

et 1 300 $C (1 800-2 000 $C en juillet-août) pour Jakarta et Bali (Denpasar). Air Canada (1 888 247 2262) assure des vols en partenariat avec plusieurs compagnies asiatiques. Dans tous les cas, prévoyez au minimum 25 heures de voyage. Vous pourrez notamment consulter les offres de :

Voie terrestre

Passage de frontières

Il est possible d’entrer en Indonésie par 4 frontières terrestres différentes. Des bus relient régulièrement Pontianak (Kalimantan) à Kuching (Sarawak, est de la Malaisie) via le poste-frontière d’Entikong. On peut aussi traverser entre Lubok Antu (Sarawak) et Badau (Kalimantan Ouest). Lors de nos recherches, il était possible de bénéficier d’une exemption de visa en pénétrant sur le territoire indonésien par l’un de ces deux postesfrontières. Renseignez-vous avant votre départ.

Le poste-frontière entre Timor Ouest et le Timor Oriental (Timor-Leste) est ouvert. Les ressortissants de nombreux pays n’ont pas besoin de visa pour un court séjour au Timor Oriental. Contactez le consulat du Timor Oriental à Kupang. Lors de nos recherches, il n’était pas possible de bénéficier d’une exemption de visa en arrivant en Indonésie par cet itinéraire. Quand la situation politique le permet, on peut aussi passer par la route reliant Jayapura ou Sentani (Indonésie) à Vanimo (Papouasie-Nouvelle- Guinée). Renseignez-vous au sujet de l’exemption de visa.

Voie maritime

Il est actuellement impossible de relier par la mer les Philippines, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l’Indonésie.

Timor Oriental

Il existe des ferries réguliers, et notamment un ferry rapide récent, entre Dili (Timor Oriental) et Oecussi (une enclave appartenant au Timor Oriental située dans la partie occidentale de l’île de Timor). Vous pourrez vous procurer un visa pour l’Indonésie à Dili.

Malaisie

Des ferries rapides et confortables effectuent régulièrement le trajet de 2 heures entre Melaka (ou Malacca ; Malaisie) et Dumai (Sumatra). Des bateaux du même type circulent entre Penang (Malaisie) et Belawan (Sumatra). Comptez environ 5 heures de traversée. De Johor Bahru, dans le sud de la Malaisie, des ferries vont chaque jour à Pulau Bintan dans les îles de Riau (Sumatra). Des ferries relient Tarakan et Nunukan (Kalimantan Est) à Tawau (Sabah, Malaisie orientale). Lors de nos recherches, il était possible de bénéficier d’une exemption de visa sur ces itinéraires.

Singapour

De Batam, des vedettes vont jusqu’à Tanjung Buton, d’où des correspondances vers Pekanbaru (Sumatra) sont assurées en minibus. Des ferries de la compagnie Pelni passent par Batam en venant de Belawan (le port pour Medan) et Jakarta. Des bateaux, notamment les Bintan Resort Ferries, relient aussi l’île de Bintan et Singapour.

Voyages organisés

De très nombreux voyagistes ont inscrit l’Indonésie à leur catalogue et proposent différents types de circuits et de séjours en Indonésie. La plupart font la part belle à Bali ; beaucoup proposent aussi de partir à l’aventure sur des volcans, ou à la découverte des différentes cultures, et de la faune et de la flore indonésiennes. L’archipel s’impose aussi comme une destination incontournable pour les amateurs de plongée, avec une multitude de sites adaptés aussi bien à la plongée libre ou avec bouteille qu’au snorkeling. Qu’il s’agisse de formules en groupe ou en individuel, hors promotion, les tarifs descendent rarement en dessous de 2 000 euros (vol compris) pour un court séjour de 10 jours et atteignent fréquemment plusieurs milliers d’euros. En outre, ils varient grandement en fonction des prestations et des distances parcourues. 

 

Mis à jour le : 4 juin 2018

Articles récents

Guide de voyage Guide de voyage

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Indonésie

Paramètres des cookies